janvier 24, 2020

Mon plus ancien souvenir.

J'ÉCRIS
.

Sur Instagram, je partage -pas forcément chaque jour mais dès que j’y pense ou que j’en ressens l’envie- la pensée du calendrier que proposait Flow dans son édition de Noël. Voilà Trois ans que je suis adepte de ce calendrier sans vraiment exploiter chaque pensée mais en aimant bien l’avoir pas loin, à dispo.

Cette année, je ne sais pas, j’ai trouvé interessant non pas de partager les cartes chaque jour, cela n’aurait pas grand intérêt à la longue mais plutôt de voir ce que cela m’inspire, de tirer le fil de la réflexion pour moi et pourquoi pas aussi avec vous.

Aujoird’hui la carte du 24 Janvier me posait une question:

Quel est votre plus ancien souvenir?

Justement j’ai des souvenirs très anciens. J’ai toujours eu une excellente mémoire, pas pour tout, je suis par exemple incapable de vous dire ce que j’ai dîné hier soir, mais je garde de mon enfance beaucoup de souvenirs très clairs. Certains alimentés par les photos que je retrouve mais aussi par les discussions que je peux avoir avec mes parents, ma tante, mes cousins ou mes amies.

Mon chéri a très peu de souvenirs de son enfance et me demande souvent comment je fais pour avoir tout ça en mémoire. J’avais envie de partager ma façon de faire ici.

Faire ressurgir des souvenirs.

J’utilise deux petites techniques, la première est très simple, je ne laisse jamais partir un souvenir qui vient taper à ma porte à la faveur d’un parfum, d’une chanson, d’une couleur ou simplement de la façon dont le vent fait danser les feuilles d’un arbre. Une atmosphère, un mot, une présence peuvent me rappeler un souvenir d’enfance, vous voyez ce que je veux dire? Et bien pour chacune de ces situations, j’essaie de voir un peu plus loin, qui était avec moi, je faisais quoi? Et surtout qu’est-ce que j’ai ressenti? Je pars du principe que si un souvenir se rappelle à moi c’est que je vivais alors quelques chose d’important pour la suite de ma vie. Ça vaut donc vraiment le coup de m’y attarder.

Ma deuxième petite technique est de remonter le temps et de fouiller mon passé. Ça j’adore vraiment! Lors d’un moment au calme, alors que je suis couchée pour une sieste, lors d’une balade seule, je recherche dans ma mémoire à partir d’un moment dont je me souviens et je saute de souvenir en souvenir comme un caillou plat et lisse ferait des ricochets sur une rivière. Et puis parfois les ondes de ces ricochets se propagent si bien que j’arrive à me souvenir ce que j’avais enfoui très profondément dans les limbes de ma vieille mémoire. Là aussi j’accorde une attention  toute particulière à ce souvenir ressurgi. S’il est là, comme un petit trésor patiné à la surface de ma vie, ce n’est sans doute pas pour rien.

Pour mon plus vieux souvenir, j’ai souvent cherché à remonter plus loin encore et j’en ai trouvé deux que je n’arriverai pas à classer tant il est questions de mois… Je vous raconte celui que j’ai toujours considéré comme mon tout premier.

J'ai moins de trois ans et demi. Je pense même moins de trois ans puisque je ne me souviens pas d'être encore à l'école. Mon père change la lame de son cutter et pose l'usagée sur la table. Je suis là avec lui, je le suis comme son ombre dès qu'il bricole. Et je me dis: je veux ce truc. Je me souviens que mon père m'interdit d'y toucher, il tourne le dos, je prends la lame de rasoir, je me coupe le majeur. Tout cela est flou mais présent dans ma mémoire. Ce qui est net en revanche c'est l'escalier que je monte pour rejoindre mon papa à l'étage pour qu'il me soigne et ces gouttes de sang qui tombent dans l'escalier de bois brun. Ces gouttes parfaitement rondes et rouges et la fascination de voir mon propre sang pour la première fois. je me souviens très clairement avoir été subjugué de toutes ces gouttes sur chacune des marches. J'ai pris mon temps pour laisser une goutte sur chaque marche.

La suite je ne l’ai plus.

Je réalise en écrivant que j’ai toujours une fascination (parfois même un peu morbide) pour les choses “du dedans”. Est-ce lié? je ne sais pas mais je ne peux pas désormais ignorer ce “peut-être lien”.

Voilà, si vous avez envie d’essayer de retrouver quelques souvenirs, ces deux petits techniques marchent bien pour moi, alors peut-être aussi pour vous qui sait?

Et vous alors quel est votre tout premier souvenir?

