SAMEDI DIMANCHE. LA MIGRAINE DE MARS

SAMEDI DIMANCHE. LA MIGRAINE DE MARS

nimes Ça c’est fait ! La migraine qui te cloue au lit le samedi le plus ensoleillé depuis des semaines. Je suis cette migraineuse qui n’avait plus son traitement sous le coude, sous vos applaudissements messieurs dames. À un moment mon amie Céline a eu pitié de moi et je lui ai envoyé l’homme pour qu’elle me dépanne de deux cachetons miracles. On est junky de la tête ou on ne l’est pas. La vraie, la pure, la dure, c’est moi !

Voilà, j’ai dormi vingt heures sur vingt-quatre, ça s’appelle passer une samedi de daube où je ne m’y connais pas.

Mais! gros point positif: j’ai découvert un site absolument parfait pour les recherches de locations, un comparateur de locations de vacances : Hundredrooms.fr Tout y est regroupé, tout est du coup simplifié. Pour moi qui ne sait jamais par quoi commencer, c’est juste le coup de pouce qu’il me fallait!

IMG_7748Le week end avait pourtant bien commencé avec un vendredi soir sans enfant et en bonne compagnie. C’est rare alors on en profite toujours au maximum. On a ri autour d’un apéro, on a politiqué gentiment. Merci Karine et Jean No pour cette jolie soirée.

IMG_7798 IMG_7803Dimanche devoirs et quotidien. J’ai une dent contre ce nouveau programme. Je ne comprends pas pourquoi nos enfants ont si peu de méthodologie. Je me demande comment font les gosses dont les parents, ne peuvent pas assurer une aide aux devoirs par manque de temps ou simplement pas défaut de connaissances. Ils deviennent quoi ces enfants alors ? Cela fait plusieurs semaines qu’en plus d’internet nous sortons les ouvrages, d’histoire, de français, de science. La table le week end est constamment pleine de livres ouverts. Ça cherche, ça expose, ça discute et ça débat. C’est chouette mais ça prend du temps et souvent au détriment de la famille. Nous savions bien que le collège du grand était réputé pour charger en devoirs, on a tenu bon toute l’année mais là on sature. J’aimerais tant en discuter avec vous, les profs qui passez par là…

Alors parfois oui c’est vrai, on ferme tout et on envoie valser les conditionnels et les théorèmes. La vie c’est pas toujours ça en vrai. C’est exactement ce que l’on a fait cet après midi. Un goûter en famille chez Courtois, une balade en flânant dans les rues désertes à regarder en l’air. En fait on est des contemplatifs. On adore ça marcher, faire des détours, s’arrêter pour rien et repartir. Et pour ça notre petite ville est absolument parfaite. On est des promeneurs du dimanche, une véritable image d’Épinal à nous quatre. À nous six avec mes parents cette aprème. Et c’était bon de sentir l’air sur mes tempes plutôt que la tempête sourde de la douleur lancinante.

Ce soir je note aussi ici mon moment heureux, celui que je consigne dans mon Bullet Journal et que je compile à la fin du mois. Je le note un peu en avance parce que pour moi c’est une grande victoire qui me fait sauter de joie.

Je vous préviens, pour vous c’est pétoule.

Mes enfants aiment les asperges !

Et ça c’est une victoire jte raconte même pas ! Après des années de bataille et de désarroi total (T’es mon gosses et t’aime pas les asperges, non mais allo quoi !!) je suis enfin joie, amour et mayonnaise. C’est bon j’ai réussi leur éducation, les pinsons aiment les asperges !

Je vais m’arrêter là. N’oublions pas que je suis sous anti douleur puissant. Ça commence à parler asperges et puis ça part en cacahuète.

Je vous embrasse fort.

Camille

 

Partager

16 commentaires

  1. marine

    Coucou! Juste pour répondre à ton ras-le-bol actuel devant les devoirs, en tant qu’instit’, je sais que je ne me rends pas forcément compte quand je donne trop de devoirs à la maison, et j’apprécie que des parents, avec intelligence (sans agressivité surtout) me le fasse remarquer. Tu justifies très bien , avec beaucoup de bon sens , pourquoi c’est si chronophage pour ton grand, et j’ose penser que des profs tout aussi intelligents pourraient l’entendre sans s’offusquer et le prendre en compte. bon courage!


