UN GRAND ÉCLAT DE FLEUR

UN GRAND ÉCLAT DE FLEUR


arsenne et les pipelettes07

arsenne et les pipelettes05 arsenne et les pipelettes06 arsenne et les pipelettes11 arsenne et les pipelettes09 arsenne et les pipelettes01 arsenne et les pipelettes10 arsenne et les pipelettes08 arsenne et les pipelettes02 arsenne et les pipelettes12

Elle bricole.

Depuis qu’elle est toute toute petite, elle s’affaire. Elle décore, elle expérimente, elle déplace ses montagnes et s’exerce.

Elle réussît toujours ce qu’elle entreprend, à force de volonté, de ratages en réussites, elle ne s’interdit rien.

Elle n’a jamais voulu de ciseaux à bouts ronds. Ça ne coupe pas comme elle voudrait je pense. Elle a déroulé des kilomètres de ruban adhésif et épinglé du tissu. Rien ne lui fait peur. Elle demande simplement si c’est dangereux et comment s’en servir.

Alors je lui montre comment faire, je lui indique les dangers mais je ne l’empêche pas.

« Ils ne sont pas un peu grand tes ciseaux ma puce? ». « Un peu si, mais si je prends les plus petits, les tiges ne se coupent pas, tu comprends maman ? »

Oui je comprends petite biche. Je comprends que tu as envie de faire par toi même, d’essayer, de forcer un peu. Et puis d’y arriver.

Et tant pis si ça pince et tant pis si ça pique.

Ce matin tu avais décidé de faire un bouquet flottant. Les marguerites étaient bien hautes et les tiges dures comme du bois. Tu es allée chercher de l’eau au robinet du jardin et un grand bol traînait sur la table.

Comme toujours tu as tout fait seule. Calmement, dans des petits allers retours silencieux et décidés… Dans des petites grimaces concentrées et des grands éclats de fleurs.

Moi j’étais assise là sur le rebord de la terrasse et je n’avais qu’à te regarder de loin. Le temps que je me lève pour prendre l’appareil photo dans l’atelier, tu avais déjà tout mis en place. Et de te voir comme ça, si libre et si volontaire parmi nos fleurs me convainc de toujours, toujours te laisser faire.

« Je peux couper les petites fleurs de papa ? »

Cueille ce que tu voudras mon amourette, cueille ma toute belle.

 

Violette s’était faite toute belle ce matin dans sa grande robe du dimanche. Elle a voulu mettre ses chaussures assorties, celles qui sont trop petites de deux tailles mais qu’elle ne veut pas mettre de côté…

Cette robe sera sans doute une de nos préférées de cet automne, je vous parlais déjà D’Arsène et les pipelettes ce printemps, c’est une marque que j’apprends à connaître et que j’aime déjà beaucoup, vous m’en direz des nouvelles. Les chaussures trop petites viennent de La coqueta kids et la couronne est en super solde chez Claire’s.

J’espère que vous avez un joli week end, ici nous avons fait le dernier barbecue de l’été, recouvert la piscine et bullé au soleil… la vie quoi !

Belle semaine.

Camille

Partager

7 commentaires

  1. Estelle

    Je n’etais pas aussi poetique a son age. Et quel caractere bien affirme sous ces allures de coeur de beurre ! C’est un plaisir a regarder <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>