LES VIVANTS

LES VIVANTS

nimes place aux herbes nimes place aux herbes nimes place aux herbes nimes the glace nimes cathedrale nimes nimes nimes nimes nimes nimes nimes nimes OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui j’ai travaillé, je me suis envoyé du papier de soie, des feutres en couleurs et des avions en carton. Une pagaille de gosse qui fait du bien à l’âme. Travailler pour des enfants a ça de bon, ça te ramène à l’essentiel.

Nous sommes sortis sur le tard, à la fraiche.

J’ai ouvert les yeux, assise place aux herbes ou dans les veilles rues du centre ville.

J’ai ouvert mon cœur, j’ai léché mes plaies et pleuré nos morts.

J’ai respiré peut être un peu plus profondément que d’habitude. J’ai regardé ce que la vie avait à m’offrir. Une herbe qui pousse dans une fendillette de mur. L’homme silencieux et familier qui pose une main autour de ma taille en marchant sur les pavés. L’azur de notre ciel. Le bruit des glaçons dans un thé glacé quand on tourne trois fois la cuillère.

J’ai ouvert les yeux et j’ai fixé quelques photos, juste quelques détails de nous,  ce qui nous entourait, juste ça, tout simplement.

J’ai ouvert mes bras et j’ai embrassé ce monde qui va mal.

Comme une bête qui a peur, j’ai relevé la tête dans un sursaut d’espoir.

Un jour ce sera notre tour, inexorablement. Mais pour le moment, pour encore aujourd’hui et je l’espère fort, quelques demain, nous sommes là.

Les vivants.

Tête haute, le nez, le cœur et l’âme tournés vers demain.

Je dépose cette série au soleil, juste là… Et je vous embrasse fort, prenez soin de vous.

Camille

 La photo bonus du grand mistral.nimes

Partager

6 commentaires

  1. Daphné @ Be Frenchie

    Hier soir, on a vibré parmi des milliers devant la tour Eiffel habillée de mille feux. Un goût de douceur et d’avant. Un goût de bonheur.

    Après un spectacle en plein air vers la Goutte d’Or, je m’endors cette nuit bercée par le bruit des discussions et de la circulation de cette rue parisienne qui est nôtre le temps d’un échange de maison. Pour une fois, ce ronron bruyant me fait du bien. La vie est si belle, aussi.

  2. mafavicer

    C’est terrible ce sentiment que bientôt ce sera notre tour… j’essaie de rester optimiste mais j’avoue que l’actualité me donne le sentiment d’un lent plongeon vers le chaos.
    en attendant, profitons de chaque instant.

  3. Marion

    Hummm le thé glacé du Café des Beaux Arts, sur cette belle place aux Herbes face à la cathédrale.
    J’ajouterais une petite fougasse ou une tuille aux amandes de chez Villaret, les saveurs de l’enfance… il n’y a rien de plus réconfortant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>