décembre 16, 2013

JE ME SOUVIENS DE NOËL

Uncategorized
.

35 NOELS1

35.

35 Noëls.

Et chacun aussi particulier que le précédent. Aussi lumineux, aussi magique.

il y avait ceux dans la grande maison, sur la belle table en bois devant la cheminée. j’étais si petite que les sapins me paraissaient immenses.

Il y a eu celui où je portais le petit ensemble rouge et noir que mon père avait cousu. On aurait dit une petite chinoise avec mes cheveux sombres, raides et brillants.

Et celui où j’ai reçu un jeu de croquet, dans une boite gigantesque enrubannée de rose et de vert. Mes deux grands mères étaient là, ensemble. Que j’aimais les avoir juste pour moi. Toutes les deux, si différentes et pourtant mes grands mères adorées.

Il y a le Noël du vélo mauve. Inoubliable premier vélo. Et ce souvenir si net de la descente de l’escalier qui sentait bon la cire et qui craquait un peu, de l’écharpe que ma mère me noua autour du coup pour sortir dans le froid, et de la découverte. Premiers tours sans petites roues une nuit de décembre.

Il y a eu ces Noëls en Afrique, là où l’on décore les palmiers, là où l’on se dépêche de rentrer pour que la buche glacée ne se transforme pas en flaque. Je me souviens des regrets de ne pas avoir eu froid pour ces Noëls là, comme si tout ne se passait pas comme d’habitude.Comme si Noël dans le sable voulait dire autre chose.

Il y a eu ce jour de Noël rempli d’amour où Sacha a été conçu…

Ceux où ma maman jetait tout son coeur et tout son temps pour que tout soit parfait. Et beau. et Scintillant.

Ceux là aussi, où je savais exactement où étaient cachés mes cadeaux. Un jour mes parents ont compris et ont changé de cachette.

Et celui où le père Noël militaire est descendu de l’hélicoptère.

Les fois où on a joué en famille, en hurlant au Pictionnary, en râlant au Trivial, entre deux tranches de saumon et une de foie gras.

Les Noëls avec les enfants, Violette si petite mais déjà émerveillée par les lumières, Sacha trépignant de joie et d’impatience. Sans doute les plus incroyables de tous.

J’ai eu de très beaux Noëls. J’ai eu beaucoup de chance, je le sais. J’essaie de transmettre toute la joie qu’on m’a donnée enfant, aux miens maintenant.

Et puis il y a ce Noël. le premier dans notre maison. À nous.

Le premier du reste des Noëls.

Je suis en retard sur tout, les cadeaux, les emballages, les menus, le rangement. Nous avons simplement trouvé un immense sapin que nous allons habiller comme dit Violette. Il est là, il trône dans le salon, nu avec ses aiguilles. Et dans plusieurs années je me souviendrai de l’odeur de fête qu’il a donné à notre nouvelle maison. Une odeur verte et résineuse, sourde, sucrée et pleine de promesses…

À vous.

C’est votre tour.

Racontez moi vos Noëls… Je vous embrasse.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

30 commentaires

  1. Répondre EVE décembre 16, 2013 à 10:20

    C’était très très simple, avec un cadeau ou 2 sous le sapin, un coloriage et une boîte de crayon.
    Mais il y avait la grande réunion de famille avec les cousins et l’ouverture des huitres, ça c’était quelque chose !!!
    Ils sont beaux tes souvenirs ma biche. Bisous

  2. Répondre Eliabar décembre 16, 2013 à 10:28

    Il y avait les sapins, les cousines, les tonnes de cadeaux. Ma grand-mère. Les langoustines, le gibassier et les treize desserts. Les fou rires, le couvert en plus à table. Les conversations jusqu’à pas d’heure, les yeux brillants, les fonds de verre, le dodo sur le canapé en velours dans le brouhaha des grands. Les toasts, les œufs de lump et le foie gras bon marché. La bûche que l’on a jamais mangé et les papiers de papillotes froissés qui trainaient partout.
    Et tout ça me manque, beaucoup.

  3. Répondre Arc En ciel décembre 16, 2013 à 10:36

    ils sont devenus heureux à la naissance de Jules, pas avant alors depuis j’essaie d’en faire des rêves magiques

  4. Répondre Ananala décembre 16, 2013 à 10:39

    Mes souvenirs ressemblent assez aux tiens… Enfin l’épisode africain en moins. 🙂
    Je me souviens du sapin qui embaume, des cadeaux cachés qu’on finit toujours par trouver, des desserts par millier sur la table, des petits cadeaux préparés en grand secret sur mon argent de poch économisé, des rigolades, des engueulades, des films de noël dans la grande chambre, des fruits déguisés, du foie gras au petit déjeuner… Je me souviens du premier noël de ma Louloute. DU second aussi. Du troisième encore. Du quatrième qui se prépare.

