septembre 8, 2016

MA VIE SANS TABAC. SIX MOIS.

LE CORPS
.

Six mois. Je n’y crois pas. Et pourtant si. Le 9 mars, j’allais un peu fébrile chez l’acupuncteur, je ne savais pas trop ce qu’il allait me faire, je ne savais pas non plus si j’allais être capable d’être non fumeuse, moi la fille avec le moins de volonté au monde…

Je ne savais qu’une seule chose, je n’en pouvais plus de fumer et je n’arrivais pas à arrêter seule.

Vous vous souvenez de ce post « Plus une » écrit le lendemain du fameux jour. Quel chemin depuis. J’ai passé l’été, le rosé, les spritz, les terrasses et le soleil, j’ai passé des cuites entre potes pleines de joie, le stress, le boulot, les moments seule à tuer le temps, les engueulades et les crises de larmes.

Mais je n’ai pas fumé.

Vous savez, depuis quelques temps on ne fait plus la distinction entre drogues dures et drogues douces. On parle de drogue. Point. Et bien j’ai compris pourquoi. Le manque, le geste, l’addiction c’est une saloperie qu’on se traine, une prison où l’on s’enferme consciemment. En sortir c’est une victoire immense, un truc de malade, un chemin initiatique, une remise en question de dingo. Je le réalise chaque jour. J’ai accroché à mon palmarès de la fierté un trophée de plus. Ya pas grand monde hein, faut pas croire, je suis rarement fière de moi. Mais l’arrêt du tabac, est presque tout en haut de ma pièce à fierté.

J’avais envie de laisser ici quelques impressions, le sevrage a chamboulé pas mal de choses dans ma vie, en bien, évidemment, mais certains trucs sont venus avec et je ne les attendais pas…

Commençons par le commencement. En sortant de chez l’acupuncteur, j’ai jeté mes cloppes sans y penser, par de larmiche, pas d’hésitation. J’ai eu tout de suite l’impression qu’il m’avait viré toutes mes addictions. Plus de clopes, pus de café, plus de coca zéro, plus de chewing gum… La seule qui me restait c’était la bouffe. Pas de chance, mais je ferai avec !! J’ai repris un peu le café depuis, j’y reviendrai mais pour le reste je n’en ai absolument plus envie.

Pour le grignotage en revanche, autre affaire. J’ai pris rapidement deux kilos. Je suis allée consulter un nutritionniste pour m’aider et j’ai perdu trois kilos. Cela date d’avant l’été. J’ai décidé d’arrêter de consulter ce nutrioniste qui ne me plait pas et je me contente pour le moment de vérifier souvent mon poids, je ne fais pas spécialement attention mais je tente de limiter la casse en ne grossissant pas plus. Si j’arrive à ne pas prendre dix kilos en plus du sevrage du tabac, il va y avoir un autre trophée de la fierté moi je vous le dit. Mais c’est un autre combat difficile pour moi, une autre histoire.

Le manque. Je ne souffre pas réellement du manque, l’acupuncture a effacé de ma mémoire le fait que j’étais accroc… c’est très étrange à raconter mais ne pas fumer ne me demande aucun effort. J’ai dû en revanche faire face à deux périodes difficiles, au bout d’un mois et demi et la semaine dernière. Cela ne dure pas longtemps, je n’ai pas spécialement envie mais j’y pense simplement plus souvent. C’est aussi dans ces deux périodes que les « gestes » de fumeuse reviennent. Par exemple, l’hiver je fumais sustématiquement dans ma cuisine avec un café. Je prenais soin de fermer la porte qui donne dans l’entrée et d’ouvrir celle qui donne sur le jardin pour que la fumée sorte. Je fais ça encore, le truc avec les portes lorsque je bois un café. J’ai le réflexe encore tenace, ça me fait sourire à chaque fois. D’ailleurs le café est revenu à cause de ces périodes là. J’ai compensé avec une petite tasse. Mais ma consommation reste très raisonnable comparée au 10/12 capsules par jour que je m’enfilais… Oui-oui j’étais vraiment atteinte !

