AVEC MES YEUX DUBAÏ

AVEC MES YEUX DUBAÏ

Lorsque je suis descendue de l’avion, il faisait nuit. J’adore arriver tard dans une nouvelle ville. Sillonner les autoroutes, fatiguée mais heureuse de découvrir un pays illuminé et scintillant. Et la surprise du lendemain en plein jour, comme une deuxième découverte.

L’odeur du kérosène et de l’asphalte mêlés, l’aura lumineuse de la ville au loin. Et moi accrochée à la vitre de la voiture, les yeux grands ouverts. Et la bouche aussi un peu.

Il faisait lourd et la chaleur collait à ma peau d’européenne, je ne savais pas alors, que cette ville allait me chambouler autant. Je ne me doutais pas que les voiles, le sable, les palmes et les grands immeubles d’acier et de verres allaient à ce point m’interroger.

Il y a des années que je pense à Dubaï. Parce que j’aime lorsque c’est minuscule, rare et fragile, mais aussi lorsque c’est grandiose, exubérant et ostentatoire. Je suis comme ça, j’aime voir. Du luxe à l’austérité, de la terre fertile au béton, de l’océan au désert. Des beautés cachées à celles offertes sur les plages, du froid glacial à la chaleur étouffante. De la richesse de ma rivière secrète à la poudre aux yeux d’une énorme berline. Je suis comme ça oui, je ne rejette rien, parce que chaque chose me nourrit, m’intrigue et m’émerveille.

Il y a des années et maintenant c’était hier.

J’ai découvert une ville complexe et secrète. Un émirat résolument tourné vers le tourisme, avec ce que cela implique de compromis et d’ouverture au monde mais aussi de face sombre et camouflée. J’ai découvert que les préjugés avaient la peau tenace et que l’islam n’avait pas bonne réputation. Non ça je crois qu’en fait, je m’en étais déjà aperçu il y a bien longtemps.

Je suis partie avec beaucoup d’à priori, je n’en suis revenue avec aucune certitude mais avec cette sensation d’avoir vu quelque chose de furieusement différent de ce à quoi je suis habituée. Avec cette fenêtre qui s’est ouverte sur un monde Oriental qui parfois fait peur, agace ou fait grincer. Avec cette incroyable réalité qui m’a sautée au visage.

Je garderai longtemps les odeurs entêtantes d’encens et de parfums dans les allées des grands Malls. Les couleurs de peaux si différentes, parfois couvertes, parfois tellement nues. Je me souviendrai des regards ourlés de khôl, des yeux qui se baissent par pudeur ou par respect ou simplement parcequ’ils ne voulaient pas croiser les miens. Je garderai aussi les détails des abayas noires toutes simples ou richement brodées, des étoffes qui ondulent élégamment, des dishbashas immaculés et impeccablement repassés. Je cherche encore les endroits purs et authentiques, je les ai trouvé l’espace de quelques heures dans le désert ou lorsque l’eau du golfe persique a caressé ma peau. Pour toujours il y aura aussi mes interrogations qui n’ont pas toujours trouvé de réponses, mes étonnements qui pouvaient déranger.

Au delà des édifices qui m’ont fait tourner la tête, au delà du marbre et du luxe je garderai de ce pays, cet incroyable bouillonnement de religions, de nationalités, de couleurs de peaux et de langages mélangés. Essayer de percer le mystère d’une telle cohabitation est complexe. Tout est complexe là bas. Et dans le même temps tout est d’une incroyable facilité. Cet émirat est un paradoxe, je n’ai cessé de le dire là bas. Et je le pense encore ce soir.

Ce voyage aussi furtif qu’il a pu l’être m’a bousculé. J’étais partie en dilettante sans me douter du tourbillon qu’il provoquerait en moi. Vos réactions qu’elles soient positives ou négatives sont, il me semble une belle illustration de ce que qui m’anime encore aujourd’hui.

Je ne regarde pas le monde de la même façon depuis quelques jours, c’est diffus mais c’est là. Il me semble que d’être partie voir cet endroit là avec mon cœur et mes yeux en bandoulière a ouvert un niveau de compréhension supplémentaire.

