avril 28, 2015

QUAND TOUT SE MÉLANGE

Uncategorized
.

En posant des questions à Violette j’ai compris qu’elle ne saisissait pas tout de notre famille recomposée. Son papa n’est pas le même papa que celui de son frère, maman c’est la maman de tous les deux, ça c’est clair pour elle. Mais pourquoi parfois Sacha s’en va, pourquoi elle, elle ne le suis pas chez son papa à lui ?

Le papa de Sacha c’est papa Médo. Elle l’appelle papa aussi. Ou Médo. Quand on a quatre ans on ne fait pas de différence. Ce qu’elle a du mal à comprendre, c’est le concept d’une séparation. C’est flou, c’est étrange.

Mais Sacha il a quoi comme maman à Paris ?

Il y a quelques jours je lui ai expliqué que je m’étais marié avec le papa de Sacha, et que nous nous étions séparés plusieurs années après. Elle m’a dit avoir vu une photo de moi en robe de mariée chez mes parents « mais pas la même que celle du mariage avec papa ». Tout s’est connecté dans sa tête.

Il y a des mots que l’on voudrait dire le plus tard possible, pour ne pas inquiéter, pour que la naïveté dure longtemps. Pourtant j’ai senti que Violette avait besoin d’explications à propos de notre grande famille.

« C’est pour ça que Sacha est un peu de la même couleur que son papa et un peu comme toi ? Vous vous êtes mélangés comme la peinture à l’école »

Quand on a quatre ans, tout est tellement simple.

Elle n’avait pas vraiment remarqué avant cela que son frère était si différent d’elle. Sacha, son demi dieu, c’est juste son compagnon de jeu, celui qui la protège, celui qui a grandi dans le même ventre qu’elle et qui est toujours là quand elle cherche son doudou.

Quand on a quatre ans, un frère c’est un frère. Le reste on s’en fout.

Et puis de les voir comme ça, lui si grand, elle si petite. Lui caramel et elle d’albâtre. Lui si large d’épaule et elle si frêle. Tous les deux si drôles et si liés… Je me dis que quand même je suis pas mauvaise en mélanges  🙂

Et je vous embrasse!

Article précédent Article suivant

Lire encore...

21 commentaires

  1. Répondre mademoiselle a avril 28, 2015 à 4:01

    C’est bizarre mais tn article m’a mis les larmes aux yeux. Pourtant c’est pas triste ce que tu ecris. C’est juste tellement jolie je pense. Tes enfants semblent avoir une si belle connexion.

  2. Répondre danslapeaudunefille avril 28, 2015 à 4:36

    étant moi même enfant de parents divorcés, ma soeur m’a dit il n’y a pas longtemps qu’elle était triste quand je partais chez mon Papa. Elle aurait aimer y aller avec moi, j’ai trouvé cela trop mignon !

  3. Répondre france avril 28, 2015 à 4:57

    Oh comme c’est beau!! J’aime l’insouciance de nos enfants…Et surtout j’aime beaucoup ta manière de les décrire!

  4. Répondre sophie avril 28, 2015 à 5:58

    rohhhh comme c’est joli … tout se mélange … ça m’a fait penser au livre “Petit bleu et Petit jaune” de leo Lionni , qu’on aime beaucoup . des bisous ma reine des mélanges

  5. Répondre millie avril 28, 2015 à 6:38

    c’est ce que j’appelle être vachement douée en peinture oui! 😉

  6. Répondre ludivine avril 28, 2015 à 6:38

    en effet un très joli mélange!!!! bises

  7. Répondre Laura avril 28, 2015 à 7:11

    La vie est tellement belle quand on a quatre ans.
    Je vais essayer d’avoir quatre ans un peu plus souvent ! 🙂

  8. Répondre Sandrine Leonard avril 28, 2015 à 7:42

    Bonjour, lectrice discrète mais assidue de ton blog et de ton Instagram, je trouve cet article particulierement touchant… Tu as toujours les mots justes et le ton si doux… Merci …

  9. Répondre Celine avril 28, 2015 à 8:41

    Tu es TRES forte en mélange <3

  10. Répondre CharlOtte avril 28, 2015 à 9:03

    Je n’écris pas systématiquement en dessous de tes articles mais à chaque lecture le constat et le même: “c’est trop beau ce que tu écris ! ” Merci ! Bises de l’est.

  11. Répondre Cilou avril 28, 2015 à 9:13

    c’est douloureux de les voir perdre en naïveté mais c’est tellement beau de les voir grandir aussi !

  12. Répondre Maristochat Bellemam' avril 28, 2015 à 9:14

    C’est compliqué de parler de tout cela.
    Ici, pour les enfants, leur maman fait partie de notre famille et il est compliqué pour eux de comprendre parfois qu’on ne vive pas tous ensemble… En grandissant, ils saisissent davantage les subtilités!
    Tes mots pour en parler sont très jolis !

  13. Répondre Clara Mon éléphant à pois avril 28, 2015 à 10:52

    Bonsoir Camille,
    Tes mots et ceux de Violette sont beaux et émouvants.
    Tu es très forte dans les jolis mélanges.
    Continue de nous enchanter avec tes mots poétiques. Merci…

  14. Répondre Miss Pivoibulle avril 28, 2015 à 10:58

    Superbe article. Expliquer n’est pas toujours simple pour nous adultes car il y a les cicatrices du passé et parfois cela est compliqué, les enfants ont ce don de mettre les mots avec ce naturel et cette spontaneité qui sont justes magiques…

  15. Répondre Princes avril 29, 2015 à 10:18

    En tout cas ta fille semble avoir pris ta fibre artistique.
    Nous on adore les mélanges !

  16. Répondre Mlle Totoro avril 29, 2015 à 12:04

    Il va falloir arrêter de me faire monter les larmes aux yeux à chaque fois non mais!

    Ta plume est magique, tu emportes mon coeur à chaque phrase.

  17. Répondre Bouille de Gum avril 29, 2015 à 11:33

    C’est tellement chou que j’en ai les larmes aux yeux (comme celui sur le beau père <3 )

  18. Répondre Anne avril 30, 2015 à 7:47

    <3 <3 <3

  19. Répondre Lili, Tarologue Frivole avril 30, 2015 à 7:51

    Encore un très beau texte. Merci. 🙂

  20. Répondre Virginie mai 2, 2015 à 3:19

    J’en ai les larmes aux yeux…<3

  21. Répondre Les Moustachoux mai 13, 2015 à 5:46

    je fais ma pause de l’aprem sur ton blog. C’est bon ! Et un bisou au passage

Laisser un commentaire