Le compostage pour les nuls.

Le compostage pour les nuls.

compost ritalechatCes lignes sont pour les gens qui comme nous sont des bleus en compostage mais ont envie de s’y mettre. Voilà comment il y a un an nous nous sommes lancés dans cette affaire et comment pour rien au monde nous ferions marche arrière. Il existe un milliard des sites qui vous expliqueront comment procéder, ces lignes ne seront qu’une goute d’eau mais c’est aussi pour moi l’occasion d’expliquer ici à quel point un compost peut très bien fonctionner sans que ce soit super compliqué.

Parce que pour tout vous avouer, ce qui a retardé notre départ-compost est justement la multitude d’explications. Trappe pas trappe, home made en palette, super cher mais très beau, avec des vers, sans vers, avec des couches de terre, pas d’agrume, du thé, mais pas trop de marc, pas de tomate, pas de melon malheureuse…

Une science en fait !

Donc à un moment j’ai décidé que ce serait à notre sauce, en suivant évidemment les règles de base et vous savez quoi ? Notre affaire se porte comme un charme et je m’apprête même à utiliser notre premier compost-que-c’est-nous-qui-l’avons-fabriqué. En ne faisant presque rien ! C’est pas beau ça ?

Le compost c’est quoi ?

Commençons par le commencement, le compost en gros c’est le stockage des déchets verts (jardin et cuisine) pour les transformer en engrais utra riche. En gros tout ce qui est végétal retourne à la terre et se transforme en terre. Le compost c’est la vie quoi !

Comment ça t’est venu ?

Il y a quelques temps j’ai commencé à être mal à l’aise en jetant nos épluchures et restes de légumes alors que d’une part nous avions une gros gros besoin de terre chaque printemps au jardin et que notre prise de conscience sur les déchets que nous rejetions se faisait de plus en plus présente. Composter est devenu une évidence.

Quel composteur choisir ?

Nous avons trouvé le notre chez Lidl pour une trentaine d’euros. Il est en plastique recyclé, il est absolument moche, mais il a deux gros avantages : Il a un couvercle, indispensable à mon sens à la campagne pour éviter les invités (coucou les rats !) et il a une trappe sur le bas, idéal pour récupérer la terre. Sa capacité est de 360 litres, parfait pour notre famille de quatre avec un jardin et du gazon (vous comprendrez plus tard pourquoi !)

En bois, en palette de récup, il y a une multitude de sites et une gamme de prix très large. Si je devais remplacer le notre par un plus esthétique j’opterai pour du bois. Le Leroy Merlin est joli mais un peu cher à mon sens. Un peu moins cher et toujours en bois le Jardipolys est chouette aussi. Vous avez vu je parle des composteur comme d’un sac Chanel. Tu verras chérie, LE machin-chouette est vraiment in-croya-ble… À un moment, je sais, j’ai vrillé.

Un petit dernier pour la route, LE composteur en kit pour recycler les vieilles planches. On adore ? On adore !

Petite info aussi avant de vous lancer dans un achat, un coup de téléphone à votre mairie vous renseignera, certaines en donne.

compost ritalechatcompost ritalechat compost ritalechatOn met quoi dedans ?

Alors ! C’est là que les avis ne sont jamais les mêmes. « Ah bon ? Les œufs carrément ! T’es sûre pour le thé ? Les oranges, mais t’es folle ! » Donc en fait j’ai fait à notre sauce.

Nous mettons absolument tous nos déchets verts, c’est à dire, toutes les épluchures, peaux, fruits, légumes coquille d’œufs, sachet de thé (sans l’agrafe), marc de café, boite d’œuf (lorsqu’elle est en carton recyclé), sac en papier kraft non imprimé, bouquets fanés, mauvaises herbes, tonte du gazon, feuillage, sopalin (mais plus maintenant).

Pour les agrumes : Nous les mettons au compost également, mais nous en consommons peu. À mettre avec parcimonie quand même.

Le cas des sacs en plastique mou : Vous savez ce sont les sacs que l’on propose désormais au rayon fruits et légumes des supermarchés. Je les ai mis avec réticence en décembre mais ils ont disparu depuis. Je n’ai pas souvent l’occasion d’en avoir à recycler donc la question ne se posera plus mais sachez que ça se décompose plutôt pas trop mal.

