Des esprits libres

Des esprits libres

mardi gras mardi gras mardi gras

Lorsque j’étais enfant il arrivait que ma mère me coiffe avec des rubans, des fleurs et des foulards. Je trouvais ça joli et cinq minutes avant d’arriver à l’école je défaisais tout. Ça la rendait dingue ma mère de voir que j’avais si peu confiance en moi. Je me souviens parfaitement du sentiment que j’avais. Je ne voulais pas me démarquer, je voulais rentrer dans le moule, surtout ne pas dépasser. J’étais obnubilée par le regard des autres et ça a duré longtemps.

C’est un peu passé avec les années et ça a explosé en vol à la naissance des enfants. Pour eux je pourrais désormais danser à poil place de la République.

Ce matin nous nous sommes tous les quatre levés un peu plus tôt que d’habitude. Les costumes étaient prêts. Le grand était excité comme un electron, la petite a failli faire une syncope de joie quand on a allumé ses ailes, ça a mis du rouge à lèvres et enfilé des leggings dorés, ça a souri bêtement de les voir si heureux et surtout si déterminés à bouffer le monde.

Pas une fois le grand a douté de son costume. Nous lui avons acheté il y a trois semaines et j’avoue avoir pensé qu’il n’oserait pas le porter. J’ai eu tort. Cent fois tort. Hier soir en cousant la guirlande de lumière sur le tulle des ailes, j’ai imaginé une fraction de seconde que ce matin, la petite ferait machine arrière et ne voudrait pas les allumer. J’avais tort, mille fois tort.

Ce matin il y avait dans mon jardin une Marilyn métisse à la bouche écarlate et un papillon sautillant et scintillant. Ce matin dans mon jardin il y avait deux enfants à qui j’ai promis depuis le jour de leur naissance que rien ne leur serait interdit, banni, tabou ou trop dur à atteindre dans cette vie. Que si l’on s’en donnait les moyens on pouvait se construire une existence sur mesure. Dans le secret de nos murmures, je leur ai expliqué et expliqué qu’ils pourraient aimer qui ils veulent, homme ou femme ou les deux, avoir des enfants ou pas, aimer, partir, revenir, tomber, apprendre. Je leur ai promis que la couleur de la peau ou le fait d’être une fille ne devait pas être un obstacle pour rien, jamais. Tout doucement, un peu chaque jour, dans les gestes anodins de notre quotidien, dans nos caresses ou dans l’un de nos sourires. Dans nos exigences de parents, dans nos fous rire et nos indignations. Nous avons voulu pour eux cette force là.

Dans la terre fertile de leurs différences, ces petites graines ont germées, et ce matin dans mon jardin il n’y avait pas qu’une Marilyn en basket et un papillon de lumière.

Il y avait deux esprits libres.

Je vous embrasse, et eux particulièrement.

Camille

Partager

24 commentaires

  1. Bulie

    Je suis très émue par tes mots, Camille. Et je crois que je le suis plus encore de réaliser que tes enfants, nos enfants, ces esprits libres, seront ceux qui feront le monde de demain. Ca me rassure et me donne une bouffée d’espoir pour la suite.
    Cultivons encore et encore la folie, la différence, la fantaisie. Et continue de nous prouver qu’on peut encore y croire.

  2. Marie ( stellma)

    Tes mots résonnent en moi ! C’est exactement ce dont je rêve pour mes enfants . Ne pas avoir peur du regard des autres, être soi même à 100%, ne pas choisir ses habits en fonction de ce que disent les copines.
    Je ne crois pas avoir réussis complètement pour le moment , mais je garde bon espoir . Et chaque pas est une véritable victoire.
    P.S bravo à tout les deux pour le déguisement de Violette !!! Ma fille serait comme une dingue ! Mais chez nous mardi gras rimait avec photo de classe .
     » Maman on pourra même pas faire la photo de classe avec nos masques , parcequ’on les a seulement commencé hier et c’est même pas finit ! C’est vraiment pas rigolo »
    On se rattrape ce soir.

