janvier 25, 2015

LES CENTIMÈTRES LE LONG DU MUR

Uncategorized
.

sacha2 sacha3 sacha1

« Ça ne va pas fort toi et moi en ce moment. »

Des jours que je voulais la lui dire cette petite phrase. J’avais un peu la trouille, parce que je savais qu’elle allait amorcer une discussion pas facile. Ni pour lui ni pour moi.

J’ai un grand fils maintenant. Je les vois bien les centimètres courir le long du mur. Je le sais bien qu’il grandit.

Je crois que cette fois ci du haut de ma décennie de maman je n’ai pas grandi assez vite pour être à la hauteur. Ou au moins à sa hauteur.

C’est qu’on en a traversé des tempêtes lui et moi. Main dans la main, on en a versé des larmes sur les doudous. On le sait bien, qu’on est à l’abri de rien.

Mais cette claque de croissance je ne l’avais pas vue venir. Ou je ne l’attendais pas si tôt.

Il va falloir qu’on apprenne à se parler, il va falloir nous redécouvrir, comme aux premiers jours de sa naissance. C’est un nouvel enfant parfois, et puis d’un coup, il redevient l’enfant que je connais si parfaitement.

Nous allons devoir apprendre à refaire connaissance. Je vais devoir écouter et entendre ce dont il a besoin. Je vais devoir me taire parfois, rire sous cape ou peser mes mots.

Je vais devoir me planquer derrière un arbre sur le bord de son chemin. Juste là pour guetter. Juste là pour veiller et l’aider si besoin.

Si besoin.

Je suis un peu effrayée par cette liberté nouvelle qu’il réclame. Je dois trouver ma place pour lui laisser la sienne tout en continuant à le guider. Je dois régler mes mots, mes intentions, mes attentes non négociables. Comme une horloge aurait besoin d’un réglage tout en finesse pour être parfaitement à l’heure.

Nous avons parlé. Il nous faudra du temps. À la fin de notre conversation il a eu cette phrase dont il a le secret. Empreinte de son humour et de sa finesse de vieux sage.

« On est pas des dinosaures maman, on va bien finir par s’adapter. »

Il peut nous tomber des météorites ou des ères glacières mon grand, tu as raison, on y arrivera.

Et j’ai hâte de découvrir ce que cette nouvelle relation nous réserve.

Pour toi mon grand. De la terre à la lune. Aller/ Retour.

Maman Camille.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

22 commentaires

  1. Répondre Virginie janvier 25, 2015 à 9:04

    Wha. Déjà tes mots nous serrent la gorge mais alors les siens ! Bien sûr vous aller y arriver. Douce soirée Maman Camille.

  2. Répondre miss thelma janvier 25, 2015 à 9:05

    ho j’adore cette comparaison avec les dinosaures! il est trop fort!

    tu vas devoir peut etre réapprendre à connaitre le sacha plus grand mais t’inquietes à cet age là on est un grand petit et lui aussi il va devoir apprendre a connaitre qui est là… et pour ça il aura besoin de toi et je suis sur qu’avec ta délicatesse tu sauras l’accompagner dans cette tache ardue
    (et bon courage pour cette phase d’adolescence / pré ado hein! :o))

  3. Répondre maristochat bellemam janvier 25, 2015 à 9:09

    Tes mots sont si doux, si émouvant….Cet enfant semble tenir de sa maman…

  4. Répondre Eve janvier 25, 2015 à 9:23

    Tu exprimes tellement bien tes sentiments. je te souhaite du courage à toi et à ton chat, j’éspère que vous trouverez les mots, une entente. TU y arrivera j’en suis sur. Je vous embrasse fort mes p’tits choux.

  5. Répondre Cilou janvier 25, 2015 à 9:48

    Touchée en plein cœur comme d’hab, je pleure, je pleure de ne pas avoir eu une maman comme toi, du parcours â tâtons que nous avons eu Pauline et moi pour grandir ensemble, bref je pleure et je t’embrasse

  6. Répondre cora lya janvier 25, 2015 à 10:16

    Oh oui !!!j adore ton post comme a chaque fois!et mm si ma lya n a “que”7 ans ET DEMI bah deja tres demandeuse de viellir alors peur que dans sa tete aille trop vite !je voudrais tant la proteger encor et encor … mm si je peut je me sens confronter chaque instant a de nouvelles questions questionement sur la vie l actualite les gens l amour…. ah mais bon personnne nous a fit que parent etait un ” role “facile! Mais qu est ce qu on aimes ca !biz et merci

  7. Répondre Miss Pivoibulle janvier 25, 2015 à 10:22

    Pfiou quel article touchant…
    Jamais simple l’entrée dans l’ado, marcher sur des oeufs, pour préserver leur haute sensibilité tout en restant à l’écoute. Tout en se retrouvant avec nos petits que nous connaissons si bien qui nous volent dans le bras en voulant des gros câlins et se faire jeter la seconde d’après.
    De vraies montagnes russes émotionnelles de les laisser grandir^^

  8. Répondre arc en ciel janvier 25, 2015 à 11:09

    Je crois que les poussées dentaires à côté de ces enfants qui deviennent si grands, c’est du pipi de chat. Des bisous à vous deux

  9. Répondre louison janvier 25, 2015 à 11:35

    Mais bon sang Camille, comment fais tu pour dire si bien? (Doux Jésus qu’il est beau ton fils!)

