septembre 6, 2012

LES SENTIMENTS

Uncategorized
.


Tout n’a pas été rose depuis la naissance de Violette pour Sacha. Le Cha a une soeur qui prend beaucoup de place, qui ne se laisse pas faire, qui l’imite et l’idolâtre du regard, mais qui parfois n’est pas très tendre avec lui…
Nous avons eu une grande discussion pendant les vacances, j’ai estimé que leur relation est un peu mal barée, j’ai donc proposé à Sacha de tout reprendre à zéro avec elle…
Sacha avait parfois tendance à aborder Violette avec agressivité, toute relative bien sûr mais le fait est que Violette s’est accoutumée à ça et lui répondait de la même façon… ambiance !
Sacha a tout bien écouté, tout bien compris et là miracle, ces deux là sont des petits rigolos qui s’entendent comme deux courgettes de potagers. 
Sacha est plus doux, Violette aussi youpi !
Sacha est parfois difficle à cerner, il n’est pas si grand que ça et gère plutôt pas trop mal les événements de sa vie, notre divorce, un beau père, une nouvelle soeur, mais il met du temps à se confier… par exemple je lui ai demandé plusieurs fois comment s’était passé pour lui le moment où je me suis absenté pour mettre au monde Violette… à part un “oh..bien” énigmatique je n’ai jamais su.
Et cet été j’ai reçu un mail, Alex qui est restée avec nous pour nous couver pendant le plus long week end de ma vie, celle qui a veillé sur mon petit pendant que je contractais dans une baignoire bleue, a tout écrit…
Quel cadeau mes aïeux, j’ai enfin pu savoir ce qu’avait ressenti mon grand pendant cette journée de mars… et étrangement, c’est encore ces sentiments hypers classiques au demeurant qui l’animent encore aujourd’hui…
Je te laisse lire des extraits… Merci merci merci Tatie A.

(…)”Si je dis « Rodolphe, Camille et Sacha » et que je n’ai pas encore évoqué Violette, c’est qu’à l’époque, Godzilla n’existait pas encore. J’expliquerai plus tard pourquoi je surnomme ma filleule Godzilla (même si, vous en conviendrez, l’évocation du surnom pourrait suffire à elle seule).

Donc, revenons à nos moutons.
Camille a écrit un jour comment Godzilla avait vu le jour. J’ai envie de donner la version de l’ombre, ce qu’il s’est passé la veille, le jour même et le lendemain, ailleurs (loin du ressenti de la maman).
(…)
Dimanche matin, 2 jours post-terme, nib, nada, keud. La Camille a dormi, le Rodo a dormi, le Cha aussi, moi moins (mais je pense que mes problèmes d’insomnies récurrentes n’intéressent personne donc on s’en fout).

Départ pour la clinique pour faire le point, je reste avec le Cha, on joue, on cause, on se fait un KFC d’un autre monde, on passe à la maison me chercher une culotte et un tee-shirt propre parce que j’en peux plus, on va au cinéma voir « Une vie de chat » (excellent film au demeurant). On rentre chez Sacha, personne n’est là, c’est le milieu de l’aprem, et même si j’ai été mise au courant des voyages clinique – maison – plat de pâtes – on va peut être tomber en panne d’essence – clinique, je ne dis rien.

On joue. Sacha tombe en larmes car il a oublié de me demander si on pouvait prendre Lego Indiana Jones (ou Star Wars, honnêtement je ne me souviens plus car si il y a bien un truc dont je me fous royalement c’est bien ça) pour la Wii en passant chez moi.

« Pas de soucis mon chéri, on y retourne ». 600 mètres ce n’est pas grand chose. 
« Non, mais Alex, c’est pas la peine, c’est loin et y a les 5 étages, et tu as dis que tu avais mal au jambes ». 
Là, mon cœur a fait « boum », j’aurai pu en chialer de cette attention tellement mature venant d’un bout de Cha tout de même un peu désorienté ce jour là. 
« Non, mon Cha, c’est pas loin, on y va ». 
Sur le chemin du retour petit coup de fil de Rodo « Tout va bien, elle est dans la baignoire, ça fait son chemin »… tout va bien. La petite avance, les grands-parents sont en route pour la gare de Nîmes. Et nous on va jouer à Lego StarWars (enfin, surtout le Cha hein parce que moi…avec une télécommande wii dans les mains, j’suis plus du genre à avoir envie de la balancer dans la télé qu’autre chose).

Un peu après 19h mon téléphone sonne, Camille me demande de lui passer son fils. La petite s’appelle Violette (maintenant je peux le dire, je l’avais deviné, mais j’avais fermé ma grande bouche pour une fois), elle est en forme, tout va bien.

A partir de ce moment là, mon petit Cha de 6 ans et demi est devenu une boule d’émotion. Des rires hystériques, des sauts de cabris de dingues, des coups de blues de folies.