    • Répondre ritalechat décembre 16, 2013 à 10:51

      oh oui les films de Noel! quel pied! Sissi et compagnie:-)

  5. Répondre Sab LF décembre 16, 2013 à 10:55

    Noël ici c’était les vacances dans notre famille du sud, avec deco, table et cadeaux scintillants. D’excellents souvenirs que j’espère apporter a mon tour a mes enfants 🙂

  6. Répondre Je me souviens de Noël | lililougo décembre 16, 2013 à 11:05

    […] Le premier du reste des Noëls (comme dit Rita Le Chat). Merci à elle pour cette belle idée d’article, je vous invite à découvrir le sien ici. […]

  7. Répondre Lililougo décembre 16, 2013 à 11:05

    Bonsoir,

    Bel article comme toujours !!! Voici ma contribution sur mon blog. Merci encore pour cette belle idée !!
    http://lililougo.com/2013/12/16/je-me-souviens-de-noel/

    Lililougo

  8. Répondre julia décembre 17, 2013 à 1:10

    Il y avait le faux sapin, la famille, les rigolades, le houx, les grandes tables dans la véranda de chez ma maman, le foie gras, le civet de sanglier du papa, les papiers cadeaux partout sur le sol, l’envie de vite ouvrir les cadeaux, puis un jour le papa noël en “vrai” qui vient déposer les cadeaux. Je m’en rappelle encore, d’avoir entendu taper à la vitre et d’avoir vu vite partir le papa noël ! quand j’y repense, papa tu étais si fort ! puis il y a eu le premier noël de Léana, cette fois au chalet, avec l’odeur du feu, la neige la famille au complet. Puis cette année ça devient compliqué, les grands parents fatigués par tant de noëls passés, un papy qui rentre à l’hôpital demain, un noël au chalet annulé… Je prie juste pour que se ne soit pas le premier du reste des Noël…

  9. Répondre séverine décembre 17, 2013 à 5:52

    Quel jolis souvenirs. Il y a eu ce noël ou en décorant le sapin on avait décoré notre sœur plutôt que le sapin, tout ces noël ou nous découvrions les déguisements cousus par ma maman. la constante de ces noëls c’était les lumières typiquement scandinave, ainsi que les décorations qui remplissait la maison, souvent acheté à la vente de charité danoise par ma maman (avant qu’ikea apparaisse) 3 nouvelles chaque année, comme les 3 santons de provence, que l’on choisissait dans le catalogue.
    et pour le noël au soleil, je suis d’accord avec toi, il n’as pas du tout la même saveur, pas de froid, de plats qui réchauffent, il n’y a pas la flopée de cousins cousines et d’oncles et tantes, mais finalement on le fait avec la famille que l’on s’est construite plutôt. et une amie qui a grandi en Afrique, elle a l’impression de retrouver les vrais noël de son enfance. Mais depuis que les enfants sont là, ils donnent à Noël une troisième saveur, celle de notre famille qui se construit et même si il manque le froid, la neige c’est quand même noël..

  10. Répondre Cocotine décembre 17, 2013 à 9:24

    Hélas je ne me souviens que des Noëls pas très heureux, le 24 étant également le jour de mon anniversaire ça comptait beaucoup pour moi, à présent, avec ma fille j’essaie d’en faire des moments heureux, des moments de lumière !! 🙂

  11. Répondre Toute Petite décembre 17, 2013 à 10:16

    Nous on faisait semblant de dormir, pour que le père Noel passe plus tot et qu’on puisse ouvrir les cadeaux dans la soirée sans attendre le lendemain matin…

  12. Répondre yeahyeahgirl décembre 17, 2013 à 11:28

    je vais pas encore raconter mon histoire de robe c’est relou à la fin. moi j’adorais aller chez mon oncle et ma tante. Mon oncle décorait A MORT sa maison, il achetait toujours des nouvelles décorations, c’était merveilleux. La guirlande le long de l’escalier, la jolie crèche, le sapin de folie. Il ne le fait plus parce que maintenant il est triste et lassé … ça me rend quand même un peu triste. Mais sinon, on partait à la messe et en revenant, le faux Père Noël était passé et là c’était la folie !!!

