février 18, 2013

LE DILEMNE DE LA MAMAN DU GRAND

Uncategorized
.

Ok. Là je suis dans la merde.

Le Cha hier soir: Maman je voudrais faire comme Théo, je voudrais pouvoir aller acheter le pain tout seul.
Moi: heu oui mais tu vois Théo il a 11 ans, il a deux ans et demi de plus que toi, tu es trop petit encore.
Le Cha: mais non je te parle pas de Théo L., je te parle de Théau du CE2, celui de ma classe…

J’ai eu une descente d’organes.
On y est.
Voilà c’est maintenant.

Sacha a grandi, il a des raisonnements de grands, je lui dis à longueur de journée, tu es grand maintenant, tu peux faire ton lit, débarrasser la table, charger le lave vaisselle…
Ben oui, mais de son côté aussi il a des désirs de grands.

Et ça pour moi c’est un vrai problème, je vais te faire une confidence, je suis incapable d’envisager ne serait ce qu’une micro seconde que mon enfant, sorti tout droit de mon utérus en diamant soit seul dans la rue… Alors traverser un boulevard parisien… je ne pense pas posséder la connexion synaptique nécessaire à une telle acceptation.
J’ai peur, j’ai terriblement peur. Je suis terrorisée. Rod et mes amis se moquent un peu de moi d’ailleurs, il parait que lorsque je marche, on dirait Iron Man, avec un regard bionique qui analyse la moindre situation et envisage un plan d’action élaboré au cas où ça dégénèrerait.

Mais là, j’ai vu dans les yeux de mon garçon, que c’était pas une demande en l’air, il m’a demandé d’y réfléchir, il était sérieux. Rod pense que c’est nécessaire pour lui, que je lâche du mou, pour qu’il devienne autonome. J’ai appris que lorsqu’il est chez son père, il va parfois à la boulangerie tout seul. J’ai cru mourir.

Je ne sais absolument pas comment gérer ça. Je suis face à mes angoisses, je sais qu’il ne faut pas que je les transmette au Cha, mais je suis incapable d’être raisonnable, c’est plus fort que moi.

Tu ferais quoi toi qui lis? comment ça s’est passé pour toi, la maman de grand, tu envisages quoi toi, la maman du petit?
J’ai besoin d’aide là, je suis dans les choux. C’est peut être que j’ai encore besoin du psy… sûrement.
Bref, il faudra que je le fasse, il faudra que je les vive ces interminables minutes où mon Cha sera dehors tout seul…
Il va me falloir beaucoup d’alcool, de café, de drogue, peut être même une paire de Louboutin, pour que je me décide à le faire…
Que je me décide à le laisser grandir, à ne pas le surprotéger, à me dire qu’il ne va pas décéder en 10 minutes, pour la simple et bonne raison que je ne suis pas avec lui.
Que je me décide encore une fois, à le couper ce putain de cordon ombilical!

Tu te souviens de cette phrase? “Petits, petits soucis, grands, grands soucis.”
Ben ça se vérifie là!

*** Petite précision, nous sommes entourés de grands axes parisiens, le pain n’est pas une mince affaire, l’école un peu plus, même s’il y a quand même une rue très fréquentée par les voitures à traverser.***

Article précédent Article suivant

Lire encore...

38 commentaires

  1. Répondre Arc En Ciel février 18, 2013 à 2:51

    Jules achète le pain seul tu sais et ça se passe bien 😉 ce qui ne m’empêche pas de ne pas respirer pendant les 9 minutes de l’aller retour!

    • Répondre Camille février 18, 2013 à 3:04

      Oui mais elle est où ta boulangerie? Jules traverse des rues? raconte un peu…

    • Répondre Arc En Ciel février 18, 2013 à 4:04

      il doit juste longer le trottoir et nous l’avons fait par étapes

  2. Répondre Céleste février 18, 2013 à 2:58

    Comme je te comprends ! Moi, je préfère ne pas penser au moment fatidique où il faudra le laisser sortir seul…

  3. Répondre Charlie Les Yeux Bleus février 18, 2013 à 2:58

    Je ne suis pas maman mais je comprends ton angoisse, je pense que tout le monde passe par là. Mais comme le demande Camille ça dépend aussi comment est la route jusqu’à la boulangerie. Je ne suis jamais allée seule à l’école qui est pourtant à 5 minutes à pieds de chez mes parents, même en CM2, parce qu’il fallait traverser une grande nationale où les voitures vont souvent très vite. Il faut que tu juges la situation objectivement et que tu prennes un peu sur toi si rien n’empêche Sacha d’aller cher le pain. Bisous 🙂

