DE L’ADDICTION AUX RÉSEAUX SOCIAUX

DE L’ADDICTION AUX RÉSEAUX SOCIAUX

Aujourd’hui j’ai vécu une expérience transcendantale incroyable.

Je suis partie à un rendez-vous en oubliant mon téléphone.

J’ai même pas paniqué. Enfin un peu si quand même, parce que je devais attendre mon cher époux quelque part, et je devais patienter une grosse heure avant qu’il ne vienne me chercher. En vrai j’ai paniqué!

Patienter. Une grosse heure. Sans téléphone donc.

J’avais quand même prévu ma laine et mon crochet. Oui parce qu’après le téléphone, un ouvrage de laine est ma deuxième drogue. Je suis sortie de mon rendez vous, j’ai eu envie de faire un tour sur instagram. Ben non. Ah et puis mes mails ? Ben non, non plus…

À la place, j’ai commandé un thé de Noël, je l’ai siroté en terrasse. J’ai pris le temps de noter des idées pour le blog, de finaliser ma petite liste de cadeaux. J’ai regardé les gens passer. J’ai crocheté un peu. C’est fou comme lorsque tu crochètes en public tu t’attires la sympathie des gens. C’est curieux une meuf avec une queue de cheval, un crochet et un châle en devenir qui coule sur ses jambes. Plusieurs personnes sont venues m’aborder pour me demander ce que je faisais. J’ai surpris deux enfants levant les yeux vers leurs mères pour demander ce que je pouvais bien fabriquer.

Tout ça je ne l’aurai pas vu si j’avais eu le nez dans mon téléphone.

J’ai eu besoin de connaître l’heure. Je l’ai demandé au barman. AU BARMAN! Pas à Siri ou à ok Google!

Je crois que je suis devenue beaucoup trop accrochée aux réseaux sociaux. Mes enfants commencent à me le reprocher. Mon chéri me fait les gros yeux.

Alors certes c’est aussi le moyen pour moi de m’évader de mon quotidien de mère au foyer, certes il me sert pour le blog, pour lire tous vos commentaires, il me sert d’agenda, il est là pour me guider. Il est un lien, même si je m’aperçois que je passe peu de temps à réellement téléphoner finalement.

mais il faut que je ralentisse les réseaux sociaux (et encore je ne twitte pas ou peu, Dieu soit loué ! Il faut que je ralentisse le café aussi. Et la cloppe. Mais ça c’est encore, encore, encore autre chose ! Je vais devoir faire un gros effort pour me le dégreffer de la main et de l’esprit. Mais une chose est sûre mon téléphone empiète trop sur mon temps et sur ma vraie vie. Je m’en rendais bien compte depuis plusieurs mois, mais cet après midi ça m’a sauté aux yeux. je ne suis pas décédée vous avez vu, j’ai survécu. Et j’ai adoré ce moment avec moi même, mon crochet et tous les vrais gens qui passaient!

Vous êtes comment vous avec tout ça ? Ça vous turlupine, vous êtes clean, pas du tout accroc ? Parlons-en je suis curieuse. Si certaines ont réussi une rehab, je serais curieuse de connaître leur secret.

sa maison est en carton1 sa maison est en carton 3 sa maison est en carton 2

Pour passer à quelque chose de doux et pas du tout virtuel, je voulais vous parler d’une sacrément jolie maison de poupée. « Sa maison est en carton » est le fruit d’une collaboration entre deux univers fabuleux que vous connaissez sans doute déjà. Et dieu créa et La petite Madeleine. Elles se sont réunies et on fabriqué cette petite merveille. Une maison de poupée transportable qui se monte en un tour de main. J’adore l’idée de la glisser dans un petit sac et de la trimballer partout. Nous l’avons commandée pour le Noël de Violette, j’ai hâte de la recevoir, je vous promets de vous la montrer en situation !

Je trouve ça chouette les petits cadeaux peu chers et faits avec amour par de talentueuses créatrices. Ça change des cadeaux conventionnels non ? Vous la retrouverez ICI. Vous m’en direz des nouvelles!