La santé. J’ai commencé à courir, de façon vraiment épisodique, au bout d’un mois. J’ai retrouvé mon souffle tout de suite. Dingue ! Plus de points de côté, plus de douleur aux poumons… je respirais enfin. j’y reviendrai mais courir me procure beaucoup de plaisir, c’est la récompense de ce sevrage, je peux enfin le faire sans souffrir. Quel pied! Il me tarde qu’il fasse un peu moins chaud pour y retourner sérieusement.

Le gout des aliments est revenu aussi très vite, je trouve la viande très très forte et presque difficile à manger, limite écœurante, le café vraiment amer, les fruits vraiment très bons ! L’odorat revient péniblement, j’ai toujours l’impression d’avoir le nez congestionné, je parle toujours avec le nez pris je trouve. En revanche moi qui n’avait déjà pas le teint trop gris, j’ai l’impression de l’avoir encore plus lumineux qu’avant. Et ça c’est vraiment chouette.

Dans les côtés négatifs, il m’est arrivé un truc de dingo quand même. C’est assez perso mais je me dis que je ne dois pas être la seule à y avoir eu droit et je n’ai pas à en avoir honte… j’ai appris une chose : la nicotine bloquait les œstrogènes, avec l’arrêt du tabac, mon corps s’est totalement lâché sur leur production. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai retrouvé les seins de mes vingt ans et pris par la même occasion une taille de bonnet. Sauf que je ne m’y attendais pas, que c’est hyper douloureux et qu’il faut que je m’habitue à cette nouvelle apparence physique. J’ai l’impression de refaire une adolescence, calmez vous les hormones là… Je patiente mais six mois ça commence à être long (enfin pas pour tout le monde hinhinhin !!)

L’humeur. Alors là tenez vous bien ! Ceux qui me connaissent savent à quel point j’étais d’une humeur de chien le matin, à quel point je pouvais monter dans les tours, faire trois aller retours et en redescendre aussitôt… Et bien miracle du sevrage, ça ne m’arrive plus. Je suis joyeuse du matin, je garde mon calme (le plus souvent), la clope me tapait sur le cerveau et moi qui pensais qu’elle m’aidait à me calmer…

Et puis ma famille me dit souvent à quel point je sens bon. Je ne traine plus cette odeur que je ne sentais plus moi même. On ne s’aperçoit pas lorsqu’on fume à quel point on sent mauvais et à quel point cette odeur est difficile à supporter pour les autres.

Les fumeurs ne me dérangent pas, je ne demande à personne d’aller fumer plus loin en ma présence, je me déplace si je suis gênée, je ne suis pas non plus tentée par la cigarette des autres. Ce n’est plus pour moi, un point c’est tout. C’est exactement ce que je disais il y a six mois. Je n’habite plus le même endroit, la Camille fumeuse ne fait plus partie de ma vie.

Je ne refumerai pas, ça je le sais. Je n’y retournerai pas. On n’est jamais sur de rien dans la vie mais j’ai l’intime conviction que ce que je viens d’accomplir, je ne pourrai pas le faire deux fois. C’est un miracle cet arrêt, j’étais la candidate la moins qualifiée pour gagner ce pari. J’adorais fumer, j’en avais les moyens, je me foutais royalement de mourir de ça, de toute façon je mourrai un jour. La clope était une alliée pour mes failles des plus superficielles aux plus profondes…

Je me trompais tellement.

Je vais manquer d’humilité cinq minutes, vous ne m’en voudrez pas. Ça me colle les larmes d’y être arrivée, d’avoir réussi à passer le cap de demander de l’aide, d’avoir trouvé le bon médecin. Une séance aura suffit, alors peut être qu’au fond de la petite Camille insécurisée et si trouillarde, se cachait une battante en qui il fallait croire. Je l’ai trouvée. je ne la lâche plus

J’ai vaincu mon addiction la plus lourde. 22 ans de tabac pratiquement non stop. Je suis fière. Si fière de moi.

