CLAIR OBSCUR

CLAIR OBSCUR

Je viens déposer là cette photo que j’aime tant. Sans bruit, à petit pas.

Avec juste quelques mots pour plus tard.

« Ces jours ci je te regarde et je semble te chercher au fond des yeux. Je reconnais les courbes de ton visage, le dessins de tes sourcils, le bombé de tes joues.

Tu occupes plus d’espace que d’habitude, tu pèses un peu plus lorsque tu t’assieds à côté de moi. Ta voix elle, est encore la même. Pour quelques années encore.

Les moments où je reconnais le petit enfant se font de plus en plus fugaces. C’est un être nouveau que j’ai le plus souvent en face de moi.

Un mélange d’avant et d’après.

Mais cette tête toute ronde là. Ce profil ciselé. Mon précieux être humain patiemment dessiné. À la pleine lumière des jours heureux ou dans le silence de l’ombre, ils sont Toi.

Alors même si parfois mes mots te cherchent. Même si les portes claquent ou les fous rire déboulent. Même si parfois tu vendrais père et mère. Tu resteras toujours ce soleil bouclé, rieur et farceur. Tu resteras toujours Toi. »

De la terre à la lune. Aller retour.

Maman Camille

Partager

5 commentaires

  1. Charline

    Ils sont beaux tes mots, comme tes enfants, et ta maison, entourée et créatrice de « beau » en somme! (quel joli travail que celui de maman ;))
    Charline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>