mars 1, 2016

UN SOURIRE DANS TON SOMMEIL

Uncategorized
.

violetteOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAvioletteau jardin OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERATon papa rentre demain, tu as compté les nuits et tu m’as demandé si tu pouvais dormir avec moi. « Trois nuits maman c’est pas long d’accord ? »

J’ai mis tous mes principes et toutes les Dolto dans le tiroir de la commode et je t’ai bordée dans mon grand lit. Au milieu de tous les oreillers que tu as trouvés dans la maison et des doudous que tu es allée récupérer dans ta chambre. Tu avais l’air d’une reine dans ton pyjama rayé, tes cheveux lisses s’étalaient sur les fleurs des taies de coton et tu cherchais l’odeur de ton père dans le tee shirt qu’il avait laissé pour toi avant de partir.

Je t’ai raconté une histoire, on a parlé un peu, comme on le fait chaque soir. Je t’ai dit « je descends mon cœur, tu sais que je dois ranger un peu et travailler un peu en bas ». Je t’ai promis de venir me coucher à tes côtés et de te prendre dans mes bras.

J’ai trainé un peu en bas, j’ai fermé les volets, crocheté deux pelotes, j’ai mes choses que j’aime faire lorsque vous êtes tous couchés. Quand la maison n’est qu’à moi et que je traine mes grands châles sur mon pyjama lorsque le salon refroidit peu à peu.

Lorsque je suis montée, tu m’avais fais une place en alignant tous tes doudous en arc en ciel autour de mon oreiller. Que c’est doux ma petite fille d’avoir pensé à moi. Je les ai un peu poussé, j’ai fait attention de ne pas faire passer d’air froid en soulevant la couette épaisse. En m’allongeant sans faire de bruit j’ai surpris un sourire. Un de ceux que tu m’avais donné dans la pénombre de notre toute première nuit à la maternité.

Un sourire les yeux fermés dans ton profond sommeil, un sourire à faire fondre les cœurs de glace. L’innocence au coin de ta bouche et la signature de ton enfance. J’y ai lu « tu es là maman, tu es là. »

Je suis là mon ange. Et je t’ai pris dans mes bras.

Bonne nuit ma fleur.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

21 commentaires

  1. Répondre Lucie mars 1, 2016 à 10:08

    Ohhh c’est beau, merci pour cette tendresse ce soir, j’en avais besoin. Ta petite Violette me fait craquer

  2. Répondre Lundi27 mars 1, 2016 à 10:12

    Oh ! Tu as mis des mots sur ce que je vis toutes les nuits depuis quelques jours (jusqu’aux deux pelotes !).
    Merci et bonnes retrouvailles avec le papa !
    Céline

  3. Répondre Marjoliemaman mars 1, 2016 à 10:37

    Un sourire et de bien belles potions magiques en photo… Doux baisers.

  4. Répondre PhiloSophiedevie mars 1, 2016 à 10:47

    Bonsoir Camille,
    Joli texte qui me rappelle que quand ma fille était bébé, elle lâchait aussi de magnifiques sourires dans son sommeil quand je venais lui caresser la joue pour lui souhaiter de doux rêves… J’ai longtemps gardé secret ces sourires, comme un bijou trop beau pour le porter, un secret entre elle et moi, une douceur que l’on s’offrait l’une à l’autre… Ils font définitivement partie des grands bonheurs d’être maman!!
    Doux rêves à vous et à bientôt!

  5. Répondre Mamankinesi mars 1, 2016 à 11:12

    Quel joli texte rempli d’amour! Doux rêves à toutes les 2!

  6. Répondre Astrid mars 1, 2016 à 11:21

    Quelle douceur encore…
    Des jolis mots qui parlent à toutes les mamans…
    Merci Camille.

  7. Répondre Carole Selky mars 1, 2016 à 11:45

    C’est tout doux c’est tout beau. Ces sourires aux anges !!