Je me suis promis de revenir le 9 mars 2017, pour faire un point sur ma première année. En attendant n’hésitez pas à parler ici, à me poser des questions, à laisser votre propre expérience. Il est parfois un peu compliqué de se lancer alors je commence.

 

Bonjour, je m’appelle Camille et je ne fume plus depuis 6 mois…

La photo est de de ma fille. Elle est un peu flou mais elle a su me prendre en photo au moment où je me ressemble le plus. Cette photo c’est moi. Et je l’aime beaucoup.

Article précédent Article suivant

Lire encore...

37 commentaires

  1. Répondre juliette septembre 8, 2016 à 7:55

    Je ne fume pas mais je te dis Bravo ! Et surtout quand j’ai vu la photo => mais quelle peau de pêche !!

    • Répondre ritalechat septembre 8, 2016 à 9:01

      merci beaucoup! et sans retouche s’il te plait hihihii!

  2. Répondre Lili de Jolis Voyages septembre 8, 2016 à 8:08

    Bravo Camille ! C’est un sacré défi que tu as relevé là !!!! Je te souhaite de continuer à tenir le coup (il n’y a pas de raison !)

    • Répondre ritalechat septembre 8, 2016 à 9:01

      merci beaucoup, je suis sur la bonne voix, je ne souffre pas du tout donc ça va le faire!!!

  3. Répondre Des pâtes au chocolat septembre 8, 2016 à 8:31

    Félicitations !! C’est un chemin difficile mais tellement gratifiant ! Septembre est un mois anniversaire pour moi et un billet est en cours d’écriture. Bonne continuation sur ce chemin qui sent bon !

    • Répondre ritalechat septembre 8, 2016 à 9:02

      un anniversaire du même type que celui ci?

  4. Répondre Teroitin Claire septembre 8, 2016 à 8:33

    Après 16 ans de tabac : j’ai fumé ma dernière clope le 22 avril 2013 et moi aussi j’en suis très fière

    • Répondre ritalechat septembre 8, 2016 à 9:03

      bravo à toi aussi !!

  5. Répondre DeboBrico septembre 8, 2016 à 8:56

    Bravo! Tu peux vraiment être fière de toi! Toute addiction est une drogue, on a trop tendance à le minimiser pour se rassurer! Tu as fait un boulot de fou. Est ce que l’odeur de cigarette te dégoute?
    Et je file répondre à ton commentaire son mon post (tu sais que ça m’a fait rougir que tu viennes chez moi)

    • Répondre ritalechat septembre 8, 2016 à 9:05

      L’odeur de la cigarette me dégoutait déjà sur les autres lorsque je fumais, mais je m’en accommodais. Maintenant je m’éloigne quand je suis vraiment trop gênée mais ça ne me ferait pas rechuter tu vois, au contraire…
      je file te lire à nouveau!!
      des bisous

  6. Répondre Géraldine (crèche :p ) septembre 8, 2016 à 9:12

    Je n’aurais pas su décrire aussi bien ce que je ressentais alors et ce que je ressens depuis que je ne fume plus!
    Un an de plus que toi au compteur et toujours cette sensation un peu dingue d’être médaillée olympique :p
    Et d’avoir repris possession de moi-même! Les habitudes restent un temps et puis s’en vont.
    Tu te diras aussi certaines fois, surprise et contente de toi : »tiens, avant j’en grillais une à ce moment là! » (tu te l’ai peut-être déjà dit :p)
    Soyons fières de nous!!
    Et merci pour ce billet qui me fait replonger dans l’un des moments de ma vie dont je suis la plus fière!!
    Les détails de l’article, c’est du vécu, je le certifie!! 🙂
    Bisous à tous et le plus gros pour Violette 😉
    P.S: Maret is the best 😉

