FERMETÉ ET BIENVEILLANCE: LE SOIR CHEZ NOUS ÇA SE PASSE COMME ÇA!

FERMETÉ ET BIENVEILLANCE: LE SOIR CHEZ NOUS ÇA SE PASSE COMME ÇA!

routine du soir1 routine du soir2Si vous avez bien suivi, l’année dernière pile jour pour jour, nous vous proposions avec Ève un tableau pour aider les enfants à ritualiser les matins (ici). Nous revenons cette année avec un sujet qui m’est cher, l’organisation du soir.

Figurez vous que mes enfants ne sont ni mieux que les autres, ni pires, ce sont juste des enfants. Si le matin et dans la journée tout roule plutôt bien, je dois avouer que j’ai dû essuyer des soirs difficiles.

Je m’explique, Et je suis sûre que ça va vous parler, (Si ça ne vous parle pas, soit vous n’avez pas de vrais enfants en chair et en os, soit vous êtes vernis, jouez au loto !)

Lorsque nous rentrons de l’école tout se passe assez normalement, l’enchainement goûter/jeux/devoirs/bain/dîner se passe sans trop de casse. Il y a toujours des écueils, les enfants terminent leurs journées, ils sont fatigués donc plus à fleur de peau mais rien d’insurmontable.

Le dîner est toujours un peu plus mouvementé, en général, ils ont faim, trépignent et engouffre tout en dix minutes. Je crois avoir prononcé la phrase « reste assise  s’il te plait» tellement de fois que j’en ai patiné ma langue, mais bon, une fois de plus « je gère ».

Et puis viens l’heure de l’après repas.

Ce moment où tout peut basculer. Et croyez moi ça basculait presque toujours chez nous.

Les enfants se transforment. Moi je suis crevée, j’ai hâte que la journée prenne fin, eux doivent le sentir et en font des caisses pour arriver au point d’excitation ultime, je perds patience… bref c’est le cercle infernal.

Pour palier à ça j’ai mis en place une tactique de vieux sioux.

Hop je dégaine notre tableau pensé par deux mamans pour des mamans et leur famille, et toujours si joliment mis en dessin par Ève,  et c’est parti pour des soirées qui chantent!

Pourquoi le tableau ?

Il m’aide à planifier les choses avec eux. On mange à telle heure, ensuite on se brosse les dents, ensuite une histoire etc… Baliser les choses, mettre des petits horaires, coller les étiquettes dans le bon sens, c’est ludique, ça leur montre qu’ils ont leurs mots à dire, ce sont des décisions familiales. J’ai remarqué que toutes ces petites choses nous aidaient bien.

Pour le grand, il y même une variante que je mettrai en place rapidement, il aura le choix dans une tranche horaire impartie de faire les chose comme il l’entend. Une nouvelle fois, ce sera sa décision (et il est plus facile de respecter ses propres contraintes plutôt que celles qui nous sont imposées n’est ce pas ?). Du moment que tout est fait, moi ça me va peut importe comment il s’organise. Evidemment j’attends un peu que la nouvelle vie du collégien soit bien en place pour lui laisser plus de libertés.

Côté organisation.

L’homme n’est pas toujours avec nous la semaine, c’est d’ailleurs le cas en ce moment.

Lorsque je suis seule, je suis over organisée pour ne rien laisser au hasard et pour ne pas me mettre moi-même dans des situations que je regretterai. Lorsque les enfants arrivent de l’école, le repas est prêt, je suis ainsi plus disponible pour eux. Car à mon avis le secret des soirées calmes est là : être dispo, ne rien laisser s’envenimer ou carrément partir en vrille.

Je m’occupe des devoirs du grand pendant que la petite joue ou regarde un dvd si vraiment elle est trop épuisée. Ensuite nous passons au bain chacun son tour, en général le grand en premier parce qu’il est autonome. Pendant ce temps je choisis les tenues du lendemain. La petite passe au bain, puis nous dînons.