    1. Post author
      ritalechat

      Oui surtout sans animosité! je sais à quel point de votre côté vous avez la pression de gérer un programme à boucler, avec une classe où les niveaux se mêlent. Je connais le travail qu’il y a derrière et loin de moi l’idée de tout dénigrer:-) Mais c’est vrai que parfois, je regarde ma petite qui attend que je finisse avec le grand. je regarde mon grand rentrer de cours et rempiler pour une heure de plus… je vais en parler simplement au parent délégué je pense. Tu as raison, parfois c’est aussi simple d’en faire simplement part.

      1. Mcgregor

        Bonjour, je suis enseignante et j’ai décidé de ne pas donner de devoir et c’est une vraie bataille avec les parents qui en demandent. Je leur explique que je préfère qu’ils passent du temps à lire à rire à jouer et à échanger avec leurs enfants plutot que s’énerver à faire des devoirs sur des notions peut être mal comprises par l’élève. Et Ca c’est mon job de lui re expliquer. Et oui en effet tous les parents non pas les compétences, ni le temps tous les soirs. L’élève c’est à l’école mais à la maison il doit reprendre sa place d’enfant. Et les parents leur rôle et leur donner tout leur amour. D’autre part je compatis pour la migraine, j’ai donné le WE d’avant. Belle journée

    2. Deschamps

      Tout à fait d’accord avec toi pour les devoirs !
      Et au lycée, c’est encore pire : livrés à eux-mêmes … Déjà que la motivation de ma grande n’était pas à son comble : on touche le fond ; sans compter les profs contractuels de pôle emploi … Qui n’écrivent même pas le français correctement !
      Merci de m’avoir laissé cracher mon venin, moi l’inscrit de maternelle qui essaie tant bien que mal de faire entrer les parents à l’école avant qu’on ne leur ferme en pleine face un peu plus tard… COURAGE et bons weekends en famille !

  2. Nanineninette

    Bonsoir,
    Les migraines quelle galère !!! Je suis migraineuse depuis la naissance de mon fils il y a 8 ans, je ne savais pas ce que c était avant ! Depuis je tatonne de traitement de fond en passant par les traitements de crise et médecines douces, jusqu’à tomber il y a peu sur un site d une entreprise belge qui a commercialisé un petit appareil dont le.principe est d envoyer des impulsions électriques au niveau du nerf trijumeau visant à réduire l intensité et la fréquence des migraines, je l ai reçu la semaine dernière, pour l instant je n ai pas assez de recul pour valider mais a priori c est une.petite révolution dans le monde de la migraine, l appareil reste assez cher (quand même 300 euros) mais on a la possibilité d essayer avant d acheter. Bonne soirée

  3. Daphné @ Be Frenchie

    Aïe, ici aussi, devoirs et révisions s’enchaînent pour mon lycéen. Comme il termine souvent à 17:30 et rajoute une heure de transports, les soirées y sont presque entièremment consacrées. En ce moment, on déguste avec le TPE, pour lequel il s’investit sans relâche.

    Je me demande déjà comment je ferai l’année prochaine quand le grand potassera le BAC tandis que le petit entrera en CP ? Haut les coeurs, dans 3 semaines c’est les vacances ! (mais la fin de l’année promet d’être loooongue ).

