octobre 27, 2014

LES JEUX IMAGINAIRES

Violette, VIVE LES GOSSES
.

le jeu1 le jeu3 le jeu4

Depuis plusieurs semaines, la petite joue beaucoup seule. Elle a besoin d’un coin pour elle, elle manipule beaucoup. Je lui laisse à disposition tout ce dont elle a envie : feuilles, feutres, gommettes, ciseaux et colle. Depuis peu c’est au tissu qu’elle s’intéresse, elle s’installe à sa machine à coudre et passe énormément de temps à choisir ses rubans et ses fils.

Souvent je m’arrête une minute pour l’écouter se parler à elle même.

Nous avons tous remarqué qu’elle s’inventait des personnages, un vrai petit monde à elle, avec un frère qu’elle appelle « Mars » et une maman qui s’appelle « Mère ».

Si je ne m’en suis pas vraiment inquiétée, son frère lui a complètement flippé. Je l’ai surpris plusieurs fois à lui dire à grand renfort de diplomatie « Coucou ma puce, c’est moi ton frère S-A-C-H-A » et on a qu’une seule maman tu sais ? UNE SEULE ! »

Violette prise dans son jeu imaginaire lui répondais « Mais arrête, je téléphone à mon frère là tu vois pas ? Tu peux attendre que j’aie fini ? »

Triple crise cardiaque du Cha.

Je souris en écrivant mais sa tête préoccupée vaut le détour en général. « Maman tu es sûre que Violette est sensée ? Elle devient vraiment flippante avec ses histoires de Mars et de frère bizarre ! »

Je dois avouer que je suis un peu étonnée parfois. C’est un peu déroutant lorsque qu’on entend sa fille vous répondre : « Attend maman, je m’amuse avec Mère… ».

Je ne suis pas une grande adepte des forums sur internet et les réponses à la requête « Mon enfant s’invente un monde imaginaire » ne vont pas me rassurer j’en suis sure ! » J’ai donc cherché des réponses dans les quelques bouquins que j’ai à la maison.

Et évidemment tout s’éclaire. J’y ai appris que les enfants n’ont pas réellement besoin de copains pour jouer puisqu’ils peuvent se les inventer. Les jeux imaginaires permettent l’expression libre de leurs fantasmes. Fées, princesses, montres, tout y passe. Bien souvent ils exprimaient par le jeu, ce qu’ils n’arrivaient pas à dire avec des mots. Je me dis que Violette s’entoure d’un monde bienveillant avec ses codes à elle, et que lorsque nous essayons de le comprendre, elle n’a pas forcément envie de nous en dire plus.

J’ai expliqué au Cha, que tout était normal, que sa sœur n’était rien d’autre  qu’une fillette comme les autres, avec ses rêves, ses fantasmes et ses jeux imaginaires.

Je serai curieuse de savoir comment ça se passe chez vous. Il ne me semble pas avoir vécu cela avec mon grand (mais quand on devient une vieille maman, la mémoire s’éparpille). Ça joue comme ça aussi chez vous ?

Ce soir je vais essayer de retomber en enfance moi aussi, et je vais m’inventer des nouveaux amis. Je les appellerai Brad Pitt , Xavier Bardem et Robert Downey Junior. Vous allez voir les gars on va bien s’amuser !!

À très vite.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

26 commentaires

  1. Répondre yeahyeahgirl octobre 27, 2014 à 7:01

    ah ben je vois de quoi tu parles, Nina c’est la championne des vies imaginaires ! elle a une soeur un frère (ça me fait moins de boulot c’est cool !) !!! moi mon ami imaginaire c’est Vincent Cassel, il est toujours tout nu je comprends pas …

    • Répondre ritalechat octobre 27, 2014 à 7:04

      ahahah! purée je pisse de rire!

    • Répondre Eve octobre 28, 2014 à 10:34

      ahah patate j’ai ri bon sang !!!

      • Répondre seb octobre 29, 2014 à 1:34

        un test évidemment ! ben ouais, yen faut !

        • Répondre Sébastien Ledan octobre 29, 2014 à 1:35

          petit malin !

    • Répondre sunnyrève octobre 28, 2014 à 8:07

      fou rire du soir, merci Yeah yeah de me faire toujours rigoler!