  7. Répondre Mahie septembre 8, 2016 à 9:38

    Même combat ici depuis 8 mois … moi j’ai choisi de vapoter mais comme je ne retrouve pas le plaisir que j’avais de fumer j’ai arrêté complètement et définitivement
    Je me retrouve dans tes propos et moi aussi je suis fière de moi
    Mon prochain défi : me remettre au sport marcher d’abord courir peut être

  8. Répondre Lions sylvie septembre 8, 2016 à 9:45

    Bonsoir je m’appelle Sylvie et je fume depuis 20 ans … 20 ans d’amitié, de soutien et d’aide …. Quand je vais bien, elle est la ,c’est la clope festive ou de fin de soirée ;quand je vais mal elle se fait béquille ;quand je suis énervée elle se veut calmante ; 20 ans de fidélité et j’ai tenté maintes fois de la quitter : 7 FIV ou je promettais chaque fois de te quitter ,6 ans d’attente pour une adoption où elle se faisait soutien indéfectible, 4 années de maman comblée mais stressée ,des années de stress au boulot … Un mari qui a lui a arrête pour de bon et devenu Addict au sport et qui supporte de moins en moins ce poison si intime et moi qui ne sait pas où aller mais qui sait que je dois arrêter

  9. Répondre yeahyeahgirl septembre 8, 2016 à 10:12

    que faut-il arrêter quand on ne boit pas, qu’on ne fume pas, qu’on ne se drogue pas pour que le réveil soit agréable ? pour être en forme, je veux dire la forme d’une personne de 32 ans et pas 74 … pour ne pas grossir à vue d’œil parce que ça ne va pas bien ?
    si j’avais commencé un jour j’aurais un truc à arrêter
    mais là …???

    en tout cas tu peux être fière de toi, je suis bluffée !

  10. Répondre Jul septembre 8, 2016 à 10:16

    Oh trop bien!!! Felicitations Camille!!!!! Je suis super fiere de toi! Tu es allé voir le dr Maret, que je t’avais conseillé ou tu en avais trouvé un autre? Bref, l’essentiel c que tu sois libre maintenant.
    Je t’embrasse,
    Jul

  11. Répondre Mélanie septembre 8, 2016 à 10:38

    Félicitations, c’est genial !! Je me retrouve beaucoup dans ton article sauf que moi je suis une ex fumeuse horrible.

  12. Répondre Ta mère cette louve septembre 8, 2016 à 10:38

    Je veux arrêter de fumer depuis presque un an. Je tiens un jour ou deux et puis recraque. Je cherche un acupuncteur sur Marseille. Il y a quelques mois on m’a diagnostiqué une polyarthrite rhumatoïde et il est donc plus qu’urgent que j’arrête la clope car c’est grandement inflammatoire ! Bref je crois que cet arrêt est si difficile c’est que je prends conscience de mon statut de mortel (il était temps à 35 piges on va me dire). J’ai commencé à fumer vers 19ans et pour moi la clope est liée à la fête, la jeunesse tout ça tout ça….Bref je dois prendre soin de mon corps dorénavant et il y a un peu urgence. Mais je suis terrorisée ! Ton témoignage me donne espoir et me file la niaque pour y arriver ! Merci Camille et bravo tu peux être très fière de toi!

  13. Répondre Carole et Selky septembre 8, 2016 à 11:23

    Bravoooooo rita ! !!
    Of course que tu peux être mega fière.
    Comme je te disais sur instagram j’ai aussi rédigé un article quand j’en étais à 6 mois d’arrêt (y a environ 3 ans de ça)(3 ans et bientôt 8 mois pr être exacte.). Et moi non plus j’ai pas grande fierté à déclarer hormis mes ptisQ et mon homme.
    Mais ça bourdel j’en suis fière aussi. Je pensais pas en être capable non plus… comme quoi. …
    http://laviedeselky.fr/selky-est-fiere-delle/
    Bonjour je m’appelle Carole et j’ai arrêté de fumer il y a 3 ans 7 mois et 23 jours.

