janvier 13, 2021

Focus travaux: bien traiter nos déchets.

DES NOUVELLES D'ICI, PARTENARIAT
.

Cet article est écrit en partenariat avec EcoDDS

Plus que quelques jours avant la fin officielle des travaux à la maison, mais j’avais envie de laisser une trace de ceux déjà effectués. C’est aussi l’occasion de vous reparler d’EcoDDS avec qui j’avais collaboré l’année dernière sur Instagram. 

Les travaux de novembre (ceux de la fosse) nous ont laissé avec de très nombreux de déchets à trier, nous en avons d’ailleurs profité pour désencombrer également les deux petites cabanes qui abritent tous les bidons dont on ne sait que faire, vieux pots de peinture, bouteilles de solvants, et j’en passe, sans parler de tout ce qu’il faut pour la piscine et que nous gardons sans trop savoir où les mettre (tout un tas de contenants…).

EcoDDS en quelques mots.

EcoDDS est une société à but non lucratif, sa mission est de sensibiliser, d’informer les consommateurs que nous sommes et d’encourager au tri dans nos foyers, de collecter et de traiter certains déchets chimiques.


« EcoDDS travaille en collaboration avec ses entreprises adhérentes, conformément au principe de Responsabilité Elargie du Producteur, afin qu’elles réalisent concrètement leur engagement de collecter les produits usagés qu’elles ont mis sur le marché. »

De quels produits chimiques parle-t-on ?

En parcourant leur site j’ai appris que les produits pris en charge par EcoDDs sont ceux que l’on utilise peu, environ deux ou trois fois par an et que l’on met au fond des placards, des abris de jardin ou bien planqués dans les garages. Et bien sûr nous les oublions. 

Voici une liste pour vous faire une idée.

  • Produits de bricolage et de décoration (peinture, enduits, solvants, colles…)
  • Produits de jardinage (engrais non-organique, anti-mousse, insecticide, herbicide, fongicide.)
  • Produits spécifiques à l’entretien de la maison (déboucheur des canalisations, ammoniaque, soude, eau oxygénée, acide, décapant pour le four, répulsif, produits de traitement des matériaux).
  • Produits pour l’entretien des véhicules (antigel, filtre à huile, liquide de dégivrage et de refroidissement, anti-goudron)
  • Produits pour les piscines (galets de chlore et désinfectant piscine, produits régulateurs de PH.)
  • Produits pour les barbecues, le chauffage et la cheminée (combustible liquide, allume-feu, nettoyant de cheminée, alcool à brûler, produit de ramonage.)

Cela fait beaucoup et je suis sûre que comme moi vous avez au moins la moitié de ces produits chez vous. Tous ces produits ne peuvent pas être traités comme des déchets classiques. C’est là que l’on se rend compte de l’importance du tri, de la collecte et du traitement des déchets chimiques.

Nos déchets pendant les travaux. Où les déposer ?

Nous avons terminé aujourd’hui même le dernier tour de notre premier tri post travaux. Tout a été mis en tas ces dernières semaines par catégories et nous nous sommes occupés en premier lieu de nos déchets chimiques. Nous avons quatre points de dépôt EcoDDS autour de nous, je suis sûre qu’il y en a également près de chez vous. 

Pour le trouver voici un outil de géolocalisation.

Nos travaux, la suite.

Lorsque je regarde ma maison aujourd’hui je me dis que nous revenons de loin, nous avons pour but de remettre en état le jardin pour le printemps. Objectivement il fait beaucoup trop froid pour faire quoi que ce soit dehors en ce moment et nous avons tant à faire dans la maison que nous ne voyons pas le temps passer.

Je voulais poster ici quelques photos de cette semaine de novembre un peu folle où j’ai vu débarquer une grue, une mini pelle, une cuve, des terrassiers, des maçons, une tranchée qui traversait toute ma maison, une saillie dans ma terrasse, un épandage bleu et de la pierre tout aussi bleue, de la pierre, de la pierre… beaucoup de pierres.

Les chats eux en sont restés abasourdis. Kate a déserté, Harry a ouvert des yeux ronds et furieux, quant à Coco il a fallu la surveiller car elle restait au plus près des travaux, cheffe de chantier bienheureuse et curieuse de toute cette agitation.

Je suis en train d’écrire un autre post plus complet encore avec tout le déroulé du changement de notre assainissement, je me souviens d’avoir été complètement paniquée et désarmée les premiers jours sans savoir qui appeler, quoi faire, et combien cela allait nous coûter (Spoiler alert : ça nous a coûté une blinde !). Si je peux aider à désangoisser et à mieux s’organiser ceux qui passent par-là, ce sera avec plaisir.

Tout ce que je peux déjà vous dire c’est que de tels travaux te font, si ce n’est déjà fait, réaliser à quel point être adulte est un chemin pavé de surprises. Si vous m’aviez dit qu’un jour je serai incollable sur les fosses septiques et les raccordements, je vous aurais ri au nez !

A très vite !

Article précédent

Lire encore...

1 commentaire

  1. Répondre Emilie janvier 15, 2021 à 11:31

    Coucou Camille,
    Hâte de lire ton article sur les travaux de la fosse car nous achetons une maison en juin avec une fosse qui sera bien évidemment… à remettre aux normes! 🙂
    Bon courage pour la fin des travaux.

Laisser un commentaire