LES OISEAUX DE MAUVAIS AUGURE PEUVENT VALSER DANS LES GRANDES ALLÉES

LES OISEAUX DE MAUVAIS AUGURE PEUVENT VALSER DANS LES GRANDES ALLÉES

Nous étions chez Decat’. On était à la bourre pour les dernières courses de rentrée. J’avais la tête dans les survêts et dans les baskets quand le grand m’a dit.

« Regarde qui est là bas maman… »

En me retournant, mon estomac est tombé de deux étages en entraînant mes moyens, mon sang et deux ou trois battements de mon cœur.

Au milieu de la grande allée, je l’ai vue, la première maîtresse du cm2, celle que je ne voulais pas croiser de peur de ne pas arriver à me contenir.

Je suis restée figée là, au rayon des chaussettes bien alignées. Je m’étais mille fois fait un scenario dans la tête. J’avais prévu tout ce que j’avais à lui dire, pesé chaque mot et choisi les plus cinglants. Je voulais lui dire qu’une autre maitresse avait su faire son travail mieux qu’elle, qu’une autre avait pris soin de mon enfant. Que pas une seconde je ne regrettais de l’avoir enlevé de sa classe et qu’elle m’avait fait chialer pour rien.  Que même ses bâtons dans nos roues ne l’avaient pas fait tomber.

Pensez vous.

J’ai collé ma tête tout au fond d’un portant de survet’ roses en cherchant la taille quatorze ans comme une furie.

« T’es dans le rayon des filles maman… ça va ? »

Je n’ai rien dit. Pas un mot, pas un bonjour. Les mots se sont enfuis. C’est souvent comme ça lorsqu’on prépare un beau discours. Il ne sort pas quand il faut. Il ne sort pas du tout.

Et puis ce soir après m’en être beaucoup voulue, je me suis dit que mon silence figé était positif. On tourne la page maintenant. Je ne veux plus de cette colère. On efface les larmes qui viennent encore lorsque je repense à tout ça. On regarde devant. Ce soir la Cha était inquiet pour demain, je le connais le fiston et je sais que lui aussi malgré le rire et la dérision a été touché de revoir cette dame ce soir.

On est plus fort que ça les gars. Tu es plus fort que ça mon Cha. Demain il n’y aura rien de plus que le grand collège, que ton père et ta mère réunis pour toi. Il n’y aura rien de plus que tous les autres élèves de 6ème avec leurs beaux habits et leurs chaussures neuves.

« Tu vas y arriver comme toujours. Comme toujours ! Et tout ira bien tu verras.»

Je suis meilleure en discours d’encouragements qu’en diatribes tranchantes on dirait. Il est allé se coucher dans sa nouvelle chambre qui sent encore un peu la peinture, il a jeté un dernier coup d’œil au sac que l’on a préparé ensemble.

Il est prêt mon soleil. Les oiseaux de mauvais augure peuvent toujours valser dans les grandes allées… Il est prêt je vous dis.

Et tout ira bien vous verrez.

Et juste de l’écrire, j’y crois encore plus fort.

Bonne rentrée à tous. À  très vite.

Camille

Partager

18 commentaires

  1. Virginie

    J’ai pleuré et puis j’ai ri (en t’imaginant dans les survet roses ;-))
    Je ne connais de cette histoire que ce que j’ai pu lire ici mais quoiqu’il se soit passé, tu le dis haut et fort, vous êtes plus forts que ça. Et avec autant d’amour, le Cha ne peut qu’y arriver, c’est sûr et certain.
    Plein de pensées <3

  2. miss mooz

    et bin c’est « marrant » que tu écrives ça ce soir, parce que ce soir, à table, j’ai pensé à vous.
    Mon cher et tendre me disait que l’un des mecs qui a le monopole dans le design d’un milieu si particulier que si je détaille c’est comme dire son nom (bref..) et il me disait « tu pourrais demander à biiiiiip si il cherche une assistante, il est tellement dyslexique que la partie mail/commerciale est un enfer pour lui…WHAT? Le mec qui fait le métier que j’envie est hyper dyslexique? bah faut que je le dise à Camille et Sacha!!!!!! GOOOOO Sacha, ne t’inquiète pas, le collège est pleiiiiin d’adultes, tu en trouveras forcément sur lesquels tu pourras t’appuyer ! bonne rentrée le grand soleil, la petite fleur et leur maman belle ! je suis (bizarrement?) internetiquement attachée à vous, et je penserai à vous demain. bisoubisou

    1. miss mooz

      je crois que je ne commente jamais sous le même nom, mais je suis également la (ancienne) pionne qui travaillait avec des petits choux dys ;)

  3. coquillette

    Merci de mère meurtrie par une maîtresse si peu à l écoute et merci d une prof de français qui croit si fort en chacun de ses élèves…

  4. Céline / Shalima

    Tu as bien fait… et les discours d’encouragement c’est tellement plusssss mieux que les diatribes cinglantes, ça met du soleil dans les coeurs. Bonne rentrée à tes loustics ! (et à toi aussi !)

  5. solenne

    rhaaaa t’es chiante hein ! tu m’files la larme encore une fois…
    vive le cha, vive la rentrée !
    il a eu son quota de connasse, peu de chance qu’il retombe sur un/une autre.

