février 23, 2015

APPRENDRE AUTREMENT: LE MIND MAPPING

Uncategorized
.

mindmap2.jpg

Il y a quelques semaines je postais sur Instagram une photo d’une carte mentale. Nous l’avions faites pour réviser une lourde leçon d’histoire. Vous avez été nombreux à réagir, à donner votre ressenti et à partager vos expériences. J’avais envie de vous livrer ce soir notre petite expérience plus en détail.

En quelques mots, le mind mapping ou carte euristique est un schéma qui représente la pensée, qui organise les idées et qui permet de faire des liens et des associations. Pour certaines personnes, il est plus facile d’utiliser cette méthode plutôt qu’une prise de note classique comme dans une schéma conceptuel par exemple (nos bonnes vieilles fiches bristol).

Nous utilisons les cartes heuristiques depuis plusieurs mois maintenant. Mon grand a un fonctionnement de pensée un peu particulier dans le sens où il a une logique bien à lui et différente de la mienne par exemple. Il a besoin d’images mentales, de couleurs, d’arborescences… Un texte brut ne l’inspire absolument pas et ne favorise pas sa mémorisation. J’arrive maintenant avec l’habitude à comprendre ses cheminements et je l’aide à mettre en dessin sa pensée.

Le dessin sur les photos là haut, n’a aucune logique pour vous, c’est normal ! Chaque carte mentale est unique. Cela donne parfois de chouette tableaux d’ailleurs. Dans le détail, nous partons du thème de la leçon. Nous la lisons dans sa forme linéaire, puis nous passons à une feuille blanche où nous articulons,les grandes idées, les idées secondaires, à l’aide de flèches, d’annotations, de dessins. Bien souvent nous découvrons des liens que Sacha n’avait pas saisis au premier abord. Tout cela facilite grandement la compréhension d’une leçon un peu longue et bien souvent indigeste. (Les accords du participes passés, ça c’est bien indigeste non? Avec ce genre de carte, ça passe beaucoup mieux!)

Ce soir, Sacha a eu beaucoup de mal à terminer d’apprendre une poésie. Ni une ni deux j’ai imprimé un support de carte du monde utile à l’idée principale du texte et nous avons dessiné chaque idée directrice. D’un coup tout s’est éclairé. Il a mémorisé quatre strophes en dix minutes !

Nous conservons toutes ses cartes précieusement, nous en faisons pour tout ! Conjugaison, histoire, grammaire, algèbre… je m’y suis mise aussi et cela m’aide beaucoup au quotidien.

Hier Silo m’a conseillé un logiciel informatique pour faire du mind mapping sur l’ordi (Xmind) . Je pense qu’à terme mon garçon qui n’aime pas dessiner s’y mettra, en attendant je l’aide avec mes jolis feutres à organiser ses pensées, il choisit les couleurs il me dicte des oiseaux, des flocons, des boucliers. Sa pensée s’articule parfaitement, il retient, il pousse la réflexion un peu plus loin que la leçon. Je griffonne, il apprend.

Nous sommes bien loin du système classique d’apprentissage, mais j’ai l’impression à vous lire sur instagram que nous sommes nombreux à nous fabriquer de telles cartes.

C’est le moment où vous sortez vos claviers, expliquez moi, racontez moi ! Nous sommes novices, nous faisons à notre sauce, cela nous convient pour le moment mais je suis sûre que nous avons beaucoup à appendre de vous ! J’ai hâte de vous lire.

À très vite!

Camille et Sacha

Article précédent Article suivant

Lire encore...

26 commentaires

  1. Répondre Mimite février 23, 2015 à 8:38

    Waouh ! Elle est belle ta carte heuristique !
    J’en fait beaucoup avec mes élèves : ça les aide beaucoup pour apprendre à apprendre et organiser leurs pensées dans l’objectif de rédiger ensuite.
    Il y a un petit livre sympa qui donne des astuces pour aider à apprendre “autrement” (autrement que par cœur en fait) : “apprendre autrement avec la pédagogie positive”.
    En tout cas il a bien de la chance ton grand garçon d’avoir de l’aide pour apprendre ses leçons et que tu sois aussi attentive à sa façon de penser : bravo !

