JE NE SUIS PAS UNE MERE DE MERDE.

JE NE SUIS PAS UNE MERE DE MERDE.

Le brevet arrive à grand pas et nous devons rendre un dossier très complet dans une semaine avec bilans, explications, cases à cocher et plein de renseignements aussi précis que possible. Vous comprenez il en va des bonnes conditions d’exam de mon garçon. Vendredi dernier à la réunion parents professeurs j’ai vu arriver cette maman avec des dossiers sous le bras. Son enfant à elle a aussi besoin d’aménagent pour le brevet et cette maman-là avait tout classé, tout trié, tout stabiloté. C’est à ce moment précis que le nez dans mes boots dorés je me suis sentie comme une mère de merde.

Et c’était pas bon ce sentiment qui m’envahissait, et ça puait par tous les pores ces vilaines pensées. Le dossier est là. Je savais vaguement ce qu’il fallait y mettre, j’ai trainé, je me suis dit que j’avais bien le temps.

Une mère de merde. Avec sa phobie administrative et sa manie de tout faire au dernier moment. Même pas capable de coller des gènes parfaits à son gosse, parce que si on en est là, ça vient bien de quelque part… T’as qu’à voir comment je confonds ma droite et ma gauche….

Ce matin j’ai sorti le dossier. Il me manquait le PAP, les bilans eux sont déjà dans l’ordi, et il me fallait aussi les bulletins de notes. La PAP, les bulletins… Pourquoi je n’ai pas tout préparé avant, pourquoi je suis si négligente ? Tu veux foutre la vie de ton gosse en l’air c’est ça sombre conne ?

J’ai remué mes papiers, ouvert chaque tiroirs, rassemblé les piles, cherché frénétiquement. Putain le PAP c’est la base Camille, il devrait être encadré ce truc.

Une mère de merde. Une mère de merde… et je n’ai même plus de café.

Et puis en déplaçant un tiroir, elle était là la pochette verte. Avec sa feuille collée dessus. Ça disait: « Sacha, brevet des collèges 2018/2019 »  Et dedans il y avait tout, le PAP, les bilans déjà imprimés dans des pochettes. Des petits post it et les bulletins de note. J’ai reconnu le clin d’œil que je me suis fait à moi-même en choisissant la couleur du dossier. Le vert de l’espoir… Il y avait tout depuis des mois et j’ai fondu en larme.

J’ai chialé des larmes de rage contre moi même. Cette confiance en moi qui me manque tant, a une fois de plus pris le pas sur la réalité. Je ne suis pas une mère de merde. Je suis sûrement une mère blessée et triste, une mère inquiète pour son petit. Une mère égoïstement en colère que ça nous soit arrivé à nous. À lui.

Mais sûrement pas une mère de merde.

Je ne me suis pas fait confiance, mais comment faire quand la vie a appuyé pile là où ça fait le plus mal.

Mon enfant, mon Cha, mon tout petit bébé devenu si grand. Je crois que ce dossier qui essaie de te faire rentrer dans des cases à cocher je le supporte mal. Cette différence-là, moi qui d’habitude les cultive est sans doute celle de trop. Je rêvais pour toi de tout autre chose, alors pardon pour ces cases-là mon cœur, tu es tellement plus qu’un dossier scolaire et qu’un jury de médecins.

Et puis je vais retrouver la confiance perdue, je vais arrêter de me comparer à cette mère, je vais prendre mon courage à deux mains et foncer. Et pour toi, je continuerai à soulever des montagnes.

Un bisou spécial pour les familles dys qui passent des examens, les familles extraordinaires. Les gars on aura mérité des mojitos illimités en juillet, c’est moi qui vous le dis !

Point positif : Prise d’une folie enragée à force de pleurer, j’ai trié, étiqueté, rangé et classé TOUS les papiers de la maison, il n’y a plus aucune pile qui traine dans cette baraque ! Hip Hip Hip Hourra.

Je vous embrasse fort.

Camille

 

Partager

24 commentaires

  1. Vanessa

    Une pensée pour toi d’une mère qui s’est battu seule depuis 8 ans avec son dyspraxique grave. Et aujourd’hui mon petit d’1,80m est en première s sciences de l’ingénieur tout dyspraxique grave qu’il est et à bien l’intention D’etre Ingénieur en chimie…alors t’inquiète Pas ça va rouler , il est fort ton gamin et il a plein d’amour autour de lui. Et vive les tiers temps! Je commente pour la première fois mais je te lis depuis longtemps

  2. Emilie

    Camille, je te lis souvent, mais ne commente jamais. Pourtant ce soir, j’ai envie de te remercier pour ton partage sur « l’extraordinarité » de ton fils. Moi je suis de l’autre côté de la barrière, et je suis en ce moment-même en train de réceptionner les dossiers d’aménagement d’épreuves de mes élèves de troisième. Ton expérience me fait réaliser à quel point toute cette paperasse est pesante pour les familles, et nos exigences administratives sont parfois tellement déconnectées de vos préoccupations. Je tenais à te dire que tu es loin d’être une mère de merde et que Sacha a beaucoup de chance de t’avoir auprès de lui pour le soutenir et l’encadrer, et surtout pour lui donner confiance. Justement toute cette confiance en lui que tu parviens à lui transmettre, il faut qu’elle te serve à toi aussi, qu’elle t’aide à te sentir plus forte et sûre de toi, car, sans aucun doute possible, tu es une super maman!