Il y a d’ailleurs une chose que j’infuse dans l’éducation de mes enfants, chaque jour un petit peu plus. Et ce voyage avec ce qu’il a comporté de découvertes, de critiques et de partages résume bien cela.

« Je veux garder les yeux ouverts sur ce qui m’entoure, ne pas juger ce que je ne comprends ou ne connais pas. Je veux découvrir par moi même, ne pas ignorer ou étriquer mon esprit. Les voyages où qu’ils me mènent m’aident à y voir plus clair, à forger mon opinion. Je ne peux plus critiquer tel ou tel peuple sans connaître et regarder le mien ou ceux qui me sont proches avec certitude. Je ne peux pas jeter la pierre en pensant que chez moi tout est plus respectueux et plus digne.

Dubaï n’est pas à part finalement. Il fait partie de mon monde, de celui que je lèguerai à mes enfants. Y aller, même rapidement m’a aidé à affiner ma vision d’un monde qu’il nous faut absolument apprendre à décoder. Qu’il nous plaise ou pas. Qu’il soit droit et éthique ou pas.

Je peux dénoncer, m’indigner, je peux ne pas comprendre, mais je ne veux pas m’interdire de voir. Nous n’avons le monopole de rien, confortablement installés dans nos préjugés et notre mode de vie soit disant propre. Nous n’avons pas le monopole bien pensant des valeurs, du cœur, de la religion, et des droits. Nous sommes individuellement minuscules. Et grands ensemble. Ce voyage, comme tous ceux que j’ai pu faire depuis l’enfance ajoute à ma vie un indice de plus. Une clé pour ce Monde. En cela, il restera un merveilleux souvenir.

Je vous souhaite une très belle soirée. À vite.

Partager

36 commentaires

  1. Mahie

    Lectrice silencieuse de ton blog je poste mon premier commentaire car sur IG les commentaires de certaines personnes m’ont un peu énervée
    De quel droit se permettent – elles de vous juger toi ou Marjolaine d’avoir accepté ce voyage – cadeau ? Je pense s’il s’agit plus de jalousie que d’un vrai questionnement sur la vie à Dubai
    Comment s’ ouvrir aux autres si on reste dans son coin ? Comment les connaître ou connaître leurs coutumes si on ne va pas vers eux pour telle ou telle raison ? Rien n’est jamais parfait , aucun pays, aucune communauté n’est parfaite
    On juge sans connaître…. encore et toujours
    Merci de m’avoir fait découvrir ce pays

  2. sysyinthecity

    vous m’avez fait rêver à travers vos photos sur IG, j’ai senti beaucoup d’émotions de ta rencontre avec Marjolie Maman, j’ai adoré voir vos photos, et cet article ce soir est juste sublime, merci ♥

  3. Adeline

    Je suis plutôt du style à lire des blogs mais jamais commenter les publications… J avoue àvoir commande le même sac que toi sur la redoute je le cherchais depuis un.moment et toi tu l as trouvé alors j ai copié… J ai aussi du commenter un de tes sujets sur les enfants différents car ma fille est dyslexique et c’est dur en tant que parents de parfois trouver l.aide nécessaire et je travaille également sur la cartographie avec elle sur ses leçons…. Alors quand je lis ton nouvel article je te dis merci merci de rester simple et de décrire avec honnêteté et sensibilité un sujet sensible qui donne envie de connaître plus ce pays….

  4. Oum

    J’ai suivi de loin les commentaires et critiques sur Twitter et Instagram qui m’ont agacés au plus haut point. Comme si la France était le pays le plus irréprochable du monde et qu’on pouvait donc, sans sourciller, critiquer un pays comme les Emirats, ses habitants, et toutes les personnes qui s’y rendent.
    Dubai, je l’ai visité en 2000 et à l’époque déjà, c’était la démesure et le luxe à outrance. Je n’y reviendra pas de sitôt mais j’étais heureuse de l’avoir visité de mes propres yeux et d’avoir pu ainsi me faire ma propre opinion. J’ai passé une belle semaine et j’en garde de beaux souvenirs. Ma soeur y a habité plusieurs années également, ainsi qu’à Abu Dhabi et elle aurait aussi beaucoup à dire …
    Voyager est une vraie chance, la chance de découvrir l’autre, de faire un pas vers lui, et de se rendre compte qu’il n’y pas une seule façon de voir le monde … mais une vraie palette de nuances, qui s’étend au fur et à mesure des voyages et des rencontres. Donc Camille, je suis heureuse pour toi, tu as bien fait d’avoir accepté cette parenthèse, d’être partie avec ces blogueuses que j’aime bien et d’avoir ramené dans tes bagages des souvenirs pour la vie.
    PS.: Et puis, si on réfléchissait bien, il restera vraiment très peu de pays à visiter … et ça, ça sera vraiment dommage.