  2. Répondre Bene octobre 27, 2014 à 8:45

    Nous ça fait presque un an qu’un ami imaginaire répondant au nom de Meste a rejoint la famille ( je pense qu’on l’a faite trop traîner chez Ikea cette petite ), il semble qu’il s’attable même quelque fois avec nous. Chez nous tout devient personnage des feutres, des gâteaux au moment du goûter, ses mains il y’a souvent une maman et sa fille. Sinon c’est une inconditionnelle de Cars donc on a souvent Flash Mc Queen et cie aussi. Je trouve fascinant de les observer en toute discrétion.

  3. Répondre Estelle octobre 27, 2014 à 9:50

    Comme je vois de quoi tu parles !
    Ici Côme a un imaginaire depuis 1 an enivron il s’appelle Sindol.
    Il est la parfois a côté de lui. Il lui téléphone et il entre aussi dans l’imaginaire de Maé pour aller voir les princesses. Imagine comme ça détonne a eux deux !

  4. Répondre MamdeCam octobre 27, 2014 à 10:26

    Ca fait un moment que je te lis sans me manifester, je trouve toujours ici de quoi m’inspirer pour chez moi et en particulier, je me suis penchée sur la discipline positive 🙂
    Ma fille Camille 😉 a le même âge que Violette et elle a longtemps eu un chat imaginaire ! Elle s’en occupait beaucoup et il a disparu depuis l’arrivée du petit frère. Depuis, de temps en temps, elle parle à un ami ou un animal imaginaires, mais aucun ne dure dans le temps.

  5. Répondre Noémie octobre 27, 2014 à 10:37

    Haha! Moi je me rappelle très bien de nos jeux d’enfants…mon frère et moi avions inventé des perso très étrange. ..il y avait “Odoudou moi j’adore”dit sur un ton très particulier et “5h” avec son poulet sur la tête donc tu es sauvée avec Mère et Mars!

  6. Répondre louison octobre 28, 2014 à 1:38

    Ah ben c’est marrant parce que Merlin ne fait pas trop ça. Mais Suzie a une soeur… Qui court dans la neige et à qui elle parle à travers une porte. Elle l’appelerai Elsa que ça m’étonnerait pas! Au secours!

  7. Répondre Nanette vitamine octobre 28, 2014 à 8:37

    C’est mon premier com’ alors que je te lis depuis, fiou ! plusieurs mois et que je me délecte de tes histoires. Chez moi beaucoup d’imagination mais pas d’amis imaginaires. Mais je pense tout de suite au livre de Claude Ponti, le chien invisible, qui met en image (ou pas 😉 le petit compagnon de Oum-Popotte… Et moi gamine je parlais toujours à quelqu’un.. Ben ouais j’suis pas toute seule dans ma tête !

  8. Répondre laetitia octobre 28, 2014 à 10:14

    Ma fille qui a bientôt 4 ans a également et depuis un certain temps un monde imaginaire ce qui la rend complètement autonome pour jouer, elle ne nous sollicite jamais car elle est très entourée mais depuis peu elle dit “dans ma fausse classe” avec mes “faux enfants” pour différencier ses jeux de sa vraie vie. Elle a également une sœur imaginaire , qui n’a pas de prénom ou des prénoms bizarres qui changent à chaque fois; cette sœur n’a pas d’âge, elle est parfois adulte parfois enfant et elle lui sert souvent d’excuse “non j’aime pas ça, je connais j’ai gouté chez ma sœur!”
    Cela ne m’a jamais inquiété mais je regrette qu’elle n’ai pas plus envie d’inviter des copains à la maison, ça viendra surement et je regretterai le temps d’avant…bref!

  9. Répondre Marie octobre 28, 2014 à 10:20

    Coucou,
    notre fille a aussi eu une période amis imaginaire, qui a duré environ 1 an (de 2 et demi à 3 et demi je dirais) ils ont disparus progressivement quelques mois après l’entrée à l’école, elle les a remplacés par de vrais amis !
    il y avait surtout Inga et Frigo (faut pas chercher…) et c’était aussi un peu flippant parce qu’elle pouvait nous les décrire très très précisément et elle leur tenait la main dans la rue… j’avoue que ça m’est arrivé de lui demander si elle les voyait VRAIMENT une ou 2 fois, juste au cas où. Mais elle m’a confirmé que c’était ‘juste pour de faux’.
    au final je trouve ça plutôt mignon et ça prouve leur richesse intérieure !

