SES MOTS, FABRIQUER UNE VIOLETTE.

SES MOTS, FABRIQUER UNE VIOLETTE.

« Mais attends ! J’étais où moi quand tu étais bébé? »

« Ben tu n’existais pas encore. »

« Mais si, j’étais une petite graine-Violette. »

« Non pas encore parce que papa était trop petit pour fabriquer des petites graines-Violette. »

« Mais après quand il a fabriqué sa graine et qu’il l’a mis dans ton ventre, là j’ai existé tu vois ? Et comment on faIt pour devenir une violette a partir d’une graine alors ? »

« En fait, la graine a rencontré un œuf dans mon ventre et ensemble ils ont grandit grandit grandit. Ça s’est mis à fabriquer des bras, des jambes, un cœur et une tête et c’est devenu une Violette. »

« Et des cheveux et un cerveaux t’as oublié aussi »

« Oui voilà tout ça. »

« Et tu sais comment on sort les bébés du ventre, maman ? D’abord t’as mal au ventre parce que t’as trop mangé et t’es très grosse à cause du bébé. Alors tu vas à l’hôpital. Là, le docteur il sort le bébé du ventre par là. Tu sais par où, hein maman? Ça j’ai pas besoin de t’expliquer. Et il le donne à la maman et puis après la maman elle reste à l’hôpital pas longtemps et puis elle rentre à la maison et elle promène son bébé dans le jardin.

C’est pas très compliqué. »

Voilà. C’est aussi simple que ça en effet mon amourette.

22 octobre 2015, 20 :37, pendant le câlin du soir, calées entre une bouillotte et un doudou.

Je ne vais jamais me lasser de ces petites conversations du soir avec elle je crois. J’en apprends tellement sur sa façon de penser, sur cette façon qu’elle a de s’approprier ce que je lui explique, mine de rien dans la journée. Sur cette manière bien à elle de ponctuer chaque phrase par une moue qui me fait rire et m’émeut en même temps. Tous les soirs c’est pareil. Et tous les soirs c’est un vrai délice.

À très vite.

Camille

Partager

11 commentaires

  1. Célia

    Mon grand commence à bien formuler sa pensée et chaque soir dans le lit j’ai soit la question qui tue, soit le compte rendu de la journée (ce qu’il n’a pas bien compris ou la découverte qui change sa vie).
    C’est passionnant.
    Merci pour ces mots!
    Douce nuit,
    Célia.

  2. Les Ptits loups du Gévaudan

    Très joli témoignage, émouvant également… Très joli prénom aussi que cette petite Violette! Les photos sont de très belle qualité. Bref, jolie découverte ton blog! Si tu as le temps et l’envie, viens faire un tour à la campagne sur le mien! Au plaisir de te lire!

  3. marina

    c’est tout à fait ça… ils comprennent reformulent si joliment <3
    et oui tes mots sont tellement fluides, merci de nous les faire lire c'est un vrai plaisir ! oui oui mets une petite video sur IG avec votre voix ;)
    bisous

  4. Beatrice

    Je me souviens d’avoir eu ce genre de conversation avec ma fille Pauline. Elle m’a également demandée où elle était avant d’être dans mon ventre, elle a eu un moment de reflexion et m’a dit « ah oui je sais où j’étais, j’étais dans le ventre de mamie ». J’ai bien rit, et ma foi, elle n’avait pas complètement tort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>