Un nouveau dressing pour se sentir mieux.

Un nouveau dressing pour se sentir mieux.

ritalechat

Il y a quelques temps, au lendemain de ces jours du mois où l’on a envie de se terrer au fond de son lit et que tout nous paraît absolument insurmontable (vous voyez de quels jours je parle?), j’ai pris une grande décision. Une décision qui parait futile et anodine mais qui est loin de l’être. Celle de ne plus m’infliger un dressing plein de fringues trop petites que je ne mets plus. Un dressing plein à craquer que je garde pour le jour où je pourrai tout remettre.

Je voulais le faire depuis plusieurs semaines, mais trier ses vêtements pour ne garder que ce qui vont était pour moi admettre, et surtout accepter que oui voilà, j’avais vraiment pris du poids. Que oui voilà, je n’étais jamais monté aussi haut. Me défaire des fringues que j’aimais, n’en garder qu’un quart… Il m’a fallu du temps pour le faire mais depuis je me sens beaucoup mieux.

Ça a tout changé en réalité.

Je n’ai plus la tristesse chaque matin de passer à côté de ce jeans que je ne ferme plus depuis un an. Cette robe dans laquelle je ne rentrais plus que la moitié d’un sein ne me nargue plus. Tout ce qui est là me va. Dans mon dressing d’avant il y avait des jeans qui couvraient quatre tailles, des robes et des chemisiers, trop serrés… Maintenant il y a beaucoup moins de pantalons c’est vrai, il n’y en a plus que deux. Mais ils me vont. Et ils me rendent heureuse.

Alors certes, tout est deux tailles plus haut que ce que je porte d’habitude. Mais tout me sourit. Je me suis offert quelques nouvelles pièces, j’ai ressorti mes talons pour m’élancer un peu. Je mets un soupçon de rouge sur mes lèvres et de jolis colliers. Et je cesse surtout un bonne fois pour toute de penser qu’il est inutile d’acheter quoi que ce soit puisque de toute façon tous ces kilos allaient vite partir.

Le fait est que non. Ça n’ira pas si vite, alors autant arrêter d’être triste pour un bourrelet dans un jeans ou un teeshirt trop serré. En tout cas ce tri dans mon dressing, même s’il ne règle pas tout m’a aidé à avancer. Un pas, puis un autre, dans l’acceptation de ce corps que je ne reconnais plus mais qui pourtant n’est ni plus ni moins que le mien.

Voilà, j’avais besoin de poser ça là. Comme une mini thérapie de groupe où je serais la première à prendre la parole, peut être aussi que ce tri en aidera une à sauter le pas. J’ai donné pas mal de chose, le reste attend sagement le redoux. Et ce jour là arrivera, ça je le sais.

En attendant j’ai décidé de quand même m’aimer fort.

Je me relis et j’en chiale un peu. Vous savez ce que j’avais écris là juste au dessus?

J’avais écrit: « En attendant j’ai décidé de quand même m’AIDER fort. »

C’est beau hein l’inconscient, ce lapsus je me le garde au creux du coeur, et je vous embrasse.

Camille

PS: les Photos ont été prises par Elle. Merci pour ces portaits que j’aime beaucoup. L’endroit était dingue, il s’agit de hôtel restaurant flottant Off Paris Seine.

 

Partager

29 commentaires

  1. Soo

    Tellement ce que je ressens également mais tu as une telle personnalité qui transparaît de ton blog en tout cas que je me dis que tu peux t’aimer FORT.
    Je sais que ce n’est pas forcement ce qu’on veut entendre quand on ne reconnaît plus ce corps mais ce que je retiens c’est que tu pétilles de vie.

  2. Daphné @ Be Frenchie

    Tu es belle comme tout, et remporte chaque jour une bataille contre ces clous de cercueil, comme les appelait Bogart. Alors oui, tu as le droit de te faire plaisir en t’habillant, sans t’infliger de tourments inutiles.