Le repas (spaghettis bolognaise façon tatie Alex, on va pas se louper ce jour là quand même…même si je me suis loupée sur la taille des spaghettis, Rodolphe lui a fait du bourrage de cerveau sur les indispensables n°7 et j’avais acheté des capellini n°1, drame !)

Cha :« je suis trop content d’avoir une petite sœur»

Moi : « oui, c’est merveilleux mon chéri »

….

Cha : « de toutes façons, ma petite sœur je l’aime pas »

Moi : « tu as le droit mon poussin, mais pourquoi ?»

Cha : « parce qu’elle va aller mettre du bazar dans mes légos »

Moi : « tu sais mon ange, avant qu’elle puisse aller toute seule dans ta chambre mettre du bazar dans tes légos, elle aura le temps de grandir et elle comprendra qu’elle n’aura pas le droit » (Bon, je tiens à préciser qu’a ce moment là, je ne pouvais pas prévoir que Godzilla marcherait à 10 mois et s’en tamponnerait totalement le coquillard de ne pas avoir le droit, mais bon.)

Cha : « elle a intérêt, faut pas toucher à mes légos. Elle aura pas le droit de rentrer dans ma chambre. »

Moi : « ne t’inquiète pas mon Cha »

Cha : « j’ai trop envie de la voir ma petite sœur, je veux lui faire des bisous »

Moi : « demain tu seras le premier à la voir et à lui faire des bisous »

Cha : « même avant Papou et Ati ? »

Moi : « oui, même avant Papou et Ati ».

S’en suit une discussion assez longue à base de « j’suis content », « j’suis pas content », “je l’aime”, “je l’aime pas”… De mon côté je suis contente, cet enfant me fait assez confiance pour balancer tout ce qu’il ressent.

Allons nous coucher. Sacha veut dormir par terre sur le matelas préparé pour Ati. Aucunes négociations tentées: « bien sûr mon chéri ». Je lui lis une histoire, un calinou, « dors mon ange ».

20 minutes plus tard… des pas dans le couloir.

Cha : « Tatie Alex, je suis triste » (je tiens à préciser que Sacha ne m’appelle jamais comme ça, il m’appelle Alex, et il dit maintenant à sa sœur « attention Violette tu connais pas tatie Alex quand elle se met en colère », j’en déduis que ce terme n’est utilisé envers moi qu’en période d’émotions)…

Moi : « Peut être que ce n’est pas de la tristesse, peut être que tu ne sais pas trop ce que tu ressens »

Cha : « oui, mais j’ai envie de pleurer »

Moi : « Viens mon ange, pleure mon poussin,  viens attendre avec moi que Papou et Ati arrivent ». 

Au même moment l’interphone sonne. Les grands-parents arrivent. Il est un peu plus de 23h. Tout le monde est sur les nerfs, je sers des spaghettis à Papou et on trinque avec Atti (quand même faut pas déconner!). 
Sacha saute sur le canapé en hurlant « j’suis hystérique, j’suis hystérique ».

Je rentre chez moi.
Le lendemain, c’est lundi. Il faut aller travailler, et passer à la maternité voir la petite merveille.

J’y retrouve toute la famille du sud, un Cha surexcité et sa mère qui a envie de l’étriper, et de le câliner, et de l’étriper (l’amour, la fatigue et le sentiment de la mère louve envers la nouvelle venue).

Je propose d’embarquer le Cha avec moi pour aller chercher Théo à l’école et qu’il joue avec lui le soir. Nous partons en bus. Cet enfant est une pile, il ne tient pas en place ! Mais une pile heureuse… plus aucun sentiment mitigé. Il rigole à pleine dent et annonce à la dame assise devant lui qu’il a eu une petite sœur.

Il le sait maintenant que cette petite il l’aime.

De mon côté, il faut savoir que Rodolphe est mon deuxième frère depuis maintenant près de 25 ans. J’ai gagné une sœur quand il a rencontré Camille. J’ai maintenant deux enfants de plus dans mon cœur et mon ‘grand machin’ a deux cousins de plus. Un p’tit cul métis qui rigole à toutes ses blagues débiles et une puce aux yeux bleus qui fait ce qu’elle veut et grogne… comme Godzilla.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

19 commentaires

  1. Répondre Eve septembre 6, 2012 à 11:54

    C’est chouette, elle a l’air génial cette tatie Alex , merci de nous faire partager !

  2. Répondre capucine septembre 6, 2012 à 2:06

    c’est extra ce témoignage 🙂 et quand je vois sacha avec sa petite soeur sur les photos de LF, je me dis qu’entre ces deux-là, il y a des sentiments très forts
    bises à vous et au beau sacha !
    i.

  3. Répondre Coco septembre 6, 2012 à 2:43

    Quel beau cadeau ce témoignage! C’est beau et tellement précieux!