  3. Lucile

    he oh faudrait arrêter de nous mettre les larmes aux yeux avec tes jolis billets… Merci pour tes mots qui tombent toujours si justes. Et puis fiouu si quelqu’un pouvait nous dire où se pêche la confiance en soi on en a toutes bien besoin

  4. Maryline

    Ah la la ces mots m ont fait pleurer et m ont ramené des années en arrière qd je ne savais pas dans quelle case et dans quelle ckasse et dans qyelle ecole mettre mon fils, si different, si pas comme il faut, juste si lui! Mon Clement va feter ses 20 ans l an prochain, 20 ans de lutte pour trouver sa place dans la société et moi, juste sa maman désemparée avec mes doutes, mes angoisses et mes failles. J ai pleuré, j ai rage, j ai douté, j ai hurlé, j ai tenu, pas encore vaincu mais on s accroche. Sur tout ne plus douter , Camille, parce que vous êtes sa maman telle qu il vous aime, unique et imparfaite et c est ca qui est merveilleux. Merci pour ces mots, Camille et un enorme bisou aux enfants

  5. Aurélie

    Merci pour cet article à la fois drôle et touchant. J’ai bien aimé quand tu as parlé du clin d’œil à toi-même, quand tu t’es rappelée de la couleur du dossier vert, de ce moment où tu l’as choisi… alors que tu te sens coupable simplement d’avoir oublié où tu l’avais rangé…
    Je me rends en écrivant les premiers mots de mon commentaire que j’ai dit « tu » naturellement, alors qu’on ne se connait pas. C’est que je lis régulièrement vos articles, et avec ces morceaux de vie j’ai presque l’impression de vous connaître.
    Votre regard tendre et lumineux sur toutes les petites choses de la vie est devenu un rituel de lecture, au milieu des journées effrénées.
    Et pour finir, je tiens à dire que je suis moi-même atteinte de phobie administrative, moi qui ait tellement honte de ce défaut, vous en faire part dans ce commentaire, c’est un début d’acceptation. Je n’avais pas pensé à la confiance, c’est peut-être ça la clé…
    Je vous/te souhaite une belle journée, au plaisir de te lire bientôt.

  6. Manuella

    Quel joli texte, encore une fois… Tout est si juste. Eh oui, ce fichu manque de confiance qui nous écrase parfois ; c’est peut-être ça la clé. Et bien que je ne te connaisse que par ici et Instagram, je suis sure que tu es une super maman.

  7. NanAhhNana

    Et bien (snif snif, petit mouchoir et sourire) je me retrouve tellement dans tes mots! Pepita n a que 7ans et c est déjà tellement dure, tellement beau aussi, tellement singulier quoi, pas de demi mesure… En vrai, je ne voulais dire qu une seule chose : tu es une putain de bonne mère Camille! Ca paraît vulgaire? Ce sont les tripes qui s expriment! Je te lis, toujours avec émotion, mais je n écris pas souvent, puis la dernière fois que je l ai fait c était déjà y a un bout de temps, mais là il fallait!

  8. Lau

    OUhla, là c’est du lourd, du qui pique, du qui fait mal à la dame. Je vous suis depuis longtemps , de temps à autre je commente, mais là…. Comment vous dire que , un: la maman qui a su accompagner le garçon du berceau au collège, avec en plus des valeurs et puis de l’humour et puis de la curiosité, et bien , elle n’est pas une mamans de. De toute façon , comment être une maman de . Les deux mots ne peuvent pas s’accorder, ça marche pas, c’est … impossible. Quand à la phobie administrative, et bien , je dirais que certain on fait tellement pire!!! De toute façon ce n’est pas ça qui va décider du destin ( même de l’orientation ) du jeune prince, alors…
    P.S : par contre , je vous trouve de plus en plus jolie dame. Cela doit être la lumière. Ou l’amour. Ou la gentillesse. En tout cas, je prend, et c’est bon.

  9. Mathilde

    Coucou,
    Je n’ai pas d’enfants, des neveux et nièces (dont des jumelles) mais, du point de vue de l’observatrice que je suis, je peux vous le dire à tout.e.s: vous êtes des mères.pères EXTRAordinaires ! je vous envie même… parfois ;-)
    Plein de bises

  10. doucitron

    Ce sentiment je le connais tellement moi aussi avec mon gosse TED ! Les ovaires qui vrillent à chaque « ESS » ou mail de l’équipe éducative c’est pour moi aussi ! La mère avec son dossier stabiloté c pas moi non plus et je l’ai déjà croisée aussi ! non Ritalechat n’est pas une mère de merde certainement pas ! toutes les mamans sont xtraordinaires, oui madame ! pleins d’ondes ++++

  11. youliedessine

    Meuf. La dernière fois que j’ai voulu trier des papiers j’ai jeté un chèque de 3700€ à la poubelle et j’ai réussi à me désinscrire de la sécu en remplissant le mauvais formulaire.

