LA VIEILLE PHOTO DU COUP DE VIEUX

LA VIEILLE PHOTO DU COUP DE VIEUX

la vieille photo2 la vieille photo3

Violette dort avec cette photo depuis quelques semaines. Elle est toute jaune et on a l’air de deux amoureux un peu niais mais elle adore cette image de nous deux.

Moi aussi.

Sauf qu’à bien y regarder je me demande comment on a pu prendre dix ans en cinq ans. Du simple au double quoi.

J’ai bien envie de dire que c’est la fatigue, les nuits écourtées, les petits et les grands soucis. Je m’avancerais peut être en disant qu’acheter une maison et changer de vie n’est pas toujours de tout repos. Je me dis parfois que ces nouvelles rides, c’est la faute de notre maudite chaudière qui nous joue des tours une fois l’hiver arrivé. Y’aurait bien les impôts aussi, certaines fins de mois difficiles, les bourdes, les tuiles, les hauts et les bas… Y’aurait un peu tout ça, mais surtout il a le temps de l’insouciance qui est un peu loin derrière.

Comme si ces années à élever nos enfants, à être responsables d’eux, nous avaient un peu pétri, un peu changé aussi.

Un coup de vieux, oui je ne peux pas le nier, mais je ne nous trouve pas moins amoureux, et ça c’est déjà quelque chose. Un coup de vieux, oui sans doute, mais cette blouse en plumetis, je la porte encore et elle me donne l’air d’être une éternelle adolescente. Un coup de vieux? Peut être, mais je préfère dire que nos petites rides sont là à causes de nos fous rires. Eux, ont toujours le même éclat.

Alors peu importe les écueils qui laissent des petites traces, peu importe le Nutella en cachette qui a arrondi l’ovale de mon visage. Nos sourires sont restés les mêmes je crois.

C’est en regardant en arrière que l’on se rend compte des changements. Sur les enfants c’est toujours si flagrant n’est ce pas ? Pour nous c’est plus lent et plus doux. Et puis un jour une petite fille aux yeux clairs arrive avec une photo un peu floue de son père et de sa mère, et d’un coup ça se voit.

Ça ne me fait pas râler, ça ne me rend pas nostalgique, ça m’intrigue un peu même. Mais il ne faudrait pas quand même que ça aille trop vite non plus !

J’imagine cette photo dans vingt ans, lorsque Violette sera adulte et je me dis qu’elle sera heureuse de l’avoir. Ses deux parents jeunots, bras dessus bras dessous, un peu guillerets à la fin d’une soirée dans le salon à Paris.

Oui je crois que définitivement je l’aime beaucoup cette photo moi aussi.

Partager

9 commentaires

  1. aurélia

    C’est drôle ce post c’est EXACTEMENT la réflexion que je me faisais ce soir. Je commence un nouveau Job, je retrouve comme collègue une copine de fac, qui a beaucoup moins veillit que moi , c’est clair , je me suis fait la réflexion aujourd’hui en la voyant, si jeune ! On a le même âge, on n’a pas les mêmes vies, j’ai deux enfants de 4 et 6 ans, 4 années de gros stress professionnel derrière moi,(un rythme de débile, quasi pas de vacances et bien contente de pouvoir tourner la page) , elle travaille moins que moi et s’adonne le reste du temps à sa passion pour le cheval, n’a pas d’enfant…. Mais purée quand même comme tu dis des fois d’un coup on se demande si c’était il y a si peu de temps que ça cette photo, là…. Je la trouve très chouette cette photo de vous deux, et je sais que ce processus là, d’avoir l’air plus vieux, plus fatigués, ça peut aussi s’inverser parfois quand la vie redevient plus légère! Des bises

  2. les joues rouges

    C’est étrange de voir comme la vie te donne de jolies coïncidences quand tu en as besoin, parfois… Ce matin alors que ma fille dormais encore, je l’observais dans son petit lit de bébé en me disant qu’il allait falloir le changer tant elle a grandit… je me suis surprise à dire à voix basse « tu as trois ans ». Je suis ressorti de sa chambre, nostalgique, pour tant je suis une vraie optimiste, pas du tout effrayée par le temps qui passe. Mais ce matin je ne sais pourquoi, j’avais les larmes aux yeux, de tout cet amour qu’il y a dans ma vie mais aussi de constater que si elle grandit, et bien moi… je vieilli, de fait… Et ça ce n’est pas toujours évident, ça fait un peu peur même. Je suis donc restée avec ce sentiment un peu étrange ce vendredi matin.
    Et puis une fois le tumulte de la préparation pour l’école passé, je lis ton article et là, une douce lumière apparait et ce qui me semblait un peu trop lourd devient plus joyeux. Plus joli tout simplement.
    Alors MERCI!

  3. isa-monblogdemaman

    Et j’imagine la mienne trouvant ce type de photo dans 20 ans et ne se souvenant plus d’avoir vu ses parents ensemble un jour. Il faut cueillir le bonheur quand il est là. Il y a l’air d’avoir une sacrée récolte chez vous. Ca se met en bocal je crois. Miam ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>