    • Répondre ritalechat février 23, 2015 à 9:45

      Mon dieu si j’avais eu cette méthode pour les dissert de philo!! j’avais noté le livre. Merci de me le rappeler !

  2. Répondre Bénédicte février 23, 2015 à 8:39

    C’est très sympa, ça me fait penser au lapbooks, je ne sais pas si vous connaissez…

    • Répondre ritalechat février 23, 2015 à 9:44

      j’en ai entendu parler récemment oui!!

  3. Répondre ludivine février 23, 2015 à 9:39

    Super support dis donc j’essaierais lorsque Mathéo aura du mal pour certaines lecons lui c’est le français son point faible!!!!!
    en tout cas ingenieux!!!!
    ça existe pour celle qui comme moi veulent se mettre au crochet et ne comprennent rien aux tuto????? hihi
    bises

    • Répondre ritalechat février 23, 2015 à 9:44

      alors là tu me donne une fantastique idée! je pourrais essayer d’en faire une pour voir!

      • Répondre ludivine février 24, 2015 à 11:05

        je suis preneuse alors 😉

        • Répondre sandralacouverture février 24, 2015 à 8:46

          Oh oui pour le crochet!! J’ai très envie de m’y mettre, mais tous les tutos que je regarde me découragent. S’il pouvait exister une de ces cartes juste pour que j’arrive à décoller……

  4. Répondre CharlOtte février 23, 2015 à 10:12

    Je suis une lectrice assidue de ton blog depuis un moment déjà. Je verse souvent une petite larme en te lisant tellement tes textes sont touchants et plein de vérité mais je crois n’avoir jamais laissé de commentaire. Aujourd’hui je n’ai pas pleuré mais je viens de passer une heure sur le net à essayer d’en savoir plus sur le mind mapping et c’est passionnant. Merci de m’avoir fait découvrir cette méthode. Je te souhaite de beaux et bons moments d’apprentissage avec tes enfants. A bientôt.

  5. Répondre Cristina février 23, 2015 à 10:42

    oh mais quelle bonne idée! mon grand bloque complètement aussi sur des leçons très “intellectuelles”, cette idée de site va peut-être lui plaire comme il a un age où il ne veut plus du tout qu’on l’aide. merci merci!

  6. Répondre silo février 23, 2015 à 10:58

    c’est tres bien expliqué. je suis partie du livre de la pédagogie positive pour bien comprendre, voir si ca pouvait correspondre à la mémoire de Simon, tester moi-même sur une leçon, et lui restituer. depuis il s’est approprié la méthode, sur application ou logiciel parce qu’étant dyspraxique il n’est pas envisageable qu’il puisse shematiser seul.
    qd je lis qu’avec is carte, Sachs apprend en 10mn, ca ne m’étonne pas! qd ca te correspond c’est un outil exceptionnel!
    ce qui m’intéresserait de voir comment tu procèdes pour une notion de grammaire ou de conjugaison parce que je n’arrive pas trop à l’aider sur ce plan.
    merci pour le clin d’œil et cet echange 😉

    • Répondre Ana février 24, 2015 à 10:36

      Bonjour,

      Très belle introduction au mind mapping. En lisant l’article, je me suis dit que je mettrais ça dans un coin de ma tête, mon koala n’ayant que 17 mois. Et puis j’ai bien pensé à mes autres enfants, ceux que je vois une heure par semaine avec leur troubles d’apprentissage, mais une carte me semble totalement inadéquat pour des enfants présentant une dyspraxie visuo-spatiale… Alors, je suis archi-méga-super intéressée par une possibilité de passer par un logiciel ou une application pour répondre à ces besoins. J’aimerais beaucoup en savoir plus, des noms de support, des expériences, des manières de faire, des témoignages ! Merci beaucoup

      • Répondre silo février 24, 2015 à 11:44

        Ana, je rebondis sur ton commentaire parce que j’ai un enfant dyspraxique visuo-spatiale et nous travaillons de cette manière depuis la toussaint. vu que l’écrit est exclu pour lui et qu’il est sur ordinateur à l’école, nous travaillons sur l’appilcation Mindmapper ou sur le logiciel Xmind . il s’est très vite approprié la méthode, et les supports.