PS: le deuxième souvenir est lié à mon père aussi, il peignait une fresque dans mon école de Vaulx en Velin dans la banlieue de Lyon, Dieu que j’étais fière de voir mon père faire un truc aussi chouette. Je me souviens juste de ça, de ma fierté et des couleurs pastels de cette grande fresque, du rose, du jaune, du mauve et du bleu ciel…

Je vous embrasse.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

20 commentaires

  1. Répondre Manuella janvier 24, 2020 à 8:04

    Mon plus ancien souvenir est avec mon grand-père maternel, dans la cour de sa ferme. Je ne me souviens plus de ce que nous faisions, mais qu’il était très grand et qu’il portait un chapeau.
    Le souvenir suivant a dû avoir lieu quelques semaines/mois plus tard. Quelqu’un venait à la maison nous annoncer son décès brutal. J’avais 4 ans…

  2. Répondre Girardin janvier 24, 2020 à 8:14

    Mon plus ancien souvenir , j’étais en poussette et j’adorais quand ma mère passait par la vieille ville car on roulait sur les pavés et moi je m’amusais à faire « aaaaaaaa » et j’avais la voix qui tremblotait avec les secousses de la poussette .. voilà , j’aime beaucoup me dire que j’ai gardé ce souvenir de moi si petite ! 😊

  3. Répondre Emilie janvier 24, 2020 à 8:51

    J’ai 2 ou 3 ans. En vacances en Italie, le matin, je vais chercher les panini à la boulangerie avec mon papa. Je suis dans la poussette et je suis très fière de porter le sachet qui contient les petits pains. Ce moment précis est, je crois, mon premier souvenir, mais avec lui, toute l’atmosphère de ces vacances.

    • Répondre Noémie janvier 25, 2020 à 5:42

      Alors je ne sais pas si je m’en souviens bel et bien ou si c’est de me voir sur une photo qui le représente mais mon plus vieux souvenir date de l’arrivée de mon premier petit frère. Il sortait tout juste de la maternité, dans des couvertures toutes douces et je me rappelle qu’il ne bougeait pas et pour le faire réagir je lui ai glissé un bout de mon petit doigt dans la bouche ahem… Un autre car il vaut le détour et on en rigole encore en famille… Mon petit frère sous le coude on a décidé de faire une piscine dans la cuisine… On a rempli (un fond car c’était lourd) nos caisses à jouer d’eau que l’on a déversé gentillement sur le sol… On devait avoir 5 et 3 ans…ben oui hein les parents aussi quelle idée de faire une grasse mat’…ps : on a tout de même était vite arrêté dans notre entreprise et on a évité le dégât des eaux 😉

  4. Répondre Carole janvier 24, 2020 à 8:53

    Pour moi, j’avais un peu moins de 3 ans. Sans doute 2,5. C était en été. Vacances en famille en Alsace. C est des images de la maison que mes parents avaient louée. Des rideaux à petits carreaux aux fenêtres. Un immense escalier en bois sombre pour monter à la étage. Une petites courette intérieure cimentee. Je jouis avec min frère aîné, décédé depuis quelques années. Je ne sais pas pourquoi cette maison m’a autant marquée.

  5. Répondre Caroline janvier 24, 2020 à 9:49

    Moi c’est avec ma grand mere paternelle j’ai un souvenir précis d’une balade avec elle où elle m’avait offert un cahier de coloriage. J’étais fière car c’était le même que ma sœur de 2 ans mon aînée j’avais l’impression d’être une grande ! Ma grand mère est décédée quand j’avais 3 ans mais je chéris ce souvenir et je le cultive car c’est le seul que j’ai d’elle. Merci Camille de m’y avoir refait penser ce soir.

  6. Répondre Ladynamitee janvier 24, 2020 à 9:57

    Mon premier souvenir date de ma première année de maternelle, le premier jour. Je me souviens très clairement de la broderie carrée qui orne la salopette en jean rose d’une camarade, juste sur la poche ventrale. Elle représente une jungle. J’ai 2 ans et demi.
    Premier souvenir, déjà fashionista et fascinée par les détails!
    Ps: j’ai acheté ,la semaine dernière, ma première salopette … elle est en jean…rose 🙂

  7. Répondre Laetitia janvier 24, 2020 à 10:12

    Mon premier souvenir : passer le fil de laine au dessus de la maille du tricot de ma maîtresse, dans la cour de l’école par une journée de printemps !
    Merci pour le sourire à l’évocation de ce joli moment 😉

  8. Répondre Virginie janvier 24, 2020 à 11:00

    Je ne sais pas exactement l’âge que j’ai mais moins de 5 ans c’est sur car mes grands-parents vivaient encore dans leur maison parisienne. C’est l’été, il fait beau et la fenêtre de la chambre est ouverte, je suis étendue sur le lit et je regarde le grand pin par la fenêtre. Un pigeon y roucoule. Plus tard dans la journée je me vois jouer au pied de ce pin et trouvé dans un coin de la terrasse un ballon de baudruche rouge auquel est accroché une carte (je ne me souviens plus du message). A chaque fois que dans le silence j’entends un pigeon qui roucoule, mon esprit me ramène à cet endroit à cet instant.

