novembre 4, 2019

Des nouvelles d’ici Le milieu de l'automne.

DES NOUVELLES D'ICI
.

En ce moment c’est un peu la tempête, dehors les arbres volent, dedans le coeur bat fort. Tout passera je le sais mais le milieu de l’automne n’est jamais bon pour moi. Je pourrais faire semblant, mais ce n’est pas le genre de la maison, Alors je m’accroche à toutes les jolies choses que j’attrape au vol, c’est fou comme une somme de  petits riens peuvent vous porter. Un fou rire avec Émilie, un câlin volé à ma Violette, les sourires des femmes qui sont à nos côtés en ce moment. La newsletter Chouette Kit toujours si finement écrite et pleine d’infos utiles, un mail m’annonçant qu’une paire de chaussures vole vers moi… Les films sélectionnés pour nous par mon chéri pour que le temps passe plus vite et les clémentines de ma maman… les petits messages des unes et des autres juste avant de tenter de dormir.

Et puis il y a cet arbre que je vois depuis trois jours de ma fenêtre qui n’en finit pas de se parer d’automne… ce matin un orage a emporté ses feuilles. À poil pour la saison l’acacia. C’est joli tout cet orange trempé à nos pieds.

Le silence et le mot doux

Il y a quelques jours alors que je tentais de cacher des larmes derrière mes cheveux devenus trop cours pour y planquer un chagrin, une mère a cherché mes yeux. Et dans un silence très doux des lèvres inconnues ont murmuré un « bon courage » muet. Une caresse, une sororité. Un instant suspendu au milieu d’un long couloir.

Des douceurs, de l’amour, de l’amitié j’en reçois beaucoup, de la part de mes proches biens sûr, de vous, aussi, mais ce soutien si inattendu de la part d’une inconnue c’était vraiment d’une puissance assez rare. Je garde ce moment pour les jours où la bêtise crasse et l’incivilité me font complètement douter de l’avenir de ce monde!

Il y a eu un gros orage ce matin mais doucement le gris s’éclaircit, pas encore le grand soleil par ici mais il reviendra.

Il reviendra, c’est sûr.

La photo? Comment ça? vous ne faites pas de câlin aux arbres vous? Vous devriez essayer pourtant, ça requinque bien!

Prenez soin de vous.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

2 commentaires

  1. Répondre Céline / Shalima novembre 5, 2019 à 1:32

    Ah, les câlins aux arbres… je devrais en faire plus souvent, tiens !
    (j’étais sûre pour les chaussures, quand je les ai vues, j’ai pensé direct à toi !!)

  2. Répondre Solenne novembre 14, 2019 à 9:57

    J’aime lire ces textes là aussi. Ceux qui disent la difficulté de certains jours/ de certaines semaines, pare que la vie c’est ça aussi, et qu’il est bon de ne pas trop s’en cacher.
    Ici, les cheveux sont beaucoup trop courts pour cacher mes larmes, et ça a beaucoup tangué par ici aussi. De la grosse tempête bretonne…
    Est-ce la façon dont je l’ai exprimé, ou bien le fait qu’on accueille plus facilement, ou avec plus de bienveillance les larmes d’un adulte, mais j’ai été surprise de la douceur que j’ai reçue en retour.
    Je la partage avec toi…

Répondre à Solenne Annuler la réponse