Comme je le disais plus haut, c’est après manger que je ne les lâche pas d’une semelle. Au début ils voulaient faire leur toilette du dodo ensemble : la grosse cata. J’ai essayé de me prendre cinq minutes pour débarrasser et boire un petit café avant de les coucher, optimiste que je suis : la grosse grosse cata. Notre salut réside dans le fait que je reste constamment avec eux. (pas de téléphone en main par exemple, ça ça m’a sauvé ma vie). On discute, on débat sur qui va choisir l’histoire du soir, tout est prétexte à ne laisser aucune situation dégénérer. J’essaie d’apaiser au maximum ces moments là, pour que le coucher soit plus facile. Je baisse le volume de ma voix intentionnellement, je parle posément, je prends très souvent sur moi car je suis aussi en plein coup de barre en général.

Après c’est plus cool, mais je reste toujours assez ferme, une histoire tous ensemble puis, autre moment délicat, le coucher. J’écourte au maximum et ne donne pas prise aux « j’ai faim/soif/mal au ventre/un bouton de moustique. La petite a eu des couchers plutôt difficiles ces derniers temps donc un câlin, un bisous et dodo et puis c’est tout!

Lorsque l’homme est là, nous nous répartissons les tâches, c’est plus simple à ce niveau là, mais paradoxalement ça peut être plus la foire. Si nous avons envie de terminer le repas ensemble ou simplement de discuter un peu, les enfants retournent l’étage au lieu de se brosser les dents, cqfd !

Ces petits « trucs » fonctionnent biens chez nous, chez vous c’est sans doute différent et lié à vos habitudes propres, mais j’ai remarqué que si les enfants savent à l’avance comment va se dérouler la soirée, s’ils sont cadrés et consultés, tout est beaucoup plus fluide et détendu. J’ai mis en place avec eux, ce tableau il y a peu, mais les bases verbales étaient déjà là. Comme pour celui du matin , je suis persuadée qu’une fois le cadre posé, les petits n’en auront plus besoin, et qu’il y aura même une petite place pour l’inattendu et un brin de folie sans que tout sois à recommencer. ESPOIR ESPOIR !!

Les étiquettes et le tableau vierge sont à imprimer chez Ève, inspirez vous, faites à votre sauce, nous vous proposons une base, libre à vous de la cuisiner à votre sauce familiale.

La discussion est ouverte ici, n’hésitez pas à me dire comment cela se passe chez vous, quelles astuces vous avez mis en place pour le soir… Dîtes moi tout!

À très vite.

Camille

 

routine-enfant-soir

Partager

27 commentaires

  1. Pingback: ROUTINE DU SOIR #printable | Minireyve

  2. Céline VIOLA

    DIs, tu lis toujours une histoire au chat le soir? nous on a un passage lecture mais chacun lit son livre, dans son lit ou dans la chambre de l’autre…..


    1. Post author
      ritalechat

      ah oui oui! c’est souvent lui qui choisit l’histoire. Du coup il se refait tous les classique de sa petite enfance, il y voit une autre couche de lecture, et a une approche plus adulte du bouquin, c’est assez chouette à voir. En revanche alors que Violette dort, il a le droit de lire un peu plus longtemps dans son lit, ses bouquins à lui:-) des gros bisous céline

  3. Lili et ses filles

    Tout à fait d’accord avec toi, être là, à côté, il n’y a que ça qui marche. Les soirs où j’ai un coup de mou et où je suis tentée de m’installer, allez, juste 5 minutes devant mon ordinateur, ça part en cacahuète, ça se chamaille, ou bien elles font les folles, … Donc, je me motive, en me disant que, au final, je gagne du temps pour moi après. Ici, à 2 et 4 ans, à partir de 18H, c’est compliqué, elles sont fatiguées, elles ont faim. Alors, on enchaine, les bains, le repas, jouer calmement, histoires et dodo. Ca marche très très bien avec ma 4 ans, qui a vraiment besoin d’un rituel précis, moins avec ma 2 ans, qui a de grosses difficultés à s’endormir. Je pense qu’on va imprimer le tableau et que ça plaira beaucoup à ma Pimprenelle. Merci à vous deux.