  14. Répondre Fanny Ordas septembre 8, 2016 à 11:45

    Bonsoir,

    Je viens de lire ton article, et félicitations pour avoir tenu la moitié d’une année sans cigarettes.
    J’ai 21 ans. Je fume depuis un moment, l’année dernière je fumais un paquet pour 3 jours. J’ai diminué. J’ai arrêté d’acheter des paquets pour ne plus être tentée, j’y arrive!
    Mais voila le problème, en présence des autres, de mes amis fumeurs je retombe dans le piège en leur grattant quelques clopes alors que seule j’y arrive plutôt bien.
    J’ai hésité d’aller voir un acupuncteur, mais en vaut-il la peine pour le peu de cigarettes que je fume maintenant ? Surtout que, j’avoue, j’aimerais avoir L occassion d’en fumer si j’ai envie, ne pas m’en priver quoi. Je sais pas trop ce que je veux.

    Je m’adresse à toi en particulier car tu étais selon toi, la personne la moins motivée de la terre pour arrêter de fumer et tu as réussi ! Peut-être que j’y arriverais également?

    Bonne nuit à toi
    Fanny

  15. Répondre Audy septembre 9, 2016 à 12:12

    Bravo, <3. Merci pour ce témoignage.

  16. Répondre belledevilaine septembre 9, 2016 à 12:18

    Championne du monde intergalactique… moi je dis!
    C’est tellement mérité Camille, Bravo vraiment! Je ne fume pas mais quelques fumeurs autour de moi, mon fils surtout, qui s’en fiche lui aussi, comme tu l’écris pour le temps d’avant… Que tu tiennes le coup, on n’en doute pas, c’est bien clair dans ta tête et dans ton cœur (sans parler des poumons! ) Tenir pour toi et ceux que tu aimes…
    Médaille d’or: Camille!
    Merci Violette de faire une grosse bise à ta maman pour moi, elle est trop forte!

  17. Répondre Céline / Shalima septembre 9, 2016 à 12:32

    BRAVO Camille ! ah et j’aime aussi beaucoup cette photo, c’est tellement toi, en effet… Tout comme ce billet, elle est à l’image de ce que l’on perçoit de toi quand on te rencontre pour de vrai : vraie, entière, marrante, passionnée, vivante ! Des bisous, et encore bravo pour l’arrêt de cette foutue clope !

  18. Répondre Morgane septembre 9, 2016 à 8:00

    C’est géniale tu peux être fière de toi

  19. Répondre Mijue septembre 9, 2016 à 8:11

    Bonjour!!! Quel bonheur lire cet article… Moi j’ai rdv lundi pour l’hypnose pour arrêter aussi et ça me motive grave!!! Ben oui moi aussi je n’ai pas de volonté, moi aussi j’suis moyen motivée, mais la ça me booster! J’ai envie d’une peaux de pêche, de péter la forme, de faire du sport sans m’écouter, et d’avoir les oestrogènes en folie!!!!! Merci pour ce partage…. À bientôt

  20. Répondre Francoise septembre 9, 2016 à 10:22

    Camille,

    De toutes les blogueuses, tu es ma préférée , sincère et naturelle et je suis vraiment contente pour toi

  21. Répondre isa-monblogdemaman septembre 9, 2016 à 10:37

    Alors je te dis bravo. Parce que je dis bravo à tous les gens qui arrêtent de fumer tellement c’est fort d’arriver à se séparer de ce piège. Je suis sure que j’en serais incapable si je fumais autre chose que des carrés de chocolat avec mon café. Et puis bravo parce que c’est un bel exemple pour tes enfants, mine de rien.

  22. Répondre isa-monblogdemaman septembre 9, 2016 à 10:38

    Et sinon, il paraît que ça redonne la libido aussi. Ca méritait bien un PS huhu

    • Répondre ritalechat septembre 9, 2016 à 10:48

      hey hey, oui je confirme qu’au début avec toutes ces hormones, c’est la grosse fiesta !!!

  23. Répondre Alice septembre 9, 2016 à 10:56

    Camille, juste un mot : BRAVO
    et un petit deuxième: tu as raison d’être fière de toi.