  5. MamaCami

    Je partage avec toi ce goût de la découverte, cette curiosité des lieux, des gens : « chaque chose me nourrit, m’intrigue et m’émerveille. » C’est parfaitement exprimé.
    Et je retrouve ici ta vision de l’éducation qui me plait beaucoup; garder les yeux ouverts, c’est ce que j’aimerais inculquer à mon fils. Et cela passe par le voyage, bien évidement. Moi ce sont les années vécues au Japon qui m’ont totalement transformée.

  6. Sheily

    Malgré les attaques sur Twitter/Instagram, je regrette de n’avoir pu me joindre à vous pour ce voyage, qui reste (avant tout) une expérience humaine.

  7. Morgane

    Bonjour Ritalechat,
    Lectrice de longue date, je sors de l’ombre aujourd’hui. J’aime beaucoup l’esprit de ton blog, les valeurs que tu partages, celles que tu transmets à tes enfants. J’aime beaucoup ton écriture aussi. Et si je réagis pour une fois (avec une plume moins belle que la tienne), c’est parce que ce sujet me touche forcément. Je suis une Française expatriée depuis longtemps. J’ai vu du pays sur tous les continents, beaucoup. J’ai vécu en Amérique latine, dont 6 ans au Chili ; j’ai vécu aux Etats-Unis, dans la belle Philadelphie ; et depuis près de 4 ans je vis en Inde, tout au Sud, dans la fournaise de Chennai (Madras). Autant dire que je suis une habituée des contrastes. Si je commente aujourd’hui, après avoir lu bon nombre de commentaires ici et sur Instagram en réaction à tes photos et tes articles, ce n’est pas pour donner de leçons ou faire la morale aux lecteurs critiques. Juste peut-être pour dire qu’il faut rester ouvert d’esprit. Pendant que tu découvrais Dubai, je me trouvais avec mon mari et mes 2 enfants de 3 et 6 ans à Amritsar, à la frontière Indo-Pakistanaise. Nous voulions voir le Temple d’Or, le lieu fondateur du sikkhisme. Nous avons été subjugués par tant de spiritualité, de tranquillité, d’authenticité, d’esprit de communauté et d’ouverture. C’était simplement beau. J’espère que mes enfants garderont le souvenir de cette ambiance, des regards que nous avons croisés. Là où j’en viens au sujet, c’est que début novembre nous partons nous aussi quelques jours à Dubai. Aux antipodes de là où nous étions il y a 2 jours (car Amritsar pour aussi spirituelle qu’elle est, est aussi une ville laide, crasseuse, pauvre, et j’en passe ; l’Inde quoi…) et de là où nous vivons au quotidien. Nous voulons voir la démesure, la folie des hommes riches. Nous voulons que nos enfants voit ça. Dubai, nous y faisons escale à chaque fois que nous volons entre la France et l’Inde. Nous connaissons l’aéroport comme notre poche. Mais nous voulions voir plus. L’architecture nous fascine, comme les hommes qui la pensent et ceux qui l’habitent. Nous verrons ça, nous irons voir un de ces malls (alors que nous n’aimons pas faire du shopping, nous verrons juste s’ils sont plus fous que ceux de Bangkok et Hong Kong), nous monterons à la Burj Khalifa (qui effacera sans doute le souvenir des Tours Petronas de Kuala Lumpur), nous irons à l’aquarium (car nos deux enfants, là où nous vivons, n’ont pas accès à beaucoup d’attractions de ce type et nous serons heureux de voir leurs yeux s’écarquiller devant les raies mantas). Nous irons peut-être dans le désert car ta description nous a fait envie, même si nous avons déjà assisté au lever de lune dans le désert du Thar au Rajasthan. Nous essaierons de nous immerger dans ce qu’il reste du Dubai authentique, même si nous ne sommes pas en reste d’authenticité dans notre quotidien. Mais nous nous passerons de ski, pour toutes les raisons évoquées et parce que tout de même nous avons un chalet dans les Alpes, alors ça attendra bien Noël ! Voilà. Nous avons 2 enfants, petits mais déjà grands par tout ce qu’ils ont vu et ce qu’ils verront encore, de l’Inde incroyable à la folle Dubai. L’un n’empêche pas l’autre, ça donne d’autant plus de matière à la réflexion sur le monde.