  4. Répondre celine février 18, 2013 à 3:02

    Comme je te comprends!
    Je vis (déjà) dans l’angoisse du jour ou Fantine me réclamera la même chose! Je n’aime pas qu’elle monte en voiture avec quelqu’un d’autre que moi au volant, alors la laisser partir dehors sans surveillance… J’en ai le ventre noué! Je sais bien qu’il faut leur faire confiance, si ça ne tenait qu’à la confiance en elle, elle irait déjà à l’école toute seule! Non ce qui me fait vraiment flipper, c’est les autres, et ça… A part souffler un bon coup…

  5. Répondre yeahyeahgirl février 18, 2013 à 3:04

    moi je serai comme toi je pense, pourtant je suis pas mère poule mais j’entends tellement d’histoires horribles qui arrivent à des gosses, je ne peux pas apaiser ton inquiétude, alors je vais arrêter … je crois que tu en as assez ! bisous

  6. Répondre Tatie A février 18, 2013 à 3:07

    Déjà, tu peux l’autoriser à rentrer seul de l’école. La première fois, tu l’attends devant notre ancien bistrot du Faubourg (chez L), comme ça tu le vois arriver et traverser la rue correctement. Quelques jour plus tard, tu l’attends en bas de la maison… qu’il traverse le boulevard sans être sous ton oeil inquisiteur.
    Ensuite tu l’attends à la maison (et là les premières fois, tu deviens dingue à regarder cette putain de pendule qui avance pas, jusqu’a ce que tu entendes les clefs dans la porte, ou le ding de l’interphone). Puis, un jour, il rentrera seul, vraiment avec les clefs et tout et tout, et tu seras bien contente de ne plus avoir ce putain de stress du …” merde je vais être a la bourre” … évidement, tu téléphoneras à la maison et ton grand machin te dira “ben ouais j’suis rentré”.
    Et si pour la boulangerie, dans ton esprit c’est trop loin… Pour la première fois, envoie le acheter des tictac au tabac. Y a pas le boulevard à traverser. Ou des yaourts chez l’épicier. Y a pas le boulevard non plus…. petit à petit. Pour toi et pour lui.

    Bisous ma chérie. Courage.

    • Répondre Tatie A février 18, 2013 à 3:12

      Je ne sais pas où est la boulangerie, mais je suppose qu’elle est de l’autre côté du boulevard de l’enfer. Dans ce cas, pour ne pas frustrer ces envies, envoie le à la boulangerie pendant que tu es dans un autre magasin… du même côté du boulevard… c’est un début. Il sera content et toi aussi. 😉

    • Répondre Tatie A. février 19, 2013 à 10:33

      ah! et puis t’inquiète! La prochaine fois qu’il viendra à Angles, ils iront en vélo tous les deux avec grand machin chercher le pain! 😉
      Je les attendrai tranquille à la maison…. (huhuhuhu… je ricane d’avance de ta tronche).

  7. Répondre ktl février 18, 2013 à 3:21

    petit 1 : il faut définir le parcours avec l’enfant, choisir le plus sécurisé même si ça rallonge le chemin. Ne pas déroger à ce parcours. répéter les consignes de sécurité sur comment travers à un feu, à qui parler ou ne pas parler, etc…
    petit 2 : le faire d’abord à deux, puis lui 10m devant et toi derrière, puis lui tout seul.
    petit 3 : lui n’a pas peur, tout cela n’est que pour te rassurer toi 🙂
    petit 4 : j’ai une fille (10 ans) et je ne te dis pas les scénarios immondes qui me passe par le tête quand elle va à la boulangerie, va à l’école avec sa copine, revient seule du théâtre. mais bon, les premières fois sont dures après ça va mieux, je t’assure 🙂
    courage !

  8. Répondre sab février 18, 2013 à 3:47

    Moi pareil je redoute le moment quand la souris me demandera des choses de grands ! malgré les avoir déjà vécu avec mes grands.
    Et je suis du genre à toujours les trouver trop petits ! pourtant c’est tellement naturel.