    C’est marrant, j’ai publié il y a quelques jours un petit article sur mon mini dressing. Je crois qu’une fois qu’on a décidé de se simplifier la vie, on n’a plus envie de se laisser à nouveau mener par le bout du nez par de simples objets. ;-)

  3. Julie Breton

    Bravo Camille pour ce grand pas en avant…et surtout tu es magnifique, peu importent les rondeurs, ton sourire les efface toutes ! Même si je comprends et connais cet inconfort dans son corps, tu as trouvé un bon point de départ pour t’AIDER ;)
    Je t’embrasse fort fort fort

  4. Les Aventures des Petits Pois

    Pour moi le plus dur a été de me dire que je ne rentrerai plus dans plein de pièces choisies avec amours et dans lesquelles je me sentais pourtant si bien… J’ai tout donné, maintenant il faut reconstruire une garde robe complète… et qui sait, j’aurai pu peut être un jour rentrer à nouveau dans des pièces données, mais ce n’est pas grave, je ne serai plus la même le temps que ça arrive, autant que ça serve à d’autres ! Courage Camille, le plus grand pas est franchi !!

  5. CharlOtte

    Quel magnifique lapsus ! S’aider, s’aimer, s’accepter … quel beau programme. Pas facile tous les jours mais la clé du bien « être » c’est sûre !

  6. Anne

    La lecture de ces mots m’a fait un effet dingue!!
    Mince, j’ai oublié de m’aimer! Je me suis malmenée en laissant là aussi toutes ces fringues trop petites et en continuant à en essayer dans les magasins… Que c’est dur l’acceptation de cette réalité!
    C’est décidé, je commence dès aujourd’hui la bienveillance envers moi-même!!
    Merci beaucoup pour ces mots!!

  7. Edith

    Quel bel article ❤️. Ce matin meme j’ai envoyé un message à l’Homme en lui disant que j’allais faire ce meme tri ce week-end. Mon dressing est plein de fringues qui « ont rétrécis » en quelques mois suite à l’arrêt de la course à pied et un traitement médical. Du coup, je déprime aussi chaque fois que je l’ouvre et que je me rends compte que rien ne me va. En tout cas merci pour ce message. Je me sens moins seule dans ce passage vers l’acceptation de soi. J’adore aussi tes photos sur IG, tellement pleines de douceur et d’amour. Bonne soirée. Edith

  8. Lyly cora

    As mais ca te fait du bien mais a moi aussi… bah oui a 40 j avoue bientot je me dit que bah je vais en garder un peu de ses qq kg en trop mais qu il faut sourir et ca c est le best merci jolie Camille♡♡

  9. Debobrico

    C’est tres beau ce que tu dis… On est tellement dures avec nous même…. On peut tellement penser des horreurs de nous. Tu sais qu’il n’est arrivé une triste aventure le mois dernier et à la suite de ça je me suis tellement déteste, tu peux pas savoir. Alors j’ai pris la décision de me traiter comme je le ferais avec une bonne amie. Je me suis répété que ce n’était pas ma faute, que j’étais sacrement forte, et tu sais quoi ça change vraiment tout de devenir sa meilleure amie. Ah tiens je devrais écrire un article avec ce titre, c’est que tu m’inspires dis donc…

  10. Vinie

    Bonsoir Camille,
    Je viens de faire la même chose avec les vêtements que l’on garde à la cave ou au grenier en se disant « bon je garde car je rentrerai dedans, après avoir perdu mes 15kg ! » Alors que Non !
    Me reste plus que mon armoire pour enlever les dernières pièces ou je ne rentre plus dedans et Oui c’est vrai après on est en paix ! Bienvenue dans l’acceptation de soi et le bonheur de s’aimer !

  11. Wendy & cie

    Cette article, j’aurais pu l’écrire, il me parle tellement. Moi aussi, J’ai commencé à m’acheter des habits qui me vont il y a quelques mois et et ça fait tout. Merci de partager cet intime.

  12. Emlelundi

    Merci pour ces mots si justes… Perso je n’achète plus de pantalon en me disant pas la peine, de toute façon je vais maigrir. Alors comme toi j’ai 2 pantalons qui me vont… Depuis quelques temps je me couds mes vêtements. Dans ma taille. Et c’est vraiment une grande satisfaction. Alors oui ya des jours où ce corps est un poids que je traine et parfois tout me semble tellement léger que c’est le dernier de mes soucis. Il faut juste trouver le bon équilibre… Belle soirée.