  12. WorkingMutti

    A la lecture de cet article on est TRES loin de la définition d’une mère de merde. La culpabilité nous ronge toujours. On pense qu’il n’y a pas de hasard, que tout est de notre faute. On finit par se considérer comme le problème alors que bien souvent on est la solution.

  13. Flavie

    Je vous découvre ce matin par hasard (enfin c’est jamais vraiment par hasard hein!) en regardant le tuto (très chouette) du cocon. Et la je tombe su votre denier post et mon cœur s’arrête. Vos mots tournes et retournes dans ma tête. Ce manque terrible de confiance en soi renvoyé tous les jours par la super maman trop belle et organisée que l’on croise chaque jour à l’école, mais aussi cette collègue de travail qui n’arrive jamais en retard et qui rentre chez elle dans une maison parfaite. Beaucoup de femmes connaissent ça, moi aussi. Alors qu’en fait toutes les femmes sont parfaitement imparfaites et magnifiques, les mères des magiciennes.

  14. Emily

    Bonjour Camille !
    Hauts les coeurs !
    Les mères parfaites n’existent pas !!! Cette maman qui avait l’air si « parfaite », avec son dossier « parfait », elle a surement plein de manques aussi ou alors elle pourrait être psychorigide qui sait ? : et donc faire de super dossiers mais pas de câlins, pas de bisous, pas de goûters tous doux … ? Qu’est-ce qu’on préfère faire de super dossiers ou de super câlins ?
    On a toutes des manques, des loupés, des impensés … être mère c’est loin d’être facile. Et en plus il faut quand -même bien l’avouer : c’est toujours sur nous seules que retombent les rendez-vous parents-profs, les inscriptions administratives … Il y a des moments où l’on est fatiguée …
    J’ai fait un acte manqué comme ça quand mon fils ainé a voulu changer de lycée l’année dernière et j’ai rempli n’importe comment le dossier en laissant plein de cases vides … (il a été pris même si je me suis faite sonner les cloches par la secrétaire). Je me suis demandée pourquoi j’avais fait ces bêtises qui ne m’arrivent jamais d’habitude : au fond je n’avais pas envie qu’il aille dans ce nouveau lycée, et aussi : c’est tellement dur de les voir grandir et nous quitter petit à petit !
    Plein de bises et de courage à toi et à ton Cha !!! Je suis sûre que tous les deux vous allez assurer grave !!!

  15. Cécile

    Bonjour,
    « De l’autre côté de la barrière » (mais pas tant que ça en vrai, les mômes le savent pas toujours mais en fait on avance tous ensemble, et on grandit tous ensemble aussi), je suis prof et lectrice discrète de ton blog.
    Juste, un point de vue : et si la maman parfaite, elle avait pas dormi depuis 3 mois pour remplir ce fichu dossier ? Peut-être tremblait-elle à l’intérieur au moment de le prendre sur la table de la cuisine ce soir-là, peut-être a-t-elle pleuré en cochant les cases… peut-être aurait-elle envié la maman plus « insouciante » qui se trouvait à ses côtés, peut-être aurait-elle tout donné pour avoir oublié ce p***ain de dossier ne serait-ce qu’une heure, cet été, et regarder son gamin avec des yeux de maman « ordinaire », le trouver juste beau et juste merveilleux.
    Peut-être que non, mais peut-être que si.
    Les mamans parfaites ont des doutes comme les autres, tu n’es pas une maman parfaite parce que c’est une arnaque en vrai : les mamans parfaites ça existe pas. Tu es la meilleure maman de l’univers pour tes petits (et moi pour la mienne, et la voisine pour les siens!), c’est déjà une mission suffisamment ambitieuse pour s’en contenter.
    Bises.

  16. mg

    Etant maman d’une 3ème, déjà, je sais ce que représente la tonne de paperasse demandée par le collège certaines fois. Mais étant également orthophoniste, je te rassure tout de suite, je ne suis confrontée qu’à des parents perdus, soucieux de bien faire et en proie aux exigences démesurées de l’Education Nationale. Mais CERTAINEMENT PAS à des parents de merde. Et ça, plus ça, plus ça, à un moment tu as le droit de craquer c’est juste humain. Tu es soucieuse de ton fils et de son avenir, tu l’emmènes partout aux rééducations depuis tout petit, tu as certainement fait et refait les dossiers successifs exigés par l’école… tu es juste parfaite. Crois-moi.

  17. Allychachoo - Famille en chantier

    Ton article est si poignant… Je passe ma vie à faire des dossiers pour mon fils aîné. A réfléchir à des prises en charge, à les organiser, à faire les suivis, à jongler entre tout, et tout, et tout. Avec le sentiment permanent de ne jamais en faire assez, à me reprocher d’être cette mère là qui gère si mal que « tout ça nous soit tombé dessus à nous ». Pourtant non, j’ai beau le savoir que ce n’est pas vrai, que je fais beaucoup déjà… Alors merci de rappeler qu’on est bien plus que ça, et certainement pas des parents de merde ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>