  6. valérie

    je ne connais aussi que ce que j’ai pu lire de votre histoire ici, mais plein d’encouragements pour lui. Je suis sûre qu’il va y arriver, il est tellement bien soutenu par votre amour, il sait qu’il peut compter sur vous, c’est important ! C’est fou ce qu’un mauvais enseignant peut faire comme dégâts mais heureusement il y en a aussi beaucoup de très bons qui prennent leur métier à cœur et resteront chers aux souvenirs des enfants. tout va bien se passer !

  7. natnataly

    Ma chère maman m’a toujours dit « bien faire et laissez dire »… c’est exactement ce que vous avez fait pour votre chérubin et c’est l’essentiel. bonne rentrée aux petits et grands et continuez comme ça je vous kiffe hihihi

  8. La vie en Tisanie

    Le collège est un lieu où il trouvera aussi des personnes bienveillantes. je luis souhaite une bonne rentrée dans la cour des grands! (de la part d’ une prof d’anglais de collège)
    Son histoire me rappelle celle de mon aînée, qui est tombée sur une grande méchante nounou… moi aussi j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, moi aussi je me suis sentie humilée, moi aussi je suis partie avec mon enfant sous le bras et des ‘personne n’en voudra’ dans l’oreille…Et j’ai eu la chance de trouver une seconde nounou bienveillante, qui a juste su apprivoiser mon bébé. Et bien tu vois, 5 ans après, rien que d’en parler, ça me fiche les poils….

  9. Estellecalim

    Tu sais que chez les bouddhistes, on dit que toutes les disputes que l’on a avec les gens se règleront dans notre prochaine vie. Du coup, si tu t’étais pris la tête avec elle, tu l’aurais retrouvé dans une prochaine vie alors que là, tu as des chances de ne pas la revoir ;)

  10. Bleumerlinx

    Bonjour Rita,
    Je vous ai lue souvent sans jamais commenter vos posts, mais celui-ci me donne envie de vous mettre un petit mot…
    J’avais déjà été très émue par le récit concernant cette femme, car nous – ou un proche – avons presque tous -hélas- expérimenté le contact d’un prof « toxique », ce qui est fort heureusement souvent compensé par la rencontre avec d’autres profs hors du commun.
    Toutefois lorsque l’enfant est jeune, c’est assez terrible.
    Je n’avais pas compris ce qui avait été décelé chez votre fils, mais laissez moi juste vous dire de ne pas vous inquiéter s’il s’agit de dyslexie.
    Je ne vais pas vous écrire un roman, juste une petite anecdote pour vous réchauffer le cœur : lorsque j’étais à l’école d’avocat nous avions bénéficié pour la première fois de la possibilité de suivre, dans le cadre de notre formation, toute la formation théorique des auditeurs de justice (élèves magistrats) à l’ENM (école nationale de la magistrature). Très bonne expérience d’ailleurs mais la question n’est pas là.
    Il faut quand même admettre, du moins s’agissant des étudiants issus du concours principal, que ces jeunes sont dans l’ensemble « plutôt pas bêtes », quoi que l’on puisse penser de cette profession…
    Et bien dans mon groupe il y avait une étudiante super bien notée de façon générale, par ailleurs très sympathique, qui au cours d’une conversation sur le concours, m’indique que c’était un peu plus compliqué pour elle compte tenu … de son importante dyslexie ! Je suis tombée des nues, et elle m’a indiqué qu’elle scindait les épreuves écrites en se ménageant du temps pour pratiquer des exercices mémo techniques de relecture de ses copies, ce qui ne lui facilitait certes pas la tâche, mais ne l’a pas empêchée de réussir.
    Cette fille a bénéficié d’un climat familial encourageant (ses deux parents étaient conseillers à la cour de cassation), et d’un suivi adapté, et le résultat est tout simplement bluffant car si elle ne m’avait rien dit je ne m’en serais jamais doutée.
    Voilà, alors le titou ne sera peut-être pas astronaute (mais qui le voudrait vraiment lol) mais bon ça n’empiète en rien sur « le champ des possibles ».
    La bisette
    Myriam

  11. myriam

    Tout plein de pensées positives au Cha!
    Même si on se sent frustré sur le coup, tu es dans le vrai mieux vaut laisser courir.
    Allez bon courage à tous!

  12. Miss thelma

    J allais dans un 1 er temps dire que c était étonnant que toi qui arrives toujours à manier les mots ait eu du mal avec cette bonne femme. ..
    Et puis en fait je me dis que tu n es douée que pour les beaux mots, les mots optimistes , les mots qui disent de belles pensées. .. Et si les mauvais mots n arrivent pas à sortir c est qu il ne sont pas « dignes » de toi ☺

  13. Anne

    Tu sais ce qu’on dit  » le venin de la vipère n’atteint pas la blanche colombe »
    Cette vielle garce (n’ayons pas peur des mots) n’aurait sûrement pas tiré de leçons d’un flot de paroles cinglantes, elle doit y être habitué! mais ne t’inquiète pas dans la vie on ne gagne jamais rien à être une mauvaise personne! Bientôt toi et ton fils vous aurez digérés la mauvaise période et vous serez encore plus forts qu’avant!

    Continuez votre chemin toi et le Cha, plus forts de cette expérience et prêts à vivre des milliers de belles choses!

    Bonne rentrée Sacha!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>