    Bises,
    Ma

  3. matinbonheur

    J’adore! Ma quatre ans aime porter un maillot de bain sur ses leggings avec un gilet en laine par dessus l’hiver ou sortir avec le parapluie quand il fait 25° et que le ciel est bleu (c’est pour le soleil maman).
    J’ai lâché l’affaire, tant qu’elle ne sort pas à poil par -5°.
    Au final les gens se marrent. Des fois ça me fait un peu ch… mais dans le fond j’aime la voir si décidée, imperturbable, indomptable et j’espère qu’elle cultivera ces qualités.

  4. ktl

    extra ! S’assumer, c’est un chouette cadeau que les enfants se font à eux-même ! je me souviens de ma fille allant à l’école avec un slip sur son collant pour être une super-héroine ou déguisée en mime marceau sans savoir si d’autres collégiens se déguiserait.
    Ton texte est beau et Marylin déchire tout (dis-le lui !).

  5. mamacami

    Ils ont de la chance tes enfants d’avoir une maman comme toi. Moi aussi petite je voulais me couler dans le moule, ne pas me faire remarquer… Lire, vivre à l’étranger m’a ouvert l’esprit. J’espère mon fils sera lui aussi en harmonie avec ses goûts, ses idées, ses rêves.
    Violette et Sacha sont extras, j’adore!!!

  6. laetitia PONS

    J’ai eu la chance d’avoir une maman qui nous a rempli d’amour et de confiance en la vie. Ça n’a pas empêché des moments compliqués à l’école pendant l’enfance ou l’adolescence mais ce beau regard nous a permis de traverser tout ça pour être des adultes plutôt bien dans leurs baskets. Du coup, tous jours, nous aussi nous essayons de transmettre à nos enfants cette liberté de penser et de vivre. Ton texte a posé de si jolis mots sur ce sentiment ! Merci beaucoup !

  7. Diane

    Bonjour Camille,
    Merci pour tes si jolis mots. C’est exactement ce que je veux transmettre à ma fille, d’être ce qu’elle a envie d’être sans se soucier du regard des autres.
    Ce sont des gens comme toi qui embellissent le monde et tes enfants sont exactement sur la même voie !

  8. LaNanetterie

    C’es.t exactement ça, et je te remercie d’avoir décrit tout ça exactement comme ça.
    Des Bisettes

  9. Anyo

    Je ne sais pas par où commencer mon commentaire…
    Parler de toi place de la Republique? Te féliciter pour de si beaux enfants? Te dire qu’ils sont beaux de l’intérieur comme de l’extérieur? Te nommer présidente de la Republique mondiale sur le champ? Te dire que je vous aime?
    Finalement je vais te laisser mettre un peu d’ordre dans ce commentaire brouillon, je file serrer très fort mes 4 lardons pour leur dire qu’ils sont forts et beaux et me mettre enfin à coudre leurs costumes pour le 23 mars !

  10. jaimebienquandmeme

    QUEL PIED !
    BRAVO AUX DEUX PARENTS ET A L’AMOUR !
    Ils sont magnifiques ces esprits libres !
    Laissons les s’envoler !

  11. Les Petites M

    Tes mots sont parfaits!
    Si tous les parents résonnaient comme ça ce serait tellement, mais tellement bien!
    J’essaie tant que possible de les laisser forger leurs goûts, leurs choix vestimentaires ou autres. Pas de limite dans leur vie je l’espère.
    Bises
    Marion

  12. Anne-Claire

    Wahouuuuu !! Et Fan du Cha-Marylin ! C’est toi qu’il l’a fait le tutu de Violette ? J’ai besoin d’un tutu arc-en-ciel pour une future licorne mais ça me parait compliqué à faire…

  13. Julie

    Oh écoute, je ne suis pas encore maman et pourtant ton texte est si joliment écrit qu’il m’a mis les larmes aux yeux !

    Bisous et bon week-end.

  14. MELISSA

    Rooooo que j’ai pleuré, (hypersensibilité bonjour), pas parceque c’es triste, mais parce que ce que révéle tes enfants est juste magnifique.

    Je ne suis pas maman, mais si un jour j’ai la chance d’avoir ce bonheur. j’veux ds enfant comme les tiens.

    ce que tu leur transmets n’a pas de prix et tu en fais de belles personnes. Alors merci merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>