  8. Louloute

    Aller rêver au pays où le pétrodollar est roi certes, c’est un peu comme ceux qui vont à LAS VEGAS! Chacun fait ce qu’il veut, ce que je déplore c’est qu’on prenne des blogueuses sympas , sans doute très naïves , pour qu’elles deviennent des enseignes publicitaires. Monoprix, mini prix, Dubaï, Rollex, et même un jour j’ai vu une gamine de 2 ans en larmes sur son pot gagné dans un concours débile. Tout ça pour des cadeaux , aucun amour propre je pense. Achetez moi ou vantez moi ce produit et vous serez gâtées mesdames…Pathétique!


    1. Post author
      ritalechat

      sans doute très naïves… je ne me reconnais pas là :-) ni dans une photo dégradante de mes enfants. Bref je ne comprends pas bien le but de ton message.

  9. omacandco

    Oh je suis conquise. Tant de jolis mots. Tant de sincérité. Tant de bon sens. Tu as mis des jolis mots sur ma vision du voyage: voir, se faire une opinion et ne jamais juger. merci <3

  10. Wafa

    Je n’ai pas tout suivi sur ces polémiques mais soyons honnêtes tu aurais été aux Etats-Unis, pays de la peine de mort, des armes à feu personne n’aurait bronché. C’est triste, tu as eu raison d’y aller, j’irai aussi comme je suis allée en Chine pays que j’ai adoré malgré tout ce que j’ai à reprocher à sa politique. Le fait que ce soit un pays du Golf et un pays musulman n’est sans aucun doute pas étranger aux réactions que l’on peut lire on ne me fera pas croire le contraire.


    1. Post author
      ritalechat

      Islam et fric… détonnant pour une réputation, je suis bien d’accord avec toi. des bises Wafa, et encore joyeux anniversaire!

  11. Daily about Clo

    Je n’ai pas suivi les polémiques mais j’ai suivi tes photos comme celles des autres.
    Tu as toujours les bons mots pour définir ce que tu ressens. Je n’ai vu de Dubaï que son aéroport puisque j’étais en escale lors de mon voyage en Nouvelle-Zélande. Mais la vue depuis le hublot de l’avion m’a donné qu’une envie : y retourner pour me faire mon propre avis. C’est si facile de tout critiquer, c’est purement français de toute façon.
    Merci pour tes mots

  12. Hélène

    Très joli billet, très belle vision du voyage et du monde…. mais ça m’amène une autre question : dans quelle mesure a-t-on le droit d’exprimer des doutes vis-à-vis de cette vaste opération de promotion d’une destination si « paradoxale » sans être taxée d’être une personne :
    – Aigrie
    – Jalouse
    – à l’esprit étriqué
    – bien-pensante
    – arrogante
    – confortablement installée dans ses préjugés ?
    Là est la question….


    1. Post author
      ritalechat

      Hello! que l’on se pose des questions sur un blog trip, je comprends parfaitement. En revanche, que l’on émette des jugements, des critiques, que l’on se trompe carrément de pays assez souvent lorsqu’on emmet ces jugements, ça c’est plus embêtant, je trouve.

  13. Aurore

    Eh bien quel joli texte, tout est dit.
    J’ai un rêve c’est que mes enfants voyagent beaucoup et si en plus ils veulent s’installer dans un autre pays eh bien ce serait top.