  10. Répondre la bulle petillante janvier 26, 2015 à 3:47

    tes mots sont si jolis! et les siens tout autant!! Bonne chance dans cette nouvelle aventure! <3

  11. Répondre Cristina janvier 26, 2015 à 10:29

    oh que non, ce n’est pas du tout facile cet age là. Le mien a 13 ans alors je comprends très bien. Un moment ils veulent être grands et nous mettre à l’écart et l’instant d’après être cajolés comme leur petite sœur, même s’ils ne l’admettraient jamais. On ne sait jamais vraiment sur quel pied danser et souvent on a une longueur de retard car on arrive à point, mais eux, ont déjà bougé ailleurs. Et puis, c’est dur pour une maman de voir son enfant chéri qui cherche autant à mettre de la distance entre vous. C’est sain, on le sait, on y est préparé mais, ce n’est pas anodin quand même, ça fait mal tout comme le jour où on les a aidés à sortir de notre ventre. C’était pour qu’ils naissent à une nouvelle vie, tout comme maintenant, et parfois on doute parce que c’est un chemin qu’on ne connaît pas encore, tout à construire. Bref, c’est la vie, la vraie, celle où on essaye et on trébuche et on est ravi et on recommence…Belle semaine les mamans!

  12. Répondre Anything is possible janvier 26, 2015 à 11:23

    Tes mots sont toujours tellement justes et beaux… J’ai un petit garçon de bientôt 4 ans, et je me demande très souvent comment évoluera notre relation… Nous aussi on en a versé des larmes sur le doudou. Mais avoir découvert par hasard ton blog et celui de Et Dieu Créa m’a donné beaucoup d’espoir. Se reconnaître dans des histoires est très fort. Et tes billets très personnels sur tes enfants et leurs papas m’ont souvent émue aux larmes.
    A bientôt,
    Fanny
    http://anything-ispossible.com

  13. Répondre Mentalo janvier 26, 2015 à 1:43

    J’ai écrit souvent sur ce terrifiant moment où on s’était un peu endormis dans notre confort, dans ce calme avant la tempête, et puis soudain on rouvre les yeux et ils ont deux longueurs d’avance et qu’il nous faut tout réinventer encore et encore, jusqu’à ce qu’ils s’envolent vraiment. C’est terrifiant, mais passionnant.

  14. Répondre woodyealine janvier 26, 2015 à 4:46

    Quel sage ton ti grand garçon. Il rentre dans l’adolescence. Vous allez vous retrouver autrement, je suis certaine que tout va bien se passer. Bisous

  15. Répondre Céline janvier 26, 2015 à 5:28

    Tellement de beauté une nouvelle fois dans tes paroles… Toujours la justesse des mots, le sens de la remise en question maternelle…
    Je t’admire douce Camille et j’espère vraiment être une mère avec autant de sagesse que toi. Merci.

  16. Répondre Salva janvier 26, 2015 à 7:24

    Tu écris juste, tu écris beau ma douce, tu écris avec un grand cœur qui s’est frotté aux tempêtes de la vie.

  17. Répondre Alice janvier 26, 2015 à 9:25

    Comme ce que tu écris raisonne en moi… Et mon fils n’a que 2 ans et demi… Oui oui… Mais je ne le reconnais plus, tout est si compliqué en ce moment… J’ai l’impression d’être face à un ado… Que c’est dur comme étape, que de remises en question… j’aime beaucoup la phrase du chat, elle me redonne espoir!

  18. Répondre Bouille de Gum janvier 27, 2015 à 12:35

    Article vraiment émouvant <3

  19. Répondre Clémence janvier 27, 2015 à 10:08

    Oh là là ! Bon courage à tous les deux. C’est beau ce que tu écris, toujours. Merci !

  20. Répondre Caroline janvier 27, 2015 à 1:26

    Ces mots sont beaux et surtout sont justes. C’est si difficile de trouver les mots justes. Tu les écrits si bien que je suis certaine que posée et sereine tu arriveras à prononcer les bons pour discuter avec ce grand garçon. Plein de courage mais comme je le dis souvent : si le coeur à l’ouvrage y est, vous y arriverez c’est certain. A bientôt !

  21. Répondre Wafa janvier 27, 2015 à 4:53

    Mon Dieu ça passe tellement vite, mère c’est tout de même le job le plus complexe qui soit. Mais tu sais toujours trouver les mots, je ne m’inquiète pas trop. Bisous

  22. Répondre granouche janvier 31, 2015 à 12:40

    Des mots si justes, si beaux, si touchant… Les enfants grandissent bien vite…

    Bizzz
    Granouche (adeline)

Laisser un commentaire