septembre 22, 2014

LE NUAGE DE COURAGE ET LA ROBE ISLANDAISE

AVEC MES MAINS, Violette, VIVE LES GOSSES
.

nuage05 nuage08 nuage02 nuage04 nuage10 nuage09 nuage06 nuage11 nuage12 nuage13

Cet après midi, j’ai cousu pour Violette un nuage et un papillon, deux petits doudous pour lui donner du courage pour les matins d’école qui ne sont pas encore bien souriants.

« Ce nuage du courage est accroché au papillon des champions, mais quand vient l’heure de rentrer en classe ils doivent se séparer. Le nuage est très courageux, il va passer une bonne journée, et quand viendra l’heure juste après le gouter, il sait qu’il va retrouver son papillon. »

 C’est mon amie Émilie qui m’avait donné cette idée l’an dernier, je l’ai un peu adaptée, pour que Violette puisse se raconter une petite histoire. Un support pour elle.

J’ai eu besoin de parler à d’autres mamans, pour essayer comprendre pourquoi Violette pleurait toujours autant le matin au moment de la séparation. Je savais qu’elle cherchait à me dire quelque chose, mais je ne saisissais pas vraiment quoi. Merci Élisa pour tes mots réconfortants. Nous allons y arriver, elle va y arriver, j’en suis sûre !

Les retrouvailles sont toujours chouettes, j’essaie de ménager un petit temps avec chacun des enfants, juste pour se poser un peu. Ce soir nous avons fait une série de photos avec cette lumière que j’aime tant, celle du jour qui décline. Les enfants sont en Iglo and Indi, une marque Islandaise découverte l’an dernier que j’aime vraiment beaucoup. L’occasion pour les petits de regarder un atlas à la découverte de cette île et d’essayer de prononcer correctement le nom de sa capitale.

Je nous souhaite des matins rieurs, aussi doux que ce moment avec eux. Et le bébé chat !

À très vite.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

17 commentaires

  1. Répondre Virginie septembre 22, 2014 à 9:18

    Quelles belles photos ! Bon courage à ta jolie Violette. Ma fille faisait souvent ça l’an passé en allant à la crèche et puis en fait elle passait de bonnes journées…mais je ne pouvais pas m’empêcher de me contrarier…

  2. Répondre Marie septembre 22, 2014 à 9:33

    C’est une très jolie histoire, réconfortante ! Et tes cousettes sont superbes :*)

  3. Répondre Maristochat septembre 22, 2014 à 10:11

    Très jolie idée et série de photos! Ta fille a un regard tellement intense, elle est si jolie!

  4. Répondre Clémence septembre 22, 2014 à 11:15

    Bon courage à toutes les deux. Mon tonton a pleuré toute sa première année d’école. Il a eu à la fin de l’année le prix de l’amour filial. Merci pour tes bonnes idées et le temps de se faire des copains et ça ne sera qu’un mauvais souvenir.

  5. Répondre day morgane septembre 23, 2014 à 7:30

    La troisième photo de Violette est magnifique. Quelle beauté !
    Les matins vont devenir tous rieurs j’en suis certaine!

  6. Répondre Marie la godiche septembre 23, 2014 à 8:51

    mais quelle beauté ta fille ! courage ça va venir pour l’école ! des bisous

  7. Répondre Elodie septembre 23, 2014 à 9:18

    Quelle chance a- t- elle cette petite Violette….et vice versa….impatiente de lire la suite…et un grand merci de nous faire partager ces moments si doux, ces moments moins bien, mais toujours remplis d’émotions, d’amour….

  8. Répondre fleur septembre 23, 2014 à 10:37

    La première rentrée de mon fils a été dure aussi… jusqu’à ce qu’on mette en place un système de “récompense”. J’en avait entendu parlé alors qu’il était tout petit aux “Maternelles”. J’ai accroché un petit tableau sur le frigo (a l’image de ton imagier du matin pour les horaires). A chaque retour de l’école, on collait une gommette de couleur sur le tableau (rouge pour “pleurs”, orange pour “petit chagrin” et vert pour “pas de pleurs”). Je lui ai dit que lorsqu’il aurait collé 3 gommettes vertes on irait au cinéma tous les 2. Il avait pleuré tous les matins précédant ce tableau et ensuite il n’y a a pas eu une seule gommette rouge !!
    Je vous souhaite bien du courage, je sais a quel point il est dur de laisser son petit dans ces conditions, ce sentiment de culpabilité….. qui va vite disparaitre !!!

    • Répondre ritalechat septembre 23, 2014 à 10:51

      hello Fleur! (déjà j’adore ton prénom, il fallait que je te le dise). Je t’avoue ne pas être super à l’aise avec les systèmes de récompenses. Mais là ton idée de cinéma me séduit beaucoup! je vais sans doute m’en inspirer en lui disant « je suis sure que tu vas y arriver, et quand tu y seras parvenue, on ira au cinéma toutes tous ensemble » en plus ce sera sa toute première fois. merci de partager ton expérience ici. très belle journée!

