Je t’aime mon corps

Je t’aime mon corps

Mon corps était fin prêt à se débarrasser de ce poids qu’il avait mis autour de lui…

Depuis le mois d’avril je mange mieux, je me fais aider et j’ai réussi à faire la moitié du chemin. De ce que j’avais prévu, il me reste presque autant à laisser partir… Mais depuis quelques semaines les kilos ne s’envolent plus. Ma nutritionniste a eu une phrase magique, elle m’a demandé quel était mon objectif en venant la voir, pas mon objectif de poids, juste mon objectif. J’ai réfléchi…

« J’avais envie de m’habiller comme je voulais, de me sentir bien dans mon corps*, de m’aimer à nouveau. »

J’ai toujours été coquette et j’aime les vêtements. Ces derniers mois j’ai retrouvé la joie d’enfiler une belle pièce, la douceur de remettre un vieux jeans sans me poser de question, de porter un pull en cachemire à même la peau.  Mes kilos ne s’envolent plus malgré mes « efforts » parce que j’ai atteint ce que je voulais atteindre. Et tant pis pour ce poids que je m’étais fixé, tant pis pour le ventre rond et les hanches larges, je m’aime comme ça et surtout je suis apaisée. Je ne suis plus triste quand je regarde mon corps nu chaque matin dans le grand miroir de notre chambre.

J’ai même envie de lui dire merci.

Merci mon corps pour cette barrière moelleuse que tu t’es fabriquée pour me protéger, merci les bourrelets d’avoir été là, à la place de trop de larmes. Merci le chocolat, la raclette, les verres de vin et les bons restos d’avoir comblé un vide, un chagrin. Un deuil. Je n’ai plus besoin de vous, alors au revoir les gars, et tant pis si vous n’êtes pas tous partis. Je vais bien avec ceux qui restent. C’est la première fois que je suis très au dessus de ce que j’ai longtemps pesé et pourtant je m’aime. J’ai mis des années mais je m’aime. Et juste de l’écrire là, me fait monter le rose aux joues.

S’aimer dans son propre regard plutôt que dans celui des autres est une chose que je croyais ne jamais toucher du doigt. Et pourtant c’est là.

Je vous souhaite très fort cette douceur d’être à soi.

Camille.

*J’avais écris « bien dans mon coeur ». C’est beau l’inconscient et ce lapsus magnifique je me le garde vous n’imaginez même pas à quel point. #jetaimemoncorps

 

Partager

9 commentaires

  1. Gwen

    Merci… Merci de ce très beau post… Moi, ne m’aime pas « encore ». Mais j’ai espoir d’y arriver en lisant ces quelques mots.

    Gwen

  2. eloelo

    Wouahouh.
    Si c’est ça avoir 40 ans, si c’est ça la maturité, l’apaisement, je signe tout de suite.
    Très bel article, très belle photo.
    Toutes les femmes devraient pouvoir vivre cela à un moment donné.
    Merci

  3. Cazé

    Merci de nous partager cette fierté là de s’aimer soi et bravo d’y être parvenu. J’espère un jour y arriver mais le chemin est encore long..

  4. morgane

    La plus belle meuf du sud je te le dis moi (avec l’accent sinon ça marche moins bien)
    tu es belle, rayonnante, joyeuse et ce rire que l’on reconnait parmi tant d’autres…
    sans oublier ta manière toujours parfaite de manier les mots..
    Soleil du Sud, beauté !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>