septembre 1, 2016

RENTRER?

KIDS
.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA renter2 OLYMPUS DIGITAL CAMERAOn était pas sur sur d’être vraiment prêts pour cette rentrée. Enfin nous avions tout ce qu’il fallait pour garnir les trousses et les cartables, les chaussures neuves et les beaux habits ça oui on avait. Mais le cœur était encore en vacance.

Il faut quand même se rendre compte messieurs dames de l’enseignement national que chez nous il a fait 36 degrés toute la journée, alors voyez les ministres c’est pas facile d’y retourner quand on vit sous les tropiques de la France.

Ça a bien commencé ce matin avec la rentrée du grand, heureux comme tout de retrouver ses copains, sa classe et sa prof principale. On était venu en famille, les rentrées dans le collège du grand sont toujours très solennelles alors on profite de ce moment et du fait que le pré-ado veuille encore de nous.

À un moment l’homme est venu me murmurer à l’oreille : on ne voit que toi mon petit Pikachu, on s’est marré et il m’a fait une photo que je garderai longtemps en mémoire. Le gosse lui n’a même pas remarqué qu’avec ma robe jaune d’or je clignotais dans la cour… Il est capable de s’offusquer d’un de mes éclats de rire en public mais accepte que sa sœur lui saute au cou dans le rang de sa classe pour un dernier bisou. Parfois il m’épate !

J’ai encore fait des miennes pour la rentrée de la petite, nous sommes arrivés quelques minutes à peine après que le directeur ait appelé sa classe. Résultat pas de rentrée en bonne et due forme mais une fillette qui nous lâche à peine un au revoir avant de rentrer dans sa classe. J’ai envie de vous dire tant mieux les gars, tant mieux, on revient de loin niveau séparation elle et nous. Alors file ma fille, lâche nos mains et oublie nous en une fraction de seconde, c’est beau une enfant qui s’envole.

L’école et le collège des enfants font partie du même institut. C’est une énorme machine avec beaucoup beaucoup de classes, mais je ne sais pas par quel miracle on s’y sent comme en famille, à tel point que ce soir en allant récupérer la petite nous nous sommes installés dans la cour avec d’autres parents pour profiter de l’ombre et d’une bonne tranche de rigolade. Les copains et les enfants ont ce pouvoir de rapprocher les murs, de combler les gouffres et de jeter des ponts entre les familles.

Il faisait si chaud… Comment s’imaginer une routine de rentrée comment reprendre le rythme? C’est fou, tout ce que je lis ça et là aspire à une rentrée en douceur, comme si nous avions tant encaissé ces derniers mois que le temps n’aspirait qu’à la détente, à l’absence de contrainte.

J’avais dit la semaine dernière : « Jeudi prochain, rentrée ou pas, c’est les denriers jeudi de Nîmes alors on ira boire des spritz et profiter de nos rues pleines de monde. »

Alors comme promis nous avons filé juste après l’école, nous avons retrouvé d’autres amis et nous avons ri autour de cocktails, de tomates juteuses et de burata onctueuse. On a finit en avalant des crêpes au Nutella et soudain dans les rue surchauffées de notre ville du sud on s’est retrouvé un dix juillet, quand les vacances sont encore pleines de promesses.

La vendeuse de crêpes s’est étonnée devant nos enfants surexcités et échevelés : « c’est pas la rentrée les enfants ? »

Et si bien sur. Mais pourquoi s’en faire ? Hein ? Pourquoi s’imposer un rythme d’un seul coup ? On aura bien le temps de se coucher tôt quand il fera frisquet. Mais ce soir c’était notre soir à faire les fous, notre soirée d’insouciance en pleine semaine.

En rentrant à la maison nous avions si chaud que nous nous sommes jetés dans la piscine. Un bain du soir pour faire descendre la température. Les petits se sont couchés les cheveux mouillés avec une serviette sur l’oreiller en nous disant que c’était leur plus belle rentrée du monde.

Vous savez je n’avais pas hâte, j’appréhendais beaucoup. L’année scolaire dernière n’a pas été de tout repos et source de beaucoup d’angoisses et de remise en question. Alors cette soirée hors du temps à boire, bien manger, rire et regarder nos enfants se balader c’était ma façon à moi de dire à mes pinsons : On y va les gars, mais on y va tout doux. L’essentiel est que vous soyez heureux ! Le reste on s’en fout un peu encore…

Je laisse ici les quatre photos de notre journée. Elles l’illustrent parfaitement je trouve.