Je me suis servi au début de CE SITE, très bien fait. Vous trouverez toutes les infos complémentaires sur ce qu’il faut ou pas mettre dedans.

Au quotidien.

Nous avons un petit bac sur le plan de travail de la cuisine dans lequel nous vidons tout ce qui partira au compostage. Nous mangeons beaucoup de fruits et de légumes, nous avons du coup réduit nos déchets ménagers de moitié. C’est fou non ? Ce sont les enfants qui se chargent le plus souvent de vider ce bac dans le composteur.

Nous n’avons ni activateur de composteur, ni aérateur. Nous avons juste un grand bâton et Rod remue de temps en temps, l’important est de bien aérer et de regarder comment tout évolue. Nous n’avons pas acheté de vers, ils sont nés là dedans tous seuls  (je ne sais pas trop comment), ils sont absolument abominables mais ils font bien le job -> je les aime ! En ce moment il y a quelques moucherons, jamais de mouches immondes. Notre compost ne sens pas, ils se reposent l’hiver et l’été il grouille de vers. Il fait sa petite vie de compost.

compost ritalechatLe résultat.

Nous alternons souvent entre feuilles, déchets de cuisine et gazon. Le gazon en fermentant accélère bien la décomposition.  Juste à côté du grand bac enfermé, nous avons délimité un endroit ouvert pour mettre des feuilles déjà bien décomposées (on les avait oublié dans un coin du jardin). Le temps a fait son œuvre et nous avons de la terre magnifique. Nous allons bientôt y mélanger la première terre de notre compost, oui ça y est tout au fond du composteur, en un an, s’est formée une terre sublime ! Mais attention elle est ultra riche et doit être mélangée. On dit qu’il faut 1/3 de compost et 2/3 de terre de jardin pour avoir un bon résultat.

Nous avons notre petit potager qui attend d’être planté, quelques bacs de plantes dehors et dans la maison. Notre compost nous suffit largement et nous sommes content comme ça. Je ne vais pas vérifier sur des sites si tout ce que je fais est parfaitement dans les règles de l’art du compostage, mais pour l’instant tout se passe à merveille et les plantes rempotées avec le mélange compost/terre se portent à merveille ! On continue donc comme ça…

Ce que je préfère dans cette histoire est de voir mes enfants autant investis, ils ne se trompent plus jamais, ils savent exactement quel déchet va où, c’est vraiment rentré dans nos vies pour toujours. Il m’arrive même de récupérer les épluchures chez les amis chez qui je vais (coucou Ciss) ou même à l’école où je travaille. Pour vous dire la vérité, je crois que je ne pourrais plus jamais jeter mes déchets organiques ailleurs que dans un composteur et je me prends à rêver que lorsqu’il auront un « chez eux », mes gosses auront cette habitude dans leur Adn.

compost ritalechatPour aller plus loin.

Vous allez me dire, elle est bien mignonne la Tata Rita avec son jardin et son compost, mais comment on fait si on habite en appart  et que l’on a tout de même envie de réduire ses déchets ?

Et bien il existe plusieurs solutions. Sur un petit balcon le lombri-compostage est parfait, et surtout hyper efficace. Il existe aussi des alternatives éco citoyennes à plus grande échelle comme le compostage collectif entre voisins. Voici quelques sites ou blogs qui pourront vous aiguiller.

Pour faire du lombri-compostage, à lire : chez ConsoGlobe, chez Terre Vivante

Pour se renseigner sur le compostage collectif à Paris : Jardin sans terre / CompostStory À Lyon : Les compostiers. Généraliste et très complet les Colibris.

Voilà je crois qu’on a fait le tour, si vous avez des questions ou des précisions, n’hésitez pas ! J’en apprends à chaque fois avec vos commentaires, et ça fait avancer tout le monde.

En guise de conclusion, je précise tout de même que malgré tous les liens, cet article n’est absolument pas sponsorisé ! Enfin sauf par la planète qui nous dit merci !