  4. Adeline Les Petits Cultivés

    C’est une superbe idée, je crois que quand il y a des règles et que c’est clair tout se passe mieux. Je n’ai qu’un petit du coup je pense que c’est moins sport que toi! En rentrant de l’école il goute, ensuite il joue! A 18h30 il prend son bain. A 19h30 on mange. A 20h a peu près on va se brosser les dents, se laver les mains, le pipi et zouuu dans la chambre. On lit deux histoires comme tous les soirs! Ensuite un gros bisous un gros câlin et dodo! En 2mn en général il dort, avec les journées a l’école il est assez fatigué! Tous les soirs c’est pareil et dans le même ordre… Comme un rituel :)
    Bonne soirée et gros bisous!

  5. Lily

    Leur donner du « pouvoir » et les laisser vivre leurs expériences avec les conséquences de leurs choix… Être ferme et bienveillant à la fois… Et le  » baisse ta voix, prend ta petite voix » en contrôlant la nôtre… C’est d’un grand secours pour tous.
    As tu lu le livre de Arnaud Deroo ? C’est une vraie mine d’or…
    Merci beaucoup Camille pour cette lecture du soir.

  6. Célia

    Bonsoir!
    Je n’ai qu’un petit garçon de deux ans et demi donc je pense que c’est moins sport.
    Mais le rituel est capital. On joue, on prend le bain, on met la couche sur mon lit, son pyjama sur son lit, on monte boire le biberon puis dîner. Une histoire qu’il choisit, puis on redescend dans sa chambre, 5 comptines dans le même ordre, on se répète le déroulement de la journée du lendemain, on s’envoie des bisous et c’est bon.
    Si on déroge au rythme c’est la crise.

    Je suis enceinte du second, on va bien voir l’organisation d’ici deux mois!

    Mais je te suis sur la totale disponibilité. Dès que je fais autre chose, ça coince. Et j’en chie derrière.

    En tout cas,merci pour les tableaux, je les garde sois le coude pour plus tard!
    Célia

  7. Louise

    Coucou Rita, moi l’emploi du temps du matin m’avait sauvé la vie l’année dernière et du coup j’avais fait toute la semaine avec le matin et le soir qui étaient communs à tous les jours. Parce que les aprem différaient selon les activités et puis aussi pour l’orga des dev (genre lundi francais, mardi math, mercredi anglais… Je ne me souviens plus mais en gros c’était ça avec foot le vendredi et toussa). Ça nous a carrément carrément aidé !!! Maintenant c’est intégré (et puis c’est plus cool, on a plus de marge). Et moi aussi je suis (très) souvent seule pour le tunnel et chez moi c’est pas après le repas que ça merde mais dans le trou entre playground (ou dev… En ce moment y’a pas encore de dev donc on passe notre vie au Park) et repas. Là je les lâche et tout peut se barrer en sucette en trois secondes. En revanche après le repas c’est super bien huilé… Et ouf! Allez besitos!

  8. karine_

    Anna connait très bien la phase, lavage de dents, lavage de mains, choisir l’histoire… (la toute dernière phase avant le coucher) mais chaque soir, ça vrillait. Elle allait dans la chambre de sa soeur, courait partout, sautait sur les lits… Pas fait pour favoriser l’endormissement.
    Alors un soir, j’ai mis le minuteur sur 20 minutes et tous ses petits rituels devaient être accomplis avant qu’il sonne. A partir du moment où il est en route, je ne demande plus rien, elle sait ce qu’elle a à faire et ça marche ;-)

  9. Ju

    Ma douce n’a que 20 mois mais quand on est à la maison elle a besoin de repères, sinon c’est la java ! Comme les tiens !
    Du coup j’ai fais un tableau sur le même principe (mais tellement moins réussi que le vôtre mesdames !), un peu simplifié : dîner + jeux + douche + biberon + brossage des dents + câlins + dodo ! Tout ça sans horaire bien sûr, mais tout doit être bouclé entre le retour de chez la nounou et l’heure du coucher, soit … 1 heure !
    Je garde votre tableau de côté pour l’année prochaine et l’entrée à l’école !

