janvier 18, 2012

SACHA DANS TOUS SES ETATS

Uncategorized
.



Je rentre un soir épuisée par ma journée de travail, et Sacha guilleret comme jamais me lance, “maman, je veux me présenter comme délégué de classe, il faut faire un programme pour demain.”

Outch…
Nous voilà partis à écrire son programme, ses idées sont claires, précises, je l’aide un peu à les mettre en forme… il a de bonnes idées je trouve.
Je lui explique comment faire campagne, il téléphone à son papa pour lui demander des conseils, il est très investi.
Hier, jour des élections lorsque je suis allée le chercher à l’école, j’ai tout de suite compris qu’il n’avait pas été élu.
Je l’avais préparé à cette éventualité, son père et Rod aussi. On ne lui a surtout pas mis de pression… il se l’ai mise tout seul.

Pourquoi, mon petit cha se met-il autant de pression? je sais que quelque part je suis responsable de ça, je fais tout pour y remédier bien sur, mais franchement, ce n’est pas si facile.
Sacha est exigent, avec lui, avec les autres, il ne supporte pas de perdre… Alors, j’ai essayé de trouver les mots pour lui faire comprendre que perdre faisait partie de la vie, qu’il fallait l’accepter, et que franchement son programme était bon, mais qu’une élection de délégué de classe ça se jouait un peu entre copains, plus que sur de bonnes idées.
Je sais que je vais en entendre parler longtemps de cette histoire d’élection, mais je l’ai trouvé différent d’un coup, plus mûr, menant un raisonnement plus que logique, et j’ai pu vérifier aussi qu’il n’avait aucun problème en maths et en calcul, vu le décompte précis des voix, des votes exprimés, des votes blancs ou nuls et de toutes les probas qu’il avait calculées !
J’ai eu la trouille toute la journée pour mon tout petit qui allait peut être perdre, j’ai eu peur qu’il soit blessé, j’ai eu peur qu’il pleure, j’ai eu envie de leur dire à tous: bande de nazes, il était super le programme de mon fils. Mais j’ai rien dit hein, et je n’ai rien montré. je dois accepter qu’il se prenne des “coups”, je dois accepter de le voir se casser la figure, je dois le laisser, pour qu’il apprenne… mon grand.
Hier,on a grandi tout les deux je crois.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

6 commentaires

  1. Répondre sab janvier 18, 2012 à 11:41

    les enfants apprennent par expérience tout en les aidant bien évidemment !! en tous les cas ton p’tit homme a du répondant et des projets dans la tête, ça c’est une belle force.

    Bien à toi,
    sab

    • Répondre Camille janvier 18, 2012 à 12:17

      merci sab, chaque étape qu’il passe, je la passe aussi!

  2. Répondre marionnette janvier 18, 2012 à 12:04

    Ton post me touche beaucoup! Oui c’est difficile d’accompagner ses enfants quand ils se prennent des coups, on en prend aussi, mais comme tu dis ça fait grandir!!! et tu as fait au mieux pour l’accompagner et lui assurer que ce n’était pas ses compétences qui étaient en question.
    Il était super le programme de ton fiston 🙂
    et dis donc c’est tard dans l’année les élections de délégués de classe?

  3. Répondre Camille janvier 18, 2012 à 12:18

    oui hein c’est tard ! c’est ce que je me disais aussi! il se représentera l’année prochaine… une vrai année electorale on dirait !

  4. Répondre sandy février 4, 2012 à 9:57

    Pas facile du tout les premiers échec !
    J’espère qu’il n’était pas trop déçu !

  5. Répondre Anonymous septembre 30, 2012 à 1:36

    Il avait quoi comme programme ?
    Je vopudrait lui prendre quelque idées…
    Nan, je déconne XD

Laisser un commentaire