février 9, 2012

EN MANQUE

Uncategorized
.



Et voilà que ça recommence, J’avais oublié à quel point c’est dur de travailler dans le spectacle quand on est maman… 
Je rentre tard le soir, je pars tôt le matin, et entre les deux je bosse comme une dingue, je ne vois pas le jour, les seules lumières que j’aperçois sont celles des projecteurs, des poursuites et du talent des comédiens que je côtoient…
Oui mais voilà, ma vie n’est pas là… ma vie m’attend sagement à la maison, ma vie a 7 ans et demi et presque 11 mois. Mes enfants quoi.


Sauf que là ils ne m’attendent plus. Violette est très fâchée contre moi, elle me boude, ne veux pas rester seule avec moi, pleure quand son père enfile sa veste et sors de la maison. Elle me tape parfois avec un regard de défi. Je sais qu’elle m’en veux d’être là en pointillés, que c’est sa manière à elle de me dire tu me manques, mais bon sang c’est dur là. Je cache, j’encaisse, je souris et je pleure au volant au coin de ma rue.


Sacha, est habitué lui, il est plus grand, il connait l’histoire par coeur, il sait que je reviens toujours, il regarde son réveil quand je viens lui faire un bisous et il dit “c’est 1h54 maman, t’est pas trop fatiguée, c’était bien le spectacle?” invariablement je lui réponds, “c’était super mon coeur, dors mon amour”. ce que je ne lui dis pas c’est que j’aurais préféré le spectacle des devoirs, le cirque du bain, la valse du brossage de dents.


Le pire dans l’histoire, c’est que je retombe dans mes travers, ceux qui ont conduit Sacha à aller voir Madame Y. depuis plus de deux ans.
Je les couvre de cadeaux, de fringues la plupart du temps, je passe mes journées dans les boutiques, ça aide.
je sais que cette compensation est totalement inutile et vraiment néfaste, j’ai vu quels problèmes ça engendre…Sacha préfère faire une partie de Dobble avec moi que recevoir trois sacs entiers de super sape des Galeries Lafayette… Violette voudrait un calin, plutôt qu’un noeud japonais dans ses cheveux.
L’essentiel est de m’en rendre compte non?


J’aime vraiment ce que je suis entrain de faire en ce moment, et entre toi et moi, je n’ai pas le choix, je dois reconstituer mon stock d’heures. Et qui peux dire une fois les fameuses heures bookées, désolée les gars, jme casse, je pars en vacances… longtemps!
Voilà tout le paradoxe.


En attendant, pour éviter de trop m’apitoyer sur mon sors, j’ai décidé, de prendre quelques bonnes initiatives:


Je vais faire un gros câlin à mon amour qui s’occupe si bien de mes enfants, je vais profiter des deux ouistitis, même si je suis épuisée, je vais continuer à utiliser mes nouvelles crèmes Dermalogica qui me donnent l’air d’avoir 20 ans, alors qu’en fait je pense en avoir 65 en ce moment, je vais m’offrir cette fabuleuse blouse Paul and Joe, parce que c’est mal de gâter ses enfants pour compenser son absence, mais c’est bien de se gâter quand on se tue au travail. Et puis c’est mon anniversaire dimanche. Bon je ne serais pas là, mais j’ai bien l’intention de trouver un Hispahan en rentrant à 01h54 ! (Pierre Hermé c’est au 4 rue Cambon mon amour!)
Et je m’accroche comme une moule à ces quinze jours de vacances dans mon Sud… Plus que 10 jours!



Article précédent Article suivant

Lire encore...

27 commentaires

  1. Répondre Carole Nipette février 9, 2012 à 11:54

    Bon courage, je sais très bien ce que tu traverses, moi c’est par périodes, mais j’en ai vraiment marre et je ne peux même pas m’offrir une blouse Paul and Joe pour compenser 😉 et ce que je n’aime pas aussi c’est que les soirées boulot obligatoires font qu’on a moins de soirées perso parce qu’il ne faut pas abuser, je ne vais pas en plus sortir le soir pour le plaisir 🙂

    • Répondre Camille février 9, 2012 à 12:28

      tu résumes bien ma pensées carole ! mais il faut quand même prendre soin de nous, et de notre couple! ah non mais franchement quelle crise existentielle :-)))

  2. Répondre Inzemood février 9, 2012 à 12:23

    je suis très émue en te lisant, je t’apporte tout mon soutien gros bisous

    • Répondre Camille février 9, 2012 à 12:29

      je sais à quel point tu comprends toi aussi ! j’ai pleuré comme une madeleine en écrivant! ça va mieux du coup… quel bonheur de pouvoir se lacher par écrit !