  10. mym

    Merci, une bouffée d’air de voir que nous sommes pas les seuls à vivre des soirées de folies….J’ai deux garçons 5 ans et 8 ans et comme tu le dis si bien il suffit de 2 secondes de lâché prise pour que tout parte en vrille! Je déculpabilise, car forcément nous nous remettons en question : qu’est ce que j’ai loupé ? Mais tu as raison le cadre, ce contenant qui est si sécurisant pour nos loulous est primordial. Nous avons tellement la « tête dans le guidon » que parfois c’est durrrrr. Ton article m’a permis de relativiser et de voir que mes enfants sont comme les autres.
    Le rituel du petit (tous les soirs!!!!) : « j ai soif, pipi, mal là….. » c’est épuisant, alors que nous avons envie de nous tanquer dans notre canapé avec notre chéri et discuter.
    La patience est le maître mot de parents…
    BIz

  11. Céline L

    Quand j’ai vu ce planning , ça ne me plaisait pas du tout, car cela me fait penser à mon travail où l’ on met ce genre de planning pour les autistes et les déficients mentaux, je trouvais que cela ne laissait aucun choix. Mais là, je lis ton article et la façon dont tu le mets en place me fait complètement changer d’avis. Chez nous aussi, ils ont un regain d’énergie incroyable juste après le repas, alors qu’ils étaient morts de fatigue juste avant de passer à table! Avec les beaux jours dès mai, ça courrait tout nu dans la maison et ça n’avait pas sommeil tant qu’il ne faisait pas nuit. Depuis septembre, comme toi maintenant, j’enchaîne très vite après le repas tout en les surveillant et en répétant sans cesse, car le petit dernier de 3 ans demi embête son grand frère de 6 ans, et ils partagent la même chambre. Du coup, je vais essayer ce planning qu’on mettra donc en place ensemble avec pour but de ne plus s’en servir.

  12. stefayako

    merci beaucoup, c’est une super idée!
    à partir de quel âge penses-tu que cela peut être compris?
    mon fils a 2 ans, on a déjà effectivement notre routine mais je ne sais pas s’il est trop jeune pour mettre cela en place soir et matin.

  13. Sarah

    Chouette tableau et jolies illustrations.
    Selon les jours c’est plutôt devoirs puis jeux ou jeux/devoirs/jeux. Les rituels et les horaires sus à l’avance c’est aussi très important, autant pour mon organisation car seule avec mon fils avec de grosses journées de boulot par ailleurs que pour prévenir les éventuelles crises. Il sait qu’il peut jouer jusqu’à telle heure, par exemple, et du coup il se responsabilise aussi quant à ses priorités.
    Par contre le week-end c’est beaucoup plus cool, les horaires plus élastiques, c’est week-end quoi.
    C’est très prenant et épuisant mais je fais en sorte de lui donner une bonne dose d’attention quand on se retrouve et avant le coucher. La vaisselle attend le lendemain s’il faut. En semaine, je lui lis une histoire (encore un grand plaisir pour lui à 11 ans) et le week-end il bouquine tout seul. Bisous, câlins et massages tous les soirs.
    L’avantage de vivre seule avec lui c’est que je peux totalement adapter mon rythme au sien. On n’a pas besoin d’attendre que le papa rentre pour manger, etc… On mange comme les vieux vers 18h30-19h mais ça nous va bien.