Je vous embrasse. À vite !

Partager

46 commentaires

  1. Cilou

    Une fois j’ai passé 15 jours ans internet, est-ce que tu imagines ?!!!
    Souvent je prends l’option crochet et pelote et effectivement ça génère des échanges avec des personnes à qui je n’aurais pas dit un mot sinon. L’autre jour à la poste, je faisais la queue derrière un monde fou et je me suis tournée vers la dame derrière moi, elle aurait pu être ma mère et on a engagé la conversation sur le tricot, elle a voulu me montrer la layette de naissance qu’elle envoyait en cadeau et pour laquelle elle avait besoin d’un paquet, on a rebondi sur les magasins de laine sur Avignon, BREF on a pas vu le temps passer, on était tout sourire, c’est quand même autre chose que d’être le nez sur nos écrans même si c’est un moyen génial de communication !

  2. l'atelier de riviole

    moi j’ai pas internet sur le téléphone, car je serais trop addict, l’ordi à la maison ça suffit! quand je vois le temps que je passe sur le net! Ma Fille de 4 ans, me dit : maman tu blogues encore…
    Je pense qu’il faut un juste milieu. Moi quand je vais à un rdv et que je dois poireauter, je n’ai que mon téléphone qui téléphone… alors je sors un bouquin ou un tricot!! Je dénote dans la salle d’attente!
    Mais attention j’ai besoin tous les soirs de ma dose de pinterest-blog-hellocoton …

    riche expérience en tout cas !!!

  3. audrey N

    Ah lala je me reconnais dans ton billet. Je suis devenu accro à mon téléphone !! Je suis malade quand il est en panne pfff . Et moi qui interdit à mes loustics tablettes…. si j autorise c est que pour travailler. Je vis telephone réseaux sociaux, midi à la pause dejeuner, dès que j attends , quand je rentre et parfois même au moment du repas. Ahhh il faut un club de sevrage bon je ne twittes pas du tout ici.

  4. l-eauceane

    En journée au boulot ça me permet de faire une pause, et le soir si on ne fait pas grand chose hop hop hop. Par contre, avec le chiwi on a le dont pour choisir des chambres d’hôtes perdues et sans réseau. Franchement on adore. On est que tout les deux dans notre chambre et on se retrouve à papoter, bouquiner etc… Et quand vient le moment de manger avec les propriétaires c’est magique puisqu’on est seul avec eux et rien pour nous déranger!

  5. Sandee LaPeste

    Alors moi je suis une vraie accro à mon téléphone ! Il est mon lien vers ma famille qui vit loin, vers des amis trop éloignés, il est mon outil de travail, mon ami, mon confident, ma mémoire à souvenirs…
    Si je l oubliais avant un rendez vous, je ferais demi tour ! D’ailleurs ça ne m’est jamais arrivé ! Jamais ! Parfois je me cache pour ne pas que mes enfants me voient et me disent que je suis « encore sur ton telephone »… mon amoureux ? N’en parlons pas ! Mais il aime pas mal le sien ! Le + terrible c’est que je ne sais ni crocheter, ni tricoter !

  6. Juebo Cocotines

    Une vraie accro, je ne publie pas beaucoup (sur mon blog…à mon grand regret), mais je lis beaucoup les autres, je suis méga curieuse de tout ce qui se passe autour, c’est aussi une manière pour moi d’échanger, des créer des affinités ! Pareil, mon chéri me le reproche, beaucoup ! Mon téléphone est greffé à ma main, c’est une vraie drogue…tout comme le Nutella pour moi ;P

  7. La vie en Tisanie

    La journée au boulot j’arrive à m’en passer complètement. D’ailleurs, il est 21h20 et je ne suis pas allée sur IG depuis le petit déj! mais à la maison, c’est beaucoup plus dur (comme pour le grignotage, quoi!)…je regarde tout le temps mon téléphone (et comme toi, je ne twitte quasiment pas). Mon fiancé me le reproche beaucoup. Heureusement pour lui, sur nos lieux de vacances bien souvent il n’y a pas de réseau!

