juillet 9, 2014

IMPRIMER MA MÉMOIRE DE TOI

Uncategorized
.

entre nous1

Je voudrais me souvenir pour toujours de tes yeux qui se plissent lorsque tu ris. Des tes longs cheveux épais qui s’emmêlent toujours au même endroit, juste là. De leur odeur douce et poivrée lorsque tu as transpiré un peu.

Je ne veux pas perdre tes manies. Celle de remplir un verre d’eau et de le laisser dans le lavabo juste après t’être lavée les dents. Celle de te relever en cachette le soir et de préparer une tenue saugrenue pour demain matin. Une jupe qui tourne, un tee shirt et une culotte. Bien pliés sur ton petit meuble. Celle d’emmener des livres où que tu ailles, et de bien les aligner autours de toi pour mieux t’endormir.

Je veux avoir pour toujours au fond de mon coeur, tes cris de joie et tes dents serrées d’excitation lorsque nous attendons le train pour partir vers Paris. Tes  yeux boudeurs, tes phrases qui chantent, les gros mots que tu murmures en te planquant un peu.

J’ai toujours sous le coude cette façon que tu as de me dire « je t’aime tellement maman » dans un sourire endormi lorsque je viens t’embrasser l’épaule avant de me coucher. Ça je sais que je ne l’oublierai jamais.

Mais je veux garder tes trépignements d’impatience, cette incroyable ténacité que tu as pour avancer dans ta vie si large et si légère encore. Tes immenses rires et tes larmes à faire pâlir les grandes eaux de Versailles.

Il faut que je me souvienne longtemps du yaourt à la vanille avec la fleur, de ce creux sur ton oreille et de tes mains larges.

Et surtout surtout, je veux me souvenir de ces quelques jours rares où je suis seule avec toi. Juste toi et moi, mon amour d’enfant. Me souvenir de nos regards complices quand on s’ouvre un paquet de chips en dehors des repas et que l’on grignote à la sauvage assises par terre. De nos nuits côte à côte. Ça n’arrive pas si souvent. De nos silences, de nos caresses dans le cou, juste comme ça en passant. De nos courses folles à travers les lavandes, nos chasses aux papillons et de la peinture avec les doigts à neuf heures du matin. Juste toi et moi ma toute douce avant que les garçons ne rentrent et que nos vacances en famille commencent!

Des jours entiers entre nous ma biche, comme pour imprimer ma mémoire de toi.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

17 commentaires

  1. Répondre ZeMarmotte juillet 9, 2014 à 6:48

    Comme je te comprends !! Je veux aussi me souvenir de leurs manies, leurs rires et leurs larmes. Toutes ces petites choses qui font qu’ils sont si spéciaux et singuliers.
    De très jolis mots pour exprimer ton amour pour ton ange. Merci de nous les faire lire. ^_^

  2. Répondre LucieV juillet 9, 2014 à 7:04

    Tu me mets les larmes aux yeux Camille, c’est tout doux ça embaume le cœur de tendresse après une rude journée pluvieuse…

    Continue a être une aussi jolie et attentionnée Maman, cela te va si bien et nous fait du bien à nous aussi 🙂 et surtout plein de belles choses pour votre mariage..

  3. Répondre Bisou4tetes juillet 9, 2014 à 7:43

    C’est exactement pour tout ça que j’ai fait mon blog il y a plus d’un an maintenant! Les larmes aux yeux en lisant ton texte <3

  4. Répondre matinbonheur juillet 9, 2014 à 9:21

    Merci de partager tout ça avec nous, c’est si doux

  5. Répondre emantoli juillet 9, 2014 à 9:50

    Et moi maman je me souviendrais toujours de ce mariage auquel je vais avoir la chance de participer, de savourer tous les instants et de graver à jamais ces doux moments dans mon cœur. Voilà ce que te dirait ta fille si elle savait à quel point les mots que tu écris sur elle sont si beaux, si tendres.
    Enfin moi c’est ce que je dirais à ma maman.

  6. Répondre emantoli juillet 9, 2014 à 9:51

    Inutile de préciser que j’ai les larmes aux yeux…

  7. Répondre Miss Thelma juillet 9, 2014 à 10:02

    Cette “course” aux souvenirs… Tenter de de souvenir de toutes les prononciations de mots, du moment ou il y a des nouveautés etc…. Tu retranscris bien ce que je ressens ( les larmes aux yeux en plus :0))

  8. Répondre Madame Parle juillet 9, 2014 à 10:51

    tu as reveillé un brin de nostalgie chez moi et fait couler deux trois larmes.. Merci

  9. Répondre pauline k juillet 9, 2014 à 11:10

    tu me serres le cœur et j’ai les yeux humides… c’est magnifique!

  10. Répondre DeboBrico juillet 10, 2014 à 9:36

    Comme je te comprends.
    Il n’y a pas longtemps sur le blog j’ai lister toutes leurs petites manies d’ailleurs
    Si tu veux voir:
    Celles de mon fils: http://debobrico.wordpress.com/2014/04/08/ses-petites-manies/
    Celles de ma fille: http://debobrico.wordpress.com/2014/04/17/ses-petites-manies-a-elle/

  11. Répondre Eve juillet 10, 2014 à 10:27

    ♥♥

  12. Répondre louison juillet 10, 2014 à 11:06

    Pfiou! ❤❤❤

  13. Répondre Margarida juillet 10, 2014 à 12:36

    C’est très beau ! Et très vrai aussi !

  14. Répondre mmembis juillet 10, 2014 à 12:41

    Hé voilà j’ai re la chouine

  15. Répondre Nini juillet 10, 2014 à 1:50

    Tu places les mots là où je ne sais pas les placer.
    Merci

  16. Répondre Délia juillet 10, 2014 à 2:11

    C’est si mignon, j’ai été toute émue avec ce petit texte (faut dire aussi que la mention du soleil et des champs de lavandes à elle seule pourrait me faire verser des torrents avec ce temps…).
    Je pense qu’en marquant ça ici, tu t’en souviendras. C’est bête, mais j’ai un peu ce réflexe journal intime à écrire mes ressentis dans des cahiers, et si tu les décris assez bien, tu relis, et c’est comme si tu y étais.
    Votre relation a l’air magique.
    Belle vie à vous deux ! 🙂

  17. Répondre sophiefromthetrain juillet 11, 2014 à 9:29

    oui, pfiouuuuu <3

Laisser un commentaire