Ça c’est de la punchline ou je ne m’y connais pas !

En guise de bonus, une vidéo de ma story Instagram d’il y a quelques jours, en guest star, les vers. Voilà j’ai posté des photos de détritus et de vers, on est entrain de passer un cap du blog là les gars! Allez Enjoy.

Et un bisous spécial pour Elle, sa famille et leur nouveau jardin, à dans un an pour votre bilan compost les chéris?

Camille

Partager

15 commentaires

  1. Daphné @ Be Frenchie

    Mais oui Camille ; récuperer la terre qu’on a produite soi-même est un tel plaisir !

    Depuis qu’on a un grand terrain dans la garrigue, je suis carrément passée à deux gros compost d’un demi mètre cube chacun – et la nature nous aide à les remplir. Et si je pouvais broyer tout le bois qu’on coupe, ce serait encore mieux.

    Ce geste est aussi devenu complètement naturel ici. Sais-tu que de nombreuses grandes villes organisent maintenant la récupération des déchets verts pour ceux qui vivent en appartement – permettant ainsi aux habitants de récupérer du terreau à chaque saison.

  2. Justine

    Super article ! Je vis à Munich et on a la chance d’avoir une benne compost d’immeuble en plus de papier et des autres déchets ! Le compost est ensuite géré au niveau de la ville, c’est vraiment une super idée ! gnagnagna l’Allemagne c’est formidable… STOP en vrai je me rend compte que je suis un peu la seule à remplir cette benne et en ce moment les campagnes pour engager plus de monde à mettre ses déchets verts bas son plein, pour mon plus grand bonheur… Moi aussi ça me rends toute chose de contribuer à ce retour de l’épluchure de légume à la terre ! Le jour où je n’aurais plus cette possibilité de faire ça je me lancerai aussi moi même dans le compost, car comme tu l’as écrit, je pense aussi qu’il est impossible de retourner en arrière !

  3. 100drine

    Ola la le compost… moi j’ai récupéré par ma ville un lombri-composteur mais c’est la crise !
    On a énormément de mouches…et ca sent !! Je n’arrive pas à régler le truc et on mange plus de légumes que le composteur ne peut en accepter…
    Pas facile facile cette affaire et je suis en train d’abandonner petit à petit le truc a mon grand désespoir…

  4. Celine / Shalima

    On a récupéré un composteur gratuit à la mairie il y a quoi, 3-4 ans ? On ne saurait plus s’en passer ! On n’utilise pas le compost mais notre composteur n’est jamais plein. Et comme toi je me sens carrément mal quand je dois jeter des déchets verts à la poubelle quand je ne suis pas chez moi ! On sont est vraiment fait très très vite, pas question de revenir en arrière :)

  5. Un instant de bonheur

    C’est génial! On rêve d’avoir un jardin pour se prêter à toutes ces activités! On veut aussi des poules, l’amoureux veut même un cochon (oui oui nous sommes des gens raisonnables et réfléchis) hihihi!

  6. karine_

    On a aussi deux composteurs dans le jardin, un en plastique et un en bois. Mais on a du mettre en stand by le compostage. Il faut qu’on vide celui en bois, comme il n’a pas de fond, une bête s’y est installée et on soupçonne un rongeur (rien que le dire … bouah….). Notre mission de bientôt va donc être de vider le composteur en bois (qui en plus a très mal vieilli) afin d’éloigner l’animal. Le composteur en plastique va subir le même sort mais comme il a un fond grillagé on pense qu’aucune petite ou grosse bête ne l’ai élu comme logis. Et après, on reprendra le tri parce qu’à chaque fois que je jette une épluchure dans la poubelle, je culpabilise ;-)


    1. Post author
      ritalechat

      ah ben je n’avais pas pensé à l’éventualité qu’un rongeur puisse creuse et passer par en dessous dis donc! du coup le grillage est une bonne alternative!!