  8. Laura

    Je suis vraiment très accro – je m’en rends compte, c’est déjà ça ! Mais c’est surtout à la maison, moins en déplacement. Pour le moment je ne travaille pas, je m’ennuie beaucoup et recherche la compagnie du monde extérieur !
    Alors même si je sais que je devrais un peu me limiter, je me dis que tant que je n’ai pas de boulot, j’ai le droit. On verra plus tard ;-)

  9. segolen

    Je me retrouve tellement dans tes mots… Moi qui ne suis quasiment qu’avec des enfants toute la journée, c’est mon échappatoire avant ma 3eme journée en allant chercher mes zozios… Mais je l’ai trop souvent en main, je passe à côté de beaucoup de choses de mes enfants, et mon amoureux me fait lui aussi les gros yeux…
    Alors, cela fait partie de mes bonnes résolutions pour 2015. Me fixer des moments d’addiction. Un temps donné. Parce que je n’ai pas non plus envie de m’en couper totalement…
    Et ensuite être pleinement là, avec ceux que j’aime…
    Tu nous diras si tu as réussi ton rehab ;)

  10. Orangevertevintage

    Oh que oui je me reconnais dans ton article ! Mais en même temps mon téléphone est devenu mon outil de travail donc en journée il m’est indispensable …! C’est aliénant …. Et les sentiments s’entremêlent entre cette satisfaction de pouvoir échanger facilement avec les autres et en même temps cette culpabilité d’être si dépendante de cette chose ….
    En revanche, je réussis (plus ou moins) a l’ignorer pour savourer des moments uniques avec ma famille, ma priorité …. Bises

  11. Estelle

    Bonsoir Camille ,
    Sujet de conversation d’hier avec l’amoureux. Lui qui revendique que je suis une accro d’ig et de mes blogs chouchoux, et qui dit que lui il peut s’en passer très bien. Je lui pose donc cette question si demain ton smartphone tombe en panne , tu ne te rachète pas forcément un smartphone?
    Il a genre fait le mec détaché pendant 30 secondes « ba…..euh…..ba maintenant c’est de ta faute c’est toi qui me l’a offert. …. »
    Donc tu dis de moi mais toi non plus tu ne peux pas t’en passer….. Ah Ah.!!!
    Bref, ma technique pour freiner un peu c’est pour l’attente en public toujours un livre plutôt que le téléphone, ça minimise déjà un peu l’utilisation. Bon deuxième solution qui n’est pas vraiment de mon fait, j’ai repris le travail du coup ça aide pas mal, plus trop de temps de loisirs, du coup j’essaye de privilégier les enfants et mon mari et les moments où je suis seule seule. Je sors mon galaxy chéri☺
    bisous
    Estelle

  12. eloely

    Je crois que c’est devenu l’addiction du siècle. La dernière fois que cela m’ai arrivé c’était parce que je n’avais plus de batterie, j’ai eu le sentiment qu’il me manquait quelque chose en permanence. J’ai été une très grosse fumeuse et je pense que lorsqu’on a un penchant pour les addiction, on doit y être plus soumis encore… A méditer (une journaliste a écrit un roman témoignage sur ce sujet mais je ne me souviens plus le titre.)

  13. Marie

    Je suis assez addict, et je vis avec un informaticien avec lequel je gère une société alors déconnecter ici c’est rare…Mais j’ai des crises de ras le bol envers mon téléphone et parfois même je l’éteins quelques heures.