  7. Répondre Stella février 23, 2015 à 11:13

    Super ta carte !!! Je suis maîtresse d’école et je fais pas mal de mind maps avec mes élèves un peu allergiques à l’écrit….en même temps une grosse leçon d’histoire avec les dates et le bla bla c’est assez indigeste pour des élèves de CM1/2 venant d’un milieu social très défavorisé….J’avoue que les miennes ne sont pas aussi belles : le titre est au centre et les idées principales de la leçon gravitent tout autour. Normalement une mind map avec des documents bien choisis (cartes, caricatures, extrait de lettres, gravures….) c’est plus utile pour comprendre et apprendre une leçon que trois copies doubles raturées et pleines de fautes d’orthographe. L’idéal étant de la rédiger avec les élèves pour leur permettre d’organiser leurs pensées mais cela prend un temps fou et comme les programmes sont de plus en plus chargés, c’est super chaud de s’y tenir. Je te félicite car tu as compris qu’une leçon ne se résume plus à des pages et des pages noircies….une mind map, un schéma, une carte sont plus efficace et moins stressante. Enfin pour être honnête, ces fameuses cartes ne font pas de miracles car j’enseigne à une population peu concernée par l’école et en grande difficulté face à la langue française mais je suis convaincue qu’elles créent une amorce. C’est déjà ça….Sacha, lui, a de la chance de t’avoir comme maman 🙂

  8. Répondre Laura février 24, 2015 à 9:20

    Ah si javais eu des trucs comme cela pour apprendre mes leçons ! Je suis toujours dans le pratique, jamais dans la théorie. D’ailleurs, des années après, j’ai toujours du mal avec la grammaire…
    Tu trouves des idées sur le net (ou livres) ou tu crées tes propres cartes toute seule ?

  9. Répondre christelle février 24, 2015 à 11:40

    Oh! Merci!
    Encore une belle découverte grâce à toi!
    Une vraie trouvaille pour mon grand zèbre à la pensée en arborescence!!

  10. Répondre Violette février 24, 2015 à 12:09

    Bonjour! Quelle jolie carte!
    Je suis orthophoniste et j’apprend très souvent cette technique à mes patients dyslexiques, dyspraxiques, qui ont des troubles de la compréhension, de la mémorisation, bref pour qui apprendre des leçons c’est compliqué! Ou aussi pour organiser leurs idées pour une rédaction, un paragraphe argumenté. Je trouve que c’est un outil fantastique, qui suit le cheminement de la pensée, qui est personnalisé, adaptable, modifiable… Je m’en sers aussi pour moi-même et j’ai bien l’intention de le faire découvrir à mes enfants le jour où ils auront des leçons à apprendre!
    Merci de partager ton univers que je trouve aussi tendre que joyeux, vivant, précieux, et touchant.

  11. Répondre Cath Duffrene février 24, 2015 à 12:32

    Bonjour, je vous suis depuis peu et j’aime beaucoup vos posts . Mes filles sont grandes maintenant et plus de leçons à faire apprendre mais je suis passionnée par ce sujet . J’aurais tellement aimé connaître ,enfant , cette technique de mémorisation . Je suis enchantée d’apprendre que des enseignants utilisent cette méthode!!! Merci à eux d’aider les enfants qui comprennent “différemment ” les choses J’ai découvert par moi même le site Xmind et je balbutie encore. J’essaye de l’utiliser pour mémoriser mes formations professionnelles. C’est passionnant et tellement plus ludique. Je serais curieuse de voir vos autre cartes heuristiques notamment celles de l’algèbre !! Bonne continuation et merci particulièrement pour ce post !