    J’ai très peu voyagé faute de moyens et de priorités, c’est un mini-regret mais je le ferai au moment voulu.
    J’ai aimé tes photos, et j’avoue que ce n’est pas une destination qui m’attire mais par curiosité pourquoi pas.
    Une amie y est allée cette année pour des affaires (elle fait dans l’artisanat français) et mise à part quelques proches elle s’est fait lynchée sur l’idée de vendre le savoir faire français à des pays comme ceux là, elle était heureuse qu’on choisisse ses créations, son travail, qu’elle puisse parler de sa passion et la transmettre.
    Elle a été très bien accueilli, elle a vu et vécu des situations coquasses, dignes de films mais elle a retenu qu’il fallait être curieux et OSER. Oser s’ouvrir aux autres…

    Eh bien à son retour elle a tout de même raconté son vécu qui se rapproche du tiens et cela ne fait pas d’elle une mauvaise personne mais une personne libre de faire ses choix et de voir par ses propres yeux ce que le monde est.

    Continues ainsi tu es toi et c’est ce qui compte, je m’inspire beaucoup de tes réflexions et de ta bienveillance et l’applique avec mes enfants.

    Bonne journée et des bisous

    Aurore

  14. By Paulette

    Tes mots sont d’une justesse, comme d’habitude, que cela donne envie de s’asseoir à tes côtés et de siroter un thé, un café, une bière ou un verre de vin…qu’importe en fait et de discuter avec toi!

  15. VirginieL

    Bonjour,
    Je suis triste de lire à travers ces commentaires et ton texte que les personnes qui auraient émis des réserves sur votre séjour à Dubaï l’auraient fait par islamophobie. Ce n’est pas ce que j’ai exprimé et ce n’est pas ce que j’ai lu non plus dans les commentaires sur ce blog. Bien sûr que tout voyage nous apporte quelque chose, quelle que soit la destination. Bien sûr que tant que l’on n’a pas visité un pays on ne peut en avoir qu’une vision déformée, des clichés et des préjugés. Les clichés que j’avais sur Dubaï n’avaient rien à voir avec la religion. Pour moi c’était un temple entièrement dédié au consumérisme au plus grand mépris de l’environnement. En gros ce gigantisme et ce bling bling complètement déshumanisé que l’on nous montre à la télé. Je suis persuadée que Dubaï n’est pas que cela. Et j’aurais été ravie d’en découvrir d’autres facettes à travers vos reportages. Mais nous n’avons vu que ce que l’on connait déjà : le ski, les centres commerciaux …. Et sur chacun de vos blogs le même compte rendu avec les tarifs des différentes attractions, de l’hôtel….Une vraie page de pub en somme et non une invitation au voyage. Ce que tu décris aujourd’hui (ces mélanges des culture, ce bouillonnement humain) ne transparaît dans aucune de vos photos. Peut être est-ce une ville vraiment insaisissable en fait. L’Orient m’attire énormément mais là je ne l’ai pas vu du tout. On était plus près de Las Vegas que des mille et une nuit.
    Finalement je crois que plus que la destination c’est le principe du publi-reportage qui agace certaines de tes lectrices. J’ai parcouru les blogs des autres participants (je n’en connaissais aucun) et sur ceux qui ne pratiquent que du placement d’articles et des partenariats les réactions ont été moins négatives que sur le tien. En effet mélanger articles personnels et articles publicitaires est un équilibre difficile à trouver car le risque est de perdre la confiance des lectrices. Celles qui le font et qui subissent des critiques ont souvent du mal à s’exprimer sur le sujet. Ceci dit si j’avais un blog et si celui-ci me donnait l’opportunité d’être rémunérée je pense que je ferais pareil hein. Mais tu ne pourras pas empêcher les vieilles lectrices de blogs grincheuses dans mon genre de regretter l’époque ancestrale où les blogs n’étaient pas uniformisés par le marketing publicitaire et n’étaient pas là pour offrir du temps de cerveau disponible aux marques. Bon voilà j’ai encore écrit un pavé désolée. Je ne voulais plus intervenir mais dans le contexte malsain dans lequel nous vivons actuellement je ne pouvais laisser passer ce procès en islamophobie sans réagir.
    Bonne soirée.