  13. Répondre bbjuly décembre 17, 2013 à 12:50

    Une maison familiale (à Pérols..) (que l’on ne possède plus depuis 4ans ), 18 cousins / cousines dont je suis l’ainée , des oncles et des tantes, mes grands parents maternels , des fruits déguisés avec de la pâte d’amande rose, verte, blanche , des bombes de paillettes pour nos cheveux ..
    Des rires , de la joie et là de te l’écrire qq larmes et le cœur gros de cette superbe époque finie pour toujours… souvenirs , bisous

  14. Répondre sweetmillie décembre 17, 2013 à 1:09

    des rires , des cousins et des cousines, des cadeaux partout, l’italien chanté et chantant au coin des tables… et puis d’un coup, des Noël à 3, sans papa (divorce). Et après… j’ai eu comme l’impression qu’on faisait un peu semblant, surtout de sourire en ouvrant les cadeaux et en posant avec devant le sapin en plastique. Et puis, des enveloppes… bof. Avec les enfants tout est revenu! La magie, les décorations sur le vrai sapin, la musique de Sinatra, les films de Chaplin, les belles assiettes et les tenues de fêtes. Les enfants nous aident à tout réinventer. C’est la magie de Noël. Ton post est charmant comme toujours et même si je n’ai pas ta plume, je souhaitais répondre à ton invitation au partage des souvenirs… Bises

  15. Répondre Sophie décembre 17, 2013 à 1:11

    c’est bien joli tes souvenirs de Noël … un de mes plus beaux, c’est le 1er Noël d’HAnna, dans notre maison qu’on venait d’habiter, de finir de construire, ce 1er Noël comme tu dis . et il y avait ma maman et ma grand mère . 4 générations de filles, un très doux moment .

  16. Répondre Cristina décembre 17, 2013 à 3:47

    Les Noëls de mon enfance se passaient à la maison, à Rome, avec ma tante et mes grand-parents paternels, quand ils étaient encore vivants, parfois en Toscane, chez ma grand-mère maternelle avec tous les cousins; ma mère cuisinait plein de délices et passait un temps fou à nous chercher plein de petits cadeaux (ça pouvait être une boîte de crayons, une écharpe…). Je me rappelle comme si c’était aujourd’hui du parfum du sapin, des lumières qui clignotent dans le noir et soudainement tous les cadeaux en dessous. Depuis quelques années, c’est à moi de faire vivre cette tradition, de rendre Noël aussi magique pour mes enfants qu’il l’était pour moi…

  17. Répondre Aurore décembre 18, 2013 à 12:14

    Il faut que tu écrives je sais je me répète mais j’ai grand plaisir à lire tes souvenirs de Noël de bien jolis souvenirs…

    Il y a ces noëls enneigés en Allemagne le pays qui m’a vu naître et où j’ai vécu quelques années, avec des décorations partout, le Saint-Nicolas, là-bas c’est une institution Noël.

    L’odeur de la clémentine et le père noël militaire, en char, en hélico à cheval, ah les arbres de Noël de l’armée de bons souvenirs amicaux…

    Il y a eu ces grandes tablées avec les cousins cousines et la salle de bain jacuzzi de Barbie, il y a eu ce magnétophone qui ne me quittait pas et les chansons de ma grand-mère, il y a eu ces repas en famille avec la chanson du père noël que nous chantions tous les cinq dans la chambre de mon grand frère pendant que le père noël déposer les cadeaux sous le sapin.

    Il y a eu les Noël avec les nouveaux membres de la famille les beaux-frères et belle soeur. Il y a eu notre dernier noël en amoureux avec notre Jules dans mon joli ventre de mère Noël, et puis depuis 5 ans tous les noël de ce ptit d’homme qui depuis cette année s’implique à fond (jusqu’à la déco du sapin).

    Et là cette année Arthur fêtera son deuxième Noël, il a déjà ses deux billes bleues qui s’émerveillent à la vue des lumières sur le sapin et ce sera le premier de mon ptit neveu, autrement dit encore de belles histoires et de beaux souvenirs en vue.

    Bon voilà pour mes souvenirs.

  18. Répondre Hélène décembre 18, 2013 à 6:40

    Il y a eu les Noëls avec les cousines, le foie gras, le chapon, les tonnes de cadeaux, mes grands-mères et grandes-tantes. Et puis les Noël avec les “pièces-rapportées”, les beaux-parents, des personnes en moins malheureusement. Et maintenant il y a le Noël avec les enfants, les petits cousins…toute une marmaille à qui j’ai envie d’en mettre plein les yeux! La magie de Noël reprend ses droits!

  19. Répondre cecy décembre 18, 2013 à 10:17

    rahlala, les grands noëls en famille, les cousins, cousines, oncles et tantes, les rigolades, les déguisements et spectacles improvisés, la messe, les sapins, les cadeaux…
    c’est moins la fête, maintenant, que dans les années 80-90
    les tensions familliales / belle-familliales ont eu raison de tout ça
    j’aime cette idée d’avoir une quinzaine de cousins-cousines et regrette que mes fils n’en aient pas encore
    mais cela reste une fête heureuse 🙂

