septembre 3, 2018

REGALEZ VOUS MES ENFANTS.

DYS, KIDS, PARENTALITÉ
.

rentree ritalechat rentree ritalechat rentree ritalechat rentree ritalechat rentree ritalechatOh je n’avais pas envie d’être aujourd’hui. De toute la famille je suis, je crois celle qui a repoussé le plus fort l’idée même d’une fin de vacance. J’ai vécu ce dernier dimanche dans ce mutisme que les miens savent reconnaitre et qui masque en général un torrent de larme. Je n’aime pas les fins, voilà c’est tout, les fins en général et les fins de mois d’août en particulier.

Et puis ce matin il a fallu faire bonne figure, composer avec la réalité à laquelle on ne peut plus échapper. J’avais tout préparé. La table du petit déjeuner était mise de la veille, les tenues repassés, les cartables bouclés, la maison rangée. J’ai mis mille petites béquilles pour m’aider à franchir le cap de ce trois septembre là.

rentree ritalechat rentree ritalechat rentree ritalechatElle nous a quittée avec le sourire. Elle a beaucoup grandi et je mesure le chemin qu’elle a parcouru. Pas de larme, des angoisses surmontées. Je croise les doigts tellement fort pour que ce matin soit notre nouveau quotidien. J’ai semé depuis des mois des pensées positives et je crois que j’ai, au détour d’une cour d’école vu poindre les premières feuilles des temps apaisés.

Il est descendu de la voiture en me collant un bisou sur la joue. Il avait hâte de connaitre ses profs et son emploi du temps mais surtout de revoir ses potes. J’ai réalisé que c’était sa dernière année de collège et qu’ensuite tout s’emballerait. Je l’ai trouvé si grand et si cool dans sa tenue de rentrée.

J’ai appelé les papas en leur disant que tout allait bien. Notre petite en CE1 et notre grand en 3ème.  Ça me parait si fou. Il y  avait dans l’air comme une joie de renouveau, une effervescence de fête. On étaient tous beaux et comme un peu tout neuf. Seule les dernières cigales nous rappelait qu’hier encore nous étions en vacances.

Hier soir dans le creux de leurs oreilles j’avais murmuré des mots doux pour leur année. Des mots d’encouragement, des mots d’amour. Et je leur ai soufflé le principal. Soyez heureux à l’école, apprenez en gardant votre oeil vif, vos esprits libres. Apprenez pour vous et pour personne d’autre. Régalez vous mes enfants!

J’espère que chez vous tout s’est bien passé…

Je vous embrasse.

Camille

Article précédent Article suivant

Lire encore...

5 commentaires

  1. Répondre Flo septembre 3, 2018 à 10:41

    Bonsoir, super article, de superbe mot murmuré cela pourrait me servir pour mes pepettes.
    Merci de votre partage.

  2. Répondre Kbajard septembre 4, 2018 à 7:35

    Bonjour et merci pour ce joli commentaire. Ici la petite est bien rentrée sa classe est super et son maître aussi. Et pour mon grand c’est aujourd’hui …
    Bonne journée.

  3. Répondre Sophie septembre 4, 2018 à 8:56

    Oh qu’il est beau, ton billet, qu’il respire l’amour, l’apaisement, la fierté !

  4. Répondre La tambouille de Bouille septembre 4, 2018 à 3:00

    Trés bel article, comme toujours <3
    Je devais être dans le même état que toi Dimanche ah ah ah
    (mon fils entrait en Moyenne section mais bon, l'école il adore mais il est un poil tête en l'air…)

  5. Répondre Chris septembre 8, 2018 à 8:56

    Merci pour cet article et quelle belle rentrée ! Pour nous, la rentrée en CP a été difficile, des larmes, des petites mains accrochées. J’espère que mon petit chéri saura trouver ses marques, se refaire des amis, pour ne plus appréhender les jours d’école avec le mal au ventre. Je manque un peu d’idées et de solutions pour le moment, j’attends aussi de voir les prochaines semaines pour l’accompagner tant que je peux dans cette transition bouleversante entre maternelle et primaire.

Répondre à Kbajard Annuler la réponse