mars 11, 2019

la fille aux fleurs d’amandier

J'ÉCRIS
.

amandier ritalechat amandier ritalechat amandier ritalechat amandier ritalechatÀ chaque fois que février arrive ma mère guète l’arbre qui trône contre le mur de ma chambre juste à côté du vieux four à pizza. Dès que la première fleur déploie ses pétales aussi fines qu’une aile de libellule, elle m’appelle.

« Ma chéri! Ton amandier est en fleur. »

Lorsque j’habitais à Paris, j’avais le coeur mi serré mi émerveillé d’imaginer que là-bas tout au bout de mon jardin du Sud un amandier avait la sève qui battait pour moi.

« Ma petite fleur d’amandier. » Ma maman m’a toujours appelée comme ça aux alentours de mes anniversaires. Des fleurs en sucre sur le gâteau de mes vingt ans et sur le paquet cadeau de mes quarante. Et chaque année un gros bouquet qu’elle fait cueillir par mon père.

Les branches noires et tortueuses, les fleurs blanches si pâles, si fines presque translucides. De la dentelle d’amandier.

Et cette délicate odeur de miel doux. À l’écrire là, le parfum se mêlent à mes mots. Et c’est bon vous savez?

Un peu comme dans une légende ma maman m’a raconté il y a quelques semaines que lorsque mon grand père a appris ma naissance, il se tenait devant cet arbre. La première fleur était sortie.

Et il a dit.

« La petite est née avec les fleurs de l’amandier. » C’était un jour froid de février.

Depuis qu’il neige ou qu’il vente comme souvent au milieu de l’hiver, mon vieil arbre au tronc rugueux et noir fleurit pour mon anniversaire. Il n’est plus tout jeune et se fait un peu manger par un rosier banq mais il est à moi le vieux. Et il fait encore les plus jolies fleurs du monde.

Vous savez qu’il y en a un dans notre jardin à nous? Pas si vieux mais aux allures d’ancêtres, comme si chez les amandiers on vivait toute sa vie avec une tête de vieux… Il me résiste, me tient tête, c’est toujours le dernier du quartier à fleurir, et surtout pas pour mon anniversaire vous imaginez !

Et pourtant cette année il m’a fait un cadeau… des centaines de fleurs qui bourgeonnaient sur ses branches, j’ai pu voir la première et j’ai repensé à l’histoire de Papi Nico…

La fille aux fleurs d’amandier. Oui ça me plait bien ce petit nom pour cette vie…

Les fleurs de MON amandier d'enfance

Les fleurs de MON amandier d’enfance

Je vous embrasse.

Camille

Photo bonus… Harry quoi

amandier ritalechat

 

Article précédent Article suivant

Lire encore...

11 commentaires

  1. Répondre Emilie Tam mars 11, 2019 à 9:51

    Quelle douceur dans ton texte et tes photos. J’aime cette histoire de fleurs !
    (Et Harry ! Ce chat est extra !)

  2. Répondre Virginie mars 12, 2019 à 5:04

    Quelle belle histoire plein de douceur et de tendresse.
    En lisant ton texte, j’avais l’impression de sentir ce parfum délicat de ces si jolies fleurs.

  3. Répondre karine bajard mars 12, 2019 à 6:50

    Quelle jolie histoire, tout en douceur …merci ..

  4. Répondre Véronique mars 12, 2019 à 9:05

    Belle légende transgénérationnelle. On sentirait presque le parfum des fleurs à travers l’écran. C’est beau bien écrit. Merci

  5. Répondre Cécile mars 12, 2019 à 11:10

    Hello Camille,
    Il y a eu un loupé là. Tes parents auraient du t’appeler Amandine. çà t’aurait bien été en plus avec la forme de tes yeux et la couleur de tes cheveux.

  6. Répondre nathalie mars 12, 2019 à 1:19

    Quelle belle histoire une fois encore !
    Merci de les partager avec nous.

  7. Répondre Karoll mars 12, 2019 à 2:13

    Waouh quelle belle histoire, et si bien racontée, c’est vrai qu’on dirait une légende provençale !

  8. Répondre Josiane GELAUFF mars 13, 2019 à 4:31

    Amour et délicatesse !
    Josiane

  9. Répondre MamaCami mars 13, 2019 à 8:09

    Une bien délicate histoire si joliment racontée!

  10. Répondre Julie mars 15, 2019 à 11:25

    quelle est douce cette histoire … merci Camille pour tes mots <3

    • Répondre Julie mars 15, 2019 à 11:26

      sans faute c’est encore mieux 😉 qu’elle est douce ton histoire 😉

Répondre à Josiane GELAUFF Annuler la réponse