  10. Répondre sweetmillie octobre 28, 2014 à 10:25

    C’est pas possible ce soir. Ce sont aussi mes potes imaginaires et ont va au resto tous les 4. La prochaine fois, je te les prête ok. 😉
    Je me souviens avoir eu un copain imaginaire enfant et il s’appelait Eliott (j’étais super accro au film E.T.). Il m’a suivi 1 bonne année et faisait pas mal flipper ma mère. 😉

  11. Répondre dbo octobre 28, 2014 à 10:35

    haha ! chez nous c’est “attends je vais me promener avec ma soeur” (je ne savais pas que j’avais deux enfants, ravie de l’apprendre !)

  12. Répondre Aurelie / Catmini octobre 28, 2014 à 11:34

    Ah ah j’adore vos amis imaginaires tous nus avec Yeah yeah!

    • Répondre ritalechat octobre 28, 2014 à 1:26

      j’ai jamais dit que mes amis imaginaires étaient tous nus moi :-)))

  13. Répondre Celine octobre 28, 2014 à 11:41

    Aahahaha! Dis donc, je peux venir à ta fête avec tes amis imaginaires? David B le mien s’ennuie un peu tout seul en caleçon!

    • Répondre ritalechat octobre 28, 2014 à 1:27

      tant qu’il ne ramène pas sa femme, il a le droit de jouer!

  14. Répondre LaSirene&LeDragon octobre 28, 2014 à 12:27

    Le Dragon n’a jamais eu d’amis imaginaires, mais nous avons du à plusieurs reprises inviter son doudou à table.
    Elle sonnait à la porte, il fallait aller ouvrir, puis elle s’installait à table et mangeait 3 petits pois.
    Ca le faisait jubiler, il adorait justement qu’on se retrouve tous à la croisée de ses mondes.
    Ca n’a pas duré bien longtemps, maintenant il imagine des copains de classe et leur prêtent des mots qu’il ne se sent pas prêt de sortir tout seul. Je pense que c’est un plus, un peu troublant certes, mais un réel soutien dans leur épanouissement personnel.
    Merci Camille pour tes jolis mots et ton humour, toujours présent 🙂

  15. Répondre maristochat octobre 28, 2014 à 12:47

    Chez nous, on avait Coca et sa famille qui venait lui rendre visite de temps en temps. Un jour, il est parti, sur Mars apparemment…

  16. Répondre veronique.mon arbre magique octobre 28, 2014 à 2:35

    un ami imaginaire, non jamais pour mes 2 filles, la petite de 4 ans, comme sa soeur joue avec ses personnages et s’invente une histoire, mais ça reste un monde à part, elle les fait juste jouer, et raconte leur histoire, mais je pense que chaque enfant s’invente un monde différemment

  17. Répondre cecy octobre 29, 2014 à 2:49

    quand j’étais petite, j’avais un super ami qui s’appelait “Sel”.
    N’ayant ni frère ou soeur, il était là pour combler le vide d’être enfant unique.
    j’ai gardé de ce monde imaginaire l’habitude de me parler à moi-même à voix haute, de débattre avec moi- même, de partager mes peines, mes angoisses
    et parfois j’entends mes garçons se parler à eux-même également, je ne m’offusque pas.
    Rien de grave docteur, nous sommes juste humains 🙂

  18. Répondre Eve octobre 31, 2014 à 8:46

    mes enfants ont bcp d’imagination (surtout ma fille de 4 ans) ça grouille d’idées dans les parties de jeux, ils inventent des prénoms improbables pour leurps poupées et pour eux mêmes… Mais pas d’ami imaginaire. Par contre mon petit frère a eu pendant de longues années un ami : Copain Renard. Tout comme Sacha je trouvais ça étrange à l’époque et j’essayais de lui faire comprendre qu’il n’existait pas en vrai. Heureusement, Copain Renard était + fort que mes incompréhensions. Je me rappelle de l’aplomb avec lequel mon ptit frère nous racontait leurs balades à moto en pyjama. Copain Renard a partagé sa vie quelques années puis s’en est allé comme il est venu. Aujourd’hui j’aime taquiner affectuesement mon petit frère avec les souvenirs de son Copain Renard 🙂

  19. Répondre Audrey volle novembre 7, 2014 à 11:09

    Excellent. Mon fils gaspard à un ami imaginaire qui s’appelle mars! !!! Pas de panique c’est très sain d’avoir un ami imaginaire ça leur permet de jouer avec des notions tels que le bien ou le mal. Par contre interdit pour les parents de convoquer cet ami imaginaire!

Laisser un commentaire