Avril heureux et le weed end de laine.

Avril heureux et le weed end de laine.

Rue du faubourg saint denis brunch parisJ’ai souri plusieurs fois en recopiant ici chacun des jours de mon avril heureux. En fait c’est très agréable de se les remémorer et n’en garder que le meilleur.

Je rentre d’un week end zéro contrainte, un de ceux qui remet tous tes chakras à l’endroit, à part sans doute celui du foie qui a un peu pris cher… Il faisait si doux à la gare de Nîmes cet après midi que j’étais heureuse de rentrer. Heureuse, ici, heureuse là bas. Partout chez moi.

En arrivant dans Paris par les rails de la gare de Lyon samedi, un sourire s’est imposé sur mon visage. Un de ces sourires que te donnent une ville retrouvée, une ambiance, la certitude de se sentir bien dans cet écrin cosmopolite qui a voté si peu à l’extrême droite.

Je suis pansée de mes peurs et de mes angoisses parisiennes. Je peux savourer ma ville comme je ne l’ai peut être jamais fait avant… Et vous savez quoi ? C’est si bon ! J’ai pris très peu de photos trop occupée que j’étais à profiter de chaque minute. Mais j’aime particulièrement celle de cette rue où je passais tant de temps… De la laine, un brunch, une plante adoptée. La vie. La vie…

Je vous embrasse fort,

Camille.

unic bergere de france

1 Compter les arbres de judée en fleur sur le chemin / 2 Papa fête son anniversaire, le jardin est merveilleux. / 3 les quatre bouquets de lilas embaument a maison. / 4 crocheter avec Émilie et nos petits tous autour. / 5 Les rues piétonnes avec maman et les enfants. / 6 Premiers coups de soleil, journée dehors avec les enfants. / 7 le gout d’une glace à la mangue avec Violette. / 8 Passer sous une canopée de cerisiers du Japon à la Bambouseraie. / 9 Un fou rire avec un food truck avec les amis. / 10 Tout ranger, flâner, trier, défricher. / 11 Le retour de Rod, tous au jardin. /12 Une grasse mat en bonne compagnie. / 13 Déjeuner dehors, la vie est douce aujourd’hui. / 14 L’odeur de l’herbe fraichement coupée. / 15 Mes cheveux volent sur le bateau vers Saint Tropez. / 16 Déjeuner de Pâques avec vue sur la baie. / 17 Le jus d’un citron tout juste cueilli. 18 /Prendre les choses en main. / 19 Un fou rire pour une bêtise. / 20 Dîner avec les copines, Marie a un si joli sourire. / 21Juste tous les deux à préparer un trésor. / 22 Violette rayonne por son anniversaire avec els copines. / 23 Tous les amis dans le jardin : bonheur. / 24 Un papillon se pose près de moi. / 25 Mon Alex qui saute de joie pour un sms : yeahparis. / 26 les ruelles si belles. / 27 J’ai vaincu un tricot ! / 28 Le vent fait de jolies ombres sur le mur. / 29 Le soleil caresse nos cous dans le lit. / 30 Tricoter avec Alex, se recharger en laine !

Partager

5 commentaires

  1. Daphné @ Be Frenchie

    Ah oui, j’aime aussi l’idée de profiter pleinement des grandes villes pendant les vacances, puis de retrouver mon cocon quotidien si tranquille. C’est l’équilibre parfait !

    On rentre d’un échange de maison à Londres et je me prends à rêver de vacances de Toussaint à Paris. Une parenthèse capitale pour faire le plein de musées avant de rentrer dans ma garrigue.

    Que mai te soit doux !

  2. CLa

    Chère Camille,
    Depuis que j’ai découvert il y a un an votre blog et votre compte ig (que je regarde toutes les semaines même si moi même je n’ai pas de compte ni fb ou autre, histoire de se mettre des barrières quand on est déjà curieuse et qu’on peut déjà passer du temps sur internet bref !) je ne manque pas un article, je savoure la douceur et l’authenticité des photos, les valeurs que vous semblez transmettre à vos enfants et surtout les mots choisis pour raconter votre quotidien. Je suis professeur de littérature donc j’ose penser que mon avis n’est pas complètement naïf : vous écrivez vraiment bien ! De belles formules, une syntaxe qui sait alterner longueur et brièveté, des mots toujours bien choisis, une oscillation permanente entre l’émotion et l’humour bref c’est un plaisir merci ! Mais voilà, si je me permets de vous écrire aujourd’hui c’est pcq les critiques régulières (je me retiens d’utiliser le mot « insultes » à la place de « critiques ») à l’encontre des personnes qui ont voté ou qui vont voter Marine Le Pen commencent à sérieusement me lasser et me déranger. J’ai peine à croire que vous ne voyez pas de contradiction entre votre bataille contre l’intolérance que représente à vos yeux ce parti et l’affirmation selon laquelle vous arrêterez de fréquenter (même saluer !) toute personne qui avouera avoir voté pour elle. A moins que vous acceptiez l’intolérance mais seulement quand elle est dirigée contre une partie de la population en l’occurrence les électeurs du FN ? J’imagine alors que c’est parce que vous les assimilez tous à des racistes fascistes. Si vous pensiez que certains ne l’étaient pas mais se trompaient, simplement, votre critique ne serait pas si violente, non ? Et si vous acceptiez d’oser penser une éventualité : un électeur du FN qui ne serait ni raciste ni stupide. Y avez vous seulement songé ? Je n’en fais pas partie (je ne vote pas FN) mais il se trouve que j’en connais. Ni racistes (il me paraît tout de même difficile de trouver une personne raciste c’est à dire quoi ? Qui pense qu’une race est supérieure à une autre ? Sérieusement ? A moins que pour vous il suffit de dire qu’un pays doit réduire ses flux migratoires pour être raciste ? Mais j’ai du mal à voir le rapport) ni stupide. Donc un électeur qui, simplement, se reconnaîtrait dans qqs grandes lignes du programme du FN plus que dans celles des autres partis. Si vous acceptez de discuter avec une lectrice qui ne sait pas encore où ira son bulletin dimanche, je pourrais développer et vous donner des exemples de ces grandes lignes, ou de ce qu’un citoyen peut détester chez Macron par exemple. Il se trouve que dans mon entourage cela va de Poutou et Mélenchon à Marine en passant par Macron et Fillon. On discute tous. Personne, jamais, ne s’est montré fasciste, du communiste au soutien de Marine. Je suis donc curieuse, agacée de tant de politiquement correct sur les réseaux sociaux, mais aussi curieuse de savoir ce que vous abhorrez et craignez tant chez ces électeurs, au point de vous faire adopter les armes que vous affirmez combattre, je pense à l’intolérance et l’amalgame. Une lectrice