  14. jesussauvage

    Oh comme je me reconnais aussi dans tes mots Camille!
    Je m’en rends compte tous les jours…mais je ne sais comment arrêter car c’est mon outil de travail (communication) principal! Tellement de projets qui se finalisent en même temps que si je ne poste pas sur IG, je suis en retard, pas dans les temps, c’est affreux! Je me dis que çà va se calmer après les fêtes…j’espère mais je n’y crois pas trop…
    Heureusement je ne tweet pas du tout (je me le suis interdit!^^), je blogue peu (mais çà me prend un temps fou à chaque post!) et je n’ai pas le temps d’aller sur les blogs! Je n’ai pas de compte facebook perso, je l’ai supprimé il y a qq années pour les mêmes raisons (la fan page c’est une vitrine où il y a peu d’échanges finalement et où je ne peux pas suivre l’actu des comptes perso).
    En revanche Instagram est mon outil de com principal et la vitrine de mon travail, il est aussi ce qui me permet de progresser sur les mises en scène… mais comme toi j’aimerai réduire mes temps de connexion à partir de 2015, j’aimerai passer plus de temps avec les enfants, ne rien rater et prendre le temps d’apprécier d’avantage les petites choses simples de la vie.
    Reno ne dit rien , il est aussi accro que moi, c’est aussi un bel outil de travail et de communication pour lui. Mais notre problème c’est qu’étant à notre compte, on ne s’arrête jamais, pas d’horaires definis, on travaille tout le temps finalement. Parce qu’on a mille choses à faire, on ne sait pas s’arrêter, on essaie de gagner du temps de travail pour avancer mais finalement je crois qu’on en perd un plus précieux, celui de la vie…MERCI CAMILLE POUR CETTE PRISE DE CONSCIENCE COLLECTIVE ! <3

    (Quant aux crochet tu as raison! Lorsque je prend le train, je crochète pas mal et les gens sont toujours très sympatiques! La dernière fois, un monsieur m'a demandé de lui confectionner des gants, nous avons communiqué grâce à çà…)

  15. marie zibouiboui

    Alors moi c’est tout le contraire : je suis une blogueuse vintage, sans smartphone (si si c’est possible !). Mais en fait j’ai envie de me moderniser un petit peu et j’en ai commandé un au Père Noël. Ai-je eu tort ;-) ?

  16. motherblogger

    Moi je me sens toute honteuse quand je suis sur IG et que mon fils de 5ans s’approche, regarde au dessus de mon épaule et me dit » oh c’est qui en photo? » Et je réponds « ben…je sais pas! »

    1. Sandee LaPeste

      Ah oui oui oui ! Ça m’arrive tout le temps avec mes garçons ! Hi hi hi !
      « Cest qui ? »
      « Ben c’est Ritalechat ! »
       » C’est qui Ritalechat ? »
      « Ben c’est Camille ? »
      « Ah… Mais on la connaît nous Camille ? » « Ben nan… » (et moi non plus d’ailleurs)

    2. les reloux

      ha ha ha ! tout pareil pour moi !
      on est graves nan ??
      merci pour cet article tellement lucide Camille !
      je suis totalement concernée !! (et je refuse bien entendu de l’admettre quand mon mari me vanne… normal quoi…)

  17. Céline / Shalima

    Accro, irrémédiablement accro ! Mais j’ai de l’espoir quand même, désormais quand on part dans un endroit sans réseau, ça ne me gêne plus (limite si ça ne me soulage pas ^__^), et je me souviens d’un week-end à Paris chez mes beaux-parents où j’avais oublié mon chargeur… j’ai résisté à l’envie d’aller m’en racheter un (j’étais SI fière de moi ^__^)
    Sinon, en temps normal, j’essaie quand même de me limiter, pas de smartphone dans la chambre et j’éteins l’ordi le soir… Enfin ça c’est quand je ne suis pas charrette, pas comme tout de suite là maintenant quoi…

  18. Agnès / lapetiteforet

    Ton poste est si vrai… Je n’ai pas l’impression d’y passer tant de temps mais mon chéri me le reproche quand même.
    Je suis aussi mère au foyer, avec 3 enfants pas le temps de m’ennuyer, c’ est donc surtout le soir que je me connecte. Il n’y a pas tant de blogues qui me passionnent mais j’avoue que je suis fan de toi, de tes textes, mais aussi quelques autres blogueuse ou instagrameuses (dont Jesusauvage pour ne pas la citer… ) J’ai peu d’amis, éloignée d’eux par la distance, installée dans une nouvelle région, mes enfants touchés par la maladie, un peu sauvage moi-même… Du coup vous donnez un autre souffle à mes journée, une autre respiration dont je ne souhaite pas me passer, un moyen de m’évader avec cette impression maintenant de si bien vous connaître….