  13. Manuella

    Chère Camille,
    Comme toutes les autres, ton message me touche parce que je m’y retrouve… L’année dernière, au même moment où tu arrêtais de fumer, j’ai entrepris un combat contre mes kilos en trop. Au départ, tout s’est bien passé, les kilos s’envolaient, les tailles diminuaient et ma confiance en moi revenait.
    Et puis il y a eu le déménagement, 800km plus au sud : plus de repères personnels et professionnels, tant d’incertitudes et de chantiers à recommencer, et des angoisses… soignées à grands coups de nutella. Aujourd’hui, tous mes kilos sont revenus, et j’en ai parfois un peu honte. Mais je n’ai plus peur de cette nouvelle vi(ll)e, mes enfants se sont intégrées comme des fleurs, on a même acheté notre nouveau nid pour une famille qui, je l’espère, s’agrandira encore… Et tant pis si je peux pas porter tous les jolis looks que j’admire sur IG, j’en invente d’autres ! Je suis forte, j’ai mené le combat qui m’a semblé prioritaire, et à chaque jour suffit sa peine.
    J’ai entendu parler de ce documentaire, Embrace, qui porte justement sur le diktat de l’image de la femme, l’as-tu vu ? Je ne l’ai pas encore trouvé (et il est édifiant de lire à quel point sa distribution aura été difficile… voudrait-on empêcher les femmes de s’émanciper ?), mais rien que la bande-annonce m’a émue… Ce combat c’est celui pour la paix avec soi-même dont tu parles ce soir, et c’est un beau combat.
    Vive les dressings réduits avec des chaussures à paillettes ;-) et merci à Rita le Chat d’être notre voix.

  14. Tally

    Merci , merci , merci … Jusqu’à votre inconscient ( qu’il est malin lui !!!! ) .
    Prenez grand soin de vous ,
    Tally

  15. eliabar

    Je fais le même tri depuis des semaines, petit à petit, pièces par pièces et ça me fait du bien, ça me libère.
    Tu t’aides, tu t’aimes et tu as bien raison ma Camille.
    Hâte de t’embrasser fort ♥

  16. Paulinette

    Moi je le trouve très beau cet article parce qu’on passe toutes par là un jour, parce que notre corps change et que c’est pas toujours facile à accepter. Moi j’ai mis du temps, pour accepter un corps de femme et non plus un corps d’adolescente. Un corps que je n’aimais pas trop. Et puis quand enfin je m’y suis habituee, il n’y a pas si longtemps, je me suis achetee de jolies choses pour m’aimer encore plus. Et c’est maintenant qu’il a perdu les quelques kilos qui me faisaient mal à l’âme. Comme quoi…
    Moi en tout cas je te trouve très belle, parce que tu as un visage souriant et délicat. Un visage et un regard apaisant. Petit à petit tu vas l’aimer ce corps. J’en suis sure.

    (Ah oui et tes chaussures sont justes dingues. D’où viennent-elles?)

  17. MarieP

    Moi après un très gros drame familial qui m a laissée exsangue avec des mois de maison de repos (hôpital psy….quoi) j avais à l inverse perdu du poids, j étais maigre. Là je vais mieux depuis quelques mois et je repris un peu de poids, mais je me sensuite mal si mal. Je déteste mon corps. Mes 36 ne me vont plus bon je ne vais pas cracher dans la soupe mais j ai dû repasser au 38. Je sais bien c est petit comme taille . Mais il, y a quelques semaines j ai accepté de repasser au 38 car je ne supportais plus d être serrée dans mes vêtements. Ç est « con » car 38 c est mince aussi. Et depuis que je me sens à l aise dans mon 38 je me sens mieux j ai un peu regardé accepté un peu mon corps. Mais en plus de ce drame qui a (preque) brisé ma vie, j ai ce problème de image corporelle que j ai de moi depuis mes 18.20 ans, naviguant entre anorexie et boulimie. Ce qu il me « faudrait » maintenant c est retrouver un amoureux gentil qui m aime telle que je suis et qui me dise que je suis « belle »…même si c’est est pas vrai ! Et que je ne suis belle qu à ses yeux…!! Mais déjà je suis belle au yeux de mes enfants, mon fils et mes grandes filles qui me le disent. Tu es belle maman pour une maman de bientôt 50 ans! Amitiés.