  4. Audianebricole

    Bonsoir
    Je suis prof d’histoire geo emc (formidable discipline où nous expliquons à nos élèves ce qui est bien et pas bien pour notre communauté nationale et où très vite tu prends conscience qu’on n’est malheureusement pas tous Charlie). Pour ce qui est des devoirs perso je n’en donne plus. Nous n’avons pas pu acheter un manuel à tous les élèves faute de budget suffisant alloué à l’etablissement pour repondre à la mise en place de la reforme. Mon ressenti sir ces nouveaux programmes nous creusons les inégalités: parce que les programmes sont exigents et ce dès le cycle 2 et nous allons bien plus loin justement dans la maîtrise des compétences (hors jargon Men methodologie) pour ceux qui en ont les capacités : la fameuse case « dépassée »ou tres bonne maîtrise au collège dans le livret unique et puis il y a les autres qui n’ont pas de parents pouvant les aider effectivement. Ceci dit je pense que le problème est bien plus profond: les parents sont souvent démissionnaires est très vite je suis en rep (ancienne zep) en milieu rural. Est ce à l’école d’apprendre à faire du vélo ? Et là je me base sur mes filles qui sont en cp. Les parents les plus impliqués ont ete sollicités pour prêter des vélos des casques. Transformer des vélos en draisienne pour les enfants qui n’avaient jamais mis les pieds sur un velo. Est ce normal que chaque année quand je vais dans Bordeaux avec des élèves en 6eme et 4eme j’en ai toujours au moins un qui me dit qu’il n’y va jamais ni pour faire les courses et encore moins pour flâner comme tu l’as proposé si simplement à tes enfants et que les seuls fois où il y est allé c’est avec un enseignant alirs que nous sommes à 45 minutes du centre ville? Enfin est ce normal que des parents refusent que leurs enfants lisent des livres jugés trop longs ou au contenu ideologiquement marqués parce que nous proposons d’evoquer en emc de parler d’égalité filles garcons et d’homophobie et des situations autour de déjeuner philo? Des situations d’enseignement compliqués il y en a beaucoup. Je souhaite à tous les élèves qu’ils puissent prendre tout ce que je leur donne et j’esaie de faire au mieux mais une fois la porte du collège passée je ne peux rien pour eux et c’est là la limite de mon métier que j’aime plus qie tout et qui m’émeut parfois au larmes. Voilà je vous remercie d’avoir pu livrer mes états d’ames. Sur ceux je vais me coucher parce que demain j’ai sept heures en face de ces chérubins remontés à bloc deux conseils et une ess.

  5. Céline

    Eh bien je ne sais que te dire, c’est -aussi- pour ces raisons que nous avons choisi de faire l’école à la maison (on en avait parlé sur IG) et je ne regrette pas. Ces moments où l’on flâne sont très nombreux chez nous et je pense que ça complète vraiment ce qu’ils peuvent apprendre à côté. Je ne sais pas combien de temps ça durera (c’est quand même très difficile, à la fois psychologiquement mais aussi financièrement) mais je me dis que ce qui est pris est pris. On a vraiment une autre qualité de vie !
    Bon courage pour ces devoirs, tes enfants ont la chance d’avoir des parents qui tiennent la route…
    Et chouette pour les asperges !
    Bises Camille
    Céline

  6. Christine

    Merci d’ouvrir ce débat sur l’école …ici ( une banlieue parisienne ouest limite chic prout prout), ce sont les instits de primaire qui ne savent pas écrire le français, et l’anglais non plus d’ailleurs, mais ils l’enseignent quand meme…vous comprenez, on est humains ….et donc ???? Au collège, les zéros pleuvent à l’oral sans explications, on les découvre sur pronote, quel est l’intéret d’une sanction si elle n’est ni annoncée, ni expliquée? Je suis mes enfants, on fait les devoirs ensemble, on imprime des cours sur internet, des évaluations, on explique, on revient sur ce qui n’est pas compris…. et on se confronte à des profs désabusés qui ne croient plus en leur métier et qui répondent à leurs échecs de pédagogies pas des zéros ou de petites phrases assassines…. la seule prof motivée et intéressée par ses élèves c’est la prof de sport …désolée, ca fait un peu pugilat, mais je ne comprend plus comment l’éducation nationale fonctionnne, les rares profs vraiment bons semblent complètement isolés…j’espère que nous sommes un cas particulier….des bises et bravo pour les asperges (il ne faut jamais désespérer !!!!)

    1. Cécile J

      c’est effectivement ultra désabusé comme commentaire…chez nous rien de tout cela..enfin comme dans tout job et toutes entreprises, des personnes motivées et d ‘autres moins !! Vos enfants sont en public, en privée ?

  7. emiliemilie

    pour info, en ce moment, c’est la période des asperges sauvages. Il y en a plein partout dans la campagne nîmoise et les enfants adorent les ramasser!
    Bonne semaine!

  8. meli

    N’allons pas si loin, il existe de bons professeurs, motivés et investis… Autant je comprends que les devoirs soient lourds et prennent beaucoup de temps le soir autant je n’accepte pas que l’on dise que tous les profs sont désintéressés de leur travail. C’est une image assez triste que tu renvoies là…

      1. meli

        Oui excuse moi c’était surtout pour répondre à Christine. Toi tu n’as fait que soulever le problème des devoirs qui est important dans toutes les familles et ce parfois dès les premières années de primaire. Christine en arrive à une critique de tous les enseignants assez triste. Ne mettons pas tous les profs dans le même bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>