  9. Répondre Kifflalife février 18, 2013 à 4:06

    Difficile de donner un conseil, je n’ai pas encore été sollicitée pour ce type de demande … Je frémis et vais suivre attentivement les conseils qui te sont prodigués, cela m’aidera quand ce sera mon tour!

  10. Répondre Eve février 18, 2013 à 4:08

    Je préfère pas y penser, ça me stress d’avance.
    je t’aide pas là 🙁

  11. Répondre eliabar février 18, 2013 à 4:15

    Le plan de tatie A. me semble parfait.
    Et laisse lui ton portable pour le parcours, il y a ces nouvelles technologies, autant les utiliser. En cas de souci, il peut te joindre tout de suite.
    Bises ma poule, ça va aller!!!

  12. Répondre juliette février 18, 2013 à 4:21

    si tu savais à quel point ton problème est le miens ! Ma grande de presque 10 ans m’a fait mot pour mot la même demande la semaine dernière, avec le même “oui mais Lise elle le fait elle” à l’appui… Comme toi l’idée même que mon enfant, mon tout petit enfant, puisse être dans un endroit que je ne maîtrise pas sans moi me fait battre le coeur à la chamade… Bon, en fait là je ne t’aide pas, mais alors pas du tout ! Donc psychothérapons ensemble…Nos enfants grandissent, ils faut leur donner des preuves de confiance, ils peuvent le faire, on peut le faire (heuu je crois que là cela s’apparente plus à la méthode coué…). Bref je vais suivre avec attention le débat que tu as lancé, lire les coms, et aviser… des bises !

  13. Répondre Ellya février 18, 2013 à 4:23

    En tant que Maman de mini ton post m’a tordu le bide, faut le dire, c’est flippant avec “tout ce qu’on voit, tout ce qu’on entend”…
    Mais comme tu le dis, faut savoir couper le cordon et perso je vote pour la paire de Louboutin, ça vaut bien ça! Au moins! 😉

  14. Répondre Anaïs et Cédric février 18, 2013 à 4:24

    Maman de “petite” je ne suis pas encore confrontée à ce genre d’interrogations mais je me reconnais un peu dans le “regard bionique” à la Iron Man à chaque sortie… 🙂
    Moi je te dirais: 1- En discuter avec ton grand, en explicitant tes angoisses, les situations qui peuvent poser problèmes… Si c’est un grand, il peut aussi entendre que pour toi, il reste un peu “un petit” et qu’en tant que maman ce n’est pas si évident de le laisser faire les choses seul surtout si il y a du danger.
    2- Faire un aller/retour à la boulangerie à 2. Acheter des bonbecs (histoire de voir qu’avec maman, il y a aussi des avantages)
    3- La prochaine fois, l’accompagner en traînant et le laisser traverser seul/revenir seul?
    4- Déménager? A la campagne, c’est plus facile (enfin, quand il y a une boulangerie, hein!!!)
    Courage en tout cas.

  15. Répondre Preps février 18, 2013 à 4:30

    Quand j’en serai là (dans 7 ans!), je sais que je refuserai sans aucun scrupule (en tant que maman ET flic donc amenée à voir le mal partout) de le laisser traverser de grands boulevards parisiens aussi jeune. Pas par manque de confiance en lui (et c’est sans doute important de lui préciser que ce n’est PAS par manque de confiance en lui), mais parce que les gens (piétons, conducteurs, motards) sont imprévisibles et ne respectent pas forcément le code de la route, contrairement à ton grand.
    A contrario, si cela devait se passer dans la petite banlieue tranquille dans laquelle je vis actuellement, ça ne me poserait pas de problème (parce qu’il n’y a pas de rue à traverser! ;)).
    Par contre, ce que je ferai(s) c’est d’abord le laisser aller dans un autre commerce en l’attendant à l’extérieur, puis faire le trajet loin de lui, comme s’il était seul, puis le laisser aller dans des commerces seul mais sans trottoir à traverser…Bref, y aller progressivement…

  16. Répondre opio février 18, 2013 à 4:33

    Ah la la… ça dépend avant tout de ton petit mec… Autant ma grande a pu rentrer seule de l’école à 9 ans, autant sa soeur qui a maintenant le même âge, je n’envisage même pas de la laisser descendre de voiture seule quand elle n’est pas côté trottoir :-/
    Pour ma grande, j’ai d’abord observé la première fois qu’elle a traversé seule, suis restée en face, en apnée, alors que le feu était rouge (mouarf) et puis après une phase d’observation où je n’ai plus oublié de respirer, je l’ai lachée… vaut mieux y aller petit à petit avant le grand plongeon dans l’autonomie de la sixieme, pourquoi pas commencer par le pain en CE2!
    Haut les coeurs !