  3. Post author
    ritalechat

    Hello, j’ai lu attentivement et d’abord merci pour vos gentils mots, cela me touche beaucoup. Pour le reste, je ne sais par où commencer. Vous n’êtes pas sur Facebook et sincèrement vous faites bien, surtout en ce moment. En revanche ce média a parfois des bons côtés. On y voit des vidéos de journaliste maghrébin, se faire entendre dire qu’ils sont des bougnouls… que les nègres doivent rentrer chez eux, ce militant dit même qu’au FN ils acceptent le métissage mais juste entre européens. Cette vidéo et elle est loin d’être la seule date du 1er mai, avant hier donc.
    Alors je ne sais pas. Je suis peut être intolérante mais pardonnez moi je ne supporterai jamais le racisme. Et croyez moi une grande partie des gens qui votent pour Madame Le Pen le sont dans ma région. Les bougnouls, les arabes, les melons, les rats, les nègres, les singes, les boucaques, les caraques… J’en rajoute ou bien c’est suffisamment insupportable comme cela? Cela, c’est la parole libérée grâce au front national, le racisme décomplexé. C’est un quotidien pour de nombreuses personnes ici. Pour l’épouse d’un homme noir que j’ai été. Pour la mère d’un enfant métis que je suis.
    Je ne juge pas. Chacun vote ce qu’il veut en son âme et conscience. Seulement je ne comprends pas. Et oui je suis tout à fait capable de cesser de parler à une personne qui vote pour Madame Le Pen. Je l’ai d’ailleurs fait et je le referai. Pour lui dire quoi ? « Salut ! je te présente mon enfant. Tu as vu il est à moitié africain. Tu peux lui répéter ce qui te fait suffisamment peur dans la relation à l’étranger, à l’ouverture sur le monde. Là juste en face ? » C’est plus fort que moi vous comprenez, je n’ai pas la connexion qu’il faut dans mon cerveau pour accepter cela. Et pardon si c’est de l’intolérance alors.

    Je peux admettre qu’elle séduise, beaucoup en ont marre, ont des quotidiens difficiles et elle sait parfaitement dire ce que l’on a envie d’entendre. De là à dire que tous ceux qui votent pour elle ne sont pas tous forcément racistes, je ne sais pas. La frontière est ténue non ?

    Je ne sais que rajouter d’autre à part merci pour cette discussion. Je comprends votre logique sur mon intolérance. Je dois vous avouer que dans ce cas très précis, je n’ai pas très envie de faire d’effort…

    À bientôt et bonne soirée :-)

    Camille

  4. CLa

    Merci pour ce temps et cette gentillesse pour répondre à mon message ! Bien sûr que jamais je ne pourrais vous reprocher d’être intolérante à l’égard de personnes racistes, c’est même un devoir. Et malheureusement il semble que vous en côtoyiez. Mais justement pour moi l’amalgame c’est de considérer que tout électeur du FN est un horrible raciste xénophobe intolérant, ce qui n’est pas vrai, c’est pourquoi je réagissais sur le fait de refuser de saluer un électeur et de les critiquer / insulter régulièrement. Parfois j’ai l’impression que l’idéologie prend le pas sur le réel : si on est convaincu que le FN est raciste et xénophobe alors on refuse de voir et de penser la réalité qui est que qqun peut voter FN mais ne l’être absolument pas. J’ai le même attachement que vous à l’Afrique et en ce moment j’y habite pour le travail de mon mari et le mien. Et que bcp de mes collègues africains soutiennent Marine pcq ils aiment son patriotisme et sa vision de la France, et que certains binationaux votent pour elle doit forcément nous faire réfléchir en dehors de nos cases pré établies. On peut difficilement les traiter de racistes. De stupides non plus. Donc….?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>