D’un revers de sourire…

D’un revers de sourire…

Les jours peuvent bien raccourcir et la nuit arrib-ver vite, l’humidité nous tomber dessus et nous prendre au cou, il semblerait bien que je reprenne du poil de la bête. Le retour de l’homme y est sans doute pour beaucoup, et puis je me suis promis d’aller mieux. Le travail dans la tête fait souvent la moitié du chemin chez moi.

Nemo montpellier Nemo montpellier Nemo montpellierHier, samedi j’ai accompagné la petite chez Némo, la librairie montpelliéraine que nous affectionnons beaucoup. Un atelier pour elle et un moment à flâner pour moi, les sacs pleins de livres et une pizza avec les cops plus tard, nous sommes rentrés heureuses et pleines d’entrain.

gouter saint gillesmaison saint gilles maison saint gilles maison saint gilles maison saint gilles maison saint gilles maison saint gilles maison saint gilles maison saint gillesMaman nous avait gâté cet après midi en nous faisant une belle table de goûter. Nous sommes allés dire au revoir à la maison de ma grand tante, elle se vend demain et l’immense parc nous manquera beaucoup. Rares sont les endroits si sauvages et si beaux à la fois.

foire saint gilles foire saint gilles foire saint gilles foire saint gilles foire saint gilles foire saint gilles foire saint gilles foire saint gillesEt puis nous avions promis des churros au Nutella à Violette, c’est sa nouvelle obsession du moment. Alors nous sommes allés nous faire un petit tour de foire. Celle de mon village et de mon enfance. Ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri, tout « mon octobre » s’est fait la malle dans la chenille, aux côtés de mon fils que j’écrasais un peu.

À rire comme ça, je me suis dit : « Oui ça va mieux ». Et j’ai profité de mes cheveux fous qui se mélangeaient à ma joie et volaient à toute vitesse, de mon grand gosse qui me serrait la main en criant sa joie.

J’ai profité.

De la petite qui a choisi des kitcheries en cadeau à la pêche au canard, au citron qui tournait dans mon thé. De la grasse matinée et des bras de mon amoureux. De la couverture qui m’enveloppait hier soir alors que je m’endormais devant un film. De l’odeur du thym, du plaqueminier qui croulait sous les fruits, des grappes de dattes sublimes dans le jardin de mes parents et des premières mandarines.

J’ai profité et j’ai balayé d’un revers de sourire tout ce qui m’encombrait alors. Je suis heureuse de pouvoir enfin l’écrire ici.

Je vous embrasse fort. Bonne semaine.

Camille

Partager

8 commentaires

  1. Isa-monblogdemaman

    C’est pourtant si simple, bon sang. J’attends la fin de ma migraine pour profiter enfin à nouveau. Je sais qu’apres cette mise en pause de 3-4-5-6 ??? Jours, il y a toujours cette petite parenthèse qui me fait voir la vie si joliement. Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>