J’espère que pour vous ça a été aussi doux.

à vite vite

Camille

Article précédent Article suivant

Lire encore...

11 commentaires

  1. Répondre Daphné @ Be Frenchie septembre 2, 2016 à 12:14

    Mais oui, comment se motiver à rentrer alors qu’il fait 36°C ?

    Et c’est parti pour durer… Le soleil brille de mille feux sur la rentrée !

  2. Répondre Laura septembre 2, 2016 à 8:25

    Un pikachu dans la cour, génial ! 😀

  3. Répondre DeboBrico septembre 2, 2016 à 8:52

    Tu as tout à fait raison, on se met trop de stress et de barrières pendant toute l’année scolaire, il serait temps qu’on arrive à se détendre sans culpabiliser!
    Ici aussi on avait envie que la rentrée ressemble à un jour de fête, ça a commencé au petit déjeuner avec des crêpes! Une fois l’école finie comme goûter ça a été glace puis baignade dans le spa, ils se sont aussi couchés les cheveux mouillés et en slip, comme un 10 Juillet!

  4. Répondre Ci-san septembre 2, 2016 à 9:05

    Quelle chouette rentrée! Je suis à Paris et il fait beau ici aussi, tellement qu’on a du mal aussi à se mettre dans l’ambiance “rentrée des classes”. 🙂

  5. Répondre Sophie Nomblot septembre 2, 2016 à 9:41

    Bonjour Camille,

    Je te lis depuis plusieurs mois et je commente ici pour la première fois. Juste pour te dire que j’aime ce qui se dégage de tes textes. J’aime ce regard que tu sembles avoir sur la vie en générale (je me doute bien que comme tout le monde tu as ta part de soucis et que tu fais parfois bonne figure). Je suis une quarantenaire sans enfant, mais même ce post sur la rentrée scolaire m’enchante. Tes écrits ont le parfum de mon enfance, et hier soir j’aurais aimé trinquer avec vous à cette nouvelle année scolaire. Tu as dit mot pour mot ce que je disais hier à une amie concernant cette difficulté que je ressens autour de moi à abandonner la douceur de cet été 2016. La même phrase, m’as tu entendu ?
    Merci pour ces petites parenthèses enchantées que tu m’offres quand je viens sur ton blog. Merci !

  6. Répondre Petite G septembre 2, 2016 à 9:42

    Rentrée cool raoul ici aussi, près de Sète 😉
    Piscine hier en renbtrant de l’école, plage pour moi aujourd’hui en solitaire (ENFIN !) : on a de la veine, c’est sûr !

  7. Répondre Annelise septembre 2, 2016 à 9:58

    Bonjour Camille
    Ce n’est pas la première fois que je lis avec joie tes petits mots, si sincères et tellement joyeux! Ici aussi la rentrée est un peu hors du temps, ce matin pour profiter encore un peu on est allé au marché, juste avant l’école, histoire de se dire que cette année on baisse la pression , alors on à manger du comté et des crevettes, tant pis pour les quenottes toutes propres et l’haleine fraîche

  8. Répondre Marion septembre 2, 2016 à 11:53

    Oh quel plaisir de vous lire. Nous on y est pas arrivé. C’était le stress, il y a eu des larmes et déjà de la fatigue au bout de 24h….. demain je me le promets ça sera spritz aussi !!!!!

  9. Répondre Mimi septembre 2, 2016 à 1:01

    J’adore ! J’adore vous lire, j’adore les photos. Et me dit qu’il faut que je déstresse et que je profite à fond du soleil. Merci

  10. Répondre lespetitesm septembre 2, 2016 à 3:45

    C’est exactement ça! Nous aussi on a fait la rentrée un peu comme si c’était pour de faux… Journée du mercredi au Parc Astérix, rentrer à 21h pour regarder les listes de classe, puis douche et diner et coucher avec les cheveux mouillés… Hier soir encore, on a pris le temps d’un diner estival un peu tardif, même si le soleil se couche de plus en plus tôt… De toute façon, ce soir c’est le week-end 😉
    Tu es la plus belle maman Pikachu du monde 🙂

  11. Répondre julien septembre 2, 2016 à 5:03

    je crois reconnaitre le sol de la cour de d’Alzon, ou j’ai fait mon lycée !

Laisser un commentaire