mai 19, 2014

L’ENTIÈRE

Uncategorized
.

l'entière2 l'entière3 «  J’avais prévu pour nous une naissance particulière, mais il fallait que tu acceptes. C’était à toi de jouer, sinon tout tombait à l’eau.

À l’eau. Je ne peux pas mieux dire. J’ai eu beaucoup de chance ce jour là, tu as accepté que toi et moi nous te donnions la vie de cette manière. D’un coup, au moment où tu l’avais choisi.

Tu es arrivée sur moi. L’entière. L’entière minuscule, l’entière aux  yeux fermés.

J’ai cru un instant que le monde entier pouvait t’entendre. Tu as crié si fort. Puis d’un coup tu es devenue cet ange d’enfant, si serein et si calme.

Un quart d’heure. Et déjà l’entière.

Alors j’ai compris, lorsque j’y repense, tu étais comme cela bien avant que je ne te rencontre. Dedans.

Tu as voulu marcher très tôt. Je te disais, reste encore un peu, mon petit bébé. Mais tu avais déjà décidé d’épicer ta vie.

Tu cries toujours aussi fort qu’à la première seconde, tu as ajouté maintenant tes grands éclats de rire, puissants et communicatifs.

Tu aimes fort, tu serres, tu manges beaucoup ou tu ne manges rien, tu croques, tu dessines grands et tu remplis toute la feuille. Une vie à pleine dent, sans concession, ni demie mesure.

Ton frère, est tout en nuances. Lui, mon dégradé d’enfant, toi, ma couleur franche. J’aime vibrer selon vos émotions, j’essaie d’être la mère qu’il vous faut. Pour chacun une palette différente.

Ton caractère si franc, si brut, si lumineux aussi. J’aime ta petite personnalité déjà si bien déssinée. T’écouter parler, c’est un poème à chaque fois. Tes mots dénués de sous entendus, si fragiles encore et pourtant si limpides.

Parfois je lutte un peu. Parfois tu ne comprends pas pourquoi je dis non pour un dernière danse sous la pluie. Parfois tu n’es pas d’accord. Mais tu ne boudes jamais longtemps et toujours tu reviens en ouvrant d’immenses bras et en me couvrant de baisers, comme si rien, rien ne s’était passé.

Tu es mon entière, Violette. Et ça me plait. »

Je vous souhaite une jolie semaine, on se retrouve demain soir pour trois belles surprises.

 

 

***La gagnante du concours Arlette Market est Plume d’ange. Bravo à toi.

plumedange
et re cocou
sur Fb je suis donc Lokomo kive et je like les 2 pages
j’en profites pour t’inviter sur mon blog j’ai plusieurs petits concours pr les 2 ans
bonne soirée***

 

Article précédent Article suivant

Lire encore...

13 commentaires

  1. Répondre Priscille mai 19, 2014 à 9:27

    Merci pour ce joli post. J’aime beaucoup votre regard sur les choses, sur la vie, sur vos enfants.

  2. Répondre day morgane mai 19, 2014 à 9:39

    Et sinon tu donnes des cours niveau écriture ou bien ?:) très joli post et punaise ce tapis nom de Dieu !!!!!!!!

  3. Répondre eve mai 19, 2014 à 10:07

    “Pour chacun une palette différente.” j’adore ♥

  4. Répondre woodyealine mai 19, 2014 à 11:20

    Un vrai cadeau de la vie cette petite fille.

  5. Répondre dbo mai 20, 2014 à 8:43

    merci de partager ces jolis mots avec nous

  6. Répondre Bouinite mai 20, 2014 à 8:54

    Je reste sans voix à chaque fois que vous écrivez. J’aimerais avoir écrit ces mots, je les ressens tellement pour ma fille en dedans.
    Merci.
    Merci pour cette poésie, ce regard sur les chose, et de partager.
    Marie

  7. Répondre sweetmillie mai 20, 2014 à 9:05

    c’est très beau! 🙂

  8. Répondre Sophie mai 20, 2014 à 9:51

    j’aime tellement quand et comme tu écris Camille , tu es si entière …. merci de partager tous ces mots avec nous . <3

  9. Répondre yeahyeahgirl mai 20, 2014 à 12:26

    pfiou elles étaient là les larmes, là, au bord. C’est marrant parce qu’à chaque fois que tu écris sur un sujet, je m’interroge pour transposer ce que tu écris à ma situation. Je me dis beaucoup ces temps-ci que j’ai raté pleins de trucs avec Nina et qu’avec le caractère qu’elle a j’aurais dû m’imposer et ne pas laisser faire les autres parce que j’ai l’impression que certaines choses sont irrécupérables. Elle est capricieuse et très lunatique. Parfois j’ai l’impression d’avoir deux enfants. Elle quand elle boude c’est toute une journée. Elle ne veut que les bras de Papa, elle me rejette quand je viens lui faire son câlin le soir. Elle me dit ‘je suis fâssée Mamon parce que tu m’as grondée dans la nouvelle maison’. Je sens que tout ça est très très bancal, y a un souci quoi. J’ai jusqu’à quand pour rattraper tu crois ?

  10. Répondre plumedange mai 20, 2014 à 5:07

    coucou! quel bel article tout en douceur!
    une petite fille entière, c’est aussi ce qu’est mon élise
    si un jour elle a un frère, peut etre sera t’il sa nuance?
    je te contact pour les coordonnées
    bonne soirée

  11. Répondre les mercredis jolis mai 20, 2014 à 6:09

    que c’est beau ces mots de maman à sa fille!

  12. Répondre emantoli mai 20, 2014 à 11:03

    Quand ta fille sera en âge de lire tous ces petits brins de vie, de sentiments, quelle fierté elle ressentira et elle criera encore mais pour dire : “c’est ma maman “

  13. Répondre Maman taupe mai 22, 2014 à 4:16

    Que j’aime quand tu te lances dans ces magnifiques textes sur tes enfants, remplis d’amour et que toi seule sait poser avec autant de justesse!

Laisser un commentaire