COMME UN CONTE AFRICAIN. (ET QUAND JE FERME LES YEUX…)

COMME UN CONTE AFRICAIN. (ET QUAND JE FERME LES YEUX…)

Il y a une personne sur cette terre qui ne m’appelle pas par mon prénom. Il m’a toujours appelé Ritalechat. Ritalechat, bien avant tout ça. Il y a quatorze ans il l’a trouvé drôle ce surnom alors il ne l’a plus lâché.

Même ce soir alors que nous l’appelions avec Sacha pour prendre de ses nouvelles et pour entendre sa voix, il a eu la même intonation qu’avant. Avec sa voix sombre et posée. Sa voix de sage. Tantôt rieuse, tantôt grave.

Cet homme habite une grande ville le long de la frontière nigériane. Là où la terre est brique et où les manguiers pullulent. Cet homme est ce qui me raccroche au Bénin. Farouchement, fébrilement, viscéralement.

Cet homme qui fait chanter mon surnom c’est le grand père de mon fils. Le père de son père. Et sans doute aussi un deuxième papa pour moi.

Et quand je ferme les yeux, je revois sa maison balayée par le vent, les arachides dans les bouteilles et les moustiquaires sur les lits. Je revois la cours et les Alokos entrain de frire, la grande prière du vendredi et nous qui l’attendions. Je savoure nos visites du dimanche, les repas pantagruéliques qu’il nous préparait. Avec tout ce que je préférais.

Et quand je ferme les yeux il me manque terriblement. Alors je les ferme encore plus fort et j’espère pouvoir les rouvrir un jour à Porto Novo. Je voudrais lui montrer à quel point son petit fils lui ressemble, à quel point il a grandi. Il a sa sagesse. Il a sa douceur. Il a son Afrique dans les veines et dans le cœur.

Et quand je ferme les yeux j’entends mon nom qui chante dans le bruit d’étoffe des ses grands habits blancs.

Rital’chat ça faisait. Et que c’est doux encore à mon oreille.

Partager

12 commentaires

  1. Miss Thelma

    Joli texte … j aimerais avoir un lien avec mes origines polonaises mais je n ai jamais trop cherche à le créer en fait… c est beau qu il ait ça ton fiston ☺ et du coup pourquoi ce pseudo pour toi alors ?

  2. Sous l'océan

    Mais il faut prévenir quand tu écris des textes aussi touchants, la larme au coin de l’oeil dans le métro ça détonne à Paris.
    Heureusement pour toi j’ai zappe la case mascara ce matin.
    Je vous souhaite enfin surtout à sacha de pouvoir aller découvrir ses racines

  3. Anne

    que tu en as de la chance d’avoir vécu ça! d’avoir rencontré cet homme, vécu ces moments là… ces moments qui resteront à jamais en toi par le biais de ton fils c’est tellement beau <3

  4. cstef.

    Hé hé … des patates douces m’ont amenée ici … (via instagram)
    Mais je découvre bien plus …
    Quel beau texte, quel bel amour !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>