  17. Répondre Tatie A février 18, 2013 à 5:59

    Ah oui! et je voulais dire aussi, que l’argument du “oui mais Théau le fait lui”… En gros… rien à péter.
    Il est super facile d’expliquer aux enfants que dans certaines familles c’est comme ça et que chez nous c’est autrement. C’est d’ailleurs différents entre chez papa et chez maman, donc qu’il y ait une différence entre chez les Groseilles et chez les LeQuesnoy, c’est normal. Faut qu’il s’y habitue. Il aura toujours un copain qui fera des trucs que lui n’aura pas le droit de faire ou aura des trucs que lui n’aura pas. C’est comme ça. Sa mère c’est toi, pas la mère de Théau. Donc c’est comme ça. Et de toutes façons ce n’est pas en lui que tu n’as pas confiance, c’est en ces timbrés de conducteur de voiture, de taxis et de vélos…

  18. Répondre laurie février 18, 2013 à 7:27

    Ouille !!!
    Je pense qu’il faut que tu lui dises ce que tu ressens (sans dramatiser) et expliquer que ce n’est pas en lui que tu n’as pas confiance mais en TOUT les autres, si la boulangerie n’est pas sur un axe sur , et bien pas de boulangerie (point final, non négociable), mais il pourra faire autres choses, d’autres trajets.
    Et puis on défini le chemin, on fait le trajet ensemble,interdiction de prendre un autre chemin,uniquement celui défini, pas la peine de trop insister sur le “on ne parle pas aux inconnus” (selon les stat. c’est pas le + risqué) .
    On zappe ceux qui disent “moi quand j’étais petit…” oui nous aussi on allait à l’école à pied en CP et on jouait tout le samedi aprés midi dehors sans que notre mère ne se demande où on était ….ET BIEN CA C ETAIT AVANT
    Et surtout (faut pas le dire ni aus enfants ,ni aux papa) les premières fois on le suis trésssss discrètement à une dista plus que respectable pour voir s’il est suffisamment prudent (et il le sera) mais c surtout pour se rassurer nous les mamans qui ont envie de vomir tellemnt c difficile.
    Tiens nous au courant

  19. Répondre Made in MOI février 18, 2013 à 7:33

    Alors moi j’ai de tout à la maison: 4, 11 et 14 ans.
    J’en suis encore à me lever la nuit pour vérifier que tout le monde respire bien c’est te dire si je suis atteinte niveau angoisse 🙁
    Lorsque je sors avec les enfants j’ai toujours le sentiment qu’ils sont la proie d’un enlèvement potentiel!
    Bon j’arrête là par ce que je vais passer pour une bonne grosse dingue 😉

    J’ai commencé à laisser aller mon grand seul à l’école il y a un an (en 4ème) parce que techniquement ce n’était pas possible avant et je dois dire que cela m’a sans doute bien arrangée.

    Condition pour cela: me passer un coup de fil ou sms en arrivant au collège.

    Souci 1: je suis une grande angoissée, souci 2: Mon fils est très tête en l’air = stress ++++ pour moi.
    Donc je te laisse imaginer les bad-trips que je me suis déjà fait lorsqu’il oubli le petit coup de phone. Il a déjà dû se rendre aux WC pour biper sa môman afin que je sois rassurée, ouais je sais ça craint.
    Bon la question se pose plus nous n’habitons plus en centre ville.

    Il ne s’agit pas là d’un manque de confiance en mes enfants loin de là mais une grande flippe des malades et accidents en tous genres mais à force d’insister sur ce détail ma Margotte s’est mise à flipper un peu de tous les inconnus.

    Tout ça pour te dire que OUI on transmet nos angoisses 🙁 mais ça tu le savais déjà.
    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs alors je peux te dire OUI laisse le aller seul à la boulangerie, c’est important pour lui, pour toi et pour le reste de la famille, parce que OUI on passe pour des mamans poule un peu psycho!