  18. Emily

    Bonjour Camille ! Tu es tellement jolie !!!
    J’ai fait le même tri hier dans mon placard sans le savoir !!!
    Les deux journées de grosse chaleur qu’on a connues dans le sud ouest cette semaine m’ont amenée à ressortir mes vêtements de plein été, les repasser, et … au secours … à en essayer deux trois !!! des t.shirts bien courts, des mini cardigans bien courts … un pantacourt trop trop serré … bref des bourrelets qui dégoulinent, un pantacourt que je ne peux plus porter fermé-assise !!! c’est grave docteur ? Non mais ce qu’on s’inflige parfois !!! c’est complètement fou !
    Et oui je n’ai pas perdu mes bourrelets de l’été dernier et en plus j’en ai pris un peu plus en rab … Ce n’est plus possible ces shorts, et petits hauts qui me boudinent et me rentrent dans le ventre quasi jusqu’aux côtes ! Je les trie ! Et au lieu de les planquer au fond de mon placard, je vais faire comme toi et les trier pour de vrai !!!
    Malgré les exercices de gym et les tentatives de régime la machine ne repart pas comme avant ! Et oui … j’ai 44 ans, deux fils ados …, de gros déménagements récents, tout ça me mettant la rate au court-bouillon … Bref stop, j’arrête les dégâts et je m’accepte comme je suis !
    Merci Camille, tu t’aimes ! tu t’aides ! et tu m’aides !!! Et je m’aime ! Et je t’aime !
    Bisous du grand sud !

  19. LekiLuLi

    Félicitations! Moi je ne pense pas que j’y arriverais… j’ai des pièces que je n’ai même JAMAIS portées!
    Mais si j’ai bien compris tu as quand même gardé tes vêtements? J’y arriverais peut-être alors… :)

  20. sysyinthecity

    oh comme je te comprends, j’ai pris 10 kilos il y a 5 ans pour certaines raisons (pas drôles), j’ai 45 ans et de plus en plus de mal à perdre du poids. alors j’ai fait un tri dans mon dressing, et surtout je prends le temps de choisir mes nouveaux vêtements, ceux dans lesquels je me sens bien même si j’ai des kilos « en trop »
    biz
    sysy

  21. cora

    Bonjour Camille
    C’est drôle car comme les autres commentaires, je te trouve belle comme tu es. Et pourtant quand on parle de soi, c’est plus dur de s’aimer comme l’on est. J’ai essayé de faire comme toi, un jour n’en pouvant plus de n’avoir rien qui m’aille dans l’armoire. Alors j’ai racheté quelques bricoles pour pouvoir tout de même m’habiller. Mais contrairement à toi, je n’ai pas racheter des choses trop belles ! juste 2 jeans et des hauts qui ne coutent pas trop cher mais dans lesquels je rentre dedans en me disant que ce n’était pas la peine d’investir. Et c’est surement là que je me trompe, en gardant les affaires trop petites et en ne me mettant plus en valeur avec ses nouveaux vêtements un peu bof !! Dis tu ne voudrais pas être notre coach ? Comment tu as fait pour y arriver ? ce que tu t’es dit ? etc… Merci pour tes mots toujours juste
    Coralie

  22. Laurie

    Oh ton article fait écho dans mon petit coeur, à celui que j’ai posté sur le blog il y a peu. Pourtant le fond ne traite pas de la même chose.
    Tu es tellement belle quand tu souris, tu as bien raison d’essayer de ne plus te prendre la tête pour ça! Aimes toi fort comme toutes tes lectrices t’aiment :)

  23. DelphineB

    Tout est dit… Tout cela me parle et je fais mon tri petit à petit… Pas toujours facile mais nécessaire pour avancer.
    Merci

  24. Estellecalim

    Tri fait l’été dernier, et c’est vrai que ça fait un bien fou ! Il me reste quelques trucs à jeter/donner, mais je vais le faire bientôt, et sans trop d’état d’âme. J’ai juste regretté un jean Levi’s donné peut-être un peu trop vite (ça coute un bras) mais je ne l’aurais pas remis de sitôt de toute façon. J’en achèterai un autre. Il est mieux porté que dans le placard. Et maintenant, je donne même les fringues que j’achète sur un coup de tête mais qui ne me vont pas vraiment ou qui ne me plaisent pas tant que ça.
    Et effectivement, aidons nous un peu ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>