  4. Répondre la petite fée septembre 6, 2012 à 4:38

    Oh la la j’en ai les larmes aux yeux … c’est trop chouette … Moi aussi, je veux une Tatie Alex pour prendre soin de ma louloute quand jirai donné la vie à numérobis …

  5. Répondre Hélène septembre 6, 2012 à 5:24

    Avoir une tatie c’est déjà extra…mais quand en plus elle te livre un tel témoignage…c’est juste de l’or en barre!

  6. Répondre morgane frimane septembre 6, 2012 à 9:28

    c’est vraiment touchant tout ça… peut être que mon accouchement n’est pas encore “digéré”, mais tu me vois vraiment émue ce soir après la lecture de ces deux postes.

  7. Répondre cilou & ses aiguilles septembre 7, 2012 à 7:04

    Tatie Alex est une perle dis donc, j’aimerais que ma fille ait cette chance !
    Tu as bien fait de recadrer leur relation, cela peut vite dériver, trop de parents pensent que c’est normal l’amour/haine dans une fratrie, je n’en suis pas si sûre …

  8. Répondre cilou & ses aiguilles septembre 7, 2012 à 7:04

    Tatie Alex est une perle dis donc, j’aimerais que ma fille ait cette chance !
    Tu as bien fait de recadrer leur relation, cela peut vite dériver, trop de parents pensent que c’est normal l’amour/haine dans une fratrie, je n’en suis pas si sûre …

  9. Répondre cilou & ses aiguilles septembre 7, 2012 à 7:04

    Tatie Alex est une perle dis donc, j’aimerais que ma fille ait cette chance !
    Tu as bien fait de recadrer leur relation, cela peut vite dériver, trop de parents pensent que c’est normal l’amour/haine dans une fratrie, je n’en suis pas si sûre …

  10. Répondre Eve septembre 7, 2012 à 7:44

    je suis très émue en lisant ce récit, d’autant plus que je dois donner naissance à mon deuxième enfant dans quelques temps et que je me pose beaucoup de questions sur la façon dont cela va chambouler ma poupette… merci de partager 🙂 vraiment chouette cette tatie A et ce Sacha!

  11. Répondre vanessa septembre 7, 2012 à 9:52

    Quelle idée merveilleuse elle a eu tatie ^^ j’en suis toute émue moi voilà ^^

  12. Répondre Les Petites Marionnettes septembre 7, 2012 à 10:33

    Oh quel beau récit!!! Nul doute qu’il y a une belle complicité entre ces 2 là à voir le making off de LF 🙂 si craquants!
    Ici pour la naissance de la deuz, l’ainée avait 15 mois et était chez sa nourrice pour cette journée. Et pour la naissance d ela mini, elles dormaient! (partie à la mater à 22h, naissance à 0h30, retour du papa pour leur réveil) 😉 mais je poserais plus de questions au papa sur cette matinée, ça m’intrigue!
    Et sinon, les sentiments fraternels sont ambivalents… Sur les 3, il y en a (quasiment) toujours une qui manifeste un besoin d’intérêt… (pas simple, et pas toujours la même!) Et pas toujours simple de consacrer du temps en tête à tête à chacune, mais c’est notre clé!

  13. Répondre La Poule septembre 7, 2012 à 9:02

    Quelle chance d’avoir eu ce regard, c’est très joli *

  14. Répondre Hélène septembre 7, 2012 à 9:22

    wahou cette tatie ! quelle attention!
    et ton Sacha mouuuuuah ! ici aussi parfois les sentiments des petits l’un en vers l’autre sont déconcertant …
    merci pour ton gentil mot chez moi..

  15. Répondre La fée d'alia septembre 15, 2012 à 2:41

    C’est beau , j’en ai les larmes au yeux !!!! J’aurais adoré qu ‘on me raconte ces moments là…. C’est un cadeau inestimable !!!! Bises et douce ….nuit 😉

  16. Répondre Lovely*Vintage septembre 19, 2012 à 5:41

    Boudiouh que c’est bien écrit, chapeau la tatie ! Mais pourquoi je ne viens pas plus souvent sur ton blog ?

  17. Répondre Lnounett septembre 20, 2012 à 10:05

    Ah cette journée du 20 mars que d’émotions et une si belle journée.
    Ce témoignage est tellement émouvant, dans 3 mois je vais revivre ce que l’on a vécu il y a 18 mois (il y aura peut être de la place dans la fameuse baignoire bleue;)) et la seule chose que je trouve difficile c’est de ne pas savoir, comprendre ce que vit et ce que va vivre mon petit chat avec cette naissance. Ce témoignage est d’autant plus précieux je trouve.

    bises et
    Bon moiniversaire à Violette !

    LN

  18. Répondre sandy octobre 1, 2012 à 8:11

    Très émouvant !

  19. Répondre yeahyeahgirl octobre 3, 2012 à 1:57

    bon je lis plus rien j’en ai marre de pleurer

Laisser un commentaire