  19. Agnès / lapetiteforet

    *blogs

    Ah, et puis la petite maison et vraiment jolie, bien envie de craquer mais ma puce n’a que 18 mois… Encore trop petite, et son jeu favori en ce moment est de déchirer tout ce qui se trouve sur son passage…

  20. Pattytou

    The truth… Nothing but the truth ?
    J’interdis console et ordi dans la chambre … Je tolère quelques jeux éducatifs sur la tablette « familiale » mais je check trop souvent les réseaux sociaux et oui j’ai internet sur mon téléphone portable . Je me pose aussi bcp de questions sur la cohérence de mes choix . Mais je retombe vite dans le n’importe quoi . La chose que je balade partout ? Ma liseuse ? Car je suis une grosse consommatrice de livres et mon épaule qui porte mon sac lui dit merci :-)

  21. Corinne (Couleur Café)

    J’ai réussi jusqu’ici à n’être sur les réseaux sociaux qu’une fois au bureau (si mon chef m’entendait !!!!) et parfois à la maison. Et quand quelques fois il m’arrive de saturer un peu du blog, de twitter, de facebook – çà arrive surtout pendant les vacances – je laisse un peu de côté sans problème.

  22. CélineL

    Bonjour,

    je n’ai pas internet sur mon téléphone pour la simple raison que je refuse d’être accro à internet. Et tu peux pas savoir comment on me regarde quand je le dis. Et mon homme c’est pire, puisqu’il a un portable même pas tactile.
    Je trouve que je passe trop de temps sur internet à la maison, mais en même temps, c’est juste pour lire les blogs, comme si je lisais un magazine, et à la télé il n’ y a vraiment rien d’interressant. Mais le problème, c’est que je trouve que ça me fatigue vite. Je limite mon temps, par ex, souvent à la pause déjeuner en buvant mon café. Et jamais le soir, ça m’empêche de dormir.
    Et quand je suis en vacances, j’ai aucun lien avec internet et je peux te dire que je me sens bien.
    Et je ne supporte pas ces gens complètement addict à tout cela, à commencer par les jeunes pendant les repas familiaux de fêtes, au cinéma ou à toutes sorties culturelles, c’est vraiment un manque de respect.

  23. Cristina

    tout à fait d’accord avec toi. J’ai longtemps hésité avant de prendre un iphone parce que j’avais justement peur d’y passer trop de temps. C’est sain de l’oublier de temps en temps ou de le mettre juste en mode flight. ça permets de dégager du temps pour d’autres choses, notamment la couture ou le tricot!! :-)

  24. sabine

    Ohlala je me suis vue à ta place !
    Mes filles (surtout mon ainée de 9 ans) et mon mec me le reprochent souvent et mon bébé de 15 mois le cherche partout quand il ne le voit pas dans ma main, shame :-(
    En plus de mon blog, de Facebook et Instagram, j’y gère aussi ma boutique en ligne et mes relations clients donc imagine !!!!
    Bref, le mercredi et le week-end, j’essaie de les poser au RdC de la maison quand je suis à l’étage à jouer avec mes kids mais c’est vraiment dur de résister…
    En tout cas belle leçon ta petite expérience, ça me remets un coup de honte et je vais vraiment essayer de me sevrer un peu en famille ;-)

  25. Rosalie and co

    moi aussi je veux bien une recette ! mon blog est devenu totalement addictif ! c’est bete hein mais on dirait une toxico ! et c’est bien une de mes resolution 2015 !!!!! de lacher un peu prise !

  26. Qifen

    Mon secret? ;)
    Pas de smartphone, j’ai un téléphone basique, avec les touches basiques, sans écran tactile, sans grand écran tout court.
    Je n’ai eu un smartphone que temporairement et c’était l’ancien téléphone de chéri. Je suis repassée au bon vieux Sony ericson depuis que le sien a rendu l’âme.
    Je suis loin d’être une droguée du téléphone et j’aime ça.

