octobre 23, 2011

EN AVOIR DEUX

Uncategorized
.

Je suis longtemps restée la  maman d’un seul enfant, six ans et demi à vivre avec Sacha, à apprendre à le connaitre, à l’élever, à l’aimer lui tout seul  c’est long… je n’avais pas envie d’un deuxième enfant, pour diverses raisons et certainement aussi parce que je suis fille unique et que je n’ai pas eu le modèle d’une fratrie. Et puis j’ai grandi, ma vie a changé, mon avis aussi, j’ai voulu un deuxième enfant. 


Je suis très vite tombé enceinte de Violette, et là ont commencé les questionnements, mais comment vais-je aimer deux enfants pareil, comment pose-t-on le même regard sur deux enfants? j’ai posé la question à mes amies qui avaient plusieurs enfants, à celles qui avaient des frères et soeurs, et toutes m’ont répondu la même chose, ça se fait naturellement, il n’y a rien à faire, ça vient tout seul…


Bon, ben je vais rien faire de particulier alors me suis je dit, on verra bien…


A la Naissance de Violette, effectivement, mis à part les changements évidents qu’occurrent la venue d’un nouveau né dans la vie bien rangée de trois parisiens, je n’ai pas senti de difficultés à aimer mes deux enfants “pareil”, avec la même intensité. 
Non, ce qui a radicalement changé c’est ma vision de l’individualité de mes enfants, j’ai réalisé que Sacha était Sacha et que Violette était Violette.
Avant l’arrivée de la puce, j’ai investie ma vie sur Sacha, Sacha était à moi, Sacha était MON fils, Sacha était le centre de ma vie, il me plaisais sur bien des points, il était parfois (je n’ai pas honte de l’avouer) mon faire valoir, il était le miroir, de mes envies, des mes peurs, de mes attentes… nous avons vécu lui et moi comme ça pendant 6 ans et demi. 
Quelle claque lorsque j’ai vu mes deux enfants, jouant ensemble, ils sont un noyau à eux deux, il ne sont pas à moi, ils sont à eux.
Violette a modifié ma relation à Sacha et du même coup ma relation à elle. 
Je les aime mes deux enfants, de façon moins névrotique, moins narcissique, je les aime pour EUX. 
Et vous savez quoi c’est plus facile d’aimer de cette façon, pour eux comme pour moi.
J’étais loin de me douter de la pression d’amour que j’ai mis sur les épaules de mon premier enfant. je ne pensais pas non plus, qu’une deuxième maternité m’ouvrirai les yeux à ce point.
Je crois qu’en fin de compte, j’étais vraiment faite pour en avoir deux…

Article précédent Article suivant

Lire encore...

10 commentaires

  1. Répondre sab octobre 23, 2011 à 11:42

    je suis d’accord ! tout vient naturellement, chaque enfant est différent et notre amour également même si la densité est aussi forte. J’ai eu aussi ce sentiment de doutes quand l’idée d’avoir un autre enfant après Lola a été posée. Malheureusement je ne connaitrai pas car la nature m’empêche de faire plus aujourd’hui.

    Chouette billet.
    bise

  2. Répondre sab octobre 23, 2011 à 11:43

    je voulais juste rajouter, que l’écart est tellement grand avec les premiers que le sentiment n’est pas encore le même !

  3. Répondre Hélène octobre 23, 2011 à 2:02

    Si tu savais comme ce que tu dis là me rassure…je suis en plein dans ce questionnement…enfin je nage dedans depuis le début de ma grossesse en fait…on verra dans 3 mois! 😉

  4. Répondre isabelle octobre 23, 2011 à 9:11

    Que c’est joliment bien dit tout ça et je suis d’accord avec toi! ils sont mignons ces deux là!
    Bises
    Isabelle

  5. Répondre beatrice f octobre 24, 2011 à 11:09

    Comment aimer deux enfants avec la même intensité? une question que toute mère se pose;Déjà le premier:l’aimera-t-on? on ne naît pas mère! on le devient…ou pas.Ce qui est rassurant,c’est que l’amour est exponentiel!!
    On aime,on aime et on aime!!!

    Bizz de Villejuif

    Béa

  6. Répondre la gamine octobre 24, 2011 à 12:46

    c’est très bien écrit, tout ça ! et j’aime beaucoup la photo, ils sont vraiment craquants !!
    normal de les aimer si fort…

  7. Répondre sophie 4c octobre 24, 2011 à 8:38

    Je me retrouve dans tes mots et suis bien d’accord avec toi sur le côté moins névrosé quand on est maman plus d’une fois… Une bonn façon de les faire grandir…

  8. Répondre Eve novembre 14, 2011 à 9:35

    C’est beau et tellement vrai. C’est bon pour eux, pour toi..ça ouvre les yeux vers le partage, les concessions…
    Je ne m’imaginais jamais la vie avec un seul enfant en tout cas.
    Bisous

  9. Répondre gingko novembre 14, 2011 à 1:28

    C’est jolimment dit..
    Voir les choses sans recul, ce n’est jamais facile.
    Elle est très belle cette photo pleine de complicité..

  10. Répondre Anonymous avril 28, 2013 à 7:56

    j’adore, ça m’a bcp émue, je suis maman que d’Un pr l’instant mais que j’aime à la folie et pas très prête pr un deuz car c’est tout ce que tu dis actuellement dans ma petite vie de maman surbookée pour Un!!!
    ça motiv qd même car je ne veut pas que mon fils soit tt seul…en meme temps il n’a que 2 ans !! mais les gens nous mettent la pression aussi c’est fou! de koi je me mèle! 😉
    cloo

Laisser un commentaire