  14. Virginie

    « Pas de téléphone dans la main »… j’ai aussi remarqué que dès que je ne respectais pas cette règle, ça partait en vrille…
    Pas évident, surtout quand on travaille à la maison ou que le travail s’invite souvent à la maison…
    Et finalement on est bien plus efficace dans notre check mails / FB / IG & co une fois les enfants couchés…

  15. Amelie

    Hello Ritalechat !
    Je lis toujours tes articles avec plaisir !
    Que deviennent les carrés et l’abécédaire en laine ?
    Bises toulousaines

  16. fleur de lupin

    Bonjour,

    Suis preneuse de ce tableau avec mes deux jumelles de trois et demi qui viennent de rentrer en moyenne section. Comment fais tu le soir pour ne pas laisser prise au un verre d’eau/un calin/ j’ai mal au ventre/ aux fesses/ ca me gratte/ j’ai chaud/j’ai froid ????

  17. marie

    oh et bien je doit pas avoir un enfant normal…chez nous tout se déroule bien. Mais en même temps il est tout seul, c’est plus facile de se concentrer sur lui uniquement.Le soir donc, aucun problèmes, goûter, devoirs, douche , dîner, brossage de dents et au lit sans broncher….mais je vais vite allez voir ce fameux planning du matin….Car chez nous c’est plutôt là que se passe la difficulté…Un enfant difficile a lever, qui aime prendre son temps en plus de cela, qui n’aime pas prendre son petit déjeuner, et passerais des heures collées dans mes bras (là je ne m’en plaint pas…) bref ça donne la course et des retards à l’école systématiquement !! Alors merci car cet article me redirige directement ce qui va m’aider à mieux organiser mes matins :)

  18. Pingback: Au programme : Des confidences de papa, des môme qui se récurrent le pif en classe, des arcs ciel en bouteille et plein de trucs trop chouettes en vue^^ | MISS PIVOIBULLE

  19. Léopharelle

    Je nous retrouve complètement à travers tes mots. Depuis la rentrée je suis avec eux pour les rituels du soir afin que ça ne dégénère pas. Et je prends sur moi. Mais le matin impossible, je commence à 7h30. Justement au déjeuner j’ai demandé (avec grande délicatesse) d’être avec eux pendant leur préparation avant l’école car les grands de 8 et 6 ans ne sont à mon avis pas propres quand ils quittent la maison. J’ajouterai que quand ils sont seul avec leur père c’est le gros bordel. C’est moche moche moche mais la réalité, on ne peux pas relever ses mails pendant qu’ils se lavent les dents…

  20. Anne

    Sympa des tableaux !
    Mais il faut que l’on fasse rentrer : jouer – faire les devoirs- se laver…. avant de dîner vers 19h00
    Or on arrive vers 18h00 18h30…. donc en une 1/2h 1h….. Et même si je tente d’anticiper au mieux il y a souvent un peu de préparation de repas à faire aussi,…. je trouve ça pas évident, frustrant. Pas marrant, trop dur…..je ne sais comment font les Autres ?!….
    Et le mardi soir il y a leurs activités on arrive alors à 19h45 !!!! Et il y a école le mercredi….!!!
    Je garde humour et espoir mais franchement en bossant je trouve que ça va pas…… J »ai l’impression d’enchaîner sans vivre bien les choses avec eux… ca vous le fait aussi ?

  21. Pingback: Organisation pour les parents debordés | 1001 Ateliers

  22. Crayon

    Mais sinon le tableau c est pour les mamans qui ne travaillent pas ?? Rentrer à 16h30 ? Car personnellement il est 19h quand je rentre de la crèche. Je dois enchaîner en 1h30 : biberon un pot (généralement cuisiné du week end et mit au congelo mais parfois je dois le faire le soir même) + un temps de calme ou/et de jeu ensuite le bain ensuite les rituels du soir pour le coucher. J imagine même pas quand j aurai 2 enfants ou quand j aurai les devoirs. Comment placer tout ca ? Dans si peu de temps ! Sachant que durant ces 1h30 je ne mange pas je ne me pose pas 1 minute. J attends le retour du papa a 21h30 et généralement je mange a peine et je me couche lessivée de ma journée de travail et ma soirée speed. Sachez que vos vies ne sont pas celles de toutes les mamans.

  23. Pingback: Organisation pour les parents débordés - 1001-ateliers.com

  24. Pingback: Organisation pour les parents débordés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>