      • Répondre fleur septembre 23, 2014 à 4:19

        Comme toi j’étais un peu sceptique et trouvait que ça faisait vraiment “éducation canine” de recompenser de la sorte. “Il est ou le susucre ??!!” ; ) Mais faut avouer que le fait d’avoir coller une image avec un cinema et des popcorns sur le frigo lui faisait penser et lui donner envie d’avoir la force d’y arriver même en dehors des horaires scolaires. (c’était une première aussi pour lui le cinéma, il adoré !). Et puis cette fiéreté de coller la gommette… fondant !
        Après je pense vraiment pas que ca soit indispensable de faire un tableau et j’espère que ca marchera aussi bien chez toi que chez nous !
        Ta poulette est adorable et parait si grande sur les photos… pousse bien petite Violette !

  9. Répondre clémence septembre 23, 2014 à 12:07

    Quelle douce et chouette idée, et aussi joliment réalisée, sur que ça va porter ses fruits… Courage doucette!

  10. Répondre Cristina septembre 23, 2014 à 12:40

    j’adore cette histoire du nuage et de son champignon! Ta fille devient de plus en plus belle, une vraie poupée.
    Belle journée et bon courage, je suis sure que ça va aller mieux maintenant, avec ces chouettes amis!

  11. Répondre Chrystelle septembre 23, 2014 à 12:59

    Quelle belle et douce idée…
    J’aurais aimé pouvoir en faire profiter mon petit dernier, mon tit Jules, qui a eu beaucoup de difficultés à quitter le cocon. Les câlins, le dialogue, l’écoute ont fait que chaque jour cela allait un peu mieux mais ce n’est que cette année (il a 8 ans) que nous observons un grand et beau changement. Bien évidemment, je souhaite à ta jolie Violette que cela lui prenne moins de temps. Un enfant, une histoire différente et nous ses parents pour l’accompagner.

  12. Répondre veronique-mon arbre magique septembre 23, 2014 à 1:09

    comme c’est chou ces doudous, c’est en effet bien réconfortant car dur dur la séparation!!
    bon courage

  13. Répondre chrystelle septembre 25, 2014 à 8:38

    coucou Camille,
    je reviens ici qqs minutes au retour de l’école. mon tit Jules n’était décidément pas motivé ce matin. en grandissant, il “accepte”, il s’y fait à cette idée saugrenue de se transformer en écolier 4 fois1/2 par semaine mais enfin, il y a des matins plus durs que d’autres. on a parlé d’un certain nuage de courage sur le chemin. le petit nuage invisible (ou pas !) qui le suit , l’accompagne et déverse sur lui une pluie de courage dès qu’un petit coup de blues apparaît et tu sais quoi : son visage s’est éclairé 🙂 “à c’midi, m’man !!!” ! du coup, je me demande si je ne vais pas le matérialiser finalement ! il y a qqs mois, je lui ai cousu un petit coussin simple pour l’aider à s’endormir le soir. ça avait vraiment bien fonctionné et pour l’anecdote à croquer : au moment où je l’emplissais de bourre, il m’avait dit “c’est pas d’la bourre, c’est d’ l’amour !”
    merci Camille !! et belle journée !

  14. Répondre christine octobre 3, 2014 à 6:29

    adorable, vraiment <3

  15. Répondre Nathalie septembre 9, 2015 à 11:28

    Ton post a 1 an mais je savais en fouillant sur ton blog que je trouverais une belle idée ou de jolis mots pour aider mon Lucien qui a tant de mal à entrer en petite section cette année.
    Chaque soir depuis une semaine, j’ai cette boule au ventre qui arrive et qui grandit durant la journée d’après jusqu’à ce que je le retrouve à la sortie de l’école. Pourtant dans la vie Lucien est un petit garçon qui adore blaguer, rire, discuter et échanger mais à l’école, c’est le gros blocage…en plus des séparations difficiles, je sais qu’il vit également des journées compliquées où il angoisse dès qu’il voit la maîtresse s’éloigner, où il pleure beaucoup et oublie tout de la propreté qu’il a pourtant acquise. Depuis une semaine, je cogite, je réfléchis, j’essaie de discuter avec lui, mais ton idée de doudous qui se séparent pour mieux se retrouver le soir me plaît beaucoup. Je vais essayer de l’adapter à lui et à ce qu’il aime et lui coudre demain, pour que le plus vite possible je ne l’entende plus me dire d’une toute petite voix “mais moi j’ai du chagrin parce que je veux que vous restez avec moi à l’école et parce que j’ai peur que la maîtresse elle s’en va…”. J’ai beau savoir qu’il va s’y faire, en ce moment j’ai le coeur en miettes :-/
    J’espère en tout cas que le nuage et son papillon auront réussi à aider ta fille à passer le cap 🙂

Laisser un commentaire