février 14, 2021

Le mimosa de mes quarante-trois ans.

Au jardin
.

Quand mes parents m’ont demandé ce que je voulais pour mon anniversaire mon cerveau a implosé ! Une paire de chaussure, une écharpe en cachemire, un bon pour m’offrir un très beau pull (en cachemire aussi). Et puis tout ça je me l’offre au fil de l’année et puis j’aime bien l’idée de cadeaux qui restent.

Et puis chaque matin ce jardin en pagaille devant mes yeux, l’abattement sur mes épaules à chaque fois que je pense qu’il va falloir reconstruire. La terre lourde, collante, remuée, les pierres partout, les tuyaux, les cuves. Mon petit paradis a bien souffert et pourtant c’est là que je vis, c’est à moi de reconstruire.

Un mimosa. Un beau mimosa déjà un peu grand. Voilà ce qu’il me fallait pour retrouver la baraqua du jardin. Pour mon trente neuvième anniversaire, ma maman m’avait déjà offert un mimosa. Il est resté minuscule à cause d’une coupe un peu trop sauvage pour me faire un bouquet. Grosse erreur ! Il n’est pas planté au bon endroit, il manque de terre pour faire ses racines, bref j’ai mal pour cet arbre que j’ai complètement loupé alors je voulais faire mieux avec un deuxième. Dès que le temps s’y prêtera mieux, j’essaierai de replanter le petit pour qu’il puisse pousser en paix.

J’ai soufflé (éventé) mes bougies, covid oblige et nous avons chaussé les bottes. Rod et mon père à la pioche, violette à la pelle et ma mère au râteau, le grand lui nous regarde toujours d’un œil septique quand nous nous activons puis il finit par nous aider un peu… En trois coups de pioche le grand mimosa tout mince trônait au fond du jardin, juste là où était notre amandier. Il a été transplanté par les terrassiers et je nourri le fol espoir qu’il reprenne.

J’ai volé quelques photos à notre petite travailleuse, je les aime follement ! Je crois bien que c’est en investissant à nouveau le jardin que je pourrai me l’approprier. Accepter mon désamour pour lui a été un premier pas. Le second est de lui offrir une nouvelle vie et ce mimosa soleil en sera le symbole.

Je vous embrasse.

Article précédent

Lire encore...

6 commentaires

  1. Répondre JOSIANE DURIEUX février 14, 2021 à 7:01

    Ha ha ce lapsus révélateur : oeil septique !
    C’est le mimosa du renouveau du jardin

  2. Répondre Caroline février 14, 2021 à 7:06

    Avoir un arbre ou des arbustes pour un anniversaire c’est une superbe idée. Mes parents m’offrent des agrumes (limequat, main de bouddha) et je trouve que ça apporte un autre sens aux cadeaux. Merci pour ces jolis mots et photos.

  3. Répondre MarieLucarne février 14, 2021 à 10:22

    Chère Camille,
    Déjà : heureux anniversaire !
    Figure toi que j’ai pensé à toi, le mimosa est depuis longtemps ma fleur préférée et lors d’une échappée impromptue à Collioure, j’ai découvert qu’au pied de mon appartement éphémère poussait un superbe et immense mimosa. Je me suis promis de m’en offrir un lorsque viendra le temps d’investir ma MaisonFloue.
    Merci d’être telle que tu es : simple, bouleversante et inspirante.
    Je t’embrasse, si tu le permet.
    Marie

  4. Répondre Odile février 15, 2021 à 7:15

    Joyeux anniversaire, super idée le mimosa.

  5. Répondre nathalie février 15, 2021 à 8:59

    Trop chouette de voir (presque! ;o) toute la famille s’affairer autour du mimosa ! Le renouveau est en marche !
    Tout est à refaire mais tu vas faire de cet espace un merveilleux jardin ! Bises.

  6. Répondre Fanou Tchat'elle février 15, 2021 à 3:02

    Joyeux anniversaire ! Nous avons un point commun : j’ai aussi demandé un arbre pour mon anniversaire. J’avais eu le mimosa pour Noël, disons que jusqu’ici, je n’ai pas eu de réussite avec les petites boules jaunes, et j’ai récidivé avec un prunier en guise de bougie. Dans notre jardin, beaucoup d’arbres ont une histoire, comme par exemple l’olivier offert par ma soeur en cadeau de mariage….

Laisser un commentaire