  20. Répondre Pascaline décembre 18, 2013 à 10:21

    Pour moi aussi c’est un premier Noël. Je ne garde pas de souvenirs ni magiques ni tragiques de mes précédents (36 pour moi). L’année dernière mon bébé avait 3 mois. Noël était plutôt un Thanksgiving où j’avais envie de remercier le ciel d’avoir exaucé ma prière de maternité avec un petit être aussi parfait.
    Mais cette année, Gabrielle a 15 mois. Elle voit tout. Elle s’enthousiasme de tout. On a envie de décorer la maison, et de la faire rêver… Nous qui n’avons jamais décoré la maison depuis 3 ans que nous habitons ici, et bien maintenant nous la suivons notre petite boule d’énergie, dans cette belle histoire. Et c’est aussi délicieux qu’un thé de Noël avec ses petits biscuits à la cannelle.
    Quelques images de notre maisonnée en fête… http://lesbienaimes.blogspot.fr/2013/12/particulierement-cette-annee.html?spref=fb
    Joyeux Noël à vous tous.

  21. Répondre LA VIELLE PHOTO #NOËL | Minireyve décembre 18, 2013 à 9:30

    […] beaucoup touché, mais je comptais un peu m’arrêter là. C’était sans compter sur ma Camille qui a souhaité qu’on lui raconte un peu nos Noël de quand on était gamin. Alors […]

  22. Répondre Stella décembre 19, 2013 à 12:41

    Les vacances de Noël : les péplums, Sissi, Peau d’Âne…. le homard de ma mère. Pas grand choses en fait. Une grande fête maintenant depuis que je suis maman…… ma fille, elle, aura un vélo, j’espère qu’elle s’en souviendra comme toi.

  23. Répondre Castor décembre 19, 2013 à 12:35

    Chez ma grand-mère (famille nombreuse d’origine polonaise), tous les cousins réunis, le père noël (un oncle, un cousin ?) passait pour distribuer les cadeaux. La barbe était très visiblement en ouate et son manteau ressemblait étrangement à la cape rouge de ma mère, les cadeaux (pour moi un petit vaisselier en contreplaqué peint en orange comme la cuisine de mes parents !) étaient bizarrement fabriqués par mon oncle mais j’y croyais, à fond, et il me faisait peur !

  24. Répondre Madame Ordinaire décembre 19, 2013 à 11:33

    Bonsoir Camille,
    Je me suis décidée à partager mes souvenirs de Noël alors j’en ai fait un petit billet sur mon blog… Si ça te dit de le lire!
    C’est toujours un plaisir de découvrir un nouvel article chez toi alors un grand MERCI pour le partage!
    Bonne fin de soirée,
    Anaïs

  25. Répondre la quiche décembre 20, 2013 à 9:12

    Noël pour moi c’est immuable depuis pffffiou : chez mes parents, l’immense sapin qui nous accueille, l’attente interminable de la famille venue de l’autre bout de la France, l’immanquable départ de mon père pour un vélage pile au moment où les festivités vont commencer, les petits qui scrutent le ciel à l’étage pendant que les grands s’affairent en bas, la petite cloche qui sonne annonçant le passage du grand barbu, les petits yeux émerveillés qui découvrent le sapin illuminé et les cadeaux à son pied, les cantiques (oui on chante des cantiques devant le sapin et je crois que c’est ce moment là que je préfère), la distribution, le repas tard, les jeux et puis la journée du lendemain où on traîne en pyjama en se disant que ce n’est pas raisonnable de remettre ça aussi vite ! Ce sera un peu moins drôle cette année mais j’ai quand même hâte de retrouver tout ça !

  26. Répondre Wonderbillets sur la blogosphère 17 | WondermomesWondermomes décembre 22, 2013 à 6:15

    […] – mardi : le chouette calendrier de l’Avent façon cintres chez Magasaly, Voilà Papa m’a rappelé le temps où je n’avais qu’un bébé et Rita le chat nous parle de ses Noëls, […]

  27. Répondre jesussauvage décembre 30, 2013 à 1:11

    je me souviens des Noëls de mon enfance, des cousins et cousines, des “crottes en chocolat”, du pâté fait maison et des friands au fromage servis dans les vielles assiettes, celles avec des scènes de chasse au fond et puis des verres aux liserets dorés. Des barbies que l’on déballait pendant que les adultes jouaient aux cartes en mangeant des mandarines au coin du feu. Et puis de cette photo où je porte (ne me demande pas pourquoi) un déguisement de majorette. Des souvenirs remplis d’amour et de nostalgie, maintenant que beaucoup sont partis…<3

  28. Répondre Wonderbillets sur la blogosphère 17 - Wondermomes juillet 27, 2015 à 8:44

    […] – mardi : le chouette calendrier de l’Avent façon cintres chez Magasaly, Voilà Papa m’a rappelé le temps où je n’avais qu’un bébé et Rita le chat nous parle de ses Noëls, […]

Laisser un commentaire