janvier 8, 2018

Le vieux drap et la jolie table.

AVEC MES MAINS, DIY
.

nappe home made nappe home made nappe home madeJ’avais ce vieux drap qui me venait de je en sais où. Certainement de ma mère qui a toujours plein de vieux linges dans ses armoires et qui régulièrement m’en apporte quelques sacs. Je vous raconte ça maintenant mais ça date un peu quand même, ça doit remonter à mon arrivée dans notre maison et à ma période “folie de la teinture”. Le vieux drap, je l’avais teint dans une couleur improbable vert-bleue-gris, comme j’aime bien inventer des noms aux couleurs, on va dire qu’il s’appellerait, bleu des sous bois de Noël. (Message de service pour Fifine , tu l’avais pas vue arriver cette couleur n’est ce pas?)

Le drap couleur des sous bois de Noël a servi pendant longtemps à recouvrir une montagne de cartons abandonnés dans notre chambre et puis miracle un beau jour nous avons pu les ranger et le drap a échoué dans mon stock de tissus. Lost in l’atelier.

nappe home madeCe Noël, en farfouillant un peu, sa couleur m’a fait de l’oeil et je me suis mise en tête d’en faire une nappe et six serviettes. Je l’ai trouvé si joli mon bleu sous bois de Noël que je l’ai paré de sapin, d’eucalyptus, d’or et de petits champignons. Quelques étiquettes bricolées, une vaisselle  blanche et toute neuve et mes éternels verres dépareillés et j’avais ma table de fête pour le 25. Quelques bougies pour les amoureux de lumière que nous sommes et c’était tout. Ces trois fois rien mis ensembles c’est tout ce que j’aime. Mélanger un peu de notre histoire avec deux trois bricoles, assembler les couleurs, découper, tordre et coller. Je crois que je ne pourrais jamais me passer de tout ça.

La nappe bleue des sous bois de Noël est pleine des imperfections d’une teinture maison, mais je l’aime beaucoup et je crois qu’elle aura sa place chez nous même les jours tremblants d’un quotidien banal. Vous ne verrez jamais chez moi une table nue, jamais vous ne mangerez à même le verre, à même le bois. Je suis comme ça et j’ai moi les jolies nappes se transmettent de mère en fille.

nappe home made nappe home made nappe home madeJ’ai acheté les petits champis chez Flying Tiger, mon dealer de petites décos, les paillettes et les assiettes viennent de chez casa, les branches de sapins m’ont été données à l’école où je travaille par un papa élagueur. et les tronçons d’oliviers ont aussi été glanés ici et là.

Voilà c’était l’histoire d’un drap tout bête, devenu le roi d’un sous bois, le roi d’une table de fête un jour de Noël. Trois fois rien disais-je. Mais trois fois tout!

Je vous embrasse.

Camille

Article précédent Article suivant

Lire encore...

7 commentaires

  1. Répondre Emana janvier 8, 2018 à 8:40

    Les jolies histoires sont souvent construites à partir de petits riens.. merci pour celle-ci.

  2. Répondre Marjoliemaman janvier 8, 2018 à 9:40

    Tes nappes d’été, je les connais et je les aime mais celle-ci a ravi mon coeur.
    Bisous ma douce.

  3. Répondre matinbonheur janvier 8, 2018 à 10:42

    Tellement joli! J’aime les jolies tables mais j’avoue je ne mets que rarement des nappes. Ca fait pourtant la différence

  4. Répondre Trukmus janvier 8, 2018 à 10:44

    Elle est tellement belle ta table, et la couleur de la nappe, j’en suis fan !

  5. Répondre melmelboo voyage janvier 9, 2018 à 12:04

    Je n’ai pas cette habitude d’habiller nos tables d’une nappe, encore moins depuis que nous vadrouillons dans notre vieux camping-car ! Mais je trouve ça tellement joli… alors peut être à notre retour 🙂

  6. Répondre Cécilia janvier 9, 2018 à 1:10

    Magnifique Camille ! Bisous

  7. Répondre Ludivine janvier 11, 2018 à 10:10

    oh comme j’aime sa couleur, c’est juste magnifique ta table de fete etait vraiment trop jolie, j’adore!!!!!!!

Laisser un commentaire