  9. Répondre Silo janvier 24, 2020 à 11:46

    J’ai 4 ans, je suis ds un petit lit à roulette, dans l’ascenseur de l’immeuble pour aller dormir chez ma nounou avec mon père. Le lendemain, papa vient me voir et m’annonce que j’ai un petit frère ✨

  10. Répondre Nadege janvier 25, 2020 à 7:50

    J’ai 5 ans et je suis avec ma tante, ma mère me présente mon frère à travers la vitre de la nurserie de la maternité… je ne peux pas le toucher, pas lui parler … je me souviens d’avoir été très heureuse et très triste … ce fut un moment très chargé en émotions , c’est sans doute pour ça que je m’en souviens !

  11. Répondre Mp janvier 25, 2020 à 8:31

    Moi je n’ai quasiment pas de souvenirs. Tres tres tres peu et cela me pèse. Je ne me souviens pas de l’enfance de mes enfants, ni de leur naissance, ni de mon 1er mariage (le 2nd tant mieux si je l ai oublié…) , rien je ne me souviens presque de rien (la faute sans doute à de fortes doses de médicaments pour ”la tête “. Mais c’est comme si je vivais avec un moi amputé de son passé ☹. Parmi les rares souvenirs que j’ai , il y a ces moments que je passais avec ma grande tante (la soeur de mon grand père ) , dite “nana” et que je cherissais. Elle a ete plus qu une grand mère pour moi. Ma vraie grand mere avait 30 petites enfants (oui j’ai 26 cousins cousines 😁) !! Vous pensez bien que ce ne fut pas une “mamie gateau”. Ma nana à moi, elle a ete ma nounou c’est elle qui me gardait après l’école, le mercredi aussi. Souvent le mardi soir je dormais chez elle. Et là remontent mes souvenirs. Je n’étais pas très petite, sans doute déjà 7 ou 8 ans. Je revois ma dînette, mes patouillages de fausse cuisine avec des flocons d avoine et de l eau (les boîtes de kellogs flocons d’avoine sont toujours les mêmes comme quand j étais petite, parfois j en achete c’est ma petite madeleine de Proust ). Je revois mon petit lit dans sa chambre avec les lumières des rares voitures qui passaient la nuit dans la rue et qui passaient à travers les fentes des volets et qui se reflétaient sur le plafond. J’ai une mémoire precise de son petit appartement. Même si mon enfance avec mes parents fut tres heureuse j’ai eu la chance d avoir une enfance aisée je m’en rend compte aujourd’hui (ski l hiver, partir en vacances tous les etes, jamais manqué de rien, des parents aimants, etc) je me rends compte que ma “nana” qui m ADORAIT m’a apporté énormément d amour. Et moi j’avais besoin d amour, d attention, ma maman me l’a encore dit l autre jour “de vous 4 tu as toujours été celle qui avait besoin d amour, de câlins, de bisous…meme quand on venait de te disputer tu réclamais ton bisou du soir !”. Mes souvenirs, les peu qu’il me reste sont chez ma nana…
    Je me demande souvent quels souvenirs mes enfants ont de leur enfance encore toute proche.
    Amitiés

  12. Répondre 12373camille janvier 25, 2020 à 9:08

    Ma grand-mère que j’aimais beaucoup est décédée il y a quelques jours après une vie bien remplie. Je n’ai pas un souvenir en particulier de mon enfance parce que j’ai une très mauvaise mémoire mais quelque uns, je vais essayer ta méthode de concentration/laisser aller. Je lui ai écrit une -lettre dont le style laisse à désirer- mais cela m’a permise de laisser courir sur le papier quelques souvenirs déjà. Je me souviens particulièrement de ma fascination pour sa machine à tisser qui trônait dans la pièce principale. Je rangeais ma poussette smoby rose dessous, ça me donnait l’occasion de glisser les mains sous la protection en plastique de cette machine que ma grand-mère n’utilisait plus. Je tripotais les crochets métalliques sans comprendre à quoi cela pouvais servir, un peu comme la pédale de la machine à coudre que je voyais fonctionner très régulièrement mais dont je ne comprenais pas le lien pédale – machine. Indéniablement, toucher des coupons de tissus dans les magasins, le bruit d’une machine à coudre, le bruit des boutons qui s’entrechoque dans les petits tirroirs (et le plaisir d’y plonger la main) sont des moments liés à ma grand-mère pour toujours.