  27. Rose

    Avant, y’a encore 2-3 mois, j’avais un vieux téléphone, je m’en servais uniquement pour textoter et appeler. Aujourd’hui, j’ai un smartphone et Dieu soit loué, je n’en suis pas trop accro car je n’ai qu’Internet qu’en wifi gratuit. Mais j’adore le fait de pouvoir prendre de jolis photos de qualité, pouvoir les poster de temps en temps sur FB, etc… Et j’espère réussir à ne pas dépasser ce que je voudrais. J’aimerai bien ne pas prendre mon portable une journée prendre mon appareil photo à la place, aller me balader, bref… Il va falloir que je retienne cette idée !

    Mais la technologie, les réseaux sociaux, etc, prennent aujourd’hui une grande place dans notre vie, trop grande parfois… Il faut savoir s’éduquer vis à vis d’elle, se limiter et surtout, apprendre à l’utiliser et que nos enfants ne soient pas dépassés un jour par cette activité.

  28. Pensées d'une Shoesaholic

    Je pense objectivement être une addict de mon iphone et des réseaux sociaux. Quand je suis à un dîner avec des amis, j’essaie de poser mon iphone et de pas trop aller le voir. Mais quand je suis toute seule et que j’attends, hop, direct, iphone! Sauf si j’attends vraiment longtemps, auquel cas je sors plutôt le Kindle et je commence à lire. :)
    Je vais partir en vacances mercredi et je panique parce qu’il n’y a pas de Wi-Fi à l’hôtel :) du coup je pourrai pas mettre mes photos de vacances sur Instagram :)

  29. Délia

    Haha j’ai bien rigolé à ton formulaire de notifications pour les commentaires :)!
    Et bien je n’ai pas un portable qui me permette d’avoir internet donc je suis tout bonnement forcée de partager, de regarder autours de moi … Et c’est ce qui fait que je préfère garder ma cabine téléphonique plutôt que d’accepter l’iphone 5 de la belle maman qui « préfèrerait ça plutôt que le laisser dormir au fond d’un placard ».
    Je sais que déjà chez moi j’y passe trop de temps alors je ne préfère même pas imaginer si j’y avais accès à longueur de temps!
    Tout le monde n’a de cesse de le dire mais les réseaux sociaux, c’est carrément la fin de la vraie vie sociale.

  30. labullepetillante

    Alors, je fais partie de personnes en voie de disparition qui ont su (comprendre: n ont pas eu le choix car pas de thunes ;x) rester hermetique à cette immense vague du tout connecté. je n’ai pas de smartphone, de compte boubouk ou teuteur et j’ai encore pas compris ce qu etait instagram. je me connecte depuis le gros pc de bureau installé dans le salon quand l homme tranquille me laisse la place. je fais mon petit blog et j y dédie le temps que j’ai, peux, veux… ca me tracasse pas. recemment je me suis retrouvée 2 semaines sans internet (et comme j habite au fin fond de l auvergne, c’est pas rare que ca coupe, lol) ça m’a fait chier, surtout pour consulter les comptes bancaires. apres, je peux rester facilement pleiinnnnns de jours sans le net, sans portable (il est rare que je pense a l emmener quelque part) voilà…quand tous ces reseaux sont arrivés j’ai pas suivi, ça m’a pas interessé, et ensuite c ‘est devenu une resistance automatique, genre « le tout connecté ne passera pas par moi » et je m’en porte tres bien! du coup je peux pas t’ aider, lol!

  31. Alice

    Article très intéressant et révélateur ^^ Personnellement, je ne me considère pas comme accro du téléphone et des réseaux sociaux, même si en tout je dois y passer environ 2 heures par jour (Facebook, twitter, pinterest, instagram) car en fait je le fais pour le boulot, pour communiquer sur mes projets. Le weekend je ne touche presque pas à ma tablette, souvent je suis chez mes parents, à la campagne (je me sens toujours en convalescence quand je suis là bas ^^) et je peux rester une journée sans regarder mon portable.