  24. Répondre chris septembre 9, 2016 à 2:06

    Un double bravo : pour l’arrêt, pour la maîtrise du poid, je dirais même un 3ème bravo pour positiver si bien 6 mois après l’arrêt.
    Quand j’ai arrêté je m’appitoyais sur moi même je déprimais, j’ai pris 6 kgs et j’ai craqué. Dans quelques jours j’arrête à nouveau et ton post me booste.
    Merci Camille

  25. Répondre chris30 septembre 9, 2016 à 8:56

    Bravo Bravo Camille! Je ne fume pas mais tout sevrage d’addiction mérite des encouragements. On ne lâche rien!! Ce qui est beau dans ce que tu dis, c’est qu’en fait tu t’es réappropriée ton corps, ta vie. Et les kilos, ma foi, tu y arriveras comme tu y es arrivée pour la clope. J’ai décidé il y a 8 mois de me réapproprier mon corps et de penser à moi: diététicienne et sport régulier et -8kg en 6 mois. Je me souviens être allée voir un diététicien à Nîmes après l’arrêt de l’allaitement de ma grande et je l’avais trouvé très bien, sans culpabilité, sans pesée ni mesure (ce qui m’avait surprise); si son nom t’intéresse, fais-moi signe!
    Et qui sait, je te croiserai peut-être sur la voie verte!
    Des bises….

  26. Répondre Lou septembre 11, 2016 à 11:17

    Merci pour cet article ! J’ai arrêté aussi et pareil pour les effets ! Le top, c’est de pouvoir courir. J’ai fait ma première course hier, alors que la clope m’avait rendue asthmatique. J’ai aussi calculé combien j’avais gagné d’argent depuis mon arrêt… je vais pouvoir me payer un piano ! Alors oui, quand on arrête ce truc, on a le droit d’être gonflée de fierté !

  27. Répondre LekiLuLi septembre 12, 2016 à 8:52

    Félicitations!!!
    Je n’ai jamais fumé mais j’imagine à quel point ça doit être une délivrance d’arrêter!!

  28. Répondre marjitj septembre 12, 2016 à 12:20

    Bravo, quelle belle victoire!! Tu peux très être fière de toi!!

  29. Répondre Hélène septembre 14, 2016 à 6:17

    Big Up Rita! T’as réussi un truc de malade, tu peux être hyper fière de toi!!! Je fume peu, j’ai toujours fumé peu, uniquement les clopes plaisir (3/4)…mais je fume…et ça fait un moment que j’en ai marre (j’ai une peau et des cheveux de m****, l’endurance d’une huître, etc..bref, la cata). Je ne me suis pas renseignée plus que ça sur les méthodes pour arrêter mais ton histoire d’acupuncture fait tilt. Tu as cherché un acupuncteur spécialisé dans l’arrêt de la cigarette?
    Ton petit bilan me fait beaucoup réfléchir…j’espère être sur la bonne voie!

  30. Répondre Dorothée septembre 19, 2016 à 9:28

    Avoir arrêter de fumer est une des 2 choses dont je suis le plus fière dans ma vie (je mets à part les enfants car meme si j’en suis tres fière, ce n’est pas selon moi une affaire de volonté et de défi personnel). La deuxième est d’avoir courru un marathon (oui 42 km et quelques) alors que je DETESTE courrir!!! (et que je n’ai jamais courru depuis!). Quel satisfaction d’accomplir des choses qu’on se sentait totalement incapable de faire… Bravo à toi pour ce défi relevé!

  31. Répondre huysmans mars 22, 2019 à 6:39

    Franchement je tenais à vous félicitée, bravo si vous ne fumé tjs plus !!

    je suis à qlqs jours de 6 mois et je récents les mêmes impression que vous sauf, que je n’ai pas les seins qui gonfle moi !!! bah oui je suis un homme !!!

    bravo pour votre commentaire encouragent

    Erik pompier à Liège

Laisser un commentaire