SON ETE. ET DEMAIN…

SON ETE. ET DEMAIN…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAElle a pris quatre centimètres dans l’été, sa voix a changé. Ses intonations, sa façon de penser aussi. Ses cheveux sont fantastiquement longs et lorsque je les tresse le soir après le bain ils ont du mal à sécher dans la nuit. De nous tous elle a le plus beau bleu dans les yeux. Celui limpide et cristallin que l’on a lorsqu’on croque les pastèque en crachant les pépins. Celui si profond que l’enfance se voit au bord de l’iris.

Elle a dormi comme une adolescente parfois si tard jusque vers midi que j’allais l’écouter respirer pour m’assurer que tout allait bien. Je découvrais mon enfant en culotte au milieu de ses draps et de ses livres, étendue de tout son être et aspirant le sommeil comme si tout ce qu’elle prenait la nuit la faisait grandir encore et encore.

Je l’ai vue plonger, courir, dessiner, rêver, prendre des photos, bailler aux corneilles. Je l’ai aperçue avec des ciseaux entrain de couper mille tissus et cent brins de laine. Je l’ai vue s’affairer, jouer, compter, apprendre et lire en cachette.

J’ai voulu la coiffer quelques fois, lui faire de belles tresses. J’ai voulu pour elle des fleurs dans les cheveux, mais la sauvageonne n’avait cure de lubies de sa mère et référait sentir ses cheveux voler dans son dos.

Nous avons plongé main dans la main du très haut rocher, je lui ai enlevé les brassard et lui ai appris à s’en passer pour toujours. Au delà des bouées, cet été elle a gouté l’indépendance, le bonheur de jouer seule, de s’inventer mille vies avec trois brindilles et un pissenlit.

Alors si bientôt il faudra de nouveau natter les cheveux bien serrés, remettre la blouse et les habits sages, ce sera avec des chaussettes dépareillées et boulottées aux chevilles, avec quelques mèches folles et des grands éclats de rire rauques et puissants.

Ce n’est pas un cartable qui va lui faire oublier cet été feu follet. Ni les barrettes, ni les ciseaux à bouts ronds. Non. Rien ne lui enlèvera la liberté qu’elle a volée à Juillet. Rien ne vaudra ses sept vies des longues soirées d’août.

Et si elle y va de bon cœur demain, je sais qu’au fond d’elle sommeille une Violette échevelée, haletante et fière.

Bonne rentrée mon petit soleil du sud.

Tenue de rentrée Cyrillus, chaussettes folles CollÉgien, petit sac Tann’s. Carte du monde Home made.

À tous les enfants : très belle rentrée, aux maitresses, maîtres et profs : courage les gars ! Et un message spécial pour ma petite maman chérie : savoure cette première non rentrée, bichonne toi, toi qui aimé, aidé et élevé tant d’enfants. Et profite !!!

Camille

 

Partager

6 commentaires

  1. Joelle

    Oh là là, quel beau billet d’amour fou ! Belle rentrée à votre Cha et votre petite Violette. Ici, mon coeur de maman va aussi battre très fort demain avec mon Gaby encore si petit qui rentre en première section de maternelle et ma douce Capucine qui fait sa rentrée au CP…Autant dire que je n’en mène pas large ! ;-) Merci pour ces jolis mots qui sont toujours un ravissement à lire.

  2. Daphné @ Be Frenchie

    Quels jolis mots, Violette sera si heureuse de les relire dans quelques années.

    Cet été a filé si vite – a peine le temps de souffler qu’on repart déjà pour un tour.

    Mon petit gars a enfilé son cartable sur son dos pour rejoindre une nouvelle classe. Mais je sais qu’il va y être bien entouré et il a la chance d’être dans une toute petite école, à l’ambiance très familiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.