  12. Répondre yeahyeahgirl février 24, 2015 à 2:14

    pour moi le seul moyen de savoir une leçon c’était d’écouter en classe sinon IMPOSSIBLE. Ma mère en a bavé à me faire réciter encore et encore, si je n’avais pas écouté en classe, c’était MORT ! Alors j’écoutais religieusement les profs, j’engueulais les gens qui discutaient et j’ai ‘réussi’ comme ça. Mais ta méthode là, ça aurait été la perfection pour moi, je me souviens des choses grâce aux cheminements etc donc c’est ça qu’il m’aurait fallu purée !!!
    Bravo !

  13. Répondre Virginie février 24, 2015 à 3:36

    Je n’y connais absolument rien et découvre cette méthode avec toi. Je ne vais donc pas t’aider beaucoup mais juste te féliciter. J’admire le temps, l’énergie, la patience et l’ouverture d’esprit avec laquelle tu cherches des solutions personnalisées à chaque situation et personnalité de tes enfants.

  14. Répondre Marjoliemaman février 24, 2015 à 9:18

    C’est super d’avoir trouvé le moyen de l’aider qui lui convient. Moi, j’utilise ce genre de “trucs” quand j’ai besoin d’organiser mes idées, quand je fais le sommaire de mes livres par exemple. Je pars d’une idée principales et je flèche vers d’autres idées que je dessine et mon cerveau fait des connexions qui ne me venaient pas spontanément. Des bisous !

  15. Répondre Bouille de Gum février 24, 2015 à 10:45

    Je ne comprend pas vraiment comment ça fonctionne mais l’idée m’intéresse, je vais me renseigner! merci 🙂

  16. Répondre Eve février 24, 2015 à 11:08

    Tu m’épates, je ne sais pas si j’ai compris comme il fallait mais en tout ça m’intrigue et c’est super interessant !! Bravo !!

  17. Répondre Karine Bruni février 26, 2015 à 11:36

    Ben ça alors!… Tout à coup, je réalise que c’est ce que je faisais moi-même quand j’étais élève puis étudiante… Notamment, je me souviens, que pour apprendre “la cellule”(leçon anxiogène tant l’infiniment petit et précis me donne le vertige!…), je m’étais inventé une histoire avec des personnages et des héros que j’avais illustrée à partir du schéma de la cellule… Ou encore, toutes les réactions de chimie organique, il y en avait des centaines, impossible à apprendre, que j’avais fini par connaître sur le bout des doigts après les avoir réécrites, une à une, en couleur, dans des soleils pour que ce soit plus joyeux! (oui, parce que la chimie orga, en soit, c’est pas très joyeux… )… Bon allez! J’m’en va expliquer ça à mes enfants et mes élèves!!!… <3

  18. Répondre carotte mars 1, 2015 à 9:11

    Mon amoureux, enseignant pour enfants sourds, utilise les schémas euristiques depuis des années, pour lui perso, mais aussi avec ses élèves.
    Il m’en a expliqué le principe quand je préparais le concours de Professeur des Écoles. J’avais 29 ans, ça faisait quelques temps déjà que j’avais cessé d’apprendre des pavés par coeur et c’était très difficile de m’y remettre. Et je crois que c’est grâce à mes schémas (dessinés sur des rouleaux de nappe en papier et accrochés aux murs) que j’ai réussi mon concours

  19. Répondre Isa Lisa janvier 11, 2016 à 3:15

    Bravo d’avoir trouvé une astuce pour que votre enfant mémorise mieux. Si vous le désirez j’ai écrit plusieurs billets sur les cartes heuristiques avec des astuces pour les réaliser et des liens pour en télécharger :
    http://apprendreavecbonheur.blogspot.fr/p/cartes-heuristiquesmind-maps.html
    Très bonne journée !

Laisser un commentaire