OH BONNES MÈRES !

OH BONNES MÈRES !

week-end-fille-02Pendant les vacances, nous avons passé Violette et moi quatre jours en bonne compagnie. Neuf copines, et  sept petites filles. Toutes entassées les unes sur les autres dans un très bel appartement du centre ville de Montpellier.

Un microcosme de douceur, de rire et de courses poursuites. C’était doux de nous regarder toutes. Doux de nous voir, comme nous nous voyons peu d’habitude, chacune avec notre fille, peu maquillées et même en pyjama! Doux de voir à quel point si différentes, nous avons toutes les mêmes gestes, les mêmes inquiétudes, les même sourires attendris.

Des mains caressantes, des regards alanguis. Cette façon de les porter sur une hanche, le creux du coude qui maintient leur dos. Un éclat de rire autour d’une bière et en un instant les yeux qui s’inquiètent pour une vilaine toux. Là bas dans la chambre du fond. Les mêmes souffles courts quand nous faisons le tour de la fontaine pour ne pas qu’elles tombent dedans. Et ces soupirs de ras le bol, quand il est vraiment temps de les coucher. Les mêmes sourires béats, les fiertés, les baisers, les berceuses, les histoires du soir et les gommettes. Les repas, du beurre, du pain avant manger, une serviette autour du cou ou sur les genoux. Des robes, des jeans, des sandalettes, et des barrettes. Des applaudissements et des fous rires. De l’impatience. De la patience…

Des mères et des filles. Et cette relation si particulière que nous nouons avec ces petits morceaux de nous qui ont déjà leur vie mais qui dépendent tellement encore des nôtres.

C’est ce que je préfère faire, regarder mes amies vivre leurs vies. Je nous ai bien regardées. De la plus petite à la plus grande d’entre nous toutes. Et j’ai adoré ce que j’ai vu.

Julie et Charlie // Violette et Camille // Ella et Céline // Céleste et Madeleine // Ève et Louison // Anne Cha et Mona et puis Vanessa et R. // Marie et Aude. Oh bonne mère ! Ça en faisait du monde!

Photo de nous par Ève.

 

Partager

18 commentaires

  1. Chloé

    Après une semaine à veiller sur ma petite et sa vilaine gastro, et à penser à ce grand bonheur de ces journées passées avec mon chacha et l’angoisse qui m’étreint souvent aussi, je suis touchée au cœur par tes mots et ces quelques photos qui en disent tant.

  2. Martinez

    Des sentiments universels, un amour pour nos enfants universel mais raconté avec tellement de singularité comme à ton habitude. Merci

  3. toupie

    Un bien joli regard empreint de poésie sur ce week-end. Qu’est-ce que je regrette que Vadim n’ait pas pu faire son petit roi avec toutes ces chouquettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>