  8. Répondre mamievlin mars 1, 2016 à 11:57

    Comment ça, c’est pas admis par Dolto le cododo ? J’ai dû sauter ce chapitre là moi.. Ma douce s’endort avec moi tous les soirs où j’ai une migraine, elle ne veut pas me quitter, trop inquiète pour moi et du coup, elle s’endort dans mes bras pendant que moi, j’attends que la dose d’ibuprofène fasse effet, toutes les 2 sur mon lit, dans le noir de ma chambre, ce qui pour moi rend la chose bien plus supportable et pour elle aussi sûrement. Puis quand la crise est passée, et que la faim me réveille (souvent, ça arrive au moment du dîner ce genre de migraine infernale, pratique..), je la soulève, toute endormie, pour la déposer dans son lit. Si son papa n’était pas là, je la garderai tout contre moi toute la nuit comme toi… Ce sourire de Violette, il doit être bien doux en effet.. Chez moi, ils retrouvent leur visage de nouveaux nés quand ils dorment à poings fermés, mes petits choux.. Et ces photos, j’ai l’impression d’y voir la soupe aux feuilles que je faisais chez ma mémé, mêmes récipients, mêmes mèches folles.. Merci pour ce bol de douceur et de nostalgie. Tes articles, c’est ma tisane du soir. Bisette

  9. Répondre Mespetitso mars 2, 2016 à 1:00

    Que c’est beau et que ça fait du bien à lire !

  10. Répondre Eve mars 2, 2016 à 9:41

    Tu transmets si bien les emotions
    Ahhh les doudous en arc en ciel je fonds
    Bisous mes chéries

  11. Répondre Maman Chocolat mars 2, 2016 à 2:23

    Que c’est doux, chez vous …

  12. Répondre belledevilaine mars 2, 2016 à 4:09

    Une Camille, des mots, une Violette, des sourires. Du Cœur… le Bonheur!
    Merci magique Camille, douce nuit prochaine!

  13. Répondre Axelle mars 2, 2016 à 9:03

    Oh que c’est beau… que c’est doux…. partagé à 10000%…

  14. Répondre Pomme coing mars 2, 2016 à 10:24

    Qu’ils sont touchants les enfants! Quelle chance de les avoir!

  15. Répondre Émilie mars 3, 2016 à 12:14

    Aujourd’hui mon fils a eu 6 ans. Tous les soirs depuis le jour où il est né, avant de me coucher, je vais lui remettre sa couette. Sans faire de bruit, je le regarde, je l’embrasse et lui dit que je l’aime. Il est comme il y a 6 ans, insouciant, doux et ne lâche ni son pouce, ni son doudou. Merci pour ce bel article !

  16. Répondre Mamandhiver mars 3, 2016 à 10:12

    Olala mais comme tes mots me touchent à chaque fois. Tu as vraiment un don pour retranscrire ce que je/nous pouvons ressentir en tant que maman…Preuve que la plupart des sentiments qui nous traversent sont universels…
    Merci pour ces petits instants de poésie/larmes aux yeux qui ponctuent mes semaines.
    Des baisers à ta douce famille.

  17. Répondre Estelle mars 5, 2016 à 12:33

    Un texte qui m’émeut aux larmes car j’y reconnais mes pensées de maman lorsque mon tout petit (11 mois) s’endort tout contre moi. En un instant, je suis de nouveau a la maternité. En un instant, je retrouve son sourire endormi aprés la premiere tétée.

  18. Répondre Delphine mars 6, 2016 à 3:58

    Bonjour Camille,
    On ne se connaît pas mais je voulais vous dire un immense merci pour vos beaux mots, plein de tendresse, d’amour et de bienveillance, comme toujours. C’est réconfortant.
    (Je me lance pour la 1ère fois à vous écrire mais j’y songe depuis ce message de début d’année qui s’adressait à tous ceux qui vous suivent en silence, je suis de ceux-là !)
    Delphine

  19. Répondre Estellecalim mars 6, 2016 à 9:19

    Que c’est joli. Chez nous, c’est souvent moi qui pars mais je sais que mon homme dort souvent avec sa minette quand il est tout seul. Il n’a pas le coeur d’aller la coucher, il sait qu’elle va réclamer des bisous de sa maman et que je ne serais pas là pour lui donner alors il choisit de la laisser s’endormir doucement à ses cotés.

  20. Répondre Point_rond mars 6, 2016 à 10:52

    Je fonds! J’aime vous lire… Merci.
    Aurélie

  21. Répondre pascale mars 6, 2016 à 11:16

    Merveilleux article! cela illustre tellement bien l’amour d’un enfant pour sa maman et réciproquement..

Laisser un commentaire