ET PUIS QUITTER SA MAITRESSE

ET PUIS QUITTER SA MAITRESSE

KERMESSE VIOLETTE KERMESSE VIOLETTE KERMESSE VIOLETTEIl y a trois ans, Violette rentrait en moyenne section avec une maîtresse que je connaissais bien. Nous avions en commun, des années à se voir en pointillés entre Paris et Beaucaire, nos grands dans la même classe au collège, notre année de naissance, le même entrain pour les apéros du vendredi soir chez Philippe… et ma maman. Elles ont travaillé ensemble de longues  années et je sais l’attachement qu’elles ont l’une pour l’autre. On étaient un peu ses deux fifilles d’amour, l’une de sang et l’autre de travail.

Ça crée des liens voyez, tous ses cœurs entremêlés. Ça fait joli dans la cour d’une école toute cette connivence. Ça rassure les petites filles et ça fait de belles histoires à raconter plus tard.

La vie a fait que Violette vient de passer trois belles années dans la même classe, montant à chaque fois de niveau mais restant avec cette maîtresse. D’aucun dirait que cela fait beaucoup, que Violette aura du mal à s’adapter à une autre enseignante. À l’issue de ces trois belles années moi je ne vois qu’une petite fille épanouie, de plus en plus à l’aise, d’une autonomie folle, curieuse et appliquée. Je mesure à quel point ces trois années lui auront donné la lecture, l’écriture et au-delà de ça, beaucoup, beaucoup d’amour. Je souhaite du fond du cœur à vos enfants de trouver sur le chemin de leur école une Coralie.

Je ne pouvais rêver mieux pour les premières années de primaire de notre fille. Tout peut arriver désormais mais une chose est sûre, ce qu’elle a reçu dans cette classe pendant ces trois ans, Violette le gardera pour toujours. Comme on garde précieusement un trésor et qu’on le fait grandir.

Merci maîtresse pour le fou rire avec petit ours brun, pour nos yeux levés chaque jour pour guetter nos enfants en haut de l’escalier. Merci pour ce mémorable yaourt sur Despacito et les danses endiablées aux kermesses. Merci pour le petit cadre, la boite à lunette et les confitures de mots doux. Merci pour les 100 jours. Merci pour les idées de costumes de plus en plus farfelues, quel pied pour moi de t’aider sur les spectacles. Merci pour les tresses parfaites les jours de photos de classe et les bisous du soir à Tence. Merci de nous avoir donné une place auprès de nos enfants en classe comme peu savent le faire. Merci d’avoir si bien conjugué apprentissages, famille, enseignement, rigueur et amour. Merci d’avoir su si bien intégrer dans ta classe la différence (tu es la digne héritière de ma mère tu sais?) Merci pour le grand A. qui aura eu une respiration grâce à toi dans un parcour scolaire difficile. Merci pour nos enfants vendredi dernier à la kermesse. Heureux et si fiers. Merci pour les pique-nique, les présentations de lectures et les petits mots à chaque vacance. Comment te dire merci pour cette confiance qui tu as su instaurer lorsqu’il a fallu surmonter les écueils ? Quelle chance nous avons eu.

Au revoir maîtresse.

Au revoir maîtresse, mais pas Adieu. Les amies, ça pleure un peu mais ça ne se quitte pas.

Nous t’embrassons fort.

Camille et Rodolphe et Violette.

Partager

6 commentaires

  1. Cath

    C’est vrai que c’est une vraie chance pour démarrer dans sa petite vie d’écolière.
    Dans les années difficiles avec certaines maîtresses, il faudra penser à toutes les coralie qui font ce métier par amour et passion.
    Merci pour cette jolie note pleine d’amour et de reconnaissance.

  2. Caro

    Ici aussi nous avons du dire au revoir à la maitresses qui a eu les filles les 3 années de maternelle chacune (c’est le système ici, niveaux triples…)… 6 ans que nous lui disions bonjour tous les matins, que nous l’avons vu dans ses bons comme dans ses mauvais jours, qu’elle a aidé les filles à grandir à les préparer pour le primaire… Bref cette fin d’année s’est fait le cœur très gros et les larmes plein les yeux, mais avec la certitude que c’était LA bonne personne pour nous accompagner dans notre chemin de parents !

  3. So

    Déjà que j’ai le moral à zéro depuis 10 jours avec cette fichue fin d année scolaire maintenant je pleure en lisant ces quelques lignes….
    Déjà enfant j étais complètement nostalgique à la fin de l’année et depuis que je suis maman je crois que c est pire…. ici nous profitons des derniers jours avec une super Atsem et rien qu en y pensant les armes me montent aux yeux…. bref vivement la semaine prochaine que tout ça soit passé….
    Bonne fin d année à vous et Violette

  4. Virginie

    Il y a quelques jours, alors qu’on avait lu à notre fille son « évaluation de fin d’année » la veille, elle me dit « Avant j’avais pas confiance en moi, j’étais jamais fière de moi, maintenant j’arrive à être fière de moi »
    Pour nous ce n’étaient « que » 6 mois dans cette nouvelle école du bout du monde, mais alors quelle intensité ! Les enfants ont eu la chance d’avoir des enseignants extra ordinaires, qui leur ont transmis la confiance, le goût de la lecture et de l’écriture. Ils sont bien dans leur baskets, et ça ça n’a pas de prix !

  5. Nell

    Bonjour Madame Rita.
    C’est la première fois que je commente ici. Merci pour ce billet qui m’émeut aux larmes alors que je reviens du petit dej’ offert par les maîtresses aux grands et aux parents qui quitteront la maternelle pour faire leur rentrée au CP. Mon petitou va entrer au CP et c’est proprement incroyable. Mais petitou number 2 rentrera en petite section et le cycle recommencera. Mais la différence c’est que moi aussi je ferai ma première rentrée en maternelle car j’ai réussi le concours de professeur des écoles (à 42 ans avec 1 boulot et 2 enfants… fallait-il le vouloir !!) Et je crois que c’est surtout pour ça que les larmes montent: j’espère que je saurai être une de ces maîtresses qui accompagnent, éveillent et encouragent. Alors Merci pour ce billet. Et pour ta sensibilité. Et Bonne journée !

Répondre à Virginie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>