Les projets d’ecole

Les projets d’ecole

fete cent jours fete cent jours fete cent jours fete cent joursMardi Violette fêtait les cents jours d’école. En début d’année sa maitresse nous avait demandé de préparer une collection de cents objets en vue de  ce jour là. J’ai trainé comme pas possible et puis pendant les vacances de pâques, Violette en farfouillant dans mes tiroirs de mercerie a voulu collectionner cent boutons.

Cent boutons oui mais pas n’importe lesquels. Des neufs, des vieux, des en bois, en plastique, en nacre ou en verre. Des sortis des boites à couture de nos grands mères paternelles à toutes les deux, des chinés et des trouvés sur les étiquettes de nos vêtements. Et puis on a appelé ma mère à la rescousse, parce qu’elle a un trésor de boutons hérité d’un peu toutes les femmes de notre famille. Je me souviens parfaitement de cette après midi de cagne il y a des années, affalées sur les pagnes à l’ombre d’un tilleul qui n’existe plus. Mes cousines, ma mère, ma tante et moi triant chaque bouton par couleur. Ma mère m’a donné tous les bocaux, je vais la garder jalousement, ils renferme les trésors de bout de chaussettes rapiécées, de gilets de laine trop petits et remisés. Il porte les sourire de ma grand mère perdu au milieu de toutes ses rides. Les cheveux noirs et lisses de ma tante et son nez rond et retroussé. Ces bocaux renferment un peu plus que des boutons de couleurs. Ils sont les témoins en couleur de mon enfance resurgie.

Vous me connaissez ce projet pour Violette je le voulais plein et riche de sens. C’est pour ça que j’ai cousu un à un les cents boutons sur un joli tissu doublé de ouatine. Elle l’accrochera dans sa chambre lorsque l’école le lui rendra.

carnet de voyage carnet de voyage carnet de voyage carnet de voyage carnet de voyagePour Sacha le projet qui aura occupé nos vacances est un carnet de voyage qu’il a du concocter dans le cadre des EPI, autrement dit enseignements pratiques interdisciplinaires, ce projet était l’aboutissemnt de plusieurs séances sur la Route de la soir au 13 ème Siècle. J’en parlais un peu sur mon instagram, nous avons d’abord beaucoup pesté, le cahier des charges était interminable, Il s’agissait de fournir un travail très documenté, structuré, où se mêlent aventures, récits, rencontres et épopées. Et puis nous nous y sommes mis. Ce carnet nous l’avons fait en famille, sacha a travaillé seul sur les fiches de lecture, je l’ai aidé à bien les structurer, à les relier entre elles, à les intégrer à son récit. Nous lui avons patiné le carnet au thé, directement trempé en entier dans une bassine de thé bien noir, il a séché en gondolant et en prenant exactement la forme que nous attendions. Celle d’un vieux carnet qui a beaucoup voyagé et traversé mille péripéties. Au fur et à mesure des heures et des jours, nous nous sommes carrément attaché à cet objet.

Alors bien sur il n’est pas écrit à la main comme Sacha le voulait, les dessins ne sont pas parfaits mais je suis heureuse qu’il soit venu à bout de ce projet, qu’il ait rempli chaque page en imaginant la suivante pour que tout soit cohérent.

Sur  mon instagram justement certaines soulevaient le fait que beaucoup d’enfants n’avaient pas tous la chance d’être épaulés dans leur travail. J’en suis bien consciente. J’ai fait le choix d’être aux côtés de mes enfants pour leurs études, je ne l’ai pas toujours été, surtout quand le premier était petit. Mais si je peux faire en sorte que de tels projets soient investis, faits en famille, pensés, travaillés, jolis et pleins de sens. Alors je le ferai. C’est notre façon à nous, de leur apprendre à aimer et respecter leur travail.

Encore trop de photos! Mais je les aime que voulez vous. Ils étaient si fiers mes pinsons de rapporter leurs travaux, fiers et un peu émus. Le grand n’a cessé de tout vérifier, de faire et défaire le lacet de cuir. La petite a du recompter quinze fois chaque ligne pour voir s’il y avait bien cent boutons…

Cent boutons en arc en ciel et un carnet de voyage en papier kraft . Et des souvenirs pour toujours.

carnet de voyage carnet de voyage carnet de voyage carnet de voyage carnet de voyage

Je vous embrasse.

Camille

fete cent jourscarnet de voyage

Partager

10 commentaires

  1. Mahie

    Bravo pour ces deux trésors ! Le trésor de Violette pour les 100 jours d’école avec les boutons des femmes de ta famille c’est une si jolie histoire que tu devrais la glisser au dos de ce trésor pour que Violette puisse se la rappeler quand elle retrouvera , plus tard, ce « tableau »
    Quand à celui de Sacha j’adorerais pouvoir le lire en entier, vous ce qui relié ce collier, cette carte
    Et pour finir je n’ai jamais été aidé par mes parents, je ne me souviens pas que ma mère ait un jour vérifié mes devoirs , elle ne pouvait pas mais moi, j’ai toujours aidé mes enfants à faire leur devoir que ce soit en leur donnant des idées pour le dessin de la poésie ou en tapant leur TFE, je fais pareil pour les enfants que j’accueille et franchement je ne me pose pas la question d’équité
    C’est mon rôle, et j’ai toujours voulu le meilleur pour mes/les enfants

  2. Nolwenn

    Bravo, c’est magnifique !
    Mon fils a également fêté les 100 jours d’école, et c’est marrant car sa collection à des points communs avec celle de Violette. Il a réalisé 100 pompons avec mes restes de laines et ceux de ma mère. Je les ai aussi cousus sur un carré de tissu et son oeuvre est accrochée dans le salon.

  3. Morgane

    Whoua ils peuvent être fiers . le projet des 100 jours n’existe pas dans l’école des enfants je trouve tellement sympa j’aurais adorer le faire avec eux ❤

  4. Géraldine

    Quel bel ouvrage ce projet des 100 objets. Ici aussi pour mon petit homme en CP nous avions choisi les boutons mais nous n’avions pas fait de présentation particulière, la tienne est très jolie.

    J’ai récemment aidé mes parents à vider la maison de mes grand-parents… ma grand-mère était couturière et j’ai ramené quelques trésors de chez elle, notamment un boîte à bouton et quelques belles bobines de fil… je n’ai pas encore remis mon nez dedans mais j’aime ces vieilles choses et me dire que nous partagions cette passion, la couture, même si j’ai commencé lorsqu’elle était déjà partie… elle m’aura au moins appris à recoudre un bouton et faire des ourlets à la main ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>