  32. Nolwenn

    L’autre jour je me suis fais exactement la même remarque que toi quand j’ai oublié mon tel alors que je devais attendre : j’ai paniqué. Rien à actualiser sans cesse ou pas moyen d’interagir, la loose.
    Mon instagram est en fait un compte pour mon rééquilibrage alimentaire et j’ai décidé avant hier de le laisser de côté jusqu’à la rentrée parce que j’en suis accro mais surtout en ce moment je n’ai plus rien de bon à y publier. par défaut donc je lève le pied et ça m’a directement fait du bien après cette décision.
    Rien que pour les gens qui nous entourent faut savoir calmer le jeu parce qu’en fait c’est vraiment chiant les gens tout le temps collés à leur téléphone. Quand Monsieur actualise match en direct j’ai des envies de meurtre alors que lui ne dit jamais rien et pourtant je passe doublement de temps sur mon tel .. oups =X

  33. angele

    Ah c’est marrant moi aussi depuis quelques semaines je me rend compte que les réseaux sociaux ont pris trop d’importance. tu checke IG au moindre moment de libre…Bon il faut être courageuse et se sevrer les filles!!! Mais pas totalement…cela reste une source d’inspiration infinie!!!

  34. Aline - Inspiré et Créé

    Les réseaux sociaux et moi, c’est dangereux!
    Je consultais trop Facebook et mes mails avant et j’avais décidé de changer ça et de limiter mes connexions à ce sites pour pouvoir faire quelque chose de plus productif et de me concentrer sur ce que je faisais.
    Les réseaux sociaux font perdre un temps fou! On se dit qu’on n’a pas le temps de faire telle chose et pourtant si on mettait cette chose en priorité avant les réseaux sociaux, on aurait eu le temps de la faire!
    Juste hier, j’ai décidé d’arrêter de passer mes soirées sur Hellocoton et de trop regarder les blogs, à la place, je ferais moi-même des choses, des loisirs , des travaux artistiques plutôt que de lire ce que les autres font!

  35. Mon grain de sel

    En lisant tous ces coms, je me dis que la majorité est accro… La solution, pas internet sur mon portable! Je n’y pense pas. Je lis des « vrais livres » dans les salles d’attente, je bricole chez moi au lieu de trop regarder les bricoles des autres et de les copier coller… Les réseaux sociaux n’ont rien de social.

  36. patty

    j’ai un téléphone à touches, je ne suis personne sur FB j’ai pas de Fb ni de twit ni rien. J’ai un ordi à la maison et pas de télé. J’écris encore des lettres et c’est trop bien car j’envoie des lettres à ma fille, à mon chéri, à mon fils mais on vit tous ensemble sous le même toit.Je suis juste accro au reste de la vie

  37. MamaFunky

    Je crois pouvoir dire que je suis addict. Déjà parce qu’étant community manager, c’est mon job d’être connectée. Mais cet été par exemple, en vacances, j’ai tenté une pause de 7 jours. 7 petits jours sans réseaux sociaux….
    Et bien ça a été difficile. Surtout Instagram. A la limite le reste ça allait. Mais me passer d’Intagram. Ne pas pouvoir poster de photos Ca a été terrible !

  38. Angelina

    Personnellement, je ne suis pas trop branchée téléphone. Pas de soucis de ce coté là, mais je suis clairement addict à mon ordinateur^^
    L’autre jour j’ai eu une expérience similaire à la tienne (le pc bloqué 6h pour analyse anti-virus au démarrage) et là, MIRACLE ! j’ai pu prendre le temps de dessiner, commencer à enfin me mettre au piano… Bref faire ce que j’ai envie de faire depuis des mois sans en trouver le temps !

    Finalement, la technologie c’est un bien mais la technologie pour la technologie, ça nous isole tellement de tout…
    Je pense que ce sera le thème d’un de mes prochains articles ! Merci pour cette touche d’inspiration :)

  39. Pingback: J’ai lu, j’ai aimé, je partage: Décembre 2014 | Les mercredis jolis -Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>