août 21, 2013

LA VIE DANS UN CARTON

J'ÉCRIS
.

Nous sommes joyeux. Juste tous les deux. Notre couple qui emballe la famille.
On passe de pièces en pièces, on erre un peu. On se croise dans le couloir en se frôlant le bras. On se regarde et on s’embrasse sur la bouche, pour se donner du courage et de l’entrain.
 
Nous sommes joyeux, mais quelque part au fond il y a nos cœurs qui palpitent. Ce grand appartement parisien l’a vu grandir. J’étais un peu méfiante lorsque j’y suis arrivée avec mes quelques cartons et mon petit garçon sous le bras.
Et puis on y a construit une vie, Violette y est né, on l’a transformé un peu. 
On y laisse un peu de nous tous.
Cette rayure sur le parquet à force de tirer le canapé, le carreau brisé du salon. Les traces de doigts sur les vitres, les murs un peu plus blancs derrières les cadres décrochés.
Ces marques aux crayons de papier sur l’angle du mur, les centimètres gagnés par les enfants resteront pour toujours ici. C’est une autre maison qui les verra grandir.
 
Je connais chaque recoin, je me souviens des lattes qui craquent, je sais comment marcher pour ne pas réveiller les enfants lorsque je me levais pour boire la nuit.
 
On emballe les souvenirs dans du papier bulle parce qu’ils sont précieux.  On enferme les tumultes, les crises, les engueulades. On empaquette les naissances, les anniversaires, les fiestas et les paquets de chips. On sourit. On pleure aussi. Un peu.
On emballe et en referme avec du gros scotch marron. Comme une protection.
Nos vies résumées à un nom au marqueur, à une pièce.
 
Nous sommes joyeux,  mais qui aime déménager ? même si c’est pour du mieux, même si c’était notre rêve, cette grande maison.
Je cherche un mot pour cet état. Celui qui nous donne de l’énergie pour avancer, mais qui nous berce doucement dans la nostalgie.
 
“Regarde j’ai retrouvé le billet de cette expo, on y était allé juste tous les deux. Il était caché derrière la bibliothèque.
Tu savais qu’on avait ça ? Non je ne me souvenais plus, emporte le.
Sacha va être content de retrouver ce légo qu’il cherchait tant. Tu crois que Violette jouera encore avec ces jeux ?
Emporte les, emporte tout, ne laissons rien derrière nous. Emporte les petits bouts d’hier.
La vie nous suit.
 
***Merci d’être avec nous, de nous donner du courage pour ces derniers moments à Paris, de nous soutenir pour les cartons et tout ça, ici, sur facebook et instagram. c’est chouette de vous avoir!***

Article précédent Article suivant

Lire encore...

28 commentaires

  1. Répondre Elise août 21, 2013 à 6:11

    Tout plein de courage et tout plein de bonheur à vous!
    Mille baisers, Elise P.

  2. Répondre Anonymous août 21, 2013 à 7:44

    Très beau. Merci de partager ça avec nous…
    Dod Géraldine

  3. Répondre marjoetcie août 21, 2013 à 8:57

    Ça me rend toute chose de lire ça.
    Ça fait 2 mois que j ai quitté cet appartement parisien, celui où nous avons construit une vie de famille heureuse.
    C est dur de quitter ce lieu hein, de ne pas ressentir le manque de cette ville qu on connaît par cœur.
    Je te souhaite plein de bonheurs, à toi qui met toujours si bien les choses en mots.

  4. Répondre Welovecharli août 21, 2013 à 8:58

    Bon courage! Je pense savoir ce que tu ressens 😉

  5. Répondre lafeechampote août 22, 2013 à 8:36

    Oui moi aussi je suis dans le même cas ça fait un mois que nous avons emménagé pour plus grand car la famille s’est agrandi, et même si c’est mieux, plus beau, repeint et redécoré à notre gout, j’ai du mal à retrouver mes repères, “perturbation atitude” !
    Finalement on est comme des ti vieux on aime bien avoir un train train quotidien !
    On a peur de quitter l’ancien ou l’on a réussi la construction de notre famille et de tout rater dans le nouveau !
    Alors que pleins de belle choses nous attendent encore !
    Aller courage à toi et à toute celle qui sont dans le même cas !!!
    Et vive les déménagements !

  6. Répondre annouchka août 22, 2013 à 8:56

    J’ai eu les mêmes bouffées de nostalgie quand j’ai déménagé il y a 4 mois. J’étais heureuse de partir pour plus grand avec de nouveaux projets en tête, mais si triste de quitter l’appartement qui avait vu naître mon fils et que nous avions entièrement refait de nos mains en 7 ans… Déménager c’est un tourbillon fatiguant, déstabilisant et pas très agréable les premiers jours mais vous trouverez vite vos marques… Bon courage en tout cas !

  7. Répondre Les Petites Marionnettes août 22, 2013 à 10:51

    Bises et bon courage ma jolie!
    Un déménagement est un traumatisme, si heureux soit-il! Les enfants s’habituent vite, les grands ont besoin de temps pour prendre leurs marques… En tout cas, regardez droit devant! Et prenez soin de vous <3 Belle aventure!!!