    Aujourd’hui je lâche un peu mon grand (bon OK il a quand même 14 ans), je me dis que dans 3 ans il partira peut être pour ses études….ah la la (soupir). Il est donc temps qu’il se gère un peu tout seul.
    Quant à ma Margotte 11 ans je ne vous en parle même pas mais je vous jure que si j’avais une boulangerie à côté de chez moi je la laisserais y aller seule (si si je vous jure).

  20. Répondre La Poule février 18, 2013 à 8:23

    whoua ! contente que les miens soient encore des minis, car je pense que ça va être super dur pour moi, de me décider à les lacher !

  21. Répondre chicbaz février 18, 2013 à 8:32

    Je suis maman d’un “grand” de tout juste 11 ans qui grandit beaucoup dans sa tête en ce moment… saison pas facile à accompagner ! Je rejoins Tatie A, son conseil est excellent ! je crois que tu dois dissocier son besoin de tout début d’autonomie de la question de la Boulangerie. Ton grand peut comprendre que tu lui dises que tu as entendu son besoin/envie et que vous allez y répondre mais qu’en tant que maman tu es en charge de lui proposer un parcours adéquat pour son âge. Je ne suis pas une maman trop angoissée avec la question des trajets mais traverser un grand axe à Paris à 7 ans … la marche est un peu haute ! Je te souhaite de trouver la bonne taille de marche 😉 …

  22. Répondre Anonymous février 18, 2013 à 9:15

    J’peux rencontrer Tatie A!! J’peux qu’elle me déculpabilise de garder Charlie avec nous la nuit ou alors qu’elle des comment faire pour s’en défaire… Je suis une angoissée aussi!! Faut que Vanessa te raconte l’histoire d’Emmaüs et Charlie :)) je partge grave ton angoisse mais je crois aussi qu’il faut que tu laisse ton Cha grandir 🙂 kiss kiss love love et BDP

  23. Répondre my-french-touch février 18, 2013 à 9:19

    je ne suis pas confrontée au problème, mes filles ne me demandent rien de tel, et cette année seulement avec les beaux jours nous allons laisser la grande (cm2) rentrer de l’école avec sa soeur(ce2) de temps en temps, pour la première fois !sinon je vais laisser une nunuche entrer au collège…
    Bref nous ne les laissons jamais seules plus de 30 minutes et c’est rare !
    Je vais aussi devoir couper le cordon, de mémoire je rentrais seule de l’école mais c’était en province.
    J’appréhende tout comme toi quoi !

  24. Répondre Anonymous février 18, 2013 à 10:21

    Je ne suis pas maman mais ton post m’a replongé dans mon enfance et plus particulierement le jour où j’ai demandé à ma mère si je pouvais rentrer de l’ecole tte seule. J’avais 9 ans, on avait chronometré le parcours et je me souviens que je me suis sentie “grande et responsable” ! Evidemment ma mère devait m’attendre sur le balcon prête à appeller le FBI au moindre retard ! Même si aujourd’hui elle continue à s’ inquieter pour moi , je pense qu’elle a pris sur elle pr me laisser ces 10 minutes de liberté que j’ai demandé du haut de mes 9 ans ! Chaque age aura son etape (1er fois seul au centre commercial, 1er fois au ciné, 1er fois pour prendre le bus…) et souviens toi que toi aussi tu as du etre fière qu’on te responsabilise … apres je suis sure que le jour où je serai maman je serai aussi angoissée que toi car nous vivons un drole de monde mais même qd il aura 40ans ca sera tjs ton bébé 🙂 bisous jen

  25. Répondre marie la quiche février 18, 2013 à 10:23

    Ouach, je tremble quand Quentin veut rester à la maison quand je vais chercher Charlotte chez sa nounou à 50 m de notre appart alors je ne sais pas si je peux être de bon conseil. Tatie A me semble très sage ! Mes parents nous ont toujours laissé beaucoup d’autonomie enfant et je suis convaincue que ça nous a aidé à éviter certains écueils plus tard, ça vaut le coup de se faire violence, je pense.

  26. Répondre morgane frimane février 18, 2013 à 11:37

    achète une machine à pain.