  7. LekiLuLi

    Je suis certaine qu’ils continueront une fois adulte!
    J’ai fait ça toute mon enfance et personnellement, il me parait juste inconcevable de jeter des déchets organiques dans une poubelle!!
    Il est important d’apprendre ces gestes à nos enfants :)

  8. Céliazut

    Génial ton article, il ne faut pas avoir peur de parler de nos déchets, encore mieux s’ils deviennent compost !
    Il y a quelques mois, j’ai aussi eu de plus en plus de scrupules à jeter mes épluchures à la poubelle alors qu’elles pourraient finir leur vie tellement mieux que brulées…
    Comme je suis en appartement, difficile de faire un compost… Je passe tous les matins devant des jardins partagés, et un jour je me suis lancée et j’ai engagé la conversation avec une dame qui était dans son jardin, et depuis je lui apporte mes déchets verts !
    On gère ça tranquillement, avec un petit sceau que je lui laisse, comme quoi, il y a toujours des solutions pour aider notre planète !

  9. Bellin

    Aujourd’hui c’est une première : Camille moi qui lis assidument tous les articles de ton blog je n’ai jamais posté (sauf quand j’ai gagné une paire de chaussettes ;-) mais là ça m’interpelle. Nous habitons enfin une maison et alors qu’en ville je recyclais mes déchets verts dans les bacs municipaux spécifiques ici je ne fais pas encore de compost, tout simplement parce que je n’ai pas de potager…. Alors est-ce que de gros mangeurs de fruits et légumes comme nous ne produisent pas trop de déchets verts pour un composteur dont le compost ne serait pas utilisé (nous n’avons que 2-3 petits bacs de plantes) ??? Si vous me dites que c’est bon alors banco je file acheter mon composteur (avec grille du coup :-) !!! Merci pour les conseils !

  10. Virginie

    Roh, j’ai de plus en plus envie d’un compost et ton article fait vraiment écho à mes envies parce qu’un compost oui mais sans complication aucune! D’ailleurs, je me dis que celui en bois de jardipolis aurait toute sa place chez moi ;) Petite question sur la quantité : quelle taille fait ton jardin et est ce que ton 360l te suffit vraiment? Merci pour ces conseils complètement adaptés à mon niveau!

  11. Elyna

    Merci mille fois pour cet article Camille ! C’est pile poile ce qui nous fallait pour nous lancer, moi qui en parlait depuis plus de 2 ans sans avoir franchit le pas d’acheter un compost. J’ai envoyé ton article à MMM qui rechignait à la dépense et la petite phrase sur la possibilité d’acheter son compost via la Mairie l’a interpellé. Notre commune le fait effectivement, et nous allons donc recevoir un compost de 300l, en bois, pour 24 euro. Je suis trop contente, fini les épluchures à la poubelle et le gazon coupé qui s’entasse dans un coin du jardin :-)

  12. lucie

    Merci pour cet article!
    Chez nous aussi on composte depuis un moment. On vient de passer du lombricomposteur qu’on avait en appartement sur le balcon (très efficace mais trop petit) au composteur familial dans le jardin de notre maison (le notre est en bois, identique au tien). Pour 5, c’est ce qu’il faut!
    On l’utilise beaucoup, c’est parfait! Et cerise sur le gâteau, notre collectivité nous a subventionnés à hauteur de 40€.

  13. nut

    Ici composteur fait par mon homme aux doigts de fée en palettes (avec trappe pour le vider par devant et grillage donc) il y a quasiment 10 ans. On y met tout : coquilles d’oeufs, tomates, café, thé, sopalins, peaux de bananes et meme les agrumes ! Juste un petit conseil : pour que cela se décompose plus vite (notamment les agrumes), vous pouvez couper les épluchures (peaux etc) avant de les composter.
    Et le compost ne va pas seulement pour le potager ! Il va aussi dans les plantes vertes ou les bordures du jardin qui accueillent arbustes et rosiers !

  14. Lu.

    Salut !
    Alors les gros vers blancs style Kolantha que vous avez découvert sont en fait des larves de cétoine qui est un bel insecte type hanneton aux jolis reflets colorés, un vrais bijou ! La cétoine adore plonger la tête la première dans les roses mais elle est inoffensive et ses larves sont aussi efficaces que les lombrics dans le composteur…vive la biodiversité dans nos jardins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>