DEUX.

DEUX.

 

Juste lui et nous deux, pour lui seul. Pour que cette rentrée si particulière lui soit la plus douce possible. Et d’un coup retrouver les gestes communs d’un père et d’une mère. Comme avant, comme jamais. Ma main sur ses boucles, un regard appuyé, mes yeux embués, leur sourires complices et un peu moqueurs. Partager les habitudes dans un quotidien que nous n’avons plus. S’inquiéter au même moment, pour la même chose, le même enfant. Se réjouir aussi. Se réjouir ensemble de le voir si heureux.

Juste elle et nous deux, pour elle seule. Sa petite main dans la mienne et son rire cristallin. Ses sandales qui frottent le trottoir sur le chemin que nous connaissons bien. Nos yeux clairs et le sac lourd sur son épaule à lui. Partager ses petites larmes au moment de se séparer. Sans se dire, se demander d’un regard, si tout ira bien pour elle. Marcher en silence et se donner la main.

Ma grande famille. C’est si rare de nous avoir tous les cinq. C’est précieux de pouvoir être un couple pour eux. Hier nous étions deux pour chacun de mes enfants. Deux mains dans celles de la petite, et deux sur l’épaule du grand.

Aujourd’hui la vie reprend son court, mais l’espace de nos mains ne s’efface pas.

Partager

21 commentaires

  1. Clémence

    L’amour fait bien les choses! C’est quelque chose de merveilleux pour vos enfants, ça doit être une force incalculable pour eux ! Et ça rassure sur l’âme humaine ;) Merci!Bises!

  2. Olive & Farigoulette

    Quel magnifique texte une fois de plus !! Et l « acceptation » mutuelle des 2 papas me semble incroyable, c est ce qu on peut appeler l intelligence du cœur !! Ces deux enfants ont beaucoup de chance !!

  3. Laura

    Bonjour Camille,
    Je suis ton blog depuis quelques temps maintenant et ton article d’aujourd’hui m’a bouleversé…
    Nous nous sommes séparé début juillet, il est parti pour une copine, je me remets doucement du choc malgré toutes les décisions à prendre…
    Notre fils de tout juste 3 ans est rentré à l’école hier et ça a été un nouveau bouleversement pour moi. Devoir être parent ensemble, face à l’horreur de ce que je vis et à ma tristesse quotidienne.
    Nous avons réussi je pense, en essayant de limiter les dégâts, mais je me sens en permanence sur le point de vaciller…
    Comment on fait?
    Comment on se remet de ça et comment on reste parent à deux?
    Belle après-midi,
    Laura


    1. Post author
      ritalechat

      Coucou, d’abord merci beaucoup d’avoir eu suffisamment confiance pour laisser ton message ici. Ta séparation est tellement récente, c’est normal de se sentir sur le point de tomber constamment. Je n’ai pas de recette miracle à te livrer, le sujet est tellement personnel, mais je peux essayer tout de même de te dire comment nous avons fait de notre côté. Le temps a été notre allié, chacun de son côté on a du digérer cette séparation, et puis petit à petit, nous nous sommes souvenu à quel point notre enfant était ce pour quoi nous voulions nous battre.Nous avons fait des concessions, nous nous sommes parlé de notre fils, nous sommes arrivés de nouveau à évoquer un futur. Pour lui. Nous avons partagé ses joies et ses tristesses, nous sommes devenu un couple parental comme ça. En partageant tout. Cette nouvelle relation était fragile au début, et au fur et à mesure elle s’est renforcée. je fais très attention à ne jamais blesser mon ex mari, et je sais qu’il fait de même pour moi. C’est un engagement tacite entre nous. Le respect. L’autre chose qui nous a aidé est de toujours garder en tête le bonheur de notre fils, avant le notre, avant les envies de «  » »vengence » » », la colère et la tristesse. Voilà, j’espère que tu arriveras à construire une nouvelle relation parentale dans laquelle tu es heureuse et je t’embrasse. Camille.

      1. Laura

        Merci Camille d’avoir pris le temps de répondre.
        J’avoue avoir écrit un jour de grande tristesse comme il y en a encore très régulièrement…
        Ca me fait du bien de lire que ça ira, du moins, que ça pourrait aller. La notion de respect est pour moi difficile à entrevoir vu qu’il est parti avec une de mes copines mais je suppose que ça reviendra. Pour Léon, il le faudra.
        Merci en tout cas de partager tes expériences.
        ça fait du bien,
        Laura

  4. Claire

    Ça s appelle l’intelligence…
    ça + l’amour, ça fera de ces 2 petits êtres en devenir des adultes bien dans leurs baskets j en suis sûre !

  5. Sarah

    Pour nous aussi, le temps d’un instant on est de nouveau ensemble car parents du même enfant. Tous les deux dans la cour pour le grand appel des 6ème. La gorge serrée de le voir partir seul, sans copain connu. Le sourire aussi en se retrouvant chez son papa, exceptionnellement le soir, pour un débriefing du 1er jour. Unis pour lui.

    Tes photos sont magnifiques !

  6. Océane

    Si tous les parents séparés pouvaient arriver à faire cet effort, d’être là à deux malgré le passé plus ou moins lointain …

  7. caroz

    tellement d’amour dans ces deux photos…. quand on a aimé et que cela a donné une jolie graine, il reste toujours quelque chose, bravo à vous de réussir à préserver leur enfance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>