  8. Répondre Carole Nipette août 22, 2013 à 11:40

    Moi c’est la semaine prochaine 🙂 si tu as deux secondes pour me dire comment ça s’est passé avec le déménageur 😉 je vis les mêmes choses que toi, on est tous les deux, on trie, on rigole, on se souvient mais comme on était locataires, ça ne fait pas tout à fait le même effet…

  9. Répondre Marjoliemaman août 22, 2013 à 12:23

    c’est fou, tout ce que je lis de toi me ressemble tellement… Je me permets de poster un lien vers un billet publié il y a 2 ans (si ça t’embête, tu le vires). Le billet que j’ai écrit m’a fait pensé à celui d’Isabelle cité en fin de texte et au tien.
    Je vous souhaite une belle route, quitter Paris pour la Bretagne a été l’une des meilleures décisions de notre vie de famille, je vous souhaite sincèrement le même bonheur.

  10. Répondre bertille août 22, 2013 à 12:33

    Quel bel article ! C’est tellement vrai, tout ça…

  11. Répondre Georgette La Poule août 22, 2013 à 12:35

    C’est bien vrai tout ce que tu racontes ici. On laisse toujours un bout de nous en quittant notre chez nous.
    Plein de bonnes choses dans votre nouvelle vie

  12. Répondre Red Hair and Beauty août 22, 2013 à 12:40

    Ton article m’a émue, il est très bien écrit, et c’est vraiment touchant !

  13. Répondre san août 22, 2013 à 12:49

    7 ans et 3 déménagements plus tard, on laisse derrière nous des souvenirs, beaux comme la naissance de mon fils, les premiers pas, les belles histoires, les beaux moments passé en amoureux, on sait qu’une nouvelle aventure commence mais il faut du temps pour se sentir bien même si on sait que c’est pour un mieux, même si on sait qu’on va vivre de belles choses, c’est pas évident , dans le fond on se sent perdu… Mais les choses finissent par prendre leurs places et n’est-ce pas çà : vivre;)

  14. Répondre Lucky Sophie août 22, 2013 à 1:17

    Il est très beau ce billet <3

  15. Répondre Bikini août 22, 2013 à 1:18

    Courage pour cette étape …. plein de bonnes choses pour la suite

  16. Répondre amandine août 22, 2013 à 1:20

    Plein plein plein de courage & surtout encore beaucoup d’amour 🙂
    C’est une page qui se tourne mais c’est une toute nouvelle qui commence. Avec de nouvelles habitudes à prendre. Des changements bien sur, mais toujours la même joie 🙂

  17. Répondre morgane frimane août 22, 2013 à 1:28

    merci de partager surtout.
    des bisous de courage

  18. Répondre scitec nutrition août 22, 2013 à 3:03

    L’article est bien rédigé !! tu as un blog très intéressant !!!

  19. Répondre Soussou Reve août 22, 2013 à 3:30

    Bonjour ! Je découvre cet article via Hellocoton et on peut dire qu’il résonne en moi. Je m’apprête à déménager, pour aller vivre dans l’appartement dans lequel, je l’espère, nous fonderons une famille. Pas vraiment de nostalgie pour moi, mais plutôt une hâte de voir la vie continuer ! Je vous souhaite plein de bonnes choses dans votre nouvelle vie !

  20. Répondre the blue school août 22, 2013 à 8:54

    des bises pour te donner de l’entrain 🙂

  21. Répondre sab août 22, 2013 à 9:15

    Courage courage !! la vie sera douce ailleurs.
    Bizz

  22. Répondre marionromain août 22, 2013 à 10:23

    Qu’est-ce que cet article est beau. Il m’a tiré des silences.

  23. Répondre sophie août 22, 2013 à 10:34

    Juste ma petite expérience pour répondre à la tienne même si elle diffère un peu: nous vivons dans la même maison depuis 15 ans mais “nous poussons les murs” au grès de nos travaux d’agrandissement.Et de fait elle ne ressemble plus à celle qui a connu les jeux du grand dans le jardin ni les premiers pas de la petite dans leur chambre traversante qui menait à la notre…Nous avons déplacé des arbres et les cabanes n’ont plus le même air…c’est toujours le même endroit mais les souvenirs n’y ont plus le même “focus”…Quoiqu’il en soit il y fait toujours aussi bon vivre… par tranches de vie 🙂

  24. Répondre dymatize août 23, 2013 à 9:09

    C’est un blog très intéressant !!

  25. Répondre Julie - LaMainEnchantée août 23, 2013 à 12:08

    Très joli ton article, il me touche… et me parle beaucoup

  26. Répondre jesussauvage août 26, 2013 à 9:20

    Très beau billet, très touchant…

  27. Répondre delph août 28, 2013 à 4:40

    Je suis en plein dedans, on part samedi, et les mêmes sentiments. Je suis arrivee dans cet appart avec mon ventre très rond, ma bébé a débarqué, et maintenant on L’emmène découvrir une nouvelle maison, pour son plus grand bonheur, et un beau pincement au cœur pour nous. Je vais devoir effacer les traits au crayon papier sur la porte, signes si visibles de ma poupée qui grandit, deux ans qu’ils sont là, je ne les aurais plus…..
    Bordel c dur les déménagements, on laisse des bouts de soi derrière soi … Dur dur…..

  28. Répondre LE VIEUX POST #2 DANS LES CARTONS | Ritalechat août 9, 2014 à 7:37

    […] « La vie dans un carton »  date du 21 aout 2013 et c’est ici. […]

Laisser un commentaire