  3. Répondre cambroussienne février 9, 2012 à 12:28

    :S Je compatis ! Pas facile de concilier travail “hors norme” et vie de famille… Tout mon soutien amical.

    • Répondre Camille février 9, 2012 à 12:30

      Merci Sandrine! quel plaisir ton com’

  4. Répondre solenne février 9, 2012 à 12:59

    Courage ma camille!!! Pour avoir passé un peu de temps auprès de toi il y a quelques années, saches que même si tu bosses beaucoup, tu es une maman formidable qui trouves temps, force, et paroles pour montrer à tes enfants que tu les aimes plus que tout (Sacha en est la preuve aujourd’hui…).
    Gâtes les tant que tu le peux et ne culpabilises pas, gâtes toi encore et toujours car tu le mérites assez.
    Pleins de bisous et de pensées!!

  5. Répondre sarah février 9, 2012 à 1:38

    Je t’aime ma chérie, courage…

  6. Répondre marionnette février 9, 2012 à 4:58

    Très émue à te lire!
    Courage!!! Je comprends ce déchirement…
    Biz

  7. Répondre Maman Crotte février 10, 2012 à 9:39

    Oh je ne peux pas vraiment me rendre compte de ce que tu vis. Je ne le vis pas. Mais, je peux très bien, vaguement imaginer, à travers tes si jolis mots. Je te souhaite bien du courage, même s’il semblerait que tu en ai déjà à la pelle !

  8. Répondre sab février 10, 2012 à 10:34

    Je calcule la chance que j’ai de pouvoir vivre pleinement avec mon enfant, courage, les vacances approchent et vous allez en profiter à fond.
    Des bises pour vous. Je ne t’oublie pas pour la maisonnette 😉

    • Répondre Camille février 14, 2012 à 12:07

      la maisonette va me remonter le moral j’en suis sûre !

  9. Répondre isabelle février 10, 2012 à 2:07

    Encore un peu de courage avant d’en profiter avec tes vacances!! mais c’ets vrai que c’est cruel pour une maman!
    Bises
    Isabelle

  10. Répondre Melou février 11, 2012 à 10:58

    Le manque est tout à fait louable mais en même temps tu as une chance folle de faire un métier qui te passionne!! Et puis pour le temps passé avec tes loulous ce n’est pas la quantité qui prime mais la qualité!!!

    • Répondre Camille février 14, 2012 à 12:10

      heureusement que le boulot est passionnant tu as raison, ce serai bien pire je crois !

  11. Répondre Miss Crabie février 11, 2012 à 11:46

    C’est terrible comme ton post me fait écho… je ne suis pas dans le milieu du spectacle, mais mes horaires complètement décalés à ceux de mes enfants me donnent souvent l’impression de passer à côté d’eux et d’essayer de combler mon absence souvent maladroitement…

    • Répondre Camille février 14, 2012 à 12:11

      la meilleure des compensation, n’est pas celle que l’on l’on fait avec sa carte bleue, c’est ce que j’ai appris…

  12. Répondre la gamine février 12, 2012 à 11:13

    ça doit vraiment être dur ! tu bosses même les week-ends ?

    • Répondre Camille février 14, 2012 à 12:12

      pas toujours, mais sur ce projet, oui, tout le week end:-(

  13. Répondre sandy février 13, 2012 à 11:31

    Très émouvant ton billet.
    Je travaille aussi en horaires décalés et un week-end sur deux c’est vrai que parfois c’est dur, on culpabilise !
    Courage, les vacances seront bientôt là.

    • Répondre Camille février 14, 2012 à 12:12

      tu sais ce que c’est toi aussi alors …

  14. Répondre la poule février 18, 2012 à 10:22

    Travailler dans le monde du spectacle cela à l’air bien difficile, alors bon courage…J’en ai le cœur encore chargé en te lisant…

  15. Répondre Camille février 22, 2012 à 2:38

    il y a de bons côtés, mais c’est vrai que les horaires ne sont pas faciles… welcome chez nous !

  16. Répondre sandy février 25, 2012 à 10:04

    Oh oui malheureusement !
    Et mon homme travaille de nuit…

Laisser un commentaire