  27. Répondre cilou février 19, 2013 à 9:09

    J’allais te demander comment est le chemin pour aller au pain mais je vois qu’il est ardu.
    Je comprends complètement ton angoisse décuplée par ce trajet qui me semble bien dangereux pour un “petit/grand” jeune homme.
    Certes tu ne veux pas lui transmettre tes angoisses mais rien ne t’empêche cependant de lui expliquer que ce souhait qu’il formule te fait peur car même si tu lui fais confiance car il est grand, le trajet présente de nombreux dangers : voitures, adultes pas “glop” …
    Pourquoi ne pas lui proposer de le suivre de loin une première fois pour voir comment ça se passe, puis de plus en plus loin et d’aviser après ?
    Il faut malgré tout te dire ( parole d’une angoissée au dernier degré ) que tu ne pourras pas le protéger toute sa vie,que certaines choses ne se maîtrisent pas malheureusement et qu’il est important que nos petits acquièrent une certaine autonomie, il sera heureux que tu lui fasses confiance en plus …
    Ceci dit si c’est vraiment insurmontable pour toi, son papa a peut-être une boulangerie plus accessible ? Ou bien Rod pourrait gérer le trajet ?
    Enfin je te rassure ou pas d’ailleurs mais je ne te dis pas comme j’ai flippé quand elle est rentrée au collège à Rochefort toute seule et pourtant c’est dans un quartier résidentiel !!! Nous avons instauré une règle,certes elle peut papoter un peu avec les copines à la sortie mais à 16h30 tapante elle doit être là !

  28. Répondre Le Chat février 19, 2013 à 10:03

    Je souris derrière mon écran, super mega soulagée que mes poulettes n’aient que 4 et 2,5 ans 😉
    Chacun de tes mots a atteint mon cerveau et mon coeur de maman… mais d’un autre côté comme dirait l’autre “aimer c’est rendre libre”, non ?
    bon ok je sors…

  29. Répondre Anonymous février 19, 2013 à 11:28

    Il faut surtout voir le bon côté: il va aller chercher le pain à ta place! Je(ne)suis maman (que) d’une toute petite, mais il est juste de dire qu’on élève nos enfants pour les rendre indépendants et autonomes… Courage!
    Dod*

  30. Répondre Au février 20, 2013 à 9:28

    Mais comment ça? Les bébés ça ne reste pas toujours tout petit tout mignon? Comment ça “marcher seul dans la rue” tu veux dire, hors du porte-bébé? sans donner la main? n’importe quoi!
    Enfin bref je ne vois pas du tout de quoi tu parles parce que moi jamais ma fille n’ira traverser la rue seule, c’est sûr! Elle sera vieille fille et vivra toujours avec sa maman c’est déjà décidé.

  31. Répondre Jolie Jeanne février 20, 2013 à 12:45

    Des grands axes routiers à traverser…
    Et si tu le surveillais la toute première fois ? Sans qu’il te voit… Bon ça peut paraitre bizarre hin, j’avoue. Mais histoire de TE rassurer. Je n’sais pas, ma bouclette n’a que 9mois. Mais parfois je pense à plus tard et… JE SUIS TERRIFIÉE AUSSI !
    En tout cas, tu nous racontera comment ça s’est passé, hin ? Parce que… va bien falloir qu’elle ait lieu, cette 1ère fois !

  32. Répondre Camille L. février 22, 2013 à 1:09

    pfiou … quelle horreur. Je comprends que tu soies angoissée. Mon petit n’a que 15 mois, mais je me vois mal le laisser à 9 ans partir seul sur de grands axes parisiens, les gens sont trop fous au volant, à vélo, et je parle pas des bus ! Non, traverser ces rues, non. Faire une course sur le même trottoir que la maison, pas loin, oui. Y aller par étape, à la fois pour lui, mais aussi pour toi. Courage !

  33. Répondre Anonymous février 26, 2013 à 11:26

    je ferais quoi si j’étais à ta place???
    Je ferais comme toi, je serais morte de trouille et peinerais à me raisonner!!! je me retrouve parfaitement dans ton regard bionique! mon grand à moi à 6,5 ans alors j’arrive aisément à me mettre à ta place, mais pour te dire, je n’arrive encore pas à lui lacher la main 😉

    Anne

  34. Répondre VA, COURT, VOLE... - Ritalechat février 16, 2015 à 8:57

    […] y est je l’ai fait. JE L’AI FAIT les gars. J’ai laissé mon garçon s’envoler. Vous vous souvenez à Paris ? J’en aurais été incapable. Je suis fière putain les gars. Et lui alors, il n’en pouvait […]

Laisser un commentaire