  13. Répondre Aurore janvier 25, 2020 à 9:20

    Il s agit de mon premier jour d’école. J’ai eu 3 ans un mois après. Je me souviens parfaitement de cette grande salle dans laquelle nous étions accueillis et de la panique que j ai ressenti lorsque ma mère est partie. J’étais très sujette aux colères et j’ai hurlé pendant un moment. Je ne me souviens pas précisément de la suite lorsque nous sommes entrés en classe. En revanche, mon 2ème souvenir se passe la même journée, dans cette même salle. Nous observions un temps calme allongés sur le sol et je revois encore Benjamin A. qui s’était endormi. Étonnamment, ce petit garçon à l’époque est le seul que j’ai gardé en mémoire alors que nous n avons partagé que la maternelle ensemble.

  14. Répondre Carole janvier 25, 2020 à 11:34

    C’est amusant :en me posant la question du plus vieux souvenir , je n’avais rien de précis et en lisant le tien , il m’est revenu celui d’une transgression . pas de cutter mais d’une perle enfoncée dans ma narine , j’avais aussi 2/3 ans et mes parents me demandant de souffler (bien sur j’aspirais.;) . je suis assise sur la table en formica rouge de la cuisine et ils sont tous les 2 autour de moi …L’histoire se termine aux urgences car la perle était montée très très haut

  15. Répondre Stemklw janvier 25, 2020 à 12:40

    Je chéri les souvenirs et en octobre j’ai dessiné un souvenir par jour de mon’ enfance pour inktober sur instagram et c’etait Fou de voir que les souvenirs reviennent plus clairs, en quantités quand on se penche dessus. Je suis une fille nostalgique alors j’adore ton article. Mon premier souvenir j’avais 2 ans et demi et nous étions en vacances en Bretagne mes parents et moi dans une tente deux places et il pleuvait des cordes, je me souviens être assise sur un pot bleu en regardant la pluie qui tombe très fort dehors par la porte entrouverte de la tente. ( pas de photo, jamais raconté par mes parents je suis certaine d’un vrai souvenir 🙂

  16. Répondre Isabelle janvier 27, 2020 à 1:40

    C’est drôle, avec l’âge (j’ai 46 ans), j’aime, à la faveur d’un moment seule au calme, me souvenir de mon enfance qui a été très heureuse, et cela fait un bien fou! Je considère ce moment comme une espèce de “thérapie”. Mon plus ancien souvenir d’enfance, c’est, à l’école maternelle, sous le préau de la cour de récré, écouter la pluie tomber… Pour un enfant, la pluie est là, elle existe et jamais je n’aurais eu l’idée de l’écouter… Or cette idée m’a fascinée et je me souviens d’avoir été émue d’écouter les gouttes de pluie sur le toit du préau, tous ensemble en silence…

  17. Répondre Morgane janvier 27, 2020 à 11:41

    C’est drôle j’ai aussi pas mal de souvenirs de mon enfance et Maxime très peu, serait-ce les hommes qui ne s’attardent pas sur les « détails » ?
    Mon plus ancien souvenir: j’étais à l’école et la maîtresse nous avait appris à faire un bateau en pliant un papier, je n’y arrivais jamais, jusqu’à ce que j’en déplie un (piqué dans le casier d’une camarade 😖) et que je comprenne comment on fait… Je me rappelle de la fierté d’avoir compris mêlée à la culpabilité du vol du bateau !
    Et l’expérience en classe aussi avec les objets qui coulent ou qui flottent..

  18. Répondre CRITELLE janvier 28, 2020 à 10:52

    Mon souvenir le plus lointain remonte à ma 1ere année de maternelle… Je devais avoir tout juste 3 ans (je suis de fin d’année), j’étais enrhumée, mon nez coulait et je n’avais pas de mouchoir… La maitresse m’as disputée, j’ai pleuré… Mon nez coulait encore plus! Elle m’a séparée des autres enfants et a jeté une boite de mouchoirs à mes pieds!!!
    Je me rappelle même qu’elle s’appelait Yolande!!!

  19. Répondre Vietnam Découverte janvier 31, 2020 à 1:20

    Mon plus ancien souvenir est avec ma grand-mère. Je suis avec elle depuis j’étais enfant alors nous avons eu beaucoup de souvenirs ensemble…

Laisser un commentaire