    1. Post author
      ritalechat

      Hello Virginie, j’ai sans doute été maladroite, ce n’est pas exactement ce que j’ai voulu induire comme réflexion. Même si je reste persuadée (surtout lorsque j’en parle autour de moi, dans la vraie vie je veux dire) qu’il y a en plus de l’hyperconsumérisme, un fond de vérité concernant la mauvaise presse de l’islam dans cette partie du monde. Mais loin de moi l’idée d’en faire une généralité. Pour le côté plus secret de Dubaï, nous n’avons pas eu l’occasion d’y aller et je le regrette beaucoup. Pour le reste j’en arrive à la même conclusion que toi, trouver un équilibre entre article sponso et article personnel est compliqué. J’y réfléchis beaucoup. En tout cas merci pour ton message qui m’aide aussi à avancer. Belle soirée.

  16. VirginieL

    Merci de m’avoir répondu. J’avais envie d’exprimer mon sentiment, voir mon agacement, mais j’avais peur d’être trop blessante ce qui n’était pas le but. Quand à tes questionnements cela va peut être te sembler paradoxal après tout ce que je viens d’écrire mais je vais plutôt te conseiller de saisir toutes les opportunités qui s’offrent à toi. C’est vrai que personnellement j’ai arrêté de lire certains blogs dès qu’ils sont devenus trop commerciaux parce que ce n’est pas ce que je recherche,parce que je n’arrive plus à savoir au bout d’un moment si la blogueuse parle en toute sincérité ou est téléguidée par la marque. Bref ce n’est pas mon truc. Alors certes tu vas perdre quelques lectrices déçues (si ça se trouve une seulement car je suis peut être la seule à détester le marketing et la pub). Mais franchement ce n’est rien par rapport à la possibilité éventuelle de vivre de ton blog. Peut être par contre faudrait-il dans ce cas assumer pleinement le fait de devenir un blog professionnel et indiquer clairement par exemple « article sponsorisé » dès que c’est le cas comme le font certaines. Cultiver l’ambivalence , le flou ne me semble pas une bonne idée. En même temps je n’ai pas de blog moi donc je ne suis pas très bien placée pour donner mon avis . En tout cas je te remercie d’être ouverte à cet échange sur ce sujet plutôt épineux. Bonne soirée

  17. Anne-Marie

    Ouais ben aujourd’hui »hui avec des amis et 4 enfants en tout, on a fait une rando en montagne dans les Pyrénées et ensuite nous sommes tous allés nous baigner dans des bains naturels d’eau chaude en plein bois ….
    Tout ca gratuit , vivifiant et on a bien ri ….
    Et même si c »est être obtus et fermé à la découverte he ben…. je continue de penser que Dubaï est sans intérêt tout comme je n »ai jamais mis les pieds dans un casino ou une boutique de l’avenue Montaigne ….
    Certes il y a quelques mondes que je ne connaitrais jamais mais je reste ouvertes à des centaines voir des miliers d »autres !!!!…..

  18. lexou

    Voilà tu as tout dis!!Voyager c’es découvrir, c’est s’enrichir de l’autre, c’est apprendre d’autres cultures.Depuis quand en France nous sommes des exemples?Je travaille dans le tourisme, je fais la promotion de Dubaï notamment, entre autre, mais aussi de l’Iran, touristique oui mais avec une politique bien connue, je vends aussi la thaïlande, ou ils se passent aussi es horreurs avec les enfants, je vends l’Inde, la Birmanie ect…aucun pays n’est parfait.Le but de ce voyage était de vous démontrer que Dubaï, à certaines périodes de l’année comme la Toussaint, le printemps, pour 4 ou 5 jours c’est parfait pour s’évader avec des enfants.Je ne vois pas du tout ou est la mal la dedans!Merci pour ce bel article, tu as su trouver les mots justes!

  19. Marie Diabolo Citron

    J’avoue que j’étais de ceux qui se sont étonnés de cette destination, sans pour autant critiquer, je suis loin d’être assez irréprochable pour me le permettre.

    Tes mots si bien choisis comme toujours ont su me convaincre, me toucher, me persuader que si l’on n’a pas vu ni vécu de tels voyages